Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #m. loyal catégorie

Stéphan Gistau, le cirque chevillé au corps

Publié le 7 Juin 2020 par cirk75 dans M. Loyal

Lors de la venue du cirque Micheletty dans sa bonne ville de Decazeville, le jeune Stephan Gistau, il a alors 15 ans, réalise pour le journal local un reportage sur cet établissement. Article qui va lui permettre de devenir la référence locale "es" cirques. Investi dans la vie associative, il organise une exposition dont le thème est la piste. Elu au Conseil municipal de Firmi il devient en quelque sorte le M. Cirque pour le département de l’Aveyron.

Fréquentant assidûment les cirques voyageurs lors de leur passage, il est à la longue repéré par Sophie Edelstein (voir blog27/03/2013)  en 1995 qui lui propose de faire des remplacements ponctuels pour le cirque Pinder-Jean-Richard. Et c’est ainsi qu’il revêt pour la première fois à 17 ans l’habit de M. Loyal pour présenter le programme du cirque.

Mais c’est vraiment avec la famille Falck (voir blog20/06/2018) que sa carrière va prendre une autre dimension. D’abord en charge du service promotion et commercial, puis responsable ses relations avec les médias nationaux et de la communication, il va tout naturellement succéder à Carrie Harwey (voir blog22/01/2016) pour devenir l'emblématique M. Loyal du Cirque Amar. Dans un premier temps avec la franchise Falck, puis avec la famille Caplot qui en 2020 a loué l’enseigne Amar, propriété de Firmin Bouglione

En parallèle ardant défenseur du cirque avec animaux, en 2016 il est un des fondateurs du Conseil des sages du cirque classique (voir blog13/10/2017). Personnage reconnu et apprécié du monde de la piste, pour lequel il se dépense sans compter. il est aujourd’hui le sujet d’un livre  "Le Cirque et Monsieur Loyal Stéphan Gistau", écrit par Dominique Bragard, préfacé par Firmin Bouglione et Jacques Bruyas. Ouvrage qui devrait paraître en juillet prochain aux éditions DoMiNo.

En plus d’avoir été à l’origine de la reprise de la franchise Amar cette année par les Caplot, il vient aussi de faire renaître le Prix Amar pour la littérature, intitulé dorénavant "Le Grand Prix Loyal" (voir blog03/06/2020) montrant que notre aveyronnais connait l’histoire de son cher Cirque Amar sur le bout des doigts.

commentaires

Un livre à lire en période de confinement : Cirque mon amour

Publié le 23 Avril 2020 par cirk75 dans Livres, M. Loyal

Serge Drouart plus connu dans le milieu de la piste sous le nom de Sergio (voir blog02/03/2011) a écrit deux livres relatant sa passion juvénile, devenir clown;  lui, dont le père travaillait bien loin de la piste comme Agent de maîtrise aux usines Simca à Poissy .

Le premier en 1993, les Editions Zelie avaient publié un premier ouvrage : "Cirque mon amour" où notre saltimbanque déclarait sa flamme à la piste, aux Bouglione, à Jean Richard, aux artistes qui le fascinaient, à la gastronomie. et sa foi chrétienne.

En 224 pages illustrées de nombreuses photographies, avec une préface de Jacqueline Cartier, Sergio dans "Cirque mon amour" nous explique pourquoi le cirque l’attirait plus que le théâtre ou l’opéra, auxquels il aurait pu prétendre lui ancien élève du Conservatoire National d’Art Dramatique.

Dans un style plaisant et sans langue de bois, il nous narre ses tournées avec Bouglione,  Amar, Jean Richard, mais aussi ses expériences en tant que présentateur du Festival International  du cirque de Monte Carlo (voir blog04/01/2011) ou de Ringmaster chez  Rigling Bros. et Barnum & Bailey pour une longue tournée (voir blog11/10/2018) aux Etats-Unis, mais aussi en Australie et au Japon

Il parle aussi et c'était rare en 1996, époque où les animalistes étaient encore à téter le lait de leur mère, que rien ne le met "plus en colère, en effet que t'entendre certaines personnes prétendre que les animaux sont mal traités au cirque".

En 2012, bien établi dans la profession il fait paraître aux Editions Calmann-Lévy un livre intitulé : "Loyal, mais jusqu’où ?". 

Dans ce livre préfacé par Line Renaud, et toujours sans langue de bois, dans lequel les Cours Florent et autres établissements privés de formation théâtrale en prennent pour leur grade, notre baladin de la piste prolonge sur une durée plus longue, les thèmes qui lui sont chers et qu'il avait déjà développés quelques années plus tôt dans son premier écrit.

Bref deux témoignages sur le cirque des années 70 à nos jours, à lire avec intérêt en période de confinement ou non...

commentaires

Un livre à lire en période de confinement : J'ai 20 ans... de métier

Publié le 4 Avril 2020 par cirk75 dans Livres, M. Loyal

En 1967, les Editions Solar propose au grand et sympathique Roger Lanzac (voir 29/09/2011), il a alors 47 ans d'écrire ses mémoires. 

En 255 pages, celui qui fut non seulement un M. Loyal célèbre rappelle aussi qu'il fut chanteur, acteur et animateur d'une des émissions de télévision les plus connues dans les années 60-70 Télé Dimanche. 

Mais c'est par le cirque qu'il a atteint la notoriété comme présentateur attitré de la célèbre Piste aux Etoiles de Gilles Margaritis. Parallèlement il fut aussi un M. Loyal apprécié lors des tournées du cirque Pinder ORTF, où il anime notamment le jeu des 1000 francs, devenu depuis le jeu des 1000 euros (voir blog28/06/2015), avant d'être remplacé en 1965, pour avoir demandé une augmentation de salaire, par Lucien Jeunesse (voir blog05/02/202). 

Roger Lanzac a aussi en 1981 parcouru le territoire national avec le cirque Rancy Carrington, puis l'année suivante avec le cirque Jean Richard, avant de faire en 1983 une dernière tournée chez Albert Rancy. Il avait commencé trente ans plus tôt sa carrière vagabonde en 1955 au Radio Théâtre puis pendant 4 tournées au Radio Circus,.

N'oubliant qu'il fut aussi chanteur, il a enregistré quelques microsillons chez divers éditeurs. Dans une chanson intitulée "Mes poches", il se moque de ses poches sous les yeux qui dans les années 60-70 ont fait couler beaucoup d'encre. En effet la grande question qui remuait à cette époque une grande partie des français était:  devait-il les supprimer ou les garder? On le voit une question essentielle...

 

commentaires

Laure Bontaz, Laurette de Paris sur la piste,

Publié le 6 Octobre 2019 par cirk75 dans M. Loyal

Après de solides études de danse au conservatoire de sa bonne ville de Bordeaux, Laure Bontaz rejoint la capitale pour y travailler mais rate, pour cinq centimètres il faut au moins mesurer 1,75 m, une carrière au Moulin-Rouge. Elle va alors se produire  dans des cabarets, à l'Opéra-Comique dans "La vie parisienne", où sa pratique du french cancan est remarquée. Sa collaboration avec Jérôme Savary lui donne envie de passer à l'écriture et à la mise en scène. Elle écrit et monte "Laurette de Paname", un one-woman show de music-hall et d'humour qu’elle joue en France avant de l’exporter en Corée du Sud, en Amérique centrale, et en (Autriche, en Allemagne, en Belgique,  en Italie…), où à travers les époques elle est la parisienne avec le cancan, les chansons de Piaf, et sans oublier son argot mutin et gouleyant... "Moi, j'veux pas d'embrouilles avec ta régulière! ", lance-t-elle au spectateur qu'elle entraîne sur scène.

En parallèle, après une expérience chez Roncalli's Apollo Varieté, elle endosse sur la piste aux étoiles, le costume emblématique de Maître de Cérémonie. C’est ainsi qu’en 2014 habillée dans une élégante tenue d’amazone,  elle est chez Bouglione, Mme Loyal pour le spectacle "Circus Magie". En 2016 elle présente avec bonheur le Festival Internationale du Cirque du Val d’Oise, emploi où elle sait fait preuve d’humour décalé. En 2019 elle revient sur la piste pour présenter des manifestations aussi exigeantes que les Festivals internationaux du Cirque en Val de Loire (Tours) ou du Val d’Oise (Domont). Et à chaque fois sa joie de vivre communicative, ses dialogues iconoclastes avec Carmino d'Angelo le chef d'orchestre (voir blog08/01/2017) et ses talents multiples de danseuse, comédienne, chanteuse, meneuse de revue font merveille pour mettre avec humour les artistes en valeur. Laurette est autant chez elle sur une piste que sur une scène.

De nouveau à Domont en 2020, on l'espère...

commentaires

Quelques présentateurs de chez Medrano, aujourd’hui un peu oubliés

Publié le 18 Septembre 2019 par cirk75 dans M. Loyal, magicien

Si pour les nostalgiques de Medrano (voir blog07/04/2011) les présentateurs les plus populaires furent Emile Recordier (voir blog24/06/2014) Jean Dréna (voir blog16/03/2012) ou Marcellys (voir blog12/05/2012), d’autres animateurs foulèrent la piste montmartroise mais à ce jour n’ont pas laissé un souvenir impérissable restant dans la mémoire des circophiles, nous voulons aujourd’hui parler de Claude Vernier, Dany Ray, ou Richard Marsan.

De Claude Vernier qui a tenu le rôle de M. Loyal pendant une partie de la saison 1947, on trouve peu d'informations sur sa période circasienne. L’Encyclopédie du cirque de Dominique Denis (voir blog19/10/2015) indiqu’au cirque Medrano, il était alors assisté de deux charmantes hôtesses ayant pour noms Nadia et Christine. Ainsi son nom apparaît dans le programme (9 septembre-2 octobre 1947) dans lequel Buster Keaton (voir blog14/12/2010) entouré de Duvalleix, Benettini, Maïs (voir blog02/06/2013) et Pépé, fait sa première apparition chez Medrano.

La biographie de Dany Ray (1921-1989) est plus étoffée. Célèbre magicien ayant fait une carrière internationale secondé par son épouse et partenaire Marcelle. Il a reçu de nombreux prix ou récompenses lors de sa carrière de magicien, dont une médaille qui lui fut remise en 1956 lors du "World Confress of Circus." En 1948 accompagné sur la piste montmartroise de deux charmantes créatures ayant pour prénoms selon les spectacles : Denise, Christiane, Jacqueline ou Lydia, Dany Ray présenta plusieurs spectacles. Affublé selon les programmes des qualificatifs de sémillant, sympathique ou souriant, il anime plusieurs "Floor Show", autrement dit la deuxième partie du spectacle du cirque du boulevard Rechechouart. Il se produisit aussi par deux fois en 1949 et en 1956, au cirque " Napoléon Rancy " (voir blog22/09/2011) en tant que présentateur magicien où il proposa entre autres, d'exceptionnelles manipulations de cartes à jouer et de cigarettes..... tout en présentant le spectacle.

Quant à Richard Marsan, Wilkipédia nous informe qu’il fut directeur artistique attaché à la maison de disques Barclay, où il a secondé Charles Aznavour, Léo Ferré et Bernard Lavilliers. Il a néanmoins commencé sa carrière comme fantaisiste dans les cabarets et les music-halls. Ainsi en 1948, il anime la deuxième partie du spectacle de Medrano (28 avril – 17 mai) aux côtés entre autres de Marc & Geo (cascadeurs) ; de Moriss & Johnny (danseurs), du Trio Fayes et d’une jeune débutante Annie Fratellini (voir blog29/03/2015)…

Très curieusement pour animer la saison du cinquantenaire, comme l’indique cette affiche, Jérôme Medrano embaucha un certain Gérard Marsant pour animer le programme débutant le 5 mars 1948. Ce spectacle était comme il se doit habillé musicalement par Germaine Mordant (voir blog18/01/2013) et proposait notamment les 12 ours de Rhodin, Yves de la Cour (voir blog22/09/2016), Manetti (voir blog12/06/2013) et Mimile (voir blog11/10/2011).

Gérard Marsant et Richard Marsan sont-ils deux présentateurs différents ou est-ce la même personne ? Qu’en pensez-vous ? Rt connaissez-vous des informations sur cet homonyme de Richard Marsant?

commentaires

Elsa Bontempelli, une nouvelle Mme Loyal

Publié le 30 Décembre 2018 par cirk75 dans M. Loyal

Originaire de Buis-les-Baronnies village situé dans la Drome, Elsa Bontempelli après avoir tâté du théâtre et s’être familiarisée à la danse avec sa mère va, afin de conforter ses acquis, fréquenter le Conservatoire national de musique, danse et art dramatique d'Avignon. Puis ensuite elle va suivre à Paris, une formation intensive de danse jazz, classique et moderne au Centre de danse Jazz de la rue Blanche, pour compléter sa formation d'artiste de scène acquise à l'Académie de comédie musicale où elle a travaillé sa technique vocale.

Bon sang ne serait mentir, Elsa  est la fille de l’auteur-compositeur-interprète et acteur Guy Bontempelli, auteur de délicates compositions qu’il interprétait lui-même ou qu’il confiait à de grandes dames de la chanson (Dalida, Françoise Hardy, Nana Mouskouri, Nicoletta...).

Making Of de Kokorico

En 2003 Elsa Bontempelli passe une audition pour la revue "Bonheur" au Lido. Elle est engagée et en parallèle elle va accumuler les engagements divers : mannequin, danseuse, séances photos, défilés… elle va même jouer dans un spot publicitaire pour le parfum "Kokorico" de Jean-Paul Gaultier. Puis avec la tournée "Paris Plumes" du Lido elle part pour la Chine, où elle sera chanteuse et meneuse de revue. Au retour elle dépose ses valises au "Paradis Latin" où elle devient la meneuse de revue.

En 2013 elle rencontre Joseph Bouglione  (voir blog 26/02/2017) qui lui propose de faire partie des Salto Dancers pour les spectacles "Phénoménal", "Géant", "Rire", "Surprise"  au Cirque d’Hiver de Paris. Elle découvre ainsi l’univers du cirque ce qui l’amène à ajouter une nouvelle corde à son arc artistique, être sur la piste aux étoiles une Mme Loyal sobre et élégante vêtue d’un long fourreau écarlate. C’est ainsi qu’à la demande de Jean-Marie Etienne (voir blog20/04/2013) elle va en présenter  2017 et 2018  les 17ème et 18ème éditions du Festival International du Cirque du Val d’Oise, puis en 2018  Jean Arnaud (voir blog06/11/2011) va la solliciter pour endosser ce rôle lors de son "Cirque de Noël Américain" à Paris Nord Villepinte , puis pour ses manifestations circassiennes de Noël.

commentaires

Nändy Werl, l’emblématique M. Loyal des cirques Pinder et Jean Richard

Publié le 23 Décembre 2018 par cirk75 dans M. Loyal

Cet artiste, chanteur, maitre de cérémonie, débute sa carrière en 1969 à dix-huit ans comme mannequin photos en Allemagne. Puis il travaille dans un cabaret toulousain où en 1975 il fait la connaissance de Jean Richard qui lui propose de travailler pour ses chapiteaux. Et c’est ainsi que de 1976 à 1991, Nandy Werl présentera les spectacles des cirques Jean-Richard puis Pinder Jean-Richard où il accueillera le public par un "bienvenue chez votre ami Jean-Richard".

Présenté sur les programmes comme "le sympathique animateur vedette de la scène et de la radio", Nandy Werl seul ou accompagné selon les années de Viviana, du clown Enrico ou du clown Foottit met en valeur les artistes présents lors spectacles de ces établissements.

Lors du rachat en 1983 du cirque Pinder par Gilbert Edelstein (voir blog10/05/2018), il poursuit sa tache ce qui lui permet de jouer son propre rôle dans le film "Parole de flic" (voir blog30/03/2016) avec Alain Delon.

Depuis, il abandonné la piste mais continue sa carrière dans des cabarets où il chante ses propres textes ou interprète des chansons françaises au grès de sa fantaisie.

commentaires

Alexia Level, un top model Mme Loyal

Publié le 19 Novembre 2017 par cirk75 dans M. Loyal

La tendance depuis quelques années est aux Mmes Loyal. Ainsi a-t-on vu  endosser ces derniers temps le frac et le chapeau de Maître de piste, par la brune trapéziste Cécé Moreno à Massy, la pétillante anglaise Carrie Harvey dans de nombreux festivals, l’ex meneuse de revue Arta Sosnowski (voir blog05/03/2017) chez Bouglione , ou Laure Bonetaz alias Laurette de Paris, voire Elsa Bontempelli à Domont …

Dernière en date à avoir rejoint ce club encore très fermé des Ladys ringmasters, la blonde Alexia Level. En effet depuis la reprise de la tourne Surprise du Cirque Bouglione en septembre c’est cette ex-mannequin et danseuse , qui assure la présentation du spectacle Surprise en tournée (voir blog26/01/2017).

Native de Boulogne-sur-Mer, Alexia Level a toujours été fascinée par le milieu de la danse et de la mode. Encouragée et soutenue par sa mère, elle suit des cours de danse et s'inscrit aux concours de mannequinat Élite. À 16 ans elle décroche son premier contrat pour une ligne de vêtements de Décathlon. Puis plus tard elle intégrera la troupe du Lido. Et si le cirque la faisait rêver elle n'imaginait pas y entrer un jour. Une rencontre avec Francesco Bouglione au Paradis Latin,  où elle faisait partie de la revue, va changer la donne. Et c’est ainsi que depuis le mois de septembre, elle a pris, après avoir suivi les conseils que Sergio (voir blog02/03/11) lui a prodigués, la route de la tournée. Et pour sa tenue de piste, elle s'est inspirée naturellement d'une veste Thierry Mugler, qu'elle porte simplement sur un corset, qui surmonte un pantalon et un paire de bottes.

Du podium à la piste aux étoiles  les allers-retours sont plus fréquents qu'on ne le croit aussi ,Alexia veut garder un pied dans ses deux univers, afin d'être disponible pour de nouvelles aventures artistiques.

commentaires

Claude Brunel, Monsieur Loyal et plus…

Publié le 20 Octobre 2017 par cirk75 dans M. Loyal

Touche à tout : comédien, clown, magicien, M. Loyal, animateur de cabaret, conseiller Artistique de l’Association "Le Spectacle Autrement", Claude Labatut de Brunel plus connu sous le nom de Claude Brunel, est ce que l’on peut appeler un homme de spectacle.

Né le 30 août 1951 à Montfermeil, sa carrière sur la piste débute chez Amar en 1972 lorsqu’il remplace le M. Loyal de la maison Michel Mercier, avant de travailler pour "Achille Zavatta", "Diana Moreno", "Albert Rancy", et plus tard chez "Pinder" ou chez "Arlette Gruss" dans le spectacle "Mirages". Puis il retourne faire un tour de piste pour le "Cirque Pinder".

Depuis 2011 Claude Brunel est aussi à l’origine des festivals du cirque du Loiret et de la Sarthe pour lesquels il revêt son habit de Ring master.

Le théâtre l’occupe aussi jouant notamment avec Danielle Darrieux dans "Harold et Maude" ou dans "La Puce à l’oreille".

Avec son vieux complice Sergio, il joue le rôle d'un vieux magicien dans le "Tandem de Ringards" (voir blog16/09/2016), pièce écrite par le premier et dans laquelle les deux artistes "retraités" règlent leurs comptes à coup de répliques drôles et caustiques. Et comme toujours Claude Brunel y fait merveille.

Claude Brunel un personnage original et attachant à la gouaille si particulière avec un mélange d'humour et de dérision qui lui sont propres.

commentaires

Roger Lanzac s’affiche

Publié le 26 Juin 2017 par cirk75 dans Affiches, M. Loyal

Dans les années 60 Roger Lanzac (voir blog25/09/2011), présentateur à la télévision de la célèbre émission La Piste aux Etoiles (voir blog16/12/201), puis de Télé Dimanche fut une vedette réputée et apprécié. Et ses poches sous les yeux défrayaient les rubriques de la presse qui ne s'appelait pas encore people.

Aussi les cirques dans lesquels le grand sympathique a tour-à-tour officié ont beaucoup communiqué sur sa présence.

Voici un petit florilège de quelques affiches de ses périodes, Radio-Théâtre, Radio-Circus, Pinder ORTF et Jean-Richard montrant combien on comptait sur sa présence pour attirer les foules. Aujourd’hui encore, et bien que décédé depuis plus de vingt ans quelques cirques se nomment encore Roger Lanzac.

Roger Lanzac s’affiche
Roger Lanzac s’affiche
Roger Lanzac s’affiche
Roger Lanzac s’affiche
Roger Lanzac s’affiche
Roger Lanzac s’affiche
Roger Lanzac s’affiche

#rogerlanzac

commentaires
1 2 3 4 5 > >>