Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #magicien catégorie

Le Cirque Le Roux sur Olympia TV

Publié le 18 Mai 2020 par cirk75 dans Nouveau-Cirque, magicien

Lancée le 21 janvier 2020, Olympia TV, chaîne télé issue de la synergie entre une salle de spectacle, l’Olympia et le groupe Canal+, diffuse tous les soirs entre 20 h 30 et 1 h du matin; des spectacles divers, le plus souvent enregistrés dans cette salle du boulevard des Capucines à Paris.

Le mercredi le programme est centré sur la magie et le nouveau cirque généralement vision frontale

Le Cirque Le Roux sur Olympia TV
Le Cirque Le Roux sur Olympia TV

Parmi les programmes que l’on peut voir en Replay, et disponible sur les différentes box opérateur ainsi que sur MyCanal, on peut voir ou revoir les deux spectacles proposés par le Cirque Le Roux à savoir  "The elephant in the room" (voir blog28/09/2016) et "A dear in the Headlights" (voir blog18/11/2019).

Ces rediffusions permettent de voir combien cette troupe a su dans des situations souvent absurdes et surréalistes, combiné acrobatie, mime, chorégraphie, humour.

Assurément une des meilleure  troupe du cirque qui se prétend nouveau.

commentaires

Siegfried & Roy, un brillant duo de d'illusionnistes

Publié le 13 Mai 2020 par cirk75 dans magicien

Vendredi 8 mai on a appris le décès du célèbre magicien Roy Horn, mort à l’hôpital de Mountain View de Las Vegas d'’une infection liée au Covid-19. Connu pour avoir constitué avec son compatriote Siegfried Fischbacher une paire d’artistes de renommé mondiale, Siegfried (le blond) est né en Allemagne à Rosenheim le 13 juin 1939, Roy (le brun), son cadet de 5 ans est né aussi en Allemagne mais en 1944 à Nordenham.

Uwe Ludwig Horn, alias Roy Horn a de son côté toujours eu, la passion des animaux exotiques, il veut devenir belluaire. A 10 ans il possède un chien-loup et un guépard, il faut dire que son beau-père est directeur du Zoo de Brème. Quittant l’école à 13 ans, il devient serveur sur un bateau de croisière où il va rencontrer Siegfried qui comme lui est fasciné par la magie.

En 1959 les deux amis s’associent. Ils vont se produire dans des boîtes de nuit en présentent un numéro de magie avec comme partenaire un tigre. Repérés à Paris par Tony Azzie, qui leur demande de venir à Las Vegas, le duo va faire ses débuts dans la capitale des jeux en 1960, donnant depuis des centaines de spectacles par an.

En 2003 lors de leur show au Mirage de las Vegas un certain 3 octobre, Roy est gravement blessé par son tigre Montecore. Cet accident va le laisser partiellement paralysé et à peine capable de parler.

Depuis le duo ne se produira plus qu'un fois en 2009, et Roy Horn va désormais consacrer une bonne part de son temps à la sauvegarde des animaux sauvages.

Si Roy & Siegfried étaient à l’illusion ce que Rivoire et Carret étaient aux pâtes alimentaires, des noms indissociables, ces deux magiciens resteront dans la mémoires comme des artistes de premier plan, habillés de somptueux costumes extravagants et ayant pour partenaires des tigres, des éléphants ou des serpents...

Leur dernier spectacle en 2009

commentaires

Pierre Jacques (1939-2003) un illusionniste loyal

Publié le 29 Mars 2020 par cirk75 dans magicien

L'illusionniste franco-suisse Pierre-Daniel Goetz, alias Pierre Jacques, ou Pierre Jack fut comme Borra (voir blog14/01/2018) un pickpocket de haut niveau. Parmi ses faits marquants il avait enseigné ses techniques de substitution non seulement à Scotland Yard, mais aussi à la police suisse.

Sa vie durant il avait toujours privilégié de vivre sa passion la magie, de la partager, de la communiquer, plutôt que de chercher à en vivre. Parmi ses nombreuses fonctions il fut notamment Président de l’Association des Amis de la Magie qu’il fonda en 1984, mais aussi un précieux collaborateur de Gérard Majax.

Pendant 4 tournées de 1970 à 1973 Pierre Jacques va être associé aux productions du Cirque Jean Richard. En 1970 et 1971 avec Francius (voir blog14/05/2017) il va animer le spectacle proposant notamment des tours de magie, des sculptures en ballons et des instants délicieux où il dérobait sans qu'ils le sentent des objets aux spectateurs. Puis lors des deux tournées suivantes il va présenter seul les spectacles où est présent Borra le Prince des Pickpokets.

Ces tournées ainsi que d'autres faits d’armes, Pierre Jacques les relate dans un livre paru en 1981 "Rien dans les mains, tout dans les poches... des autres".

commentaires

Quelques présentateurs de chez Medrano, aujourd’hui un peu oubliés

Publié le 18 Septembre 2019 par cirk75 dans M. Loyal, magicien

Si pour les nostalgiques de Medrano (voir blog07/04/2011) les présentateurs les plus populaires furent Emile Recordier (voir blog24/06/2014) Jean Dréna (voir blog16/03/2012) ou Marcellys (voir blog12/05/2012), d’autres animateurs foulèrent la piste montmartroise mais à ce jour n’ont pas laissé un souvenir impérissable restant dans la mémoire des circophiles, nous voulons aujourd’hui parler de Claude Vernier, Dany Ray, ou Richard Marsan.

De Claude Vernier qui a tenu le rôle de M. Loyal pendant une partie de la saison 1947, on trouve peu d'informations sur sa période circasienne. L’Encyclopédie du cirque de Dominique Denis (voir blog19/10/2015) indiqu’au cirque Medrano, il était alors assisté de deux charmantes hôtesses ayant pour noms Nadia et Christine. Ainsi son nom apparaît dans le programme (9 septembre-2 octobre 1947) dans lequel Buster Keaton (voir blog14/12/2010) entouré de Duvalleix, Benettini, Maïs (voir blog02/06/2013) et Pépé, fait sa première apparition chez Medrano.

La biographie de Dany Ray (1921-1989) est plus étoffée. Célèbre magicien ayant fait une carrière internationale secondé par son épouse et partenaire Marcelle. Il a reçu de nombreux prix ou récompenses lors de sa carrière de magicien, dont une médaille qui lui fut remise en 1956 lors du "World Confress of Circus." En 1948 accompagné sur la piste montmartroise de deux charmantes créatures ayant pour prénoms selon les spectacles : Denise, Christiane, Jacqueline ou Lydia, Dany Ray présenta plusieurs spectacles. Affublé selon les programmes des qualificatifs de sémillant, sympathique ou souriant, il anime plusieurs "Floor Show", autrement dit la deuxième partie du spectacle du cirque du boulevard Rechechouart. Il se produisit aussi par deux fois en 1949 et en 1956, au cirque " Napoléon Rancy " (voir blog22/09/2011) en tant que présentateur magicien où il proposa entre autres, d'exceptionnelles manipulations de cartes à jouer et de cigarettes..... tout en présentant le spectacle.

Quant à Richard Marsan, Wilkipédia nous informe qu’il fut directeur artistique attaché à la maison de disques Barclay, où il a secondé Charles Aznavour, Léo Ferré et Bernard Lavilliers. Il a néanmoins commencé sa carrière comme fantaisiste dans les cabarets et les music-halls. Ainsi en 1948, il anime la deuxième partie du spectacle de Medrano (28 avril – 17 mai) aux côtés entre autres de Marc & Geo (cascadeurs) ; de Moriss & Johnny (danseurs), du Trio Fayes et d’une jeune débutante Annie Fratellini (voir blog29/03/2015)…

Très curieusement pour animer la saison du cinquantenaire, comme l’indique cette affiche, Jérôme Medrano embaucha un certain Gérard Marsant pour animer le programme débutant le 5 mars 1948. Ce spectacle était comme il se doit habillé musicalement par Germaine Mordant (voir blog18/01/2013) et proposait notamment les 12 ours de Rhodin, Yves de la Cour (voir blog22/09/2016), Manetti (voir blog12/06/2013) et Mimile (voir blog11/10/2011).

Gérard Marsant et Richard Marsan sont-ils deux présentateurs différents ou est-ce la même personne ? Qu’en pensez-vous ? Rt connaissez-vous des informations sur cet homonyme de Richard Marsant?

commentaires

Le Championnat de France de Magie

Publié le 15 Avril 2019 par cirk75 dans magicien

Chaque année et depuis 2005, sous la baguette du magicien Gilles Arthur se déroule le Championnat de France de Magie, qui a pour but de révéler au public la nouvelle génération de magiciens. Ce concours, arbitré par un jury professionnel composé de personnalités renommées du monde de la magie et du spectacle, met à l’honneur la nouvelle vague de magiciens français, (manipulation, magie générale, grande illusion, quick change) et va aussi permettre aux meilleurs d’être repérés par les nombreux organisateurs de spectacles et de galas présents.

En 2019 le Championnat de France de Magie s’est déroulé le 10 mars 2019 à l'Espace Michel Simon de Noisy-le-Grand et a couronné deux artistes bien connus de la piste aux étoiles.  Le vainqueur est Léo Brière et son dauphin n’est autre que l’inénarrable Grégory Bellini (voir blog24/04/2016).

Le jeune champion de France Léo Brière, est bien connu de nos lecteurs, ancien M. Loyal au Cirque Pinder lors de la tournée 2013, à l’origine du Cirque Gold (voir blog18/06/2014), et du cabaret Gold Palace (voir blog22/03/2016) situé en Pays d'Alençon.  Des projets un peu fou, montés avec ses proches, sa famille et ses amis, car Léo Brière est aussi un organisateur né.

Illusionniste en herbe, et depuis l’âge de 7 ans  il n’a cessé depuis de  peaufiner ses techniques d’illusion, d’observation, de maîtrise, de psychologie, de programmation neuro-linguistique. Il y a quelques mois il est apparu dans l’émission de M6 "La France a un incroyable talent" où il s’est hissé en demi-finale. Depuis plus d'un an il se produit à Paris au théâtre de La Boussole avec son spectacle "Influence", qui tourne maintenant en France. Bref  Lèo Brière est devenu depuis un magicien mentaliste de premier ordre et ce titre en témoigne,

En conclusion, notons que parmi les Champions de France de Magie qui ont marqué l’histoire de ce concours,  Pilou le lauréat en 2006 est par la suite, devenu Champion du Monde! En sera-t-il de même cette année pour Léo Brière attendons la suite…

commentaires

Juan Esteban Varela le magicien de la nuit

Publié le 10 Janvier 2019 par cirk75 dans magicien

Assister à un spectacle de magie dans l’obscurité absolue alors qu’il s’agit avant tout d’un art visuel, voilà la promesse incongrue faite par le magicien chilien Juan Esteban Varelaans.

"From the Dark" nom de sa dernière production nous propose de vivre une expérience sensorielle inattendue et unique, où la magie se déploie sans utiliser la vue. L'expérience débute au moment où les spectateurs entrent dans une salle les yeux bandés. Un assistant reçoit le public et lui confie une boîte dans laquelle se trouve différents éléments (bague, cartes, pièces de monnaie...) de telle sorte qu'il pourra, en restant assis et en écoutant les consignes du magicien, sentir les effets de la magie dans ses mains.

Chaque spectateur tient un rôle précis. Certaines expériences sont faites pour un seul spectateur, tandis que le public se l'imagine autour de lui. Cette magie qui se développe grâce au son n'a pas besoin d'être vue, seulement écoutée. Et à chaque représentation, le public en sort bluffé car "From the Dark" joue sur l’imagination et la force des émotions pour développer une magie qui n’a pas besoin d’être vue, seulement d’être vécue. Notre intellect activé, nos émotions sont décuplées. Une incroyable expérience à vivre !

Du 17 au 19 janvier 2019 "From the Dark" fait étape à Paris dans le cadre de Magic WIP - Saison #2, au Pavillon de La Villette.

commentaires

Un français participe au concours du meilleur spectacle de magie de Las Vegas

Publié le 20 Septembre 2018 par cirk75 dans magicien

Né le 20 juin 1980 à Briançon dans les Hautes-Alpes, Xavier Mortimer a toujours été attiré par la magie et la scène. Pendant ses études au lycée agricole de Périgueux, Xavier Mortimer faisait partie du club de théâtre, et allait régulièrement voir les représentations aux Théâtre de Périgueux et à l'Agora.

A 13 ans, il découvre les arts de la piste et décide d’apprendre en autodidacte  la prestidigitation et en parallèle pratique aussi la musique au Conservatoire de Périgueux où il la clarinette.  

A 20 ans, il se fait repérer par une troupe de cirque et part en tournée, ce qui lance sa carrière. Il part à Paris et à Londres pour apprendre le théâtre gestuel et présenter un spectacle qu'il avait concocté, avec l'aide du théâtre de la Poivrière.

En 2005, il crée un spectacle "L'Ombre orchestre" qu'il joue d'abord au festival d'Avignon, puis à Paris au Théâtre des Mathurins puis aux Bouffes-Parisiens. Le spectacle est très bien accueilli par le public et par la presse. Cette production durera plus de huit ans et l'emmènera dans le monde entier.

Mandrake d'or en 2010, Xavier Mortimer participe à plusieurs émissions de télévision, comme "Le Plus Grand Cabaret du monde", "Vivement dimanche" ou "Magie, Rêve et Illusion". Il se fait connaître en 2011 grâce à l'émission "La France a un incroyable talent", en arrivant jusqu'en finale. Il est alors repéré par les producteurs du "Cirque du Soleil qui lui confient le rôle de "Sneaky", le personnage principal du spectacle Mickael Jackson à Las Vegas. Il continue sa carrière aux États-Unis en participant à des shows TV comme "America's Got Talent".

Installé depuis presque cinq ans à Las Vegas où il pratique de la magie évidemment, mais aussi de la poésie, "la touche française" dit-il... Et cette année, son spectacle a été sélectionné pour le concours du meilleur spectacle de magie de Las Vegas. "C'est un véritable tremplin pour moi, mais aussi parce que c'est la première fois qu'un français est sélectionné pour participer à ce concours", s'enthousiasme notre compatriote

Pour gagner, Xavier Mortimer doit remporter le maximum de votes, sur internet : www.voteBOLV.com/Xavier.

Et il était possible de voter une fois par jour, tous les jours jusqu'au 9 août.

Les résultats ne seront connus que le 15 octobre prochain.

Méconnu encore dans l'hexagone, rattrapons le temps perdu en visionnant son numéro original et virevoltant. 

 

commentaires

Yann Frisch, un magicien exceptionnel

Publié le 20 Mai 2018 par cirk75 dans magicien

Né en 1990, Yann Frisch est depuis sa prime enfance fasciné par la prestidigitation et l'illusion. Aussi dans un premier temps, jeune autodidacte, il met au point quelques tours, puis fréquente l’Ecole de cirque de Lyon, avant d’intégrer l’École de cirque du Lido à Toulouse (voir blog 10/10/13) où il va aussi découvrir le jonglage et travail du clown. Tout au long de son parcours, ponctué de nombreux stages, il se perfectionne en ces trois arts du spectacle, ne sachant lequel choisir. Mais en 2008 suite à une rencontre avec Raphaël Navarro, le co-fondateur de la compagnie 14:20, une évidence s’impose à Yann Frisch la magie sera son art de vivre et son langage artistique.

Depuis, devenu champion de France puis d’Europe de magie il tourne en France comme à l’étranger avec son célèbre numéro "Baltass" devenu culte cumulant des millions de vues sur You Tube. En 2012, il décroche à Blackpool, en Angleterre, le titre tant convoité de champion du monde de magie close-up, récompense qui fait de Yann Frisch le magicien à ce jour le plus honoré.

Son numéro culte Baltass

En 2013, il participe à la création en tant que co-auteur et interprète du spectacle "Oktobre", lauréat du dispositif Circus Next, dont les premières se déroulent en janvier 2014. Dans le même temps  Ibrahim Maalouf fait appel à lui pour co-signer un spectacle programmé au Centquatre à Paris, avec 50 musiciens franco libanais. En Mars 2014, Yann Frisch est présent lors de la première partie du nouveau concert d’Ibrahim Maalouf, "Illusions', à l’Olympia de Paris.

En parallèle, il fonde sa propre compagnie (L'Absente) avec laquelle il propose en 2015 un premier spectacle  “le Syndrome de Cassandre”. Aujourd’hui il se produit à Paris au Théâtre du Rond-Point où dans une nouveau spectacle "Le Paradoxe de Georges"  il est tour-à-tour magicien, clown, jongleur mais aussi conteur et poète…

Yann Frisch est aujourd'hui considéré comme un des Maîtres de la magie moderne,  alors ne boudons pas notre plaisir avec un petit dernier tour, que dis-je un exceptionnel tour de cartes, à vous de juger...

A rester bouche bée

commentaires

Borra, pickpocket de père en fils

Publié le 14 Janvier 2018 par cirk75 dans magicien

Sous la dénomination de Borra, deux artistes se sont sur la piste succédés, il s’agit de Boris le père (1921-1998) et de Charly le fils. Pourtant rien au départ n’avait préparé Borislav Milojkowic, le père  à devenir un célèbre artiste pickpocket. La légende raconte que dès 12 ans il avait fait son miel des trucs des voleurs à la tire qui sévissaient à Jagodina, ville serbe en découvrant l’art de détourner l’attention d’une personne afin de lui substituer à son insu divers objets lui appartenant. Dans un premier temps Borislav Milojkowic  s’essaye auprès de ses camarades puis met au point son numéro qu’il rode et commence à se produire à Sarajevo dans les cabarets et autres music-hall, sous le nom de Borra. Et son numéro est si habile qu’en 1948 il officie sur la piste du Cirque danois Schumann, ce qui va  lui ouvrir les portes des plus prestigieux établissements européens. Et c’est ainsi qu’ont pu le voir au Cirque d’Hiver, chez Bertram Mills, Jean Richard, Knie, Krone, Medrano, Price, Sabine Rancy Strassburger …

Son numéro était réglé comme du papier à musique, et comprenait deux moments. Avant le début du spectacle et sous les traits d’un banal placeur, il accompagnait certains spectateurs jusqu’à leur place en leur dérobant au passage et sans qu’ils s’en rendent compte, montre, portefeuille, stylo, lunettes, cravate, bretelles … Puis environ une heure plus tard généralement en fin de première partie du programme, il faisait son entrée, habillé soit en prince oriental ou soit en habit sombre agrémenté d’une cape et coiffé d’un chapeau haut de forme et se  présentait ainsi : "Bonsoir, je m’appelle Borra, avec deux R". Il commençait par quelques tours de magie avec fumée de cigarettes et œufs. Puis une fois cette partie achevée il faisait descendre quelques specteurs sur la piste pour leur rendre et sans jamais se tromper,  leurs biens, qu’il s’empressait de subtiliser une nouvelle fois, pour les restituer à nouveau à leurs propriétaires aussi surpris qu’abasourdis.

Borra Senior

Habile manipulateur et pickpocket, polyglotte, d’un charisme incontestable, Borra, le Roi de pickpockets a fait quelques émules dont son fils Charly qui avait les mêmes dons que son père. Charly fit ses débuts en 1963 chez Knie et reprit à la lettre le numéro paternel, qui produisait sur les spectateurs un effet comique énorme devant l’air abasourdi et ahuri des innocentes victimes de Borra père ou fils.

Borra Junior partie 1

Borra Junior partie 2

commentaires

Myr et Myroska les Aristocrates du Mystère.

Publié le 17 Décembre 2017 par cirk75 dans magicien

Stars de la transmission de pensée, vedettes internationales de la télépathie durant plusieurs décennies Myr et Myroska, étaient dans les années 60-70 connus de la France entière. Leur numéro vu à la télévision dans "La Piste aux Etoiles" (voir blog15/12/14), la fameuse émission mensuelle de variétés présentée par Roger Lanzac (voir blog25/09/11), ou les émissions radiophoniques ou télévisuelles de Jean Nohain (voir blog17/11/17) en firent des artistes dont la notoriété ferait pâlir d’envie beaucoup de vedettes actuelles… Leur succès fut si grand et leurs pouvoirs  si convaincants que Myroska tint régulièrement dans la presse une rubrique de courrier du cœur et de voyance. Et leur numéro inspira même à Pierre Dac son sketch Mme Arnica, devenu avec Francis Blanche le fameux sketch du Sâr Rabindranath Duval. Selon leur légende Myr et Myroska se rencontrèrent en 1941 dans le petit village de Castets-en-Dorthe . Elle Myroska, (née Marie-Charlotte Baron)  charcutière du village, lui  André Myr un chansonnier parisien de passage dans ce village et désirant acheter du saucisson. On devine la suite...

Le couple mentaliste ne revendiquait ni pouvoirs extra-sensoriels, ni trucages. "S’il n’y a pas de truc, c’est incroyable, mais avouez que s’il y en a un, c’est encore plus incroyable !" C’est en ces termes sibyllins qu’André Myr terminait le numéro de transmission de pensée. En laissant ainsi planer le doute dans l’esprit du public, chaque spectateur pouvait penser ce qu’il voulait. Les uns adhéraient à la thèse d’une véritable télépathie, convaincus que les deux partenaires se parlaient par l’entremise d’ondes mentales. En d’autres termes ces personnes croyaient à une authentique expérience de transmission de pensée. Les autres, les cartésiens, ou ceux qui flairaient un "truc", étaient persuadés que les deux artistes utilisaient un langage codé secret qu’ils étaient les seuls à maîtriser.

Ils foulèrent quelques pistes de chapiteaux dont "Napoléon Rancy" en 1957, "Amar" en 1971, la "Piste d’Or" en 1972. Le numéro était simple mais très spectaculaire  Myroska , debout au centre de la piste, les yeux bandés, devinait à la surprise générale, les objets, les dates, les chiffres que Myr, lui présentait et qui étaient proposés par les spectateurs présents.  Ils firent ses adieux en 1984 au théâtre Princesse Grace de Monte-Carlo

commentaires
1 2 > >>