Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Cirque-Ménagerie Spessardy - Le New-Circus

Publié le 25 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Cirques d'hier

 

Spessardy1924.jpgSpessardy.JPGLes Spessardy sont une vieille famille d’origine hongroise, montreurs d’ours  et propriétaire d'une ménagerie ambulante. Le patriarche Karl, a eu cinq enfants dont deux fils, Charles (futur directeur du cirque Pinder) et Roger (futur dompteur au cirque Pinder) et,  chacun a un projet différent. Roger voyant le cinématographe se développer, sillonne la France avec son cinéma voyageur. Quant à Charles, spécialisé comme son père dans les ours et tigres a un projet plus familial en montant le "Cirque-ménagerie Spessardy", mais Roger faisant de mauvaises affaires avec son cinéma ambulant rejoint son frère Charles et tous deux développent le cirque ménagerie.

New-Circus1928.jpgPinder29Après la première guerre mondiale et à cause du climat qui règne, les Spessardy décident de changer leur nom en Spessiert . Et suite aux départs de leurs associés, Charles abandonne le spectacle et crée un garage, tandis que Roger rachète des avions et se lance dans les spectacles aériens fort prisés à cette époque. Suite à un accident au cours duquel le pilote Alloncle se tue, les deux frères décident de reprendre la route. Comme la mode est alors à l’américanisme, le cirque Spiessardy devint le "New Circus", établissement qui ne tourna qu’une saison car l’année suivante en 1928, Charles Spessiert achète le "Cirque Pinder", mais ceci est une autre histoire.

Spessardy.jpgRoger Spessardy relate avec force détails l’histoire des Spessardy-Spessiert, ainsi que son métier de dompteur, dans un livre écrit en collaboration avec le journaliste collectionneur Jacques Garnier, livre édité chez Guy Authier.

commentaires

Médrano de ma Jeunesse (avec un accent SVP)

Publié le 25 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Affiches

Medrano2Le bloc note du 1er avril 2012, avait présenté un florilège de différents documents du cirque Médrano. En voici un nouveau qui résume bien l'atmosphère de ce cirque parisien et mythique du boulevard Rochechouart.  

 

commentaires

Pierre Rossi (1926-2013)

Publié le 24 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Clowns

PierreRossi2Pierre (ou Piero) Rossi est décédé dernièrement le 12 avril 2013 dans le Maine et Loire à Saint-Philbert-du-Peuple, il était natif d’une des familles les plus anciennes et les plus créatrices du monde du cirque. A l’époque où ses parents vivaient sur la Côte d’Azur, Pierre Rossi fréquente le conservatoire de Nice où il obtint des prix en trompette et en violon. En 1950 il épouse Albertina Caroli et dans un premier temps travaille comme clown avec son père Ettore. Pierre Rossi a eu trois enfants: en 1951 Luciano, Maurin dit Hector en 1952 et Yann quelques années plus tard. En 1967, la troupe familiale prend le nom de "Rossyann" avec Ettore en clown blan et Pierre et Maurin en augustes. Pour la petite histoire le choix du nom "Rossyann" permettait d’éviter la confusion avec un autre trio familial de clowns, celui de Pietrino Rossi.

PierreRossiYann allait en 1985 remplacer son grand-père Ettore, et le nouveau trio comprend désormais outre Yann, Maurin et Pierre. Très vite les "Rossyann" s'imposent comme un des meilleurs numéros de clowns musiciens, en 1992 au Festival International de Monte-Carlo ils obtiennent deux récompenses: le Prix Tristan Rémy et celui de la SACEM. Pierre Rossi se retire à Saint-Philbert-du-Peuple où il s’occupait d’Albertina son épouse malade. Ceux qui ont connu Pierre Rossi gardent de lui le souvenir d’un grand musicien et d’un homme de grande générosité. Notons que du vivant de Pierre, en 2010, Yann et Hector ont reçu un clown de Bronze au 34ème Festival du Cirque de Monte Carlo. Enfin avec Victor, (musicien et jongleur)représentant la 8ème génération de Rossi, artistes de cirque, petit fils de Pierre, et fils de Maurin, le nom des Rossi n’est pas prêt de s’éteindre sur la piste magique.

Pierre Rossi (1926-2013)
commentaires

L’Association "Bretagne Circus"

Publié le 23 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Livres

 
 
BretagneCircus.pngAssociation d’amateurs au sens noble du terme a pour vocation la publication d’une revue diffusée cinq fois par an et, réalisée par des bénévoles circophiles très avertis qui informent sur la vie et l’actualité des cirques en France comme à l'étranger. "Bretagne Circus", bulletin presque trentenaire, a su se forger au fil des ans une place importante dans les liens qui existent entre les passionnés et les professionnels de la piste.
BretagneCircus2.jpgL’association à travers sa publication, (outil interactif qui offre à ses lecteurs qui le souhaitent de devenir rédacteurs occasionnels ou réguliers ou simplement relayeurs d’informations), s’efforce d’apporter une information variée sur le monde du cirque, en se voulant avant tout le vecteur d’un tissu relationnel. Dernier point l’Association présidée par le Nantais Christian Battaglia remet chaque année lors des principaux festivals de cirque en France un prix nommé "Prix Bretagne Circus"
 
commentaires

Louis Zavatta dit Tonino (1898-1986)

Publié le 22 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Clowns

Lamyaffiche.jpgAchille Zavatta avait trois frères : Louis, Michel et Rodolphe et deux sœurs : Isolina et Eléonora. Si Rodolphe sous le nom de Rolf (voir blog27/11/2010) fut un acrobate, trapéziste et clown blanc réputé, un de ses autres frères Louis dit Tonino fut aussi un pilier du cirque traditionnel. Revenons aujourd’hui sur son histoire.

Tonino2.JPGNé en Italie à Vérone, Louis Zavatta était un excellent écuyer, acrobate et comme tous les enfants de Frederico-Demetrio Zavatta il reçut une solide éducation dans les arts du cirque. Il travailla longtemps au cirque paternel dans un numéro de triple jockey, avec ses frères Michel et Rolf. Doté d’un joyeux caractère, il avait souvent le principal rôle comique dans les pantomimes familiales.

Tonino1.JPGA l’âge de 30 ans en 1928, il épouse Adrienne Lamy, veuve de Tommy Foottit et avec son beau frère Pierre Lamy il devient le codirecteur du Cirque Lamy (voir blog04/04/2011). Louis s’occupait de l’électricité ainsi que des affiches et du matériel nécessaire à la publicité du cirque. En piste il assurait la partie comique, en présentant un numéro d’ânes dresssés, ou en auguste sous le nom de Tonino avec comme clown blanc ses frères, Rolf ou Michel. Dans ses entrées comiques Louis Zavatta s’épanouissait et montrait ses indéniables qualités d’auguste.  

Lamyaffiche&Après la déconfiture du Cirque Lamy, il fit équipe avec Williamm Foottit, fils d’Adrienne, puis va au "Grand Cirque de Paris" d’Amédée Rigenbach, tourne avec le "Bostock-Circus" et en 1955 fait la tournée du "Medrano voyageur", (en réalité un cirque Gruss-Jeannet qui allait devenir Le Grand Cirque de France), où Louis était le partenaire de Dédé Gruss (le père D’Alexis Grus). Puis il poursuit en 1959 sa carrière chez "Francki" puis en 1962 chez Napoléon Rancy. Après le décès de son épouse Adrienne en 1962, Louis Zavatta termine sa carrière lors de la pantomime "Ben Hur" présentée en 1964 au "Grand Cirque de France".

GCDF63Retiré de la piste Louis Zavatta, s’installe à Saint-Calais dans la Sarthe, où il monte un manège équestre tout en s’occupant d’un magasin d’antiquité. Il décède le 19 janvier 1986 à Strasbourg, chez sa sœur Titine, où il s’était définitivement retiré.

commentaires

La dernière des "Flying-Michaels" au Festival du Cirque des Mureaux

Publié le 21 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Festivals

LesMureaux13.jpgComme chaque année depuis 12 ans, Festival du Cirque des Mureaux, sonne pour les circophiles franciliens la fin de la saison et l’édition 2013 a apportée pendant 2 jours (23 et 24 février) son lot de d’émotions et de magie. Spectacle organisé dans le Parc de Sautour, dans la bonne ville des Muraux, est un évènement familial avec un prix de places allant de 5 à 12€, ce qui en fait un évènement vraiment populaire. Pour les curieux ce prix est sans comparaison avec la tarification des Festivals de Massy ou du Cirque de Demain dont, je vous laisse le soin de vérifier l’information.
Flying-michael.jpgCette manifestation a été marquée entre autre par la dernière prestation de la légendaire troupe de trapèze volant les "Flying Michaels", clown d’argent à Monte-Carlo en 2010. Cette formation, composée de 4 voltigeurs: Celia, Sirie, Marlon, Alex et Marcelo le porteur, a pendant plus de 20 ans enchanté la plupart des pistes du monde entier.  Marlon le  voltigeur vedette réalise dans un style d’une très grande pureté le triple saut périlleux et pour corser le tout avec cagoule. Pour cette dernière, la troupe a reçu le 1er Prix du Festival  remis par le Président du Jury et Directeur du centre municipal des arts du Cirque "Le Lido" de Toulouse, Francis Rougemont, et au cours de la même manifestation ces trapézistes ont également été récompensés par le Prix du Public.
cirque-alegria-affiche.jpgCette séparation n’est pas dû à une mésentente entre frères et belles-sœurs, non Marcello le porteur  souhaite réaliser un rêve personnel, diriger un cirque avec son épouse Celia. Et c’est ainsi que depuis quelques semaines sillonne dans l’hexagone un cirque franco-brésilien nommé Alegria dont le directeur est Marcello Mickaels. Quant à Alex et son épouse Sirie, tous les 2 ils ont rejoint le cirque suédois Olympia et, Marlon a intégré la troupe Mendoza qui se produit en Allemagne au Cirque Krone. Alors bons vents aux Mickaels, où qu’ils soient en France en Suède ou en Allemagne !
commentaires

Du rififi au Festival International du Cirque du Val d’Oise.

Publié le 20 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Festivals

Domont2.jpgCrée il y a 14 ans par une bande de bénévoles regroupée au sein de l’Association Cap Domont, le Festival du cirque de Domont, était dès ses débuts une des nombreuses manifestations de la Foire d’Automne. Et depuis 2000 ce Festival n’a fait qu’accroitre sa notoriété et est devenu tant par la qualité des numéros présentés que par sa fréquentation, un des Festivals importants en Ile-de-France mais aussi au niveau international.  Et le palmarès de la dernière édition :
Prix du président de la République :   Famille Cassely (éléphants);
1er prix : prix du conseil général du Val d’Oise :    Duo Paradise (main à main);
2ème prix : prix de la ville de Domont :    les Markin’s (rola rola)
3ème prix : prix de Cap Domont :    la troupe de Yancheng (fil mou) ;
Prix spécial du jury :     David Shiner (comique) ;
Prix du public : Chilly and Fly:    (cadre russe) ;
Prix de l’originalité :  Nina Jaroh (trapèze et marche à la coupole);
Prix du jeune talent :  J Welton (jonglage).
témoigne de la qualité de cette manifestation qui au mois de septembre frappe chaque année les trois coups de la saison pour les amateurs franciliens de cirque.
Domont1Or quelle ne fut pas notre surprise de voir à coups de communiqués de presse une trentaine de responsables de cette association dont le Directeur artistique (Christian Boner) en novembre dernier faire connaître publiquement leur décision de quitter leurs fonctions en mettant directement en cause la gestion de Jean-Marie Etienne le Président de l’association organisatrice du dit Festival. Le Président de son côté regrettant ces départs et indiquant  ne pas les comprendre. Qu’il y aient des problèmes liés aux personnalités des personnes constituant une collectivité est une pratique malheureusement courant ; que certains ne se sentent pas assez reconnus dans une organisation est aussi le lot du quotidien qui régit la vie d’une association. Mais ce qui est nouveau c’est ce déballage sur la place publique d’arguments et de contrarguments. Il est vrai que le sujet est à la mode lorsque des leaders d’opinion (sportifs, politiciens ou capitaines d’industrie) utilisent les media pour mieux se faire comprendre.
Domont2-copie-1.jpgMais pour un circophile ce qui est primordial c’est la pérennité de ce Festival, qui aux dernières nouvelles se tiendra comme d’habitude à Domont dans le parc des Coquelicots les 27,28 et 29 septembre et dont le thème retenu sera le cirque espagnol, présenté par El Presentador (voir blog 31/03/2013) Genis Matabosch, en personne. Et espérons que d’ici là les passions seront retombées et les bonnes volontés réconciliées. Car comme disait Saint-Exupéry, "la diversité loin de me lésée m’enrichit."
commentaires

Le Festival Mondiale du Cirque de Demain 2013, commence à se paupériser !

Publié le 19 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Festivals

Demain34-copie-1.jpgOn sait bien qu’on ne peut pas regarder un Festival comme un spectacle, un Festival est une compétition et le déroulé du programme est forcément plus austère qu’une suite de numéros organisée pour en mettre plein la vue aux spectateurs. Mais force est de constater que les numéros vus cette année lors de la 34ème édition du Festival Mondial du Cirque de Demain étaient, et c’est le moins que l’on puisse dire, fort dépouillés et par moment pouvaient semblés avoir été happés par la paupérisation qui semble atteindre notre société.
 
2Dmain.jpgPour faire un bon Festival de cirque il est nécessaire d’avoir au moins 4 ingrédients : un lieu, des spectateurs, des numéros de classe internationale et un bon palmarès. Le lieu, le cirque Phénix, est un bel écrin même si ce n’est pas le cirque d’hiver, mais grand avantage par rapport à ce dernier il peut contenir 5 500 spectateurs, et c’est un grand plus ne serait-ce qu’au niveau ambiance  et économique, deux données non négligeables. Le palmarès est ce qu’il est et chaque année il n’est jamais scandaleux. Reste les numéros là aussi il faut aussi 5 conditions pour qu’une prestation soit réussie. Une lumière et une musique qui mettent l’artiste en valeur, une bonne technique et une originalité du numéro présenté, enfin une tenue de scène qui valorise le ou les artistes
CalixteDeNigremont2Si la lumière, la technique et l’originalité sont toujours au rendez-vous, force est de constater qu’il y a beaucoup à dire sur la musique et les vêtements d’une grande partie des artistes. Ainsi la tendance musicale actuelle ne semble même plus à la bande musicale, ce qui était déjà une régression par rapport à un orchestre, mais à la suppression pure et simple de l’illustration musicale. Pourtant la musique est un élément moteur au cirque, aussi est-il regrettable de voir bon nombre d’artiste s’en passer. Que donnerait un spectacle Bouglione, Gruss ou du Cirque du Soleil sans musique, je vous laisse imaginer.
vetement.jpgvetement2.jpgQuant aux vêtements, ils sont très sommaires, un jean, un maillot, une chemise ou un short acheté certainement chez Tati. C’est dommage que les jeunes artistes n’aient pas compris l’intérêt de la tenue vestimentaire dans une prestation scénique. Que donnerait la présence de Calixte de Nigremeont en short et t-shirt ? Là aussi je vous laisse l'imaginer. Le Cirque du Soleil et en France le Cirque Arlette Gruss, pour ne citer que ces 2 exemples, savent que leurs spectacles sont moins magiques avec des tenues qui ressemblent à celles de la rue. Nous ne sommes pas les seuls à le penser, en effet dans le dernier numéro de la revue "Bretagne Circus", on peut lire un verdict sans appel, laissons leur la plume. "Nous écrivions notre étonnement, l’an passé sur l’abondon récurrent de la tenue de scène chez de nombreux jeunes artistes participant à ce Festival, comme si le technique et l’originalité devaient être les seuls atouts à mettre à mettre en valeur et la rupture avec la tradition le meilleur moyen de paraître dans le vent, donc de demain ! … Et de repenser à cette récente interview du violoncelliste Renaud Capuçon, au cours de laquelle il confiait continuer à jouer en frac, considérant que c’est un respect pour le public !" Alors Mesdames et Messieurs les artiste des Festivals, n’oubliez pas que la musique mais aussi la tenue vestimentaire sont des éléments essentiels au spectacle en général et au cirque en particulier.                             
commentaires

Massy 2013, un Festival qui tourne le dos à son essence !

Publié le 18 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Festivals

Massy1994La XXI° Festival International du Cirque de Massy marque cette année plus qu’un bouleversement, il tourne carrément le dos à son histoire, aussi petit rappel pour les non initiés. Créé il y a 21 ans pour faire le pendant du Festival Mondial du Cirque de Demain qui ne présentait aucun numéro avec animaux, ainsi pour preuve ne pouvait-on pas lire dans le programme du XIV Festival du Cirque de Demain, en haut page 4 : "Le député Maire de Massy, M. Claude Germon et l’un de ses adjoints M. Michel Bruneau, véritables fans de cirque voulaient créer une manifestation importante en faveur des Artistes de la Piste …. (les organisateurs du Festival du Cirque de Demain leur ont)proposé de prolonger le Festival de 3 jours …en présentant une compétition réservée aux Dompteurs et aux Dresseurs." et, mieux encore dans le programme du XV° Festival, on pouvait voir page 6 : "Le XV° Festival Mondial du Cirque de Demain continue à Massy avec le Concours des dompteurs et des dresseurs du Cirque de Demain"
Massy2013.jpgL’essence même du Festival de Massy est de reconnaître et de récompenser les jeunes dompteurs et dresseurs. Or qu’avons-nous vu à Massy cette année ? Ssur les 19 numéros en compétition, seuls 7 numéros avec animaux et parmi ces 8 prestations 4 provenaient de la Famille Caselly (Pas de 2 équestre, saut à la bascule avec éléphants, chevaux e éléphants et cheval-Pégase). Quant aux dompteurs je ne pense pas que l’on puisse appeler ainsi la famille Saabel qui présentait des chiens ou Nathascha dirigeant sa cavalerie en liberté. Peut être que le dompteur était Rafaela Honden avec ses loups à moins que ce soit Andrejs Fjodorovs avec ses pigeons. Tous ces numéros étaient de belle  facture mais le côté Concours de Dompteurs ou de Dresseurs est malheureusement dorénavant  absent. Nous savons bien que le cirque sans animaux est à la mode, mais pas à Massy, pas ici de cirque politiquement correct. Massy doit rester la référence internationale pour les numéros d'animaux !
 
Heureusement il avait la famille Casselly, Clown d’Or 2012,  qui a régalé tout le monde avec leur prodigieux numéros. Que du bonheur avec Alexia, Marylu, Réné Sénior et Junior, récompensés comme il se doit  par une Piste d'or ainsi que par Le Prix du Président de la République.
 
 
 
commentaires

Alain M. Pacherie homme de spectacle et de cœur

Publié le 17 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Personnalités

Alain_M_PACHERIE.jpgLe Président-fondateur du Cirque Phénix a longtemps vécu, ignorant tout de ses origines jusqu’en 1975 où, un appel téléphonique lui apprend qu’il est petit fils d’un trapéziste et fils d’un forain. Peut être est-ce de cette origine, que lui vient sa penchant pour les spectacles ? En 1967 Alain M. Pacherie, crée l’Européenne de Spectacles, agence qu’il dirige depuis plus de 40 ans qui à l’origine organise des concerts et des carnavals tout en gérant la carrière d’artistes existentialistes comme Eva et Monique Morelli. Puis, dans les années 70, nouvelle rencontre: Annie Fratellini, qui l’initie aux arts du cirque et à ses côtés, il se forge sa propre vision des arts du cirque moderne qui doit être résolument ancré dans son temps, tout en s’appuyant sur la tradition permettant ainsi des passerelles entre les disciplines.
Phenix.jpgEn octobre 1999, après avoir produit de très nombreux spectacles, Alain M Pacherie acquiert son premier chapiteau, mais deux mois après, le 26 décembre, la tempête dévastatrice qui déferle sur la France a raison de cette enceinte. Et c’est dans ces circonstances qu’il imagine le chapiteau de ses rêves, sous forme d’une immense nef de toile dépourvue de toutes structures internes offrant une visibilité totale à chaque spectateur. Douze mois plus tard en décembre 2000, tel le phénix de ses cendres, le cirque d’Alain Pacherie renait et prend comme nom celui de cet animal mythique. Et depuis, Alain Pacherie parcourt chaque année le monde entier à la recherche de numéros originaux qu’il adaptera au thème de ses spectacles. Sa dernière production Cirkafrika (voir blog08/04/2013) a séduit critiques et spectateurs devrait reprendre à partir du 23 novembre prochain une nouvelle tournée.
Demain34.jpgPrésident de l’Académie Fratellini et, du Festival Mondial du Cirque de Demain qui célèbrera en 2014 sa 35ème édition, Alain M. Pacherie permet à cette compétition internationale, réservée aux artistes de moins de 25 ans, s’exprimer l’éclectisme pour que ce rendez-vous annuel reste un des grands festivals de cirque moderne. Côté moins connu du bonhomme, Alain M. Pacherie n'oublie pas d'où il vient, Vice Président Fondateur de l’Association Culture du Cœur, qui offre des places invendues aux plus démunis, Secrétaire Général de l’Association Les Petits Princes, qui permet aux enfants atteints de maladies graves d'aller à Roland-Garros, de plonger avec les dauphins en mer des Caraïbes ou de prendre le Train des nuages en Argentine, enfin avec Clowns sans frontières, il soutient la création de spectacles pour enfants dans les zones de conflit ou d'extrême. Alain M. Pacherie, plus qu’un Directeur ou producteur de spectacle, un homme de cœur.
commentaires
1 2 3 > >>