Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Cirque Arlette Gruss Hier, aujourd'hui, demain

Publié le 30 Novembre 2015 par cirk75 dans Programmes

Cirque Arlette Gruss Hier, aujourd'hui, demain

Un petit florilège de quelques programmes qui ont marqué l'histoire de ce cirque qui ne cesse chaque année de nous surprendre... et qui est à Paris jusqu'au 13 décembre, avec des prix de places à moins de 30€...

commentaires

"Ecris l’histoire", le programme des 30 ans du cirque Arlette Gruss

Publié le 29 Novembre 2015 par cirk75 dans Programmes

"Ecris l’histoire", le programme des 30 ans du cirque Arlette Gruss

"Avec nous faîtes la différence" formule "grussienne" fort célèbre qui se révèle d’année en année parfaitement exacte, tant le maître des lieux Gilbert Gruss n’a de cesse de renouveler ses programmes en proposant des spectacles où se mêlent harmonieusement aux disciplines traditionnelles d’autres plus contemporaines, le tout bien entendu saupoudré de poésie, d’insolite, d’angoisse et de rire… Et pour cela le juvénile Mathieu (voir blog22/11/2015) et le gouailleur Bellini en connaissent un rayon.

Portée sur les fonts baptismaux le 28 février 1985 par la fille d’Alexis Gruss sénior (voir blog19/12/2011), lors d’une tournée irlandaise mémorable et calamiteuse, on mesure en voyant le spectacle 2015 combien cet établissement a toujours su être à la pointe de la nouveauté et de l’innovation, sans bien entendu se couper de la tradition. Et si le spectacle 2014 (voir blog11/11/2014) nous avait laissé un peu sur notre faim il n’en est pas de même pour celui de cette année, qui marque les 30 ans de ce temple des arts de la piste.

"Ecris l’histoire", le programme des 30 ans du cirque Arlette Gruss

Si on voulait rapidement résumer le spectacle on serait tenté de dire, tous les numéros font passer un moment irréel et agréable qu’ils prennent racine dans la tradition ou dans le modernisme. Si Alexandro Hurtado avec son numéro d’homme laser ravie les spectateurs, Antonio Zatta avec ses perroquets émerveille le public.

Côté aérien Tamara Khurchudova nous montre à un rythme soutenu qu’elle possède toutes les facettes de l’acrobatie au trapèze à grand ballant. Alex Michael fait de son côté frémir le public lorsqu’il s’élance sans protection d’un trapèze à un autre avec des rattrapes par les mains ou par les chevilles ou par sa marche au plafond. Quant à Adèle Fame elle s’approprie avec fougue l’espace aérien en nous proposant entre autres aux sangles aériennes une impressionnante remontée, position de départ grand écart, par la seule force de ses cuisses. Incroyable non !

Côté animaux outre les perroquets déjà évoqués, Laura-Maria Gruss montre qu’à 16 ans elle possède tout pour être une grande dresseuse de chevaux et avec calme et détermination elle propose cette année 8 frissons hollandais à la robe noire puis 2 lusitaniens suivis par un poney qui se cabre sur ses 2 pattes antérieures. Parallèlement la petite fille d’Arlette Gruss chevauche aussi l’une des 4 éléphantes présentées par John Vernuccio, descendant de l’illustre famille Togni. Et n’oublions pas Emmanuelle Farina présentant un groupe mixte composé de 4 lions et 2 tigres où il alterne férocité et pelotage, un superbe travail fortement ovationné par le public.

Parties surnaturelles avec 3 moments plébiscités par la famille. Il s’agit en premier du numéro conçu par Kevin Gruss, où sont intégrées 4 disciplines: mâts chinois, barre fixe, barres parallèles et équilibres au sol. La beauté musculaire de ces 7 jeunes artistes en pantalons de cuir et abdominaux genre tablettes de chocolat, ravissent dans une ambiance digne d’un concert de rock, les nombreuses spectatrices présentes qui apprécient bien entendu la série de portés et d’équilibres.

Autre temps surnaturels, le final pétaradant où Gilbert Gruss a souhaité mêlé deux troupes motorisées : les colombiens de "Globe of Speed" et les franco-autralo-japonais de FMX Riders. Si les premiers évoluent jusqu’à 9 dans leur sphère métallique en multipliant les croisements risqués, les seconds font survoler leur moto au-dessus des têtes des spectateurs et bondissent au-dessus du globe de leurs partenaires colombiens en exécutant quelques acrobaties dont un saut périlleux à moto . Trop fort comme disent les jeunes ! Irréel, impressionnant on vous dit ! Du jamais vu !

En sortant du chapiteau on reste encore impressionné devant de tels exploits et prises de risques, mais heureusement qu’une petite fille elle aussi secouée dit à son père ; "il est fou le clown – elle parlait de Mathieu - c’est dangereux ce qu’il fait, il descend les escaliers à skis". Et oui cette petite spectatrice nous refait atterrir et on se demande ce que ce diable de Gilbert Gruss peut bien concocter pour 2016.

Dernier point, ce programme s’achève à Paris le 13 décembre prochain, il n’est donc pas trop tard pour se rendre à la pelouse de Reuilly, car c’est certainement ce qu’il y a de mieux à voir pour un parisien amateur de cirque en ce moment.

commentaires

Palmarès du Festival International du Cirque Rhône-Alpes de Voiron 2015

Publié le 28 Novembre 2015 par cirk75 dans Festivals

Palmarès du Festival International du Cirque Rhône-Alpes de Voiron 2015

Créé en 2002 à Grenoble par Guy Chanal, alors Directeur Général de l’association du Palais des sports de cette ville, ce Festival International du Cirque s’est, depuis, placé au premier plan des compétitions organisées non seulement sur le territoire national, mais également au niveau européen. Réunissant chaque année plus de 80 artistes venus du monde entier, cet événement circassien est devenu un moment fort consacré aux arts de la piste dans des expressions aussi traditionnelles que contemporaines.

Véritable spectacle, ce Festival présidé par le producteur Gérard Louvin et présenté par l’animateur de télévision Jean-Pierre Foucault a su conquérir chaque année de plus en plus de spectateurs venus de toute la région Rhône-Alpes mais aussi d'autres régions.

Suite aux dernières élections municipales l’équipe grenobloise élue n’a pas souhaité reconduire ce festival au Palais des Sports, aussi Guy Chanal a du trouvé un nouveau lieu d’asile. C’est désormais le pays voironnais et plus particulièrement Voiron qui accueille cette manifestation qui se déroule dorénavant sous un chapiteau de 3 500 places comprenant 2 pistes, avec cette année en invité vedette le célèbre Bello Nock (voir blog07/03/2015).

Palmarès du Festival International du Cirque Rhône-Alpes de Voiron 2015

Comme chaque année un jury composé de personnalités du monde artistique a récompensé par des Etoiles les artistes suivants:

2 Etoiles or: Les Cassely et leurs éléphants (voir blog27/12/2014) et Les frères Messoudi (main à main)

1 Etoile argent: Karen Goudreault & Dominic Lacasse (mât chinois)

2 Etoiles de bronze Alexandre Kulakov (jonglage) et Les Golden Stars (banquine)

Palmarès du Festival International du Cirque Rhône-Alpes de Voiron 2015
Palmarès du Festival International du Cirque Rhône-Alpes de Voiron 2015
commentaires

Sous la griffe, de Christian-Jaque (1935)

Publié le 27 Novembre 2015 par cirk75 dans Cinéma

Sous la griffe, de Christian-Jaque (1935)

Mélo comme on savait les réaliser avant-guerre, sorti au cinéma le 15 novembre 1935 et prenant le cirque comme lieu du drame. Film au scénario simplissime : Nikita, le dompteur directeur d’un cirque, recueille et élève Pierrette une petite fille abandonnée. Quelques années plus tard, devenue une belle jeune femme, Nikita son père adoptif en tombe amoureux et lui demande de l'épouser. Mais cette dernière en aime un autre: le trapéziste Harry Trelawnay. Nikita comprend qu'il ne peut lutter. Il se suicide en se laissant dévorer par ses fauves. Un vrai mélo on vous disait…

Sous la griffe, de Christian-Jaque (1935)

Comme on le voit ce n’est pas un tel synopsis qui va rendre pour un circophile cette œuvre captivante et immortelle, ni les comédiens ayant pour nom Madeleine Ozeray (Pierrette), Constant Remy (Nikita le directeur), Jose Noguero (Harry Trelawnay, le trapéziste), ils sont aujourd’hui en 2015 pour la plus part totalement inconnus. Non ce qui donne à ce film un certain intérêt c’est qu’il a été non seulement tourné au cirque d’hiver au temps de la direction Gaston Desprez (voir blog25/03/2012) mais que l’on peut aussi apercevoir quelques stars de la piste dans cette bluette cinématographique, telle la délicate Suzanne Riom autrement dit la trapéziste Joan Tanya (voir blog21/09/2013), les aériens Les Marcès, les clowns Béby (voir blog15/04/2012), Loriot (voir blog17/12/2014) Pinocchio, l’écuyer Vasconcellos, l’illusionniste de Rocroy, les fauves de Jouviabo ou le régisseur des lieux Louis Lavata, qui entre parenthèse dans son livre de souvenirs paru il y a quelques temps "30 ans de cirque" aux éditions Bellier, fait revivre fort bien l’univers de cette piste qu’il a bien fréquenté au début du siècle dernier.

Pour les cinéphiles, savez-vous que le metteur en scène Christian-Jaque devait pour réaliser ce film utiliser, et cela pour des raisons budgétaires, le plus possible d’images d’un autre film "Eighteen minutes" réalisé par l’acteur acrobate Mario Bianchi, ce qui entraina de nombreux raccords cocasses ? Tel celui où des figurants sont dissimulés sous des peaux de lions naturalisées pour remplacer les vrais fauves. Enfin, autre curiosité, les acteurs devaient jouer devant des images projetées et animées remplaçant les décors fixes. Tous ces ingrédients donnent à ce film un côté étrange et bizarre ! Produite par Sigma Vog, cette œuvre cinématographique est malheureusement totalement invisible aujourd’hui et on peut aussi se demander s’il existe encore une copie de bonne qualité pouvant être projetée.

commentaires

Mathieu Dallant, l’auguste juvénile

Publié le 22 Novembre 2015 par cirk75 dans Clowns

Mathieu Dallant, l’auguste juvénile

Sans mimiques ni maquillage excessif, avec délicatesse et humour, Mathieu est ce que l'on appelle dans le monde du cirque un clown de reprises chargé d’assurer la transition entre deux numéros, de faire patienter en somme le public. En gros il est celui qui bouche les trous, une sorte de fil rouge… entre les différentes prestations composant le programme.

Pur produit de l’Ecole du cirque d’Annie Fratellini (voir blog10/06/2014) qu'il rejoint à 12 ans. Et dès 14 ans durant sa semaine de vacances scolaires il va exercer ses talents au Cirque Diana Moreno. Et pour cela il a préparé un petit numéro de jonglage avec des instruments de cuisine et de clowneries pour se produire sur la piste de ce cirque familial. Il est dans son élément, faire sourire le public, il appelle sa famille pour lui indiquer son désir de rester chez Diana Moreno. Et il y restera 4 ans et aura pour partenaires Eric Borman ou Pierrot Moreno.

Mathieu Dallant, l’auguste juvénile

Puis en 1990 il est engagé chez Arlette Gruss comme clown de reprises. Il est aussi régisseur et y pratique beaucoup de métiers. L’année suivante en 1995 il est de la tournée du cirque Knie avec l’auguste nain suisse Spidi et Tory la comique américaine. Et en 1996 il fait partie avec Zello et Mooky Senior de la troupe de clowns au Blackpool Tower Circus.

Puis après avoir roulé sa bosse en Angleterre, en Suisse ou aux Pays-Bas, il revient en 1997 chez Arlette Gruss où par sa présence il séduit aussi bien les enfants que les parents. Pensionnaire souvent attitré de cet établissement, il est du spectacle 2015, fêtant les 30 ans du cirque Arlette Gruss, où son humour enfantin fait bon ménage avec la gouaille de Bellini.

Mathieu Dallant, l’auguste juvénile

Artiste toujours à la recherche d’évolution dans son personnage, Mathieu, a gardé à 44 ans son côté de grand adolescent espiègle car le temps ne semble pas avoir prise sur ce saltimbanque lunaire, pour qui regarder ses enfants grandir, être auprès de Pauline, une ancienne clerc de notaire et faire un tour de Solex sont ses signes du bonheur…

Mathieu un être à part mais si attachant…

commentaires

Les frères Caroli

Publié le 21 Novembre 2015 par cirk75 dans M. Loyal

Les frères Caroli

Depuis 20 ans, Enrico Caroli officie désormais au cirque Knie comme M. Loyal et son frère Alberto de son côté a, depuis 2000 endossé le sac du clown blanc sur la piste du cirque d’hiver Bouglione. Ces 2 artistes sont d’authentiques descendants de deux grandes dynasties de cirque, les Caroli et les Bouglione. Les 2 frères sont les représentants de la 6ème génération d’une famille circassienne - les Caroli ou les Francesco - (voir blog16/02/2014), célèbre pour ses numéros d’acrobatie équestre ou d’entrées clownesques. Enrico et Alberto Caroli, sont donc les héritiers de ces deux disciplines : l’acrobatie équestre et l’art clownesque, qu’ils ont longuement pratiqué.

Fils de Domenico Caroli et de la trapéziste Sandrine Bouglione (voir blog25/06/2015), fille de Joseph et Rosa Bouglione et doublure de l’actrice Gina Lollobrigida dans le film Trapèze (voir blog18/11/2010) tourné au Cirque d’Hiver à Paris, enfants de la balle, les 2 frères apprennent les spécialités familiales et participent souvent aux entrées clownesques des Francesco ou aux acrobaties équestres des Caroli. Ils travaillent aussi dans des galas, des night-clubs, des cirques de rue voire même comme cascadeurs à cheval au festival médiéval de Carcassonne.

Les frères Caroli

En 1995 Frédy Knie demande à Enrico Caroli de mettre sur pied un numéro d’acrobatie équestre, une discipline que le cirque Knie n’a plus présentée depuis plusieurs années. L’année suivante, avec son frère Alberto, ils présentent un nouveau numéro d’acrobatie équestre chez Knie, puis en 1997 un trio avec Géraldine Knie. A la demande de Frédy Knie, ils mettent également au point une entrée clownesque (Alberto en clown blanc et Enrico en auguste). Après le départ d’Alberto à la fin de la saison 1999 engagé comme clown blanc au Cirque d’Hiver à Paris, Enrico continue pendant quelques années à monter des entrées clownesques chez Knie, avec comme partenaires Orlando Arias et Angelo Munoz et tous les 3 obtiendront en 2002 un clown de bronze avec l’entrée des bonbons si chère aux enfants.

Les frères Caroli

Alberto chez Bouglione en clown blanc présente avec Petit Gougou (voir blog04/10/2015), ou Sergio (voir blog02/03/2011), ou Michel Palmer (voir blog27/03/2015), les différents programmes sur la piste du cirque d’hiver de Paris. Il est aussi chargé avec Thierry Bouglione de la régie générale des spectacles.

Aujourd’hui les 2 frères aux destins communs mais séparés continuent à fouler les pistes des plus prestigieuses pistes Bouglione pour Alberto et Knie pour Enrico, ce dernier dans le costume de M. Loyal, donne la réplique aux clowns et aux comiques engagés par le cirque suisse. Et en hiver et cela depuis une quinzaine d’années, Enrico Caroli est aussi régisseur et chef de piste au Koninklijk Theater Carré d’Amsterdam (voir blog11/05/2012), au Festival du cirque de Monte-Carlo et au Festival New Generation.

Les frères Caroli

.

commentaires

Moira Orfei (1931 2015) la Regina del circo

Publié le 20 Novembre 2015 par cirk75 dans Personnalités

Moira Orfei (1931 2015) la Regina del circo

Née le 21 décembre 1931 à Codroipo et décédée dernièrement le 15 novembre 2015 à Brescia. Ecuyère, trapéziste, acrobate, dompteuse d'éléphants et dresseuse de colombes, Miranda Orfei alias Moira Orfei était la plus célèbre représentante d'une célèbre famille circasienne italienne, dont l'origine remonte à Paolo Orfai, un prêtre Paolo Orfei qui pour les beaux yeux de Fausta Massari jeta sa soutane aux horties. Epouse de l’ancien dompteur et imprésario de cirque Walter Nones, et aisément reconnaissable avec son look kitsch : maquillage appuyé, cheveux noirs corbeau ou turban, Moira Orfei dont le nom de scène lui a été suggéré par Dino de Laurentis, était considérée comme la Reine du cirque italien. Parallèlement Moira Orfei a joué dans une quarantaine de films dont "Parfum de Femme" de Dino Risi et dans quelques péplums comme sa sœur Liana.

Pour comprendre ce que représentait pour les circophiles italiens Moira Orfei il suffisait d'assister à un de ses spectacles où elle présentait ses pachydermes aimés puis d’écouter le fracas des applaudissements qui venaient féliciter cette noble gitane. Elle était dans l'imaginaire collectif national une icône, un symbole du cirque italien de haute qualité. Animatrice à la télévision, au franc parler et sans langue de bois, elle fait en 2006 pendant une représentation, un a.v.c. et après une longue convalescence, en décembre 2007 elle peut remonter sur scène pour venir à la fin des spectacles saluer son cher public.

commentaires

Le boxeur Al Brown (1902-1951) sur la piste de Medrano

Publié le 19 Novembre 2015 par cirk75 dans Sport

Le boxeur Al Brown (1902-1951) sur la piste de Medrano

Al Brown, de son vrai nom Alfonso Teofilo Brown, né le 5 juillet 1902 à Colón au Panama, était un boxeur qui évoluait dans la catégorie poids coqs, et qui fut de 1929 à 1935 Champion du monde. Mais en plus du noble art Al Brown aimait tout particulièrement se produire sur scène en tant que chanteur, danseur, musicien, présentateur, humoriste, mime, avec une prédilection pour Paris où on le vit plusieurs fois avec son Orchestre & Partner proposer un show où alternaient chant, danse et boxe.

Joueur en boxe, joueur de jazz, joueur d’argent, joueur avec la vie mais aussi avec sa santé, ce flambeur décédé à 48 ans le 11 avril 1951, a porté son optimisme d’un continent à l’autre. Doué par nature, avantagé par sa longue silhouette et doté d’un rare sens de la danse, mais peu porté sur l’entraînement, forçant sa motivation durant ses matches en pensant à la façon dont il fêterait avec ses amis la victoire. On raconte même qu’entre les rounds, on rinçait son protège-dents au champagne, lorsqu’on ne lui en servait pas une coupe entière pour démoraliser l’adversaire en plein match. L’éblouissant Alfonso le soir après le combat n’hésitait pas à poursuivre le spectacle, en jouant du saxophone ou de la batterie.

Le boxeur Al Brown (1902-1951) sur la piste de Medrano

Une telle vedette ne pouvait que plaire à Jérôme Médrano toujours à la recherche de nouvelles stars et, c’est ainsi qu’on vit Al Brown dans le "XVI° spectacle accéléré" du 13 avril au 1er mai 1938 lors de la saison du Jubilé où "la Perle Noire", nom qui lui était donné avant-guerre, était la tête d’affiche de ce programme. Le tout-Paris se bousculait ainsi pour le voir, tel Jean Cocteau son mentor-poète qui le présentait ainsi : "Medrano n’offre pas à son public, un pugiliste en fin de courbe, une ruine, un souvenir. Medrano laisse directement descendre du ring vers la piste ronde un miracle qui refuse de cesser d’être un miracle, un spectre qui refuse de prendre corps."

Le boxeur Al Brown (1902-1951) sur la piste de Medrano

Un livre paru en 1998 aux Editions du Seuil a fait revivre sans sensiblerie ni clinquant l’extraordinaire destin de ce boxeur artiste de music-hall.

Bien des années plus tard, Jérôme Medrano mettra avec Robert Cohen un autre champion du monde de boxe au programme de son cirque montmartrois, (voir blog26/02/2011) mais ceci est une autre histoire aurait pu dire Kipling.

commentaires

Rire, le spectacle 2015 du cirque d’hiver de Paris

Publié le 18 Novembre 2015 par cirk75 dans Programmes

Rire, le spectacle 2015 du cirque d’hiver de Paris

Après le triomphe en 2014 du programme "Géant" (voir blog09/12/2014) les Bouglione pouvaient-ils faire mieux ou du moins aussi bien?

Pour le savoir installons-nous à notre place d'autant plus que la timballe retentit, l'orchestre de Pierrre Nouveau entame "Vive le Cirque" le cultissime indicatif de la Piste aux Etoiles, les Salto Dancers virevoltent autour de M. Loyal, la nouvelle production Bouglione intitulée "Rire" est sur les rails alors prenons du bon temps.

Le spectacle commence par un habitué de la salle: Hans Suppmeier qui déjà en 2013 et en 2008 présentait déjà 4 tigres et qui quelques fois antérieurement suppléait les absences de Joseph Bouglione en proposant la cavalerie maison. Il faut dire que cet artiste sur une piste sait tout faire, il a été acrobate, porteur au trapèze volant, écuyer, dompteur… Cette année cet élégant et décontracté belluaire dans une prestation rondement menée, propose 4 pensionnaires à qui il demande les routines classiques et coutumières.

Autres animaux, les perroquets présentés par Juan Guitirrez, une prestation sans grandes nouveautés, là aussi avec les routines habituelles.

Il en de même pour Régina Bouglione qui nous rejoue son sempiternel numéro de la Belle et Bête en reprenant comme en 2004 avec un partenaire équin à la robe blanche un numéro traditionnel de Haute Ecole.

Toujours côté Bouglione, les Juniors (Valéria, Valentino et Alessandro) présentent leur numéro annuel de magie et pour ce programme proposent deux illusions identiques. La première (la malle des indes) est une apparition disparition en bas, la seconde (une malle disposée sur un podium) avec une apparition disparition en haut. Étonnant non ?

Le cubain Rafael de Carlos donne avec 3, 4 ou 5 ballons un jonglage énergique et dynamique en utilisant, selon les circonstances, ses mains, ses pieds ou sa tête.

Côté italiens, Juliano et Fabio Anastasini proposent des acrobaties icariennes de bonnes factures montrant ainsi qu’ils possèdent tous les atouts pour faire une belle carrière circassienne.

La seconde partie débute par un numéro de trapèze volant comprenant 3 voltigeuses (Elsa, Céline et Emma), une porteuse Claire sur plateforme fixe et un porteur Roland sur balancelle. Les 3 voltigeuses dans une ambiance charleston évoluent tels des oiseaux avec grâce et audace en proposant entre autres un double passage original.

Rire, le spectacle 2015 du cirque d’hiver de Paris

La troupe Hohote, de Mongolie extérieure termine le spectacle en proposant un équilibre sur girafe (monocycle de 2m de haut) ce qui en soi est déjà une prouesse. Mais chacune des 5 jeunes femmes, pour corser le numéro, propulsent de face ou en arrière à un rythme endiablé des bols à l’aide de la pointe du pied, sur leur tête ou sur celle d’une partenaire. Un moment de virtuosité sans aucune rattrape possible.

Avant ces 5 jeunes femmes les Olympo’s brothers, nous présente un numéro de main à main de très haute volée. Ces 3 jeunes artistes issus de l’Ecole du Cirque de Rio de Janeiro à la plastique impeccable nous proposent quelques figures qui donnent forcément des complexes à tout homme normalement musclé. Un moment prodigieux !

Rire, le spectacle 2015 du cirque d’hiver de Paris

Vedette du spectacle, David Larible (voir blog30/09/2015) est incontestablement un des grands comiques de notre temps. Danseur, chanteur, musicien et jongleur c’est un artiste complet. Avec sa bouille joyeuse et constamment communicative, il sait mieux que personne jouer et s’amuser avec le public. Sous l'œil de M. Loyal Michel Palmer (voir blog27/03/2015) à la diction toujours impeccable et, d’Alberto Caroli qui cette année, a troqué le sac du clown blanc pour la redingote d’un dandy 1900, David Larible nous démontre qu’il est un parfait polyglotte en chantant "My way" dans une dizaine de langues. Il montre aussi tout l’étendue de son art du bel canto en chantant lors du passage de sa fille Shirley (voir blog01/10/2015) qui réalise avec ses sangles aériennes de véritables prouesses aériennes et sensuelles sous la coupole du cirque parisien. Un moment féerique et merveilleux.

Double clowns d’Argent (1988) et d’Or (1999), mondialement reconnu David Larible a travaillé dans les plus prestigieux établissements. Et même si ses entrées sont super connues (l’eau, les clochettes ou l’opéra) on les revoit toutes avec plaisir car cet auguste possède la "vis comica" donnée aux plus grands. Et ce n’est pas sans raison que les Américains l’ont surnommé "Le clown des clowns".

Et il faut le reconnaître c’est lui qui tire vers le haut un programme d’un niveau intéressant mais moins extraordinaire que celui de l’année dernière avec en vedette la famille Casselly (voir blog 27/12/2014). D’ailleurs en coulisse il se murmure que les Casselly pourraient bien revenir hanter le programme 2016 du Cirque d’hiver, tant leur prestation a marqué les esprits de cette salle légendaire. Alors attendons...

commentaires

Les affiches des cirques de plus en plus détournées par des associations s’opposant à la présence des animaux sauvages sur une piste

Publié le 17 Novembre 2015 par cirk75 dans Animaux

Les affiches des cirques de plus en plus détournées par des  associations s’opposant à la présence des animaux sauvages sur une piste

Le cirque Claudio Zavatta, qui séjourne en Chrente-Maritime à Lagord jusqu’au 22 novembre après d’autres, vient d’avoir toutes ses affiches dévoyées par l'association Animalsace. En effet toutes les affiches placardées ont été recouvertes par un large bandeau mentionnant : "Spectacle annulé pour maltraitance à animaux". Ce type d’action n’est pas nouveau en effet dans un passé récent une telle exaction est déjà arrivée aux Cirques Arlette Gruss, Pinder ou Medrano…

De plus déjà lors de son passage à Thonon-les-Bains, le cirque Claudio Zavatta avait été victime du même excès. Il a dû porter plainte, étant donné que de tels agissements portent gravement atteinte à la liberté du travail en détruisant une partie du matériel professionnel de ce chapiteau.

commentaires
1 2 > >>