Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #festivals catégorie

Le 20ème Festival du Cirque de Domont à la télé

Publié le 28 Septembre 2020 par cirk75 dans Festivals

Le 21ème Festival International du Cirque du Val d'Oise aurait dû se dérouler cette semaine les 2, 3 et 4 Octobe 2020 à Domont au parc des Coquelicot., mais la Covid 19 en a décidé autrement. La piste sera absente  pour la première fois depuis 20 ans en effet la manifestation initiale intitulée 1èr festival du cirque  s’est tenue les 22,23 et 24 septembre 2000 sous le chapiteau du cirque Franconi, avec le clown Boboss (voir blog24/12/2018) en vedette.

Et pour pallier à ce manque les organisateurs ont demandé à la chaine via grand Paris de diffuser le 20ème Festival (voir blog07/10/2019) samedi 3 octobre à 20h30 et dimanche 4 octobre à 14h.

Au cours de cette retransmission on pourra voir des artistes venus de Russie, de Chine, d’Autriche, de Géorgie, du Canada, du Kazakhstan et de France... et toutes les disciplines traditionnelles et innovantes qui font le succès du cirque moderne.

Pour recevoir viàGrandParis en continu ?

TNT Canal 34 Box - Mosaïque des chaînes locales Canal 30 - choisir viàGrandParis Box SFR Canal 468 Box Orange Canal 345 BBox Canal 405 Box Free Canal 904.

Alors à vos télécommandes pour 1h30 de spectacle …

commentaires

Le Covid 19 impacte l"édition 2020 du Festival  International du cirque du Val D’Oise

Publié le 14 Mai 2020 par cirk75 dans Economie, Festivals

Dernièrement par un communiqué signé Jean-Marie Etienne, Président de Cap Domont, l'association organisatrice  fait savoir aux circophiles franciliens  que suite à la pandémie liée au Covid 19, les organisateurs se voient contraints d’annuler la 21ème édition du Festival international du Cirque du Val d’Oise qui devait se tenir les 2, 3 et 4 octobre 2020.

Cependant le festival de Domont nous donne dès à présent rendez-vous les 1, 2 et 3 octobre 2021 pour sa 21ème édition.

Cette annonce n’étonne guère, et ce ne sera certainement le seul événement circassien à être impacté par ce virus inconnu, car il est bien difficile en ce moment d’avoir une vue à moyen terme pour programmer un événement culturel.

Décidemment le monde de la piste paye ces temps là ,un lourd tribut. Après les attentats, les Gilets jaunes, les grèves des transports qui ont impacté toutes les entreprises de spectacles voilà, la pandémie. Par contre les cirques, sont plus exposés car ils doivent aussi faire face à une polémique injustifiée, une sorte de fake news peu dénoncée par les médias : la maltraitance des animaux sur la piste.

Et si dernièrement le gouvernement a décidé de débloquer, pour venir en aide aux zoos et aux cirques, un accompagnement financier de 19 millions d’euros, cette décision comme on pouvait s'en douter a suscité de nombreuses critiques de la part d’associations de protection des animaux.

En revanche ces tartufes de la cause animale, à part déblatérer n’ont pas eu l’air de se remonter les manches pour venir en aide aux animaux qui sont en ce moment en situation difficile, avec l'arrêt des pistes. 

En quelque sorte une application de ce proverbe : "La critique est aisée, mais l'art est difficile".

Mais pouvait-on s'attendre à autre chose de la part de ces sectes animalières?

commentaires

Le 9ème Festival International du Cirque "Elefant" d'Or

Publié le 12 Février 2020 par cirk75 dans Festivals

C’est l’heure pour notre circophile globe-trotter de faire sa valise pour se rendre en Espagne et plus particulièrement en Catalogne à Girona ou Gerone où Genís Matabosch (voir blog31/03/2013) et sa " cuadrilla" vont proposer du 13 an 18 février le 9ème Festival International du Cirque "Elefant" d'Or.

Comme chaque année lors de deux spectacles intitulés Rouge et Bleu, les 76 artistes venus de 12 pays dans des numéros inédits en Europe, vont évoluer devant un jury composé de directeurs de cirque et de photographes spécialisés, mais aussi devant les spectateurs qui octroieront le convoité Prix du public. Ce dernier sera remis avec les "Elefant" d'Or, d’Argent et de Bronze lors du gala des lauréats qui se déroulera mardi 18 février

En 2020, sous la houlette de Genís Matabosch, le M. Loyal de la manifestation, les organisateurs ont invité en Catalogne :

Gravitation’ led by V. Shcherbakov (Jonglage en groupe) Russie,

‘Closing eyes’ led by E. Zapashnaya (Sangles aériennes) Russie,

Andrey Popilovskii (Clown) Russie,

‘Ladder’ led by A. Volozhanin (Équilibres en échelles fixes) Russie,

Duo Anishchenko (Sangles aériennes) Russie,

Trio Poselskii (Barre russe) Russie,

Oksana Awkward (Clownesse) Russie,

Deserve to Fly

Porteur coréen | Russie,

Jump’n’Roll (Planche) Russie & Ukraine,

VitO Golf Player (Jonglage) Ukraine,

Andrey Lyamin  (Mât aérien) Ukraine,

Duo Mikhailova (Tissus aériens) Russie & Biélorussie

Vova Ivanov (Rola rola aérien) Biélorussie,

Belarus State Circus Ballet (Ballet) Biélorussie,

Hassak Troupe (Équilibre en échelles) Kazakhstan,

Khorlan (Échelle aérienne) Kazakhstan,

David Meraz (Contorsion) Mexique,

Luis Gerardo Cuevas (Jonglage) Mexique,

Argendance Girls (Malambo) Argentine,

Wesley Williams (Monocycles) États-Unis,

Anhui Acrobatic Troupe (Équilibre de banquettes) Chine,

Yinchuan Acrobatic Troupe (Acrobatie à vélo) Chine,

Anhui Acrobatic Troupe (Sauteurs aux cerceaux) Chine,

Yinchuan Acrobatic Troupe (jonglage avec tasses sur monocycles) Chine,

Duo Dádiva (Acrobatie sur rola rola) Cuba,

L’hexagone sera tout de même représenté lors de cette manifestation non pas par des étoiles de la piste, il est vrai qu'il y a peu d’écoles de cirque en France, mais par les musiciens composant le "Paris Circus Orchestra".

Suite à l'absence d'artistes français, pourquoi ne pas créer, par exemple à Chalon-en- Champagne, un Centre National des Arts du Cirque pour avoir une filière cirque nationale qui puisse alimenter les manifestations circassiennes internationales ?

Ah j’ai la mémoire qui flanche, alzheimer me guette, le CNAC existe depuis 34 ans, il a été créé par Jack Lang (voir blog02/05/2011) et il fournit comme on le voit, d'innombrables artistes toujours très en vue lors des festivals circassiens de par le monde...

commentaires

Mondoclowns 2020, un festival mondial dédié aux clowns et aux excentriques

Publié le 5 Février 2020 par cirk75 dans Festivals

Après Monte-Carlo (voir blog16/01/2020) puis Paris (voir blog29/01/2020), le circophile globe-trotter, se prépare à se rendre à Marmande où Thierry Planès (voir blog21/05/20014) comme chaque année nous propose en février un événement artistique que l’on ne trouve nulle part ailleurs : Mondoclowns.

Cette manifestation qui fête cette année sa 5ème édition propose 4 animations toutes rattachées au monde des clowns et des excentriques. Ainsi on aura le choix entre deux expositions, une parade, un Ciné P’tit Déj’, et un spectacle comprenant les meilleurs clowns et excentriques du moment.

Une première exposition visible jusqu'au 29 février qui permettra, à la Médiathèque Albert Camus, de voir ou de revoir les célèbres "Trombinosclowns" (voir blog28/02/2014),  autrement dit les sculptures de clowns réalisées en argile, puis peintes à la main, toutes plus criantes de vérité les unes que les autres, conçues par Thierry Planès, lui-même.

Une seconde exposition au Quai 31, (Boulevard Gambetta) visible aussi jusqu’au 29 février mettra en avant les photos que Bertrand Guay, photographe à l'A.F.P, a pris lors la première édition de Mondoclowns. Une occasion de se replonger dans l'ambiance délirante et passionnante de la 1ère édition

Samedi 8 février à partir de 10h30, aura lieu la désormais traditionnelle Parade avec fanfare du festival mondial des clowns et des excentriques, qui partira de la Place de la Couronne pour se terminer par un " Plein Air Show " sur la Place du Marché. Sillonnant les rues marmandaises ce moment festif partagera, avec les spectateurs qui peuvent aussi se déguiser, quelques moments plaisants et joyeux.

Dimanche 9 février à 10h15, Ciné P’tit Déj’ au cinéma Plaza puis projection en présence d’Eugène Chaplin, parrain de la manifestation et fils de Charlie Chaplin (voir blog03/072012), du cultissime film "Les Lumières de la ville".

Et les  7, 8 et 9 février sur la scène du théâtre Comœdia, dans une mise en scène joyeuse et poétique, 16 artistes venus de 7 pays, vont se produire lors de tableaux musicaux inédits sous la direction musicale de Laurent Galichet l’homme-orchestre et sous la houlette de Thierry Planès, M. Loyal de cette manifestation qui souhaite mettre en avant l'Art clownesque au travers de ses plus célèbres et éclectiques représentants que sont :  Alexandra et Yann Rossi,  Totti et Charlotte Alexis, Hugo Miro, Carillon,  Gabor Vosteen,, accompagné de Rocky son partenaire à quatre pattes Léonid Beljakov, les sketchs délirants des Wolf Brothers, ainsi que Romina Micheletty proposant un numéro visuel où elle mélange avec grâce hula-Hoop, contorsion équilibre. Spectacle enveloppé par les voix de Melodie Cambou et Elisabeth Baz.  

Assurément un joyeux moment en perspective… et une destination pour le week end prochain...

commentaires

Propos concernant la 9ème édition de New Generation Circus

Publié le 4 Février 2020 par cirk75 dans Festivals

La famille Knie comme on peut le lire parachève sa moisson de lauriers dorés attribués lors de la quinzaine circassienne monégasque. Suite au Clown d’Or (voir blog21/012020)empoché par les frères Errani et le fils aîné de Géraldine Katherina Knie, c’est au tour de la jeune Chanel Marie Knie (8 ans) et d'Ivan-Frédéric Knie  (18 ans) de repartir avec un Junior d’Or. La première présentant ses poneys et son frère proposant deux prestations: la présentation de Chevaux en Liberté du Cirque National Suisse Knie, mais aussi une Poste hongroise.

Rappelons que ce numéro équestre créé en 1827 par l'écuyer Andrew Ducrow (voir blog28/12/2018), est issu d’une ancienne pratique utilisée par les paysans hongrois consistant à monter une paire de chevaux en se tenant debout, un pied sur la croupe de chaque équidé pour convoyer des attelages sans remorque. Cette pratique a depuis été reprise par de nombreux circassiens qui en ont fait un numéro fort prisé et qui fait désormais partie du patrimoine des arts équestres.

Ont aussi été récompensés par un Junior d’Or, les antipodistes de Troupe Acrobatique de Anhui, mais aussi  Les Martinez Brothers eux aussi honorsés la semaine précédente par un clown d’Or pour leurs jeux Icariens.

Ces doubles récompenses (clowns junior d'or) montrent, et ce n'est pas la première fois, que cette jeune manifestation peut être redondante avec sa grande sœur. Il serait souhaitable désormais d'interdire aux lauréats d'un clown d'Or de participer à la compétition pour jeunes artistes.

Etre présent hors compétition en revanche pourquoi pas?

Propos concernant la 9ème édition de New Generation Circus
commentaires

Impressions sur le 41ème Festival Mondial du Cirque

Publié le 3 Février 2020 par cirk75 dans Festivals

En préambule, car on le ressent depuis de longues années, le cirque de demain sera à coup sûr triste. Aucun comique à l’horizon lors de cette édition. D’ailleurs dans son édito, Alain M. Pacherie (voir blog17/04/2013) le souligne en indiquant que: "nous observons la raréfaction constante de numéro comique." Non seulement le cirque de demain que nous concocte les écoles de cirque ne sera pas joyeux mais il a une tendance de plus en plus affirmée de flirter  avec le monde macabre et sinistre des films d'horreur et gothiques de Tom Burton.

Le cirque de demain sera aussi acrobatique. Les animaux qui n’étaient pas bannis lors des premières éditions de cette manifestation créée par Dominique Mauclair (voir blogs 14/01/2014 & 31/01/2017) sont depuis de nombreuses années complètement snobés, pour présenter un spectacle politiquement correct les protégeant de toute exploitation, mais aussi les oubliant pour des raisons purement économiques. Ne pensez-vous pas qu’un numéro de diabolo coûte bien moins cher qu’un numéro avec artistes à quatre pattes ?

En effet ce cirque sans clown ni écuyère est un spectacle qui s’est coupé de ses racines. C’est un peu comme si à l’opéra les ténors et sopranos avaient laissé la place aux mimes et aux conteurs. Mais ne nous méprenons pas, nous ne sommes pas contre une évolution, le cirque l’a toujours fait et doit le faire. D’ailleurs à ses débuts, le cirque était un spectacle muet et équestre. Les fauves ne faisant leur apparition que bien plus tard, à l’époque où les nations européennes avaient décidé de coloniser l’Afrique. Quant au trapèze volant il n’a vu le jour avec Léotard (voir blog01/05/2012) un certain  30 novembre 1859. Non ce qu’on déplore de nos jours c’est que certaines disciplines sont totalement oubliées ou rarement présentes, appauvrissant  ainsi les arts de la piste.

Par contre certains numéros sont plus que présents. Par exemple lors de la 41ème édition nous avons vu pas moins de 5 numéros de jonglage et 4 prestations utilisant les sangles aériennes, par contre pas de cycle, d’échelle, de bambou aérien, de trapèze washington, de balançoire russe, de mât chinois ou que sais-je encore. Oui le cirque de demain s’appauvrit et c’est dommage, car c’est justement la diversité des numéros, l’esthétisme mêlé à la performance technique ainsi que l’indispensable contact avec le public qui font la beauté et la grandeur des arts de la piste.

Disons-le tout net, le millésime 2020 était d’un bon cru, même si cette année on a eu le droit au contestataire de service avec notamment la pitoyable démonstration du français Erwan Tarlet qui a tout bonnement refusé samedi soir d’exécuter son numéro pensant ainsi défendre on ne sait  quelle pensée politique, oubliant qu’il se trouvait, au mépris total des spectateurs,  un des éléments composant ce spectacle.

Le palmarès cette année est comme toujours, un savant dosage entre trouvailles et hautes techniques et a permis de récompenser, ce qui n’est pas monnaie courante, six artistes français, aussi ne boudons pas notre plaisir.

2 Médailles d’Or :

Célien et Nicolas, formés aux écoles de cirque de Châtellerault et de Montréal, ont présenté un éblouissant double numéro de trapèze à grand ballant,

Martin Richard associé au danois Johannes Holm Veje, tous deux formés au C.N.A.C. de Chalons-en Champagne (voir blog02/05/2011) ont proposé un étonnant numéro foutoire au portique coréen où ils ont su mêler technique et humour. 

2 Médailles d’Argent :

Tom Lacoste, élève de l’école du cirque de Bordeaux et du centre régional des arts du cirque de Lomme qui, sur une musique du compositeur Pierre Henry, a tout bonnement donné une autre dimension au diabolo, faisant fi de ce que nous avons vu depuis des années. Cet artiste qui en combinant intelligence, création et technique, a proposé un sublime numéro jouant sur les échecs et les bourdes.

Théo & Lucas Enriquez,  diplômés de l’école supérieure des Arts du cirque de Bruxelles, ont imaginé un numéro acrobatique inclassable où ils enchaînent à un rythme incroyable un assemblage hétéroclite de portés acrobatiques diverses montrant aussi une grande imagination et une grande créativité.

Un petit coup de cœur pour la jeune artiste ukrainienne Valeriia Davidenko (Médaille d’Argent),  qui a 15 ans possède une fraicheur et une maîtrise incroyables en présentant moult et audacieux équilibres sur mains.

Impressions sur le 41ème Festival Mondial du Cirque
Impressions sur le 41ème Festival Mondial du Cirque
Impressions sur le 41ème Festival Mondial du Cirque

Un numéro  bien que récompensé ne nous semble pas très cirque, nous voulons parler de cette chorégraphie intéressante au demeurant,  proposée par Francesca Hyde & Laura Stokes. Si les numéros de suspension capillaire existent depuis fort longtemps au cirque, ils étaient à la base utilisés, pour permettre à l’artiste de s’élever dans les airs, jambes et bras libérés pour effectuer un numéro aérien. Ici ces 2 artistes emploient cette technique essentiellement pour rester sur la piste et comme contrepoids. Ce numéro relève plus de la danse que des arts de la piste, mais il a plu et les artistes irlando-germaniques se sont vues octroyer une Médaille d’Argent.

Deux déceptions de la part d’artistes asiatiques et nous sommes étonnés qu’ils aient été même sélectionnés. Le premier Luminous-J by Jugglers’ Vision (Prix spécial du jury) numéro en lumière noir présenté par 8 japonais ne vaut que pour sa mise en scène lumineuse utilisant essentiellement toutes les possibilités que donnent les laids aujourd’hui.

Autre désillusion, la Troupe Municipale de Guangzhou, dans la réalité il s’agit d’un seul artiste qui sur un fil souple, fait un copier-coller du numéro qu’un jeune prodige Zang Fan (voir blog30/01/2015), avait présenté au cirque d’hiver en 2003 lors de la 24ème édition.  Tout ce que cette troupe chinoise propose est parfait mais nullement original et nous sommes étonnés que cette troupe soit repartie avec le prix du Président de la République et du Grand Prix.

Mais il faut bien récompenser les chinois sinon ils ne reviennent plus parait-il !

Pour terminer revenons sur cet ovni qu’est ce Grand Prix (voir blog05/02/2019) que les organisateurs ont eu la curieuse idée de créer en 2019.

Dans la symbolique l’or le plus précieux des métaux, représente la perfection absolue, la lumière céleste, l’argent la protection, la richesse, le pouvoir mais aussi la cupidité. Quant au bronze il suggère le savoir-faire, le pouvoir militaire.

En revanche que représente dans la mémoire collective un grand prix ? Au mieux une course hippique (un comble pour un spectacle qui se veut sans animaux), une course automobile (un non-sens pour une entreprise qui se dit respectueuse de l’environnement). Oui ce Grand Prix est manifestement une erreur, une faute de gout même, il ne représente rien.

Enfin jamais les créateurs de cette manifestation, qui en proposant ce festival voulaient en faire l’équivalent des Jeux Olympique pour les circassiens, n'ont souhaité la doter d'un Grand prix, d’où ces médaille d’Or, d’Argent et de Bronze.

Enfin signalons que Corinne Trottier-Daigne la voltigeuse  du Trio Tribarre, suite à la chute qu’elle a faite lors du spectacle de jeudi soir, va bien. Elle sera, avec Philibert Dallaire et Marc Le Bourdon ses porteurs, réinvitée pour présenter avec eux son numéro de barre russe pour la 42ème édition.

commentaires

9ème Festival New Generation Circus

Publié le 30 Janvier 2020 par cirk75 dans Festivals

Faisant suite au Festival International du cirque de Monte Carlo (voir blog21/01/2002), la 9ème édition de New Generation Circus se tiendra les samedi 1er et Dimanche 2 Février sous le chapiteau de l’espace de Fontvieille.

Présidée par Pauline Ducret, la fille de S.A.S. la princesse Stéphanie, cette manifestation pour jeunes artistes, à la différence de celle de Paris (voir blog29/01/2020), ne se conçoit pas sans animaux.

Comme chaque année les meilleurs artistes seront récompensés par des Juniors d’or, d’argent ou bronze, décernés par un jury de professionnels.

Cette année les knies seront très présents avec notamment les poneys proposés par Chanel-Marie Knie (8 ans) mais aussi son frère Ivan-Frederic (18 ans) proposant de son côté deux numéros : une présentation de Chevaux en Liberté ainsi qu’une poste hongroise, rappelant ainsi que le cirque est né avec le cheval.

Pour 2020 le programme du 9ème  Festival New Generation, présenté par Thomas Judit le Junior et Lionel Goutelle M. Loyal, propose :

Francesco Fratellini – comédie

 Iryna Herman et Tetiana Kuznietsova

Opening – l’Académie de Cirque de Kiev

Sandro Montez et ses chiens

Trio Black Diamonds – acrobaties

Danil Lysenko – jongleur

Anastassiya Demidova – sangles aériennes

Chanel Marie Knie et ses poneys

Ivan Knie – présentation de Chevaux en Liberté du Cirque National Suisse Knie

Steven Ferreri – fil bas

Viktoriia Dziuba – équilibriste

Martinez Brothers – Icariens

 

Entracte

 

The High Five – trampoline

Matthew Casey – Cerceau

Les mimes de l’Académie de Cirque de Kiev

Duo Our Story – mât Chinois

Troupe Acrobatique de Anhui – antipodistes

Zdenek Polach – Jongleur

Ivan Knie – La Poste du Cirque National Suisse Knie

L’Académie de Cirque de Kiev

Grand Final

commentaires

41ème Festival Mondial du Cirque de Demain

Publié le 29 Janvier 2020 par cirk75 dans Festivals

La 1ère édition intitulé "Bourse Louis Merlin" (voir blog25/01/2017) s’est tenue sous les ors du cirque d’hiver de Paris, le mercredi 5 janvier 1977 devant environ 400 spectateurs. Dès ses débuts et c’est encore le cas de nos jours, cette manifestation a souhaité assurer la promotion des jeunes artistes en récompensant des artistes de moins de 25 ans.

Depuis 43 ans, afin de sélectionner les 24 candidats composant les 2 spectacles, les organisateurs les choisissent à partir notamment des candidatures spontanées reçues ainsi que des artistes applaudis aux quatre coins de la planète par exemple festivals, spectacles vus etc. …

La production concoctée pour la présente édition, se tiendra du 30 janvier au 2 février 2020, pelouse de Reuilly (voir blog25/05/2011) sous le chapiteau du Cirque Phénix. Elle sera animée par la verve légendaire de son altesse et maître des cérémonies Calixte de Nigremont (voir blog25/01/2014 et habillée musicalement par les arrangements musicaux du maestro Maurel (voir blog08/02/2019). Quant au jury, présidé cette année par Maxim Nikulin le Président directeur général du Cirque Nikulin de Moscou (voir blog11/03/2011), attribuera les convoités Médailles d’Or, d’Argent et de Bronze.

 

Artistes invités en 2020 :

1.2.3. Marinich Foundation (Portique coréen)

Anna & Saleh (Portés acrobatiques)

Arttu Lahtinen (Jonglerie)

Benedikt Baumann (Cerceau)

Célien & Nicolas (Trapèze en ballant)

Delphine Cézard (Mât pendulaire)

Dima Bakhtin (Jonglerie)

Elsa Hall (Sangles aériennes)

Erwan Tarlet (Sangles aériennes)

Filip Zahradnicky (Jonglerie)

Francesca Hyde & Laura Stokes (Suspension capillaire)

Holland & Sara (Sangles aériennes)

Jannis Kölling (Equilibre)

Kateryna Nikiforova (Jonglerie)

Luminous-J (Jonglerie)

Maddison Costello & Woody Fox (Corde Verticale)

National Taiwan College of Performing Arts (Acrobaties)

Théo et Lucas Enriquez - Kirn Compagnie (Jeux Icarien)

Tjaša Dobravec (Aérien)

Tom Lacoste (Diabolo excentrique)

Trio Tribarre (Barre russe)

Troupe Municipale de Guangzhou (Fil souple)

Valeriia Davydenko (Equilibre)

Veronika Goroshkova (Mât pendulaire)

Le spectacle des lauréats aura lieu le dimanche 2 février 2020 à 15h00, à l’issu seront remises les médailles dont le total ne peut dépasser 10.

commentaires

A propos du palmarès du 44ème Festival International du Cirque de Monte Carlo, passage de témoin chez les Knie

Publié le 21 Janvier 2020 par cirk75 dans Festivals

A propos du palmarès du 44ème Festival International du Cirque de Monte Carlo, passage de témoin chez les Knie
A propos du palmarès du 44ème Festival International du Cirque de Monte Carlo, passage de témoin chez les Knie

Avec le palmarès de la 44ème édition du Cirque de Monte Carlo, les Knie empochent une nouvelle fois la mise avec quatre éblouissants numéros (deux prestations de Chevaux en liberté, une Double poste hongroise et un grand carrousel) proposés par Ivan Frederic Knie-Pellegrini, Maycol & Wiorris Errani, et montrent aussi que la 7ème génération a désormais en main la destiné de cet établissement dédié aux chevaux et aux arts de la piste.

Cette famille maintenant Helvétho-italienne, montre une fois de plus qu’elle représente depuis plus de 150 ans ce qui se fait de mieux dans le milieu de la piste. En effet, et c'est peu courant, sur au moins 3 générations, et sur plus de 40 ans, elle a été reconnue et honorée par de nombreux Clowns d’Or, d’Argent ou de Bronze. A ce jour aucune autre famille circassienne de par le monde ne peut revendiquer 4 clowns d'Or, 2 clowns d’Argent et 1 Clown de Bronze.

Déjà en 1977, un premier clown d’Or, la famille avait au cours de la 4ème édition du festival monégasque présenté pas moins de 6 numéros : la Grande cavalerie sous la chambrière de Fredy Knie Sr. (voir blog02/10/2015), des chevaux en liberté mais aussi un numéro de Haute école. En plus étaient proposés un troupeau d’éléphants présentés par Germaine, Louis et Franco Knie, un groupe de 9 tigres de Louis Knie, ainsi que le célèbre numéro qui réunissait dans une même cage, trois tigres du Bengale chevauchants sur les chabraques richement décorées trois éléphants.

En 1993 Géraldine-Katharina Knie, (la petite fille de Fredy Sr. âgée de 20 ans, aujourd’hui la mère d’Ivan Frederic Knie-Pellegrini) proposa non seulement 18 chevaux en liberté (12 arabes et 6 hollandais) mais aussi une poste avec 11 équidés, et obtient pour ces prouesses un mérité Clown d’Argent.

Trois années plus tard, c’est de nouveau l’ensemble de la famillle qui gagne le très convoité Clown d’Or, pour une triple prestation. Au menue un numéro de Haute-Ecole par Mary-José et Géraldine-Katharina Knie, un groupe mixte de chevaux et zèbres présenté par Fredy Knie Jr. (voir blog01/12/2019) ainsi qu'une cavalerie en liberté. Grands moments d’émotions où la mère, la fille et le père repartent avec le trophée suprême.

L’année suivante en 1997 Franco Knie reçoit un clown d’Argent pour sa prestation avec ses éléphants. En 2003 Franco Knie, son fils Franco Knie Jr proposent cette fois 7 éléphantes asiatiques ainsi qu’un poney qui circule sans crainte entre les pattes des mastodontes, résultat un Clown de Bronze pour le père et le fils.

Et en 2020 pour la 40ème édition Ivan Frederic Knie-Pellegrini, Maycol & Wiorris Errani se voient attribuer un Clown d’Or. Notons que pour Maycol Errani il s’agit de son second Clown d’or. En effet l’actuel mari de Géraldine-Katharina Knie avant de devenir un remarquable guide d’équidés avait déjà en 2004, reçu ce trophée avec son frère Guido pour un éblouissant numéro de Jeux icariens.

Quant à Ivan Frederic Knie-Pellegrini, il montre qu'il est aussi le digne fils de son père, le premier époux de Géraldine-Katharina Knie. En effet Ivan Pelligrini formait avec ses frères Andrea, Ernaldo & Natale le célèbre quatuor Pellegrini proposant des audacieuses combinaisons de mains à mains et d’équilibres sur têtes ce qui leur valurent en 2008 sur la même piste monégasque un Clown d’or.

Et ce n’est peut-être pas fini, car il existe d’autres Knie juniors qui ont pour prénoms : Chanel-Marie, Maycol Jr., Chris-Rui, Nina Maria Dora ou Timothy Charles. Bon sang ne saurait mentir que nous réserveront ils ?

L’avenir nous le dira, mais déjà Chanel-Marie se produit sur la piste suisse avec ses six poneys… de belles promesses déjà...

 

 

Les Knie n’ont pas été les seuls honorés, voici quel était le palmarès de la 44ème édition ...

En complément de ce palmarès, notre compatriote Françoise Rochais (voir blog21/01/2018) s'est vue doublement récompensée par non seulement le Prix Spécial Studio Grimailo Moscou mais aussi par le Prix Spécial Circus Sakha Diamond Yakuti Russia.

 

commentaires

Monte-Carlo à l’occasion de son 44ème Festival international, honore du 16 au 26 janvier un spectacle témoin de son temps, le cirque

Publié le 16 Janvier 2020 par cirk75 dans Festivals

Créé un certain 26 décembre 1974 date de la première représentation, la manifestation monégasque (voir blog17/01/201) reste à ce jour le festival international de référence du monde de la piste.

Depuis 46 ans les arts de la piste ont continuellement évolué, c’est d’ailleurs ce qu’ils ont toujours fait depuis qu’en 1768, un certain Philip Astley (voir blog07/06/2015) un ancien sergent major de l’armée anglaise, a décidé de créer un spectacle éclectique mélangeant voltiges à cheval, danse sur corde, acrobaties, entrées comiques et musique, le tout dans une piste de 13 m de diamètre. 

Et depuis d’autres disciplines ont fait leur apparition, d’autres en revanche se sont faits plus rares, mais ce spectacle a toujours conservé ce mélange incroyable de numéros faisant passer en un instant le spectateur, au travers de sensations diverses et variés, alliant le rire à l’angoisse, mais toujours empreint de magie et de beauté.

La production concoctée pour la présente édition, placée sous la présidence de S.A.S. la Princesse Stéphanie, a souhaité rappeler que le cirque est né du cheval. Pour cela le Comité organisateur a invité la grande cavalerie du Cirque Knie, autrement dit ce qui ce fait de mieux de nos jours. 

Nul doute que le millésime 2020 procurera de belles émotions, avec les meilleurs artistes du moment conviés à se produire sous le chapiteau de Fontvieille, lors de l’un des deux spectacles proposés au jury qui aura pour tâche comme, lors de chaque festival, d’attribuer les Clowns d’Or, d’Argent et de Bronze.

Artistes invités en 2020 :

La Troupe Circus Theater Bingo

Stéphane Delvaux (voir blog07/05/2017) autrement dit Le clown mime Elastic

L’auguste funambule Henry Ayala (voir blog04/06/2017)

La troupe Ayala, funambules

Trio Dandy’s, Barre russe

Duo Vladimir, Main à main et équilibres

Flasch of Splash, sangles aériennes

Flying Tuniziani, trapèze volant

Françoise Rochais (voir blog21/01/2018), jonglage

La grande cavalerie du Cirque Knie présentée par Maicol & Wiorris Errani,

La double poste hongroise composée de 22 chevaux, proposée par Ivan Frederic Knie-Pellegrini & Wiorrix Errani

Les chevaux en liberté du cirque Knie présentés par Ivan Frederic Knie-Pellegrini

La troupe acrobatique de Shandong, jonglage et acrobaties avec assiettes

Les chiens de Sandro Montez

Lissa, trapèze à grand ballant

Maria Sharach, équilibres sur main

Martinez brothers, lcariens

Rafal Walusz, Picck-Pocket

Les Clowns en folie (voir blog16/11/2014)

Duo Skyline, tissus aériens

Les fauves de Sergey Nistorov

La troupe Efimov, acrobaties & sauts à la banquine

 

Le festival est depuis 2003 présenté par le M. Loyal officiel, Petit Gougou (voir blog04/10/2015), omniprésent et bienveillant avec sa veste rouge et son haut de forme noir.

Et n'oublions pas "Univers Circus" (voir 22/01/2011)  la marche officielle du Festival international du Cirque de Monte Carlo, jouée au début de chaque séance par l'orchestre du festival.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>