Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Radio-Théâtre, le petit frère du Radio-Circus

Publié le 29 Juin 2018 par cirk75 dans Cirques d'hier

Le mariage de la radio et du cirque a considérablement marqué après-guerre le paysage circophile français. Beaucoup parmi les quinquagénaires se souviennent  du Radio Circus (1949-1962),  du Pinder ORTF (1961-1969) ainsi que du Grand Cirque de France (1959-1966). Mais moins connu est l'expérience tentée sous l'enseigne du Radio-Théâtre et qui a duré 5 ans de  1952 à 1956.

A l'origine de ce chapiteau un homme Louis Merlin (voir blog14/02/12), passionné de tauromachie et de cirque et une marque l'Oréal, souhaitant populariser auprès d’un large public ses produits phares le shampooing "Dop" et le savon "Monsavon". Si le Radio Circus (voir blog16/01/15) vante lors de ses tournées les mérites du shampooing, de son côté le Radio Théâtre est créé pour célébrer les vertus du savon.

Le chapiteau et le matériel technique utilisés sont la propriété de la famille Prin, qui la saison précédente avait déjà succombé aux mirages de la publicité en devenant le "Cinémonde Circus" (voir blog18/03/16) glorifiant les mérites d'un célèbre hebdomadaire cinématographique.

Et comme il n'était pas souhaitable de concurrencer le Radio-Circus, autre bébé de  Louis Merlin, ce dernier décide que ce chapiteau présentera un spectacle de music-hall en utilisant non une piste mais une scène munie d'un plateau tournant. 

Le nom de l'enseigne Radio-Théâtre est mal choisi et prête à confusion, en effet aucune pièce ne sera jouée sous ce chapiteau.  Il aurait été plus juste de  le nommer Radio-Music-Hall car le spectacle présenté en première partie est une succession de numéros visuels. Et comme au Radio-Circus, la seconde partie est consacrée à l'enregistrement des émissions de Radio Luxembourg, ancêtre de RTL. 

Le spectacle est animé par Marcel Fort "l'enfant terrible de la radio"  (voir blog06/10/11) ou par le "Grand sympathique" Roger Lanzac (voir blog25/09/11).  Des chanteurs en vogue comme Patrice et Mario, Yvette Giraud, les Compagnons de la Chanson ou Tino Rossi enrichissent les programmes où se produisent d'authentiques vedettes du cirque comme les Rudi Llata (voir blog08/05/11), les 3 Fratellini (voir21/06/17), les Craddocks,, Mireldo le Maître de l'illusion (voir blog14/10/15), le cirque des lilliputiens... le tout accompagné par l'orchestre de Nino Nardini (voir blog du 22/06/17).

Le succès fut au rendez-vous. Certes la publicité et l'attrait d'assister, comme au Radio-Circus à l'enregistrement d'émissions publiques radiophoniques, attirèrent de nombreux radio-spectateurs, mais la très bonne qualité des programmes sut ne pas décevoir les chers auditeurs qui affluèrent très nombreux à la caisse de cet établissement.  

commentaires

Laurent Melki, l’affichiste du cinéma fantastique et du cirque

Publié le 28 Juin 2018 par cirk75 dans Affiches

Depuis plus d’une décennie, les visuels (affiches, couvertures de programme) du Cirque d'Hiver et du Cirque Bouglione sont dus au talent d’un illustrateur affichiste avignonnais né en 1960 ;  Laurent Melki. Très vite atteint par le virus du dessin, le jeune Laurent suit dès 14 ans des cours de croquis de nu à l'Ecole du Louvre. En parallèle il dessine ses professeurs et crée plusieurs BD dans un  style proche de ses idoles d’alors  que sont Franquin, Gotlib, Druillet et Loro.

Le Bac en poche, il poursuit son parcours à l'Ecole Supérieure d'Arts Graphiques de Paris où il affine sa technique et son sens de la composition. Pour son diplôme il choisit un sujet controversé et polémique l’affiche du cinéma d'épouvante, autrement dit l'affiche du film de Mario Bava "La baie sanglante" qu'il  vient de réaliser. Ce geste; lui vaudra non seulement les foudres de son école d'art ainsi qu’un rappel à l'ordre pour bon goût, mais aussi l'obtention de son diplôme.

Cette appétence pour ce type illustration lui ouvre néanmoins le monde du fantastique pour lequel il conçoit alors une impressionnante série d'affiches allant de "La nuit des morts-vivants" au "Loup-Garou de Londres". Il travaille ainsi pour un nouveau support naissant : la vidéo et pour la quasi-totalité  des  éditeurs du moment: Scherzo vidéo, Hollywood vidéo, American vidéo, Proserpine, Fil à Film, Vestron...

Puis c'est tout naturellement qu'il se spécialise dans ce support publicitaire. Mais une rencontre lui permet d'entrer dans le monde du spectacle avec les affiches des Folies Bergères, des Hot d'or, des concerts de Johnny Halliday et de Laurent Gerra, où il le croque en Lucky Luke. Il travaille aussi pour le Royal Palace ou le Royal Variétés. Puis est contacté par les Bouglione pour les affiches du Cirque d'Hiver qu’il réalise depuis 16 ans. Sa carrière dans le monde de la piste dépasse maintenant les limites de l’hexagone puisqu'il a récemment réalisé les affiches pour le Cirkus Maximum et le Cirque Charles Knie.

Aujourd'hui, Laurent Melki réalise aussi des couvertures pour L’Express, Le Point, Lui, Télé Loisirs ce qui lui permet toujours d’assouvir  sa  passion le dessin et est reconnu comme est des grands affichiste de notre époque.

Laurent Melki, l’affichiste du cinéma fantastique et du cirque
Laurent Melki, l’affichiste du cinéma fantastique et du cirque
Laurent Melki, l’affichiste du cinéma fantastique et du cirque
Laurent Melki, l’affichiste du cinéma fantastique et du cirque
Laurent Melki, l’affichiste du cinéma fantastique et du cirque
Laurent Melki, l’affichiste du cinéma fantastique et du cirque
commentaires

La Musique au cirque

Publié le 27 Juin 2018 par cirk75 dans Musique

Comme tout spectacle vivant, le cirque a naturellement besoin d’un habillage musical, pour valoriser autant que faire se peut le spectacle proposé. A l’origine, il y a 250 ans, ce sont des marches militaires qui sont à l’honneur et qui soulignaient l'exploit tout en entretenant le suspense. L'orchestre était une sorte d'orphéon constitué de 6 à 10 instruments parmi lesquels les cuivres et la batterie tiennent la vedette. 

La musique de cirque a son élégance. Elle tient à la fois de la musique militaire, de la fanfare municipale, de l’orchestre de bal champêtre, et de l’orchestre de manège. Bref c’est une musique populaire.

De nos jours trop de musique enregistrée est utilisée, ce qui permet non seulement de faire des économies en musiciens, mais, ce qui est plus regrettable, de ne plus annoncer,  souligner, mettre en valeur la gestuelle du numéro. Avec un enregistrement musical l’artiste est tributaire du rythme imposé par la bande musicale, il doit la suivre, il est totalement contraint par le musique. Et s’il rate un trick il ne peut plus recommencer, car la musique avance et dicte tout ; un comble.

Si l'orchestre est indispensable, il est rarement mis en valeur dans les visuels vantant le programme. Et rares sont les Chefs d’orchestres circassiens qui peuvent revendiquer une notoriété. Fred Adison (voir blog du 14/06/18), Bernard Hilda (voir blog05/06/13) ou Carmino d'Angelo (voir blog08/01/2017), sont les exceptions qui confirment la règle. Ainsi au cours des années 70, se sont succédés au pupitre chez Bouglione: Yves Bouvard, Jack Jay (voir blog22/03/14), Dany Marchetty, Marcel Pomez, Fred Pons, Guy Roussel, ou Adrien Terme (voir blog09/10/13), un ancien collégien de Ray Ventura et, plus proche de nous  Tony Bario (voir blog13/10/15), Pierre Nouveau ou Didier Melck (voir blog13/12/16) tous  restent des inconnus auprès du public.

Aujourd’hui notons que le cirque d’hiver de Paris ainsi que les cirques Alexis Gruss et Arlette Gruss attachent tous les trois, une grande importance à l’accompagnement musical et ont tous les trois un orchestre de grande qualité. Et même l’orchestre du cirque Alexis Gruss va  jusqu’à se produire, lorsque le cirque fait étape à Paris, au Petit Journal Montparnasse (voir blog08/04/16) un haut lieu du jazz parisien. C’est dire le niveau de l’orchestre.

Devant le peu de notoriété de la musique circassienne, peu d’enregistrements furent gravés. Mais on peut en trouver tout de même quelques-uns soit en vinyle soit en CD.

Voici un petit florilège de quelques enregistrements circassiens, mais par contre rien sur Deezer et peu sur Youtube, car la musique de cirque n'est pas tendance... 

 

La Musique au cirque
La Musique au cirque
La Musique au cirque
La Musique au cirque
La Musique au cirque
La Musique au cirque
La Musique au cirque
La Musique au cirque
commentaires

Lucien Gruss, pour la beauté du cheval

Publié le 26 Juin 2018 par cirk75 dans Livres

Gruss un nom familier à l’oreille des circophiles et, qui existe depuis 5 générations;, famille spécialisée dans le dressage des chevaux montés et en liberté.

Lucien Gruss, peut être moins connu du grand public que son cousin Alexis Gruss Jr (voir blog13/02/12), est une référence du monde du dressage. Membre du cirque des Juniors (voir blog27/09/16) le petit frère d’Arlette (voir blog25/09/16) et fils d‘Alexis Sr et de Lucienne Beautour (voir blog19/12/11) est un artiste équestre issu du monde circassien qu’il a quitté il y a plusieurs années.

Dresseur et écuyer exceptionnel, animateur pendant 12 ans, des Haras Nationaux situé dans le Gard à Uzès, dans lesquels il a proposé des spectacles équestres, Lucien Gruss est depuis 2015 nîmois où il enseigne et cultive l'art du dressage.

Et si selon lui "les chevaux obéissent, s’ordonnent, exécutent des figures incroyables c’est avant tout grâce au travail, à la complicité et l’échange qu’ils ont établi avec leur dresseur", il vient de concocter un livre dans lequel il nous fait partager son art. 

Cet ouvrage sera disponible dès le 12 juillet prochain dans toutes les librairies de France et de Navarre. 

Une bonne occasion de lectures enrichissantes pendant les vacances, cet été pour les passionnées de chevaux et de piste.

commentaires

La pelouse de Reuilly à Paris

Publié le 25 Juin 2018 par cirk75

Vaste espace d’une superficie d'environ 10 hectares, bordé d’arbres, situé à Paris dans l 12ème arrondissement ( quartier Bel-Air sud) du côté du lac Daumesnil dans le bois de Vincennes,  la pelouse de Reuilly est un endroit de villégiature bien connu des parisiens.

C’est en effet en ce lieu que de nombreuses manifestations populaires se tiennent comme : la  Foire du Trône, Paris est Ludique… Et tous les ans de novembre à janvier,  c’est le rendez-vous des grands cirques français. Pinder, Arlette Gruss et Phénix  dressent leurs chapiteaux et leurs nombreuses installations pour accueillir le public Parisien avide d’émotions et de sensations, Et  au mois d’octobre, c'est avec  "Village de cirque" (voir blog04/11/11), un moment qui permet à de nombreuses compagnies, de proposer des spectacles dans le cadre du nouveau cirque.

Enfin dans la mémoire circassienne la pelouse de Reuilly reste à tout jamais associé aux fortes images de la tempête de 1999 où les chapiteaux se sont envolés et déchirés comme de simple morceaux de tissus.

Pour la petite histoire, la pelouse  de Reuilly reste un des derniers  vestiges de l'exposition coloniale internationale qui nécessita de profonds réaménagements de l'ensemble du Bois de Vincennes. Après le démontage de la majorité des pavillons, l'ancienne allée principale de l'exposition fut conservée pour accueillir les grandes manifestations politiques, associatives ou festives.

commentaires

Rodolpho dit Rolf Zavatta (1906-1998)

Publié le 24 Juin 2018 par cirk75 dans Clowns

Frère ainé du célèbre Zavatta, Rodolpho dit Rolf était un artiste de cirque complet. Sauteur, écuyer, clown de compagnie avec ses frères Tonino (voir blog22/04/13) ou Achille (voir blog17/05/15). Il  se fait connaître par un numéro d'hélice humaine resté dans les mémoires. En parallèle au Cirque Lamy (voir blog04/04/11) il réalise avec Landry de nombreuses entrées comiques.

Mais suite à un accident au trapèze volant, il se tourne définitivement l'art clownesque. Rolf et Achille forment alors chez Bouglione, au Cirque Bostok et au Zoo-Circus (voir blog06/01/12) un brillant tandem de clowns musicaux. Pour certains connaisseurs jamais Achille n'eut de meilleur partenaire que son frère Rolf.

Puis avec Eugène Léonard (voir blog19/09/13) il fait équipe et, tous les 2 font jusqu'en 1961 les beaux jours du cirque Pinder. En 1962 Rolf se produit en compagnie de son cousin italien Emilio Zavatta (voir blog02/04/11), acrobate comique, sous le chapiteau des frères Amar. Rolf eut aussi pour partenaire Manetti (voir blog12/06/13) et fut au Cirque Medrano de Paris le clown des Rastelli sous le nom de Rudi.

Dans "Le Grand Amour" de Pierre Etaix (voir blog16/10/16) on peut le voir en "suisse" aux côtés de Loriot et de Billy Beck. Enfin avec sa femme Suzanne, il présente un numéro de burlesque musical connu sous le nom de  "Zavatta and Partner"

Rolf Zavatta  avec la complicité de Jacques Garnier et de son épouse relate dans un merveilleux livre "Une vie de Clown,  sa vie d'artiste de cirque, avec les bons et les moins bons jours ainsi que sa passion pour l’aéromodélisme, car n’oublions pas il fut aussi Président d’honneur du "Coucou-club" de Villefranche-sur-Mer.

Moins connu que son frère Achille, Rolf fut un remarquable artiste de la piste et un musicien réputé. 

 

commentaires

Le Clown (1930) au Centre Pompidou

Publié le 23 Juin 2018 par cirk75 dans Art

Cette petite statue (111 x 29x14 cm) aux formes harmonieuses et en bois représente un clown faisant un câlin à un bébé. Nous ne sommes donc pas sur la piste, mais certainement dans la loge de cet artiste où avant d’entrer en piste il a ce moment de tendresse, d'amour avec son enfant. Le clown est absent et le père est ici bien présent.

Peut-être que Jean Lambert-Ruski  (1888-1967) le peintre sculpteur franco polonais auteur de cette statuette avait eu connaissance du fait que François Fratellini faisait de même dans sa loge à Medrano où, toute la famille avait demeure lorsque les Fratellini étaient au programme.

Cette œuvre est la propriété du Centre Pompidou à Paris et fait partie en ce moment d’une exposition intitulée "U.A.M." autrement dit "Union des Artistes Modernes". Ce mouvement  à l’instar du Bauhaus en Allemagne ou du Stijl aux Pays-Bas regroupa, de 1929 à 1958, tous les grands créateurs en Beaux-Arts et en Arts Appliqués, parmi lesquels on dénombrait par exemple des architectes, des maîtres verriers, des décorateurs, des bijoutiers, des photographes, des relieurs, des ferronniers, des affichistes comme Cassandre (voir blog20/09/14),  Paul Colin (voir07/10/14) blog) ou Francis Bernard (voir blog04/02/12), des peintres Fernand Léger (voir blog19/03/11), Albert Gleize (voir blog06/05/17)  ou Jean Metzinger (voir blog04/03/11) ou des sculpteur comme Jean Lambert-Ruski.

Tous ces artistes partageaient l’idéal d’une synthèse des arts capable de répondre aux enjeux politiques et sociaux de leur temps, et aux défis d’imaginer de nouvelles manières d’habiter et de vivre. Le groupe "U.A.M." pour mieux faire passer son message politique organisa 4 expositions (1930, 1931, 1932 et 1933) et c’est au cours de la deuxième que Jean Lambert-Ruski présenta des sculptures en bois dont celle du clown câlineur.

Comme on le sait ce n’est pas la première fois que le cirque fait piste commune avec l’art, nous avons déjà évoqué précédemment (voir blog03/0415) l’influence de l’art déco sur les visuels utilisés à une certaine période par le cirque Bureau (voir blog16/05/11).

Le cirque est souvent un thème pour les peintres et les sculpteurs.

 

commentaires

Coupe du Monde, non Coupe France-Soir, au "Cirque Zoo Jean-Richard" Lors de la tournée 1957

Publié le 22 Juin 2018 par cirk75 dans Sport

 

En cette période où il est de bon ton de parler football, rappelons qu'en 1957 le quotidien "France-Soir", le plus fort tirage à cette époque de la presse écrite, avait demandé au "Cirque Zoo Jean-Richard" d'organiser en marge de son  programme un concours de football auquel participaient 5 footballeurs amateurs issus de 5 clubs de la région de la ville étape du cirque. Avec un tel sujet ambiance assurée.

Sous cette enseigne circassienne se cachait un quatuor composé de Lucien Jeannet, directeur administratif (voir blog21/06/15), Alexis Gruss Senior, directeur général (voir blog19/12/11),  André Gruss, directeur technique (voir blog23/05/15) et du comédien Jean Richard, directeur artistique (voir blog22/11/10). Les Gruss-Jeannet c’était l’ex Radio-Circus (voir blog16/01/15) quant à Jean Richard, c'était une des personnalités préférées des français,  un amoureux du cirque et créateur à Ermenonville du "Zoo Jean Richard" et de "La Mer de Sable". Pour les Gruss-Jeannet, à la recherche d’un nom attractif pour leur chapiteau, “Cirque Zoo Jean-Richard” sonnait bien et était porteur d’espoir sonnant et trébuchant.

Les Gruss, séniors (Alexis, Arlette, Dédé, Philippe) et juniors (Alexis, Bella, Christiane, Lucien, Patrick..) assuraient à la fois la logistique et la 1ère partie du programme. Jean Richard de son côté prenant en charge pratiquement la totalité de la 2nde partie. Après avoir présenté les "Baby Eléphants des Indes", il donnait ensuite la réplique à 4 comédiens dans un de ses grands succès, une fantaisie intitulée "A Champignol",

Le Chef d’orchestre avait pour nom Henri Martinet, le célèbre compositeur de "petit papa noël" et M. Loyal était un acteur fort populaire à cette époque Albert Préjean (voir blog06/01/15).

Cerise sur le gâteau et pour être certain chaque soir de faire une bourrée, juste avant l’entracte, un tournoi de football, patronné par un grand quotidien français du soir, avait lieu chaque jour sur la piste de ce cirque. La vedette de cette joute sportive n’était autre que le célèbre goal français, 32 fois International : Julien Da Rui. Ce dernier participait à un concours de football arbitré par Albert Préjean en étant opposé dans chaque ville, à cinq joueurs sélectionnés par les responsables de clubs de la région. Les concurrents devaient en quatre shoots (2 coups francs de l’aile, un penalty et un tir avec un ballon en mouvement trompé la vigilance du portier français. Des points étaient attribués en fonction de la réussite du joueur et le public grâce au célèbre applaudimètre octroyait également une notation. A à la fin de la tournée un vainqueur devait être désigné. L’Histoire ne se souvient plus du nom du vainqueur, mais par contre avec une telle attraction footballistique, l’ambiance sous la piste était assurée !

 

Le sport et les arts de la piste ont souvent fait cause commune, mais à ma connaissance c'est la seule fois, et un an avant la Coupe du Monde qui devait se tenir en 1958 en Suède et où la France devait terminer 3ème que le football a été autant mis en piste sous un chapiteau.

commentaires

Pierre Okley (1929-2007)

Publié le 21 Juin 2018 par cirk75gmkg.over-blog.com dans Affiches

Après des études dans le domaine de l’aviation Pierre OKley, de son vrai nom Pierre Gilardeau, n'est certainement pas un inconnu pour les circophiles, car il a illustré de nombreux programmes et affiches de cirques français dans les années 60. Ses pin-up restent célèbres dans toutes les mémoires, car elles ont enchanté les enfants que nous étions à cette époque.

Affichiste et illustrateur Pierre Okley, collabora avec les plus grandes scènes parisiennes de cette époque (Folies Bergères, Moulin Rouge, Casino de Paris, Châtelet, Mogador, Holidays on Ice) et bien entendu avec les cirques Bouglione, Grand Cirque de France, Médrano, Pinder et Jean-Pierre Richard.

Il est aussi à l'origine de pochettes pour les disques Barclay, Philips et Vogue, de couvertures de livres pour les éditions Albin Michelin et il a à son actif de nombreuses affiches de films.

Illustrateur reconnu, en 2001 le Centre d'affiches de Toulouse a organisé une exposition des créations de Pierre Okley, oeuvre reconnaissable à la fois par un érotisme courtois et par une représentation de la femme sexy et pulpeuse, aux longues jambes.

Pierre Okley forme avec Aslan, Brenot et Gruau un groupe informel des grands affichistes des années 50-70 et a comme on l'a vu travaillé pour mettre en valeur le monde du cirque.

 

 

Pierre Okley (1929-2007)
Pierre Okley (1929-2007)
Pierre Okley (1929-2007)
Pierre Okley (1929-2007)
Pierre Okley (1929-2007)
Pierre Okley (1929-2007)
Pierre Okley (1929-2007)
commentaires

Les enseignes de la famille Falck,

Publié le 20 Juin 2018 par cirk75 dans Cirques

Les Falck, sont une vieille famille circassienne d’origine allemande dont le premier artiste, un dénommé Johann Falck, a exercé dès 1804 ses dons de saltimbanque dans des petits villages de l’autre côté du Rhin. Puis il franchit avec sa famille la frontière pour s’installer en France où il épousera Catherine Mahouren, une jeune sarregueminoise. De cette union naîtront onze enfants dont Nicolas et Firmin, deux passionnés de la piste. Il s’ensuit au début du XX° siècle une première enseigne "Le Cirque Mondiale" dirigée par une nouvelle génération. et un mariage entre Marie-Louise Lambert, nièce du propriétaire d’une ménagerie éponyme et Jean Falck. Là aussi la progéniture est importante : 4 filles et 4 garçons (Albert, Auguste dit Julot, Célestin et Charles) qui forment une troupe familiale sachant tout faire et qui va se produire dans les années 50-60 sous l’enseigne Falcki donnant à cette piste, un petit côté italien.  

Dans les années 80, la famille devenue fort nombreuse est obligée de se séparer. Albert, Célestin et Charles Falck tournent alors sous l'enseigne Emilien Bouglione, puis en 1996 après accord avec Firmin Bouglione, ils louent l'enseigne Amar. De son côté Auguste dit Julot  Falck avec ses deux fils tournent sous l'enseigne Falcki jusqu'en 1996, puis loue l'enseigne Joseph E Bouglione, avant de voyager sous diverses prestigieuses enseignes : Christine Gruss (voir blog02/10/16) ou Achille Zavatta.

En 2017 les Falck exploitent plusieurs enseignes : Amar (direction John et Gaby, le fils et le neveu de Charles ), La piste aux étoiles (direction Roger Falck, petit-fils de Julot), La piste d’Or (direction Ralph Falck, autre petit-fils de Julot) et Maximum (David Falck).

Mais après avoir loué de 1996 à 2018 l'enseigne Amar, John, Gaby et leur famille reprennent le 7 juillet 2018 la route et, pour la première fois sous leur propre nom. Un cirque Falck va tourner, laissant ainsi libre l’enseigne Amar en  2018.

Mais l'année suivante cette famille a de nouveau changé d'enseigne, elle tourne dorénavant sous l’appellation de Nouveau Cirque Zavatta.

Attention en 2018 un Falck peut en cacher un autre
Attention en 2018 un Falck peut en cacher un autre
Attention en 2018 un Falck peut en cacher un autre
Attention en 2018 un Falck peut en cacher un autre

Attention en 2018 un Falck peut en cacher un autre

commentaires
1 2 3 > >>