Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015

Publié le 31 Décembre 2014 par cirk75 dans Divers

Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015

Pour fêter l’année 2015, la Mairie de Paris et le Monde Festif de Marcel Campion organisent le 1er janvier de 11h à 16h sur les Champs-Elysées devenus piétonniers pour l’occasion une Grande Parade. Au menu, mille participants, une quinzaine de fanfares d’une dizaine de nationalités sont invitées pour mettre chauffer l’ambiance avec un programme musical enlevé. A leurs côtés déambuleront des chars immenses et colorés, et des acrobates, jongleurs et autres fantaisistes de cinq grandes compagnies de cirque renommées internationalement (Pinder, Bouglione, Muller, Phénix et Romanès). De plus on pourra aussi trouver un Village de Noël avec en attraction les Traber, funambules allemands, dans une présentation spectaculaire à grande hauteur du Père Noël. Enfin une ancienne verdine et des attractions foraines sur le thème du cirque complèteront cette manifestation.

Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015
Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015
Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015
commentaires

Un petit florilège du raffinement chez Roncalli

Publié le 30 Décembre 2014 par cirk75 dans Divers

Un petit florilège du raffinement chez Roncalli

.

commentaires

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

Publié le 29 Décembre 2014 par cirk75 dans Personnalités

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

D’origine autrichienne, né en 1947, Bernhard Paul le co-fondateur du cirque Roncalli est un collectionneur passionné de tout ce qui touche au cirque et à son mythe. N’étant un enfant de la balle, il commence sa vie professionnelle comme directeur artistique du magazine autrichien Profil puis devient graphiste dans une agence internationale de publicité. Mais à 30 ans voyant son avenir bouché il décide de faire ce qui lui tient le plus à cœur monter son propre cirque. C’est ce qu’il fait en 1976 avec le metteur en scène André Heller, en fondant le cirque Roncalli rendant ainsi hommage au pape Jean XXIII. Après de nombreuses crises et péripéties financières, Roncalli est aujourd’hui un des cirques les plus populaires en Allemagne avec une recette simple, proposer le cirque que Bernhard Paul souhaiterait voir.

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

Chez Roncalli tout est raffiné: les billets, les stands, les costumes, les lumières, les programmes, les roulottes, la musique et bien entendu le chapiteau. Tout est conçu pour replonger le spectateur dans un monde féérique, afin qu’il retrouve l’espace d’un spectacle, son enfance, et ses rêves. Pour cela Bernhard Paul donne priorité aux comiques en reconstituant des trios de clowns. Ainsi on a pu applaudir sur la piste de ce cirque les clowns : Cerventes, Pipo, Yann Rossyan, Tino Fratellini, Gensi et Francesco Caroli… associés aux augustes Gaston, Angelo Munoz, Fumagalli, Petit Gougou, Fredi Codrelli et entourant le contre-pitre maison Zippo qui n’est autre que Bernhard Paul car le patron chez Roncalli est un joyeux luron. Chez Roncalli on donne la priorité au rire et on fait aussi appel à des excentriques ayant pour nom : David Shiner, Peter Shub, les frères Taquin, Jigalov, Pic ou David Larible beau-frère du patron, car en 1990 Bernhard Paul a épousé Eliana Larible avec qui il a trois enfants, Vivien, Adrian et Lilian qui depuis plusieurs années foulent la piste de ce cirque allemand. Bon sang ne saurait mentir et la relève est assurée.

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

Bernhard Paul un directeur qui aime vraiment le cirque et qui a su allier tradition et modernisme, les chevaux ne sont pas absents chez Roncalli mais qui a, à une époque où les arts de la piste n’étaient pas très tendance, créé un nouveau style basé sur la beauté et le raffinement du spectacle présentée. Et le public aime cela et se laisse entrainer dans une sorte de carnaval enchanteur.

commentaires

Fumagalli avant Fumagalli

Publié le 28 Décembre 2014 par cirk75 dans Clowns

Fumagalli avant Fumagalli

Fils de Daisy Huesca et d'Enrico Fumagalli, célèbre clown apparaissant dans le film de Federico Fellini : "Les Clowns" (voir blog13/12/2010), Gianni Huesca, véritable enfant de la balle fait à 10 ans ses premiers pas avec son frère Daris, devenu depuis Darix, sur la piste familiale dans un numéro d’acrobaties au sol. Dans un premier temps les deux frères proposent un numéro de voltige à la bascule tout en tâtant du comique avec un numéro de cascadeurs où ils associent l’acrobatie au burlesque. Une sorte d’ébauche de ce que seront plus tard les "Fuma Boys". En 1994 ils sont recrutés par Bernhard Paul pour remplacer l’auguste portugais Angelo Munoz. Chez Roncalli, où ils seront pensionnaires jusqu’ en 2000 les 2 frères au contact de Zippo (Bernhard Paul) et Francesco Caroli (voir blog16/02/2014) peaufinent leurs personnages et mettent au point leurs sketchs comme la sempiternelle entrée de la petite abeille. Gianni trouve son personnage d’auguste costumé en garçon de piste à l’ancienne, habit rouge à brandebourgs dorés et cheveux gominés aux trois pointes. Depuis Fumagalli avec ses mimiques expressives et son allure irrésistible est devenu un artiste réputé que les cirques s’arrachent car avec Darix, son complice de toujours, il attire le public.

Lors du prochain Festival International du Cirque de Monte Carlo en 2015, il tentera de décrocher un Clown d’Or, car jusqu’à présent le Festival ne lui a remis qu’un clown d’Argent, c’était en 2001 lors de la 25ème édition et le bougre voudrait bien être adoubé par ses pairs comme étant un des plus grands.

Alors à suivre…

Fumagalli avant Fumagalli
commentaires

Les Casselly, hier et aujourd’hui

Publié le 27 Décembre 2014 par cirk75 dans Artistes

Clown d’Argent en 2008, Clown d’Or en 2012, les Casselly ont de tous temps trusté les récompenses les plus prestigieuses. Si aujourd’hui cette famille est composée de René le père, d’Alexia la mère, de Merrylu la fille et du fils René Jr ainsi que de Mambo, Nanda, Tonga et Kimba, 4 éléphants d’Afrique, et de toute la cavalerie, il n’en a pas toujours été de même. Ainsi dans les années 90 c’étaient Alexia et René qui présentaient la cavalerie, le trio d’éléphants africains ou le pas de 2 équestre. Ce n’est qu’une quinzaine d’année plus tard qu’ils furent rejoints par leurs enfants avec le succès que l’on sait. Depuis quelques temps René Jr. est devenu la star du groupe exécutant avec une facilité déconcertante des sauts à la bascule propulsé dans les airs par Kimba. Il faut voir ce jeune téméraire tourner un double puis un triple saut périlleux avec réception sur le dos de Nanda ou de sa sœur Marrylu. Cet exploit est le résultat d’une confiance et d’une relation exceptionnelle entre René Jr. et le pachyderme tapeur, prenant son rôle très au sérieux, suivant du regard son jeune partenaire pendant son saut, montrant ainsi que l’éléphant possède bien une intelligence très évoluée. Le terme de famille convient parfaitement à ce clan où tout le monde vit ensemble 24 heures sur 24. Au cirque l’amour des animaux n’est pas un vain mot, et chez les Cassely c’est fondamental, on éduque, on nourrit, on passe du temps ensemble et même en cas d’urgence on soigne en attendant la venue du vétérinaire.

 

Toujours à la recherche d’un nouveau numéro, René le père a imaginé présenter dans un carrousel équestre 4 éléphants et 4 chevaux, prestation pas évidente à priori car les pachydermes marchent en déplaçant les pattes du même côté, tandis que les équidés intercalent naturellement les mouvements de chaque côté.

Et que dire de Marrylu artiste aux multifacettes, parfois contorsionniste à la souplesse lui permettant tel Guillaume Tell de décocher des flèches en plein milieu d’une cible en utilisant non ses mains mais ses pieds, ou ballerine avec Patrick Berdino dans un Pas de Deux absolument prodigieux, ou proposant un numéro de poste debout sur le dos de 2 éléphants…

Les Casselly, une famille éducatrice d'animaux, vivant pleinement de leur art et d’une gentillesse incroyable, ne se prenant vraiment pas pour les stars qu'ils sont.

#lescasselly

Les Casselly, hier et aujourd’hui
Les Casselly, hier et aujourd’hui
commentaires

Un petit florilège des visuels avec les frères Bouglione, les rois du cirque

Publié le 27 Décembre 2014 par cirk75 dans Divers

Un petit florilège des visuels avec les frères Bouglione, les rois du cirque

7

commentaires

Aujourd’hui vendredi 26 décembre 2014, le cirque prend l’antenne sur Arte

Publié le 26 Décembre 2014 par cirk75 dans Divers

Aujourd’hui vendredi 26 décembre 2014, le cirque prend l’antenne sur Arte

Programme entièrement consacré au cirque de 10h55 à 03h45 sur Arte avec en vedette principalement le Cirque du Soleil, selon les horaires suivants :

-10h55 Spectacle Corteo du cirque du Soleil (voir blog10/11/2011)

-12h35 Houdini, le plus grand magicien du monde,

-14h10 Spectacle La Nouba du cirque du Soleil,

-16h35 Spectacle Alegria du cirque du Soleil,

-18h05 Rêver le cirque, avec Bernhard Paul du cirque Roncalli,

-20h50 Spectacle Varekai du cirque du Soleil,

-22h20 35ème Festival Mondial du Cirque de Demain (voir blog28/01/2014),

-23h50 Sarrasani le révolutionnaire du cirque,

-00h45 Spectacle Alégria du cirque du Soleil,

-02h15 Spectacle La Nouba du cirque du Soleil,

Et pour celles et ceux qui souhaitent voir autre chose que les spectacles estampillés cirque du Soleil, France 3 à 20h45 le vendredi 26 décembre diffuse le 38ème Festival du Cirque de Monte Carlo (voir blog20/01/2014).

Donc le 26 décembre des enregistrements en perspective…

commentaires

Les 4 Frères Bouglione, les rois du Cirque

Publié le 25 Décembre 2014 par cirk75 dans Personnalités

Les 4 Frères Bouglione, les rois du Cirque

Famille composée au XVIIIe siècle en Italie de nombreux montreurs d’ours, l’histoire contemporaine des Bouglione remonte dit-on au début du XX° siècle avec un Joseph dit Sampion Bouglione (1875-1941) qui est non seulement l’heureux père des 4 frères, Alfred (dit Alexandre, 1900-1954), Joseph (1904-1987), Firmin (1905-1980) et Nicolas (dit Sampion II, 1910-1967), mais a en peu de temps réussi à créer une des principales ménagerie itinérante de France. En 1924, la famille transforme leur zoo ambulant en cirque et chaque garçon se spécialise. Ainsi Alfred dit Alexandre devient administrateur du cirque, Joseph dresseur d’éléphants, Firmin dompteur de fauves, et Nicolas dit Sampion II dresseur de chevaux. Et le 28 octobre 1934 : les quatre frères Bouglione reprennent le Cirque d’hiver de Paris et deviennent locataires de cette salle, établissement qu’il était aussi convoité par la Famille Amar. Ils sont à cette époque non seulement à la tête du cirque de la rue Amelot mais pendant la belle saison ils dirigent le Cirque itinérant portant leur nom.

Les 4 Frères Bouglione, les rois du Cirque

Hubert de Malafosse, grand circophile et agent artistique du temps des frères Bouglione qui les a bien connu, les présentait ainsi:

”Alexandre, hélas ! trop tôt disparu, était le chef d’état-major. Penché sur les cartes à combiner les itinéraires pour éviter la route d’un concurrent, pour gagner cet autre de vitesse. Alexandre était le manœuvrier. “

”Joseph, c’est un cas. Oui car il est extraordinaire de le voir dès 4 heures du matin, se démener pour mettre les convois en branle, de l’entendre hurler ses ordres la journée entière, de le voir aux lumières, veiller à l’installation de son public et de l’écouter, le dernier spectateur parti, raconter les bonnes histoires cueillies dans ses souvenirs, attablé devant un immense bol de café noir.“

”Impassible, distrait, humoriste à froid, tel est Firmin. Une cigarette éteinte au coin de la bouche, il reste des heures, dans la grande cage, face à ses tigres, à ses lions ou à ses ours blancs.”

”Et enfin voilà Sampion, le dernier. L’hiver c’est le premier levé car il lui faut profiter des premières heures du jour pour occuper la piste et faire inlassablement tourner en rond les chevaux qu’il dresse. “

Aujourd’hui, il reste un témoin de cette époque, et quel témoin. Il s’agit de Mme Rosa Bouglione, l’épouse de Joseph, née Rosalie Van Been et prénommée Rosa. Elle est née le 21 décembre 1910, et dimanche dernier elle a fêté ses 104 ans entourée des siens car chez les Bouglione la famille est sacrée et Mme Rosa est toujours présente règne aujourd'hui sur cinq générations de Bouglione.

commentaires

Messe de Minuit sous le chapiteau du Cirque National Alexis Gruss

Publié le 24 Décembre 2014 par cirk75 dans Divers

Messe de Minuit sous le chapiteau du Cirque National Alexis Gruss

Evènement incontournable du solstice d’hiver pour les catholiques, la traditionnelle messe de minuit attire de nombreux fidèles venant célébrer la veillée de Noël. Une messe de minuit, dans la réalité à 23h30, sous un chapiteau plutôt habitué à accueillir clowns, acrobates et animaux, voilà une idée originale reprise depuis de nombreuses années par la famille Gruss. Et ce mercredi ce sont plus de 3 000 catholiques qui seront attendus et qui viendront prier ensemble lors du 41ème office de Noël organisé porte de Passy dans le XVIe arrondissement de Paris, sous un chapiteau transformé pour un soir en lieu de culte. Cette année, c’est Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris et représentant le Cardinal André Vingt-Trois, qui prononcera l'homélie. Il sera pour cette commémoration assisté de plusieurs évêques et prêtres, dont l'équipe sacerdotale de la paroisse Notre-Dame de l'Assomption. Cette messe sera précédée à 23h00 d'une courte veillée, animée par plus de 200 choristes, au cours de laquelle des chants traditionnels et des textes sacrés seront prononcés.

Pour celles et ceux qui souhaitent y assister : carrefour des Cascades, Paris XVI (Entrée libre et gratuite).

commentaires

La nouvelle génération Bouglione

Publié le 23 Décembre 2014 par cirk75 dans Personnalités

La nouvelle génération Bouglione

Elle avait fière allure dans les années 70, la nouvelle génération Bouglione, et quarante ans plus tard ce sont eux qui tiennent les rênes du Cirque d’hiver. Ils ont abandonné depuis longtemps leur tricycle pour les arts de la piste, en acteurs pour certains ou en administrateur pour beaucoup, ils restent sous l’œil bienveillant de leurs grands ainés et parents: Emilien le casse-cou, Joseph l’idole des chimpanzés et Sampion dit le Bricoleur, car tels étaient leurs surnoms quand les actuels directeurs du cirque de la rue Amelot étaient eux-mêmes, juniors.

Comme quoi une génération pousse l’autre…

commentaires
1 2 3 4 > >>