Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #musique catégorie

Le Johnny Circus

Publié le 19 Février 2017 par cirk75 dans Musique

Si le chanteur Antoine voulait dans ses Elucubrations mettre Johnny Hallyday en cage à Medrano, Johnny a bien été vedette d’un cirque, non chez Medrano mais avec Bouglione. En effet lors d'une tournée, commençant 16 juin 1972 à Chantilly et se terminant le 5 septembre de la même année à Toulouse le chanteur s'essaye à un nouveau concept totalement inédit en France, alliant cirque et tour de chant. C’est le "Johnny Circus".

L’idée n’est pas totalement originale, car le 11 décembre 1968, une émission de télévision britannique nommée "Rock'n'roll Circus" (voir blog20/06/2015) et animée par les Rolling Stones, avait déjà fusionné numéros de cirque et musique rock. Mais si le cirque des "pierres qui roulent" n'était qu'un décor en studio, celui de Johnny comprend non seulement un chapiteau loué aux Bouglione pouvant recevoir 4 000 personnes, dans lequel le chanteur propose son tour de chant et un convoi de 70 véhicules sillonnant la France en 85 étapes durant l'été 72.

Sponsorisée par RTL et Canada Dry, la tournée comprend des danseurs, des numéros de cirque, Nanette Workman,Tommy Brown et le groupe Ange en 1ère partie. Après un entracte, sous d'énormes éclats de lumière et avec une sono poussée à fond, Johnny présente plusieurs titres de son nouvel album " Country, Folk, Rock", pour un récital comptant au total une quinzaine de titres.

Et comme dans tout cirque on trouve un M. Loyal, Sam Bernette un animateur de radio, qui assure le présentation chaque soir du spectacle.

En plus du spectacle, le "Johnny Circus" propose :

-une boutique de tatoueur,

-un studio photo ou le public aura la possibilité de se faire photographier avec Johnny,

-un magasin de vêtements, avec service de retouches immédiates,

-un musée Johnny : vie de la star et de celle de tous les grands rockers,

-un stand moto avec possibilité d'essais sur piste,

-une voiture épicerie : produits américains, anglais et exotiques,

-un glacier confiseur,

-le dimanche une messe chantée est célébrée sous le chapiteau,

-un spectacle de théâtre moderne est donné tous les jours à 18h, avant le show de Johnny à 21h.

-enfin un journal gratuit publiant les photos de la journée est remis à chaque spectateur.

 

Malgré l'originalité du projet, le "Johnny Circus" est un relatif échec et un gouffre financier pour Johnny Hallyday. Ses pertes sont telles qu’il ne peut monter de nouveaux spectacles parisiens pendant plusieurs années.

Signalons en conclusion pour les nostalgiques de cette tournée, et de Johnny il existe un site http://johnnycircus.free.fr/ qui parle de ce concept.

 

#johnnycircus

commentaires

En 1939, Bouboule vedette du Cirque Pinder

Publié le 7 Février 2017 par cirk75 dans Musique

A celles et ceux à qui ce surnom de Bouboule ne dit rien, il s’agit du surnom dont fut affublé le chanteur et comédien fantaisiste  Georges Milton, de son vrai nom Georges Désiré Michaud, qui connut dans les années 30 une grande popularité car aux yeux du public il représentait le Français moyen à l'humour rigolard et adepte du système D. Ses chansons les plus célèbres avaient pour titre  " J'ai ma combine ", " La Fille du bédouin " ou " C'est pour mon papa ". Il tourna aussi à la même époque une série de film dont le personnage principal et dont il va totalement s’identifier se nommait Bouboule, d’où son surnom.

Charles Spiessert (voir blog24/06/2015), le mythique patron du cirque Pinder qui avait une conception plus spectacle que cirque des programmes, proposa lors de la tournée 1939 cet amuseur populaire entre tous, Georges Milton. Il attira le monde, mais sa prestation lors de la seconde partie, n’était pas pleinement satisfaisante car loin de se mettre au diapason de la piste il se contenta de faire son tour de chant, accompagné des augustes maison affublés de grosses têtes en carton.  Cette tournée fut interrompue le 25 août après l’étape des Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la mobilisation partielle ayant été décrétée en France, la 24 août.

Le cirque Pinder ne reprendra ses tournées qu’en 1946 à Tours un certain 7 mars avec cette fois un programme 100% cirque comprenant : Les tigres de Roger Spessardy (voir blog25/06/2015), les équilibristes au trapèze de Givriss, Miss Polowa à la corde aérienne, la cavalerie de Sacha Houcke Sr. les perchistes Rockey, le jongleur Towas, le cascadeur Ghezzy, les trapézistes Wolsons, Joé et Mick main à main, les pigeons de Lucien Loyal, le Trio clownesque formé d’Eugène Léonard, de Pastis et Lepick, La troupe de Cosaques Djiguites…

En 1939, Bouboule vedette du Cirque Pinder
En 1939, Bouboule vedette du Cirque Pinder

Bougoule un artiste de cirque qui n'est pas vraiment resté dans la mémoire circassienne

#Bouboulepinder

commentaires

Carmino d’Angelo, styliste de notes pour les étoiles de la piste

Publié le 8 Janvier 2017 par cirk75 dans Musique

1er prix de clarinette du Conservatoire, né en 1935 à Alger, fils de parents d’origine italienne, Carmino d’Angelo s’était promis de ne de ne jamais entrer dans un orchestre de cirque, mais le hasard en a décidé autrement. Après avoir accompagné  plusieurs chanteurs en vogue ou fait partie de l’orchestre attractif d’Eddy Warner, un soir il se retrouve entraîné à jouer dans l’orchestre du Cirque Medrano dirigé par son ami Marcellys. D’emblée la magie de la piste agit et après un passage au cirque Medrano, Carmino d'Angelo devient et pour 22 années, le chef d’orchestre pour les tournées avec le Cirque Pinder, puis Pinder Jean-Richard.

 

Pour Carmino d’Angelo la musique de cirque, doit respecter la tradition mais aussi associer les nouveaux rythmes musicaux, et doit refléter la personnalité de l’artiste présent sur la piste. C’est pourquoi ses nombreuses compositions tiennent compte du numéro pour lequel elles sont destinées. Carmino d’Angelo est une sorte de styliste de notes habillant musicalement l’artiste, pour associer la vue au son.

Compositeur prolixe on lui doit plusieurs centaines de mélodies dont les marches d’ouverture des 2 festivals français. "Festival Marche" pour le Cirque de Demain et "Massy Festival" pour la manifestation de l’Essonne... compositions gravées chez Monde Melody. 

Depuis sa carrière se poursuit sous des formes diverses, arrangeur, chef d’orchestre… Il a composé de nombreuses pièces de tango qu’il interprête avec son orchestre. Il participe à des galas ou dirige l'orchestre de nombreux Festivals circassiens comme ceux de Domont, Figueres, Saint-Paul-lès-Dax… et il propose  des concerts spectacles de musique de ….  Cirque toujours fort prisés.

Carmino d'Angelo en concert lors du Festival du cirque de Figueres

Multi-instrumentistes, Carmino d'Angelo joue notamment de la clarinette, du saxophone, de l’accordéon et bien entendu du bandonéon, instrument qu’il affectionne tout particulièrement.

 

Carmino d'Angelo le maestro des grandes manifestations circassiennes.

#carminodangelo

commentaires

Musique sur la piste (LD. 341-30)

Publié le 2 Janvier 2017 par cirk75 dans Musique

La musique de cirque un peu décriée mérite tout de même mieux qu’une écoute discrète. Témoin ce microsillon intitulé "Musique sur piste" dont plusieurs titres dans les années 60 servirent de musique pour les génériques d'émissions de télé. Ce disque vinyle dont le dessin de pochette est signé J. Lap, un des dessinateurs du Canard Enchainé, a été réalisé en 1958 par Paul Caron. Il a été pressé chez Vogue, une maison de disques 100 % française créée en 1947 et qui dans les années 60 a donné leur chance à de jeunes talents ayant pour nom : Johnny Hallyday, Antoine, Jacques Dutronc ou Françoise Hardy…  Ce 33 tours, 30 cm, comme on disait autrefois, réunit l’orchestre de Jacques Jay (voir blog22/03/2014) et ses joyeux Saltimbanques, les Sipolo (voir blog07/12/2010) et Rolph Zavatta (voir blog27/11/2010).

Rappelons que Les Sipolo pratiquaient la musique avec des instruments peu conventionnels et bien souvent incongrus: casseroles, bouteilles, cornes d’auto, clochetons, chandeliers, poivriers, carafes, tuyaux… et autre ustensiles insolites et sonores. Sur la face 1 de cet enregistrement on retrouve beaucoup de leurs airs dont "En sifflant la Polka" ou "Pouet-Pouet" qui furent d’immenses succès au-delà de la piste.

Rolph Zavatta, ou Rolf, frère ainé d’Achille Zavatta (voir blog17/05/2015) artiste complet de la piste, sauteur, écuyer, clown était aussi un bon musicien qui jouait d’instruments rares comme le flexatone (voir blog26/02/2016),  la scie musicale, l’ocarina, le concertina, le vibratino ou les cloches anglaise. Et sur la face 2 de ce disque il montre toute l’étendu de sa palette musicale en les pratiquant.

Quant à Jacques (ou Jack) Jay (Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros) il fut dans les années 60 le maestro du Cirque d’hiver pour qui il composa notamment un galop nommée ”Au Cirque d’Hiver“ qui un temps a servi pour la “Retraite“ chez les Bouglione.  Trompettiste et chef d’orchestre de talent il est décédé en 1984.

#vinylesurlpiste

commentaires

Vous aimez le cinéma de Charlie Chaplin ?

Publié le 14 Décembre 2016 par cirk75 dans Cinéma, Musique

Alors sachez que dimanche 18 décembre 2016 à 18h00 à Paris à Maison de la radio (Studio 104), l'Orchestre National de France propose de découvrir un chef d'œuvre du cinéma: Le Cirque de Charlie Chaplin (voir blog03/07/2012)  accompagné en ciné-concert par la musique originale pour orchestre symphonique, le tout sous la baguette de  Philippe Béran.

 

Pour celles et ceux pas libres ce dimanche, samedi 22 avril 2017 à 11h00 au même lieu, le même Orchestre National de France cette fois ci sous la direction de Timothy Brock proposera de découvrir un autre chef d'œuvre de Chaplin : Les Temps modernes en ciné-concert.

Alors les cinephiles notez ces dates. 

#charliechaplin

commentaires

Les chefs d’orchestres actuels des cirques Bouglione

Publié le 13 Décembre 2016 par cirk75 dans Musique

Pierre Nouveau pour le Cirque d’Hiver de Paris et Didier Melck pour la tournée sont à ce jour les baguettes des Bouglione, aussi revenons sur le parcours de ces deux musiciens devenus un peu par hasard chefs d’orchestre de musique de cirque.

Le pianiste Pierre Nouveau dirige depuis 2007 l'orchestre du cirque parisien. Cette formation, composée de cinq cuivres, une basse, une guitare, un violon et une batterie tenue depuis deux années par une jeune et talentueuse bastiaise Marie Manfredi est, certainement actuellement le meilleur orchestre de cirque en France. Mais rien au départ ne prédisposait Pierrot Zevaco un ajaccien parti dans la capitale exercer son talent en accompagnant les chanteuses et chanteurs en vogue et qui, depuis plus de 17 ans sous le nom de Pierre Nouveau, met en place musicalement les différentes productions Bouglione.

Sa venue aux claviers dans l’orchestre dirigé par Tony Bario (voir blog 13/10/2015), un vieux complice avec qui il forme par ailleurs un duo exubérant de musiciens burlesques, coïncide avec la réouverture en 1999 du Cirque d’hiver aux étoiles de la piste. La qualité de sa musique et son travail font rapidement de Pierre Nouveau un des personnages clé de la piste de la rue Amelot. Et c’est tout naturellement vers lui que la famille Bouglione se tourne, pour lui proposer de reprendre la direction de l’orchestre suite au décès de Tony Bario en avril 2007.

L’actuel chef d’orchestre du Cirque d’Hiver ne se contente pas de diriger, il arrange, dialogue avec les artistes, afin d’habiller de musique les numéros qui composent les différents programmes qui se succèdent chaque année sous la coupole parisienne. Aujourd’hui l’ajaccien est une pièce maîtresse dans les productions Bouglione : le Maître de Musique.

Tout autre est le parcours du trompettiste Didier Melck, francilien de Gennevilliers qui depuis 2 années dirige les 7 musiciens de l’orchestre des tournées du Cirque Bouglione. Lui aussi n’est pas du sérail, bac scientifique, père ajusteur-fraiseur et mère secrétaire comptable, ce n’est pas gagné au départ. Attiré par la trompette il suit des cours pour se perfectionner.

Un jour un de ses professeurs lui demande de le suivre au Casino de Paris où il joue dans l'orchestre de la revue "Parisline" avec Line Renaud. Didier Melck découvre alors un autre monde, sa carrière est toute tracée il travaillera dans le l’univers du spectacle. Mais le chemin sera long avec en prime, deux années dans la musique de troupes de Marine, basée à Rueil-Malmaison. Puis petit coup de pouce du destin, le Cirque National (voir blog13/03/2013) recherche des trompettistes et pendant cinq ans il va faire partie de l’aventure. Après, il a fait plein de choses, comme le font tous les musiciens indépendants, mais quasiment pas de cirque, ou juste pour dépanner. En 2015 on lui propose de devenir le chef d'orchestre de la tournée du cirque Bouglione. Au départ, il n'est pas très chaud, mais transposer en province sous un chapiteau le Cirque d'Hiver de Paris, est un défi qui ne se refuse pas. Aussi fait-il  sienne la proposition de Joseph Bouglione. Et depuis le 30 septembre dernier il a entamé sa deuxième saison au pupitre du cirque itinérant où pendant plus de deux heures il fait entendre au public ce qu’il est venu voir un magnifique spectacle de cirque enrobé par une musique qui colle aux numéros.

Parallèlement avec Alain Ganne (saxophones alto, ténor et baryton) Didier Melck  propose ses services (trompette et bugle) aux artistes ou aux orchestres en manque de cuivres pour leur enregistrement. 

Si certains cirques ont fait le choix de s'en passer, chez les Bouglione on ne peut concevoir une représentation sans musiciens. Situé au-dessus de l’entrée des artistes, dominant la piste, l'orchestre dirigé par Pierre Nouveau ou par Didier Melck est au cœur du spectacle, il rythme, accompagne les allées et venues des numéros et donne une couleur musicale au spectacle qu’une bande magnétique ne sait pas faire.

#pierrenouveaudidiermelck

commentaires

Maria & Caterina Valente, une famille d'origine circassienne

Publié le 21 Novembre 2016 par cirk75 dans Musique

Maria Valente la mère, est née  à Rome, son père était le maître et metteur en scène de Fregoli le célèbre ventriloque et transformiste italien. Maria débute à 3 ans comme chanteuse et danseuse à Kiev en Russie. Et plus tard on la voit écuyère, funambule ou jongleuse, bref l’apprentissage normal du moins à cette époque, d’une enfant de la balle. Vers 16 ans, bonne musicienne elle joue entre autres du xylophone et de divers instruments bizarres inventés par son père, qui depuis sont devenus d’un usage courant au cirque comme au music-hall. A moins de  vingt ans, ayant déjà une forte notoriété dans de nombreux pays européens (Finlande, Suisse, Norvège, Italie, Belgique, Hollande, Suède…) elle se marie à Guiseppe, un accordéoniste italien, avec qui elle aura quatre enfants. Elle se produit dans un numéro d’excentriques musicaux avec son mari et ses enfants,  dont sa fille Caterina. En France on peut la (les) voir à l’Olympia et au cirque Medrano, où par deux fois, du 29 septembre  au 25 octobre 1945  et du 24 déc. 1948 au 6 janv. 1949 elle(s) foule(nt) la piste montmartroise; la Troupe "Maria Valente et Cie" puis "Maria Volonte et ses enfants" obtenant à chaque fois un franc succès.

Catarina Valente la fille, est née au hasard des pérégrinations artistiques de ses parents, en 1931 à Paris. Après des cours de danse russe de Paris, elle participe très jeune aux tournées de sa famille. Chanteuse, danseuse, cette actrice franco-italienne a toujours adoré le cirque et débute sous le chapiteau du cirque itinérant du légendaire Grock (voir blog16/05/2015) où elle est l’assistante de son mari Erik van Aro, un jongleur allemand, à qui elle passe balles, tambours et grosses caisses d’une batterie entière qu’il fait virevolter dans les airs. Grock un ami de la famille Valente lui donne la possibilité de faire un numéro de chanteuse sur la piste de son cirque. Et c’est ainsi qu’elle propose en 1953 à Milchbuck près de Zurich un numéro où elle incorpore chant, danse acrobatique, claquettes, pirouettes et grands écarts à l’américaine. C’est pour Caterina Valente le début d’une très longue carrière internationale. Véritable polyglotte, elle chantera dans douze langues, dont elle parle couramment au moins la moitié. 

Si en France, certains se souviennent d’elle comme d’une chanteuse exotique des années 50, dans la mouvance des Dalida,  Gloria Lasso ou Maria Candido, on oublie trop souvent que Catarina Valente, a débuté sa carrière sur la piste des cirques suivant ainsi les traces de sa mère Maria Valente et de son père Guiseppe avant de devenir après-guerre une des chanteuses européennes les plus populaires.

commentaires

Achille Zavatta chanteur,

Publié le 26 Septembre 2016 par cirk75 dans Musique

Achille Zavatta chanteur,

Le populaire Achille Zavatta (voir blog17/05/2015) était un artiste complet, clown, acrobate, trapéziste, écuyer, dompteur, compositeur de musique (La Marche des Antares), musicien, directeur de cirques, acteur (voir blog20/09/ 2011), Dans les années 60 doté d’une fort belle voix il a aussi poussé la chansonnette et enregistré quelques 45 tours gravés chez Polydor ou chez Vogue. Ses ritournelles évoquaient des thèmes populaires comme le tiercé, la grâce matinée, les allumettes, ou le papier peint...

Il faut dire qu’à cette époque l’humoriste Fernand Raynaud avait fait un tube avec "Et v’lan passe-moi l’éponge" alors beaucoup s’y essayait avec plus ou moins de bonheur, alors pourquoi pas Achille !

Achille Zavatta chanteur,
Achille Zavatta chanteur,
Achille Zavatta chanteur,
Achille Zavatta chanteur,

#zavatta

commentaires

Des enregistrements sonores du monde de la piste

Publié le 9 Juillet 2016 par cirk75 dans Musique

Des enregistrements sonores du monde de la piste

On peut trouver quelques enregistrements sonores, sur disque vinyle, sur CD ou sur le net... voici un petit florilège de quelques enregistrements sonores des artistes de la piste.

#cirquedisques

commentaires

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Publié le 8 Avril 2016 par cirk75 dans Musique

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Chez les Gruss la musique est une seconde nature, Dédé le père d’Alexis Gruss (voir blog23/05/2015) jouait du saxophone, du trombone et de la trompette, Alexis est un "mélo-maniaque", non seulement il a une collection de plusieurs milliers d’enregistrements tout azimut allant de la musique militaire à l’opérette en passant par le jazz et l’opéra mais c’est aussi un musicien de talent pratiquant selon ses envies ou ses spectacles: batterie, trompette, ou saxophones dont l’alto. Ses fils, Firmin le cadet est un tromboniste accompli, quant à Stéphane l’ainé il possède aussi bien l’art de la trompette ou du bugle que celui du jonglage à cheval, c’est tout dire. Bien entendu cette passion pour la musique chez les Gruss a transcendé les générations, et les Juniors, les fils de Nathalie et Stéphane, ont aussi contracté le virus musical. Alexandre est un bon guitariste, et la batterie n'a plus de secret pour Charles, quant à Joseph, il s’est mis à la trompette….

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

De plus pour Alexis Gruss, un spectacle de cirque, sans orchestre, est tout bonnement une hérésie, aussi depuis 1981 il travaille directement ses spectacles avec des compositeurs, arrangeurs et chefs d’orchestre pour donner à ses différentes productions une coloration musicale particulière qui non seulement rythme les productions, mais enchante aussi l’oreille du spectateur.

La première direction d’orchestre fut confiée en 1981 à un trompettiste, Dany Marchetti (voir blog 22/03/2014) un ancien de chez Bouglione. L’année suivante et pour trois années Bernard Lefèvre dirige l’orphéon du cirque, avec des orchestrations signées Daniel Janin un ancien de chez Knie et de l’Olympia. En 1985 pour le spectacle "Paris-Pékin" le tromboniste Wanik Garbian arrive au pupitre de direction.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

L’année suivante pour la production "de Lautrec à Picasso" place au pianiste Frédéric Manoukian qui, pour une aventure qui va durer 12 années, va s’entourer de pointures musicales mais avec une voilure évolutive en fonction de la nature des spectacles.

En 1997 le batteur André Kéchida reprend jusqu’en 2002 la baguette de maestro avec une interruption pour la saison 98/99 où Franck Quintin le remplace. Pour le spectacle "La Flute Enchantée", sorte d’opéra équestre c’est le Directeur musical de l’Opéra-Comique l’autrichien Andreas Stoehr, qui dirige l’orchestre et le chœur Colonne. En 2003 la formation musicale est dirigée pour le spectacle "Sur tous les Airs" par le percussionniste et chef d’orchestre Pierre-Antoine Guillard, et les compositions et les orchestrations sont signées Daniel Janin et Pascal Rioux-Balzano.

L’année suivante et pour 3 ans, c’est le frère de Nathalie Gruss, le guitariste Alexandre Figuier qui prend en charge la formation orchestrale du cirque Alexis Gruss.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Enfin depuis 2007, le batteur de la formation Sylvain Rolland assure la direction de l’orchestre du cirque Alexis Gruss. Sa formation comprend à ce jour deux trompettes, un saxo, un alto, un trombone, une basse, une guitare, des percussions, un piano et bien souvent une chanteuse. Et au cours des spectacles, Alexis Gruss au saxo, Stephan Gruss ou Tony Florees à la trompette, Firmin Gruss au trombone, Alexandre Gruss à la guitare électrique, ou Charles Gruss à la batterie viennent soutenir l’orchestre. C’est ça aussi la patine musicale des spectacles Gruss.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Trois enregistrements peuvent en témoigner. Un vinyle paru en 1987 propose sous la direction de Frédéric Manoukian, la bande originale de "La merveille Histoire du Cirque", avec en bonus les trompettes d’André et de Stéphane Gruss, les saxophones (soprano, ténor et baryton) d’Alexis Gruss. En 1989 pour le spectacle "1789-1989" le grand orchestre d’harmonie de la Ville du Havre sous la direction de Philippe Langlet a enregistré un CD de la trame musicale de ce spectacle, dont plusieurs compositions sont signées Frédéric Manoukian et … Alexis Gruss.. Enfin en 2009 suite au spectacle "Pampa" un CD de 8 titres est le fruit du travail de plusieurs musiciens de l’orchestre dirigé par Sylvain Rolland avec à la trompette ou au bugle un certain Stéphane Gruss.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Mais comme dirait Alexis Gruss, rien ne vaut la musique en direct, c’est pourquoi chaque saison et deux fois par an le "Grand Orchestre du Cirque National Alexis Gruss" se produit à Paris au "Petit Journal Montparnasse" un haut lieu du jazz avec comme invité Alexis Gruss et les siens au cuivre...

La musique est indispensable chez les Gruss et même certains spectacles comme "Orchestra" en 2007 ou "Mélody" en 2010 peuvent de même en témoigner…

#orchestrecirquealexisgruss

commentaires
1 2 3 4 5 > >>