Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Enrico Rastelli 1886-1931

Publié le 29 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Jongleur

 

rastelli.jpgEnrico Rastelli né en 19 Décembre 1886 en Russie et décédé en Italie le 13 décembre 1931 est reconnu comme un jongleur prodige et un des meilleurs de tous les temps.

Enrico-Rastelli.jpgEnfant de la balle il reçoit une solide formation comprenant non seulement le jonglage mais aussi l’acrobatie, le trapèze, l’équitation et la danse avec comme professeur le père de Nijinsky. Se produisant au départ en Russie, il s’impose au début des années 20 comme un artiste exceptionnel. Il est connu pour avoir jonglé avec 10 balles, 8 bâtons (petites massues) et 8 assiettes.

nonplus.jpgIl est l’un des premiers jongleurs à utiliser un ballon de football et de grosses balles en plastique pour ses équilibres. De plus Rastelli manifestait un sens aigu du spectacle et il étoffait son numéro, au demeurant fort long, d’inventions acrobatiques qui lui donnaient du pittoresque et de la vie. Ainsi il imaginait des rythmes invraisemblables faisant travailler tout son corps. Par exemple il sautait d’un pied à la corde, de l’autre il faisait tourner un anneau tandis qu’il jonglait avec 6 assiettes et que de la tête, il jonglait avec 2 ballons.

 

 

commentaires

Les spectacles Bouglione 2011

Publié le 27 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Programmes

 

Les Bouglione viennent de communiquer leurs différents programmes pour les fêtes de fin d’année. Comme l’année dernière 3 spectacles seront proposés, dans trois lieus différents à Paris au Cirque d’hiver, au Bourget au Parc des expositions, et à Nanterre au parc André Malraux où sera présenté le cirque de Noël.

bouglionech2011.jpgA la rentrée le Cirque d’hiver aura un nouveau M. Loyal en la personne de Michel Palmer (blog /01) qui pendant de nombreuses années a joué ce rôle sous le chapiteau d’Arlette Gruss. La piste de la rue Amelot accueillera pour la 3ème fois le célèbre Fumagalli. Autres moments attendus les Neves au trapèze volant, Pierre Marchand avec ses diabolos, le Trio Laruss, Alain Alegria au trapèze et les Bouglione Junior auront fort à faire avec des chèvres et des cochons. Complèteront le programme Alberto Caroli, Sandrine le Bris et ses fauves, Marc Kalisvaart et ses numéros de magie, les chats de Zhanna et Vladislav Olanda, Marc Gyel et son VTT, à la bascule le Trio Bokafi, le jongleur François Borie, à la barre russe le trio Boystov, les colombes d’Andrejs Fedorow, le Duo Madrigada.

BouglionPerleDuBengale2011.jpgAu Bourget sera repris la célèbre pantomime, mise au point par les frères Bouglione dans les années 30. Ce spectacle devrait comporter 80 artistes, 200 costumes, 30 chevaux, un groupe de fauves, ainsi que des animaux exotiques, le tout complété par des magiciens, des acrobates des trapézistes et des clowns.

Bouglione2011.jpgEnfin à Nanterre et sous chapiteau, Jean Arnaud, un ancien de Pinder, a concocté un programme spécial pour les CE. 

 

commentaires

Sergent Pepper's et le Cirque

Publié le 25 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Musique

 

beatles-sgt-peppers-lonely-heart-club-band.jpgParmi les disques de notre jeunesse, "Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band" des Beatles est combien légendaire et ce vinyle reste à plus de 40 ans emblématique d’une époque et d’une révolution musicale. Sa couverture énigmatique sur laquelle à l’origine devaient figurer aussi Hitler et Jésus, tous 2 enlevés avant la production est elle aussi légendaire. Cet album souvent considéré comme l'un des plus influents de tous les temps, par son retentissement, a révolutionné l'industrie du disque. Et il reste encore à ce jour une pierre angulaire de l'histoire de la musique de la seconde moitié du xxe siècle.

Roncalli2009.jpgEn 2010 la couverture du programme du Cirque Roncalli, reprenait le thème de la célèbre pochette du disque en insérant outre les 4 Fab, de nombreuses photos de gloires de la piste. On peut entre autre voir: Pipo Sosman, David Shiner, Buster Keeton (blog 14/12) Francesco Caroli, Pic, Angelo Munoz, Grock, Peter Shub, Charlie Chaplin, David Larible, Gensi, Sarah Houcke, Zippo les 3 frères Fratellini et bien d’autres dont Jean XXIII, né Giovanni Roncalli, dont le patronyme est à l’origine du nom de ce Cirque allemand créé en 1976 par Bernhard Paul, beau frère du célèbre clown David Larible. Autre clin d'oeil, le spectcle se nomme: "All you need is laugh!"

 

commentaires

Musée du Cirque de Vatan

Publié le 21 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Divers

Profitons du week end end pour aller à Vatan où on peut trouver un musée consacré aux Arts de cirque. Créé en avril 1994 avec comme parrain Sergio et marraine Annick Zavatta, le musée est situé dans l’Indre. C’est un site unique en France où chaque salles a été aménagée par des amoureux de la piste. On peut ainsi découvrir des endroits consacrés à l'équitation, aux clowns, aux magiciens, aux trapézistes, aux équilibristes….

 

une-statue-de-achille-zavatta-musee-du-cirque-v-14410141812.jpgLe musée représente et retrace l'histoire du cirque à travers l'extraordinaire richesse de la collection du Docteur Alain Frère. On y découvre aussi les plus belles affiches de deux grands maîtres affichistes des Beaux-arts, Antonin Magne et Gustave Soury exposées 

vatan_musee.jpgOn trouve aussi les costumes d’artistes célèbres comme Achille Zavatta, les frères Fratellini, Roger Lanzac,… parmi les autres merveilles les pupitres de l’orchestre de la célèbre émission la "Piste aux etoiles", ainsi qu’une exposition des maquettes de cirque. De plus chaque année en juin un festival de cirque est organisé dans cette ville dédiée aux arts de la piste.

Musée du Cirque 1 place de la Liberté 36150 Vatan

www.musée-du-cirque.com

commentaires

Cirque Fanni (1836-1960)

Publié le 20 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Cirques d'hier

 

FanniLe Cirque Fanni fondé en 1836 était un petit cirque forain et familial fondé à la fin du XIXe siècle. Précédemment, ce cirque à porté le nom de Cirque Populaire puis de Cirque Laugier: il a été créé en 1872 à Pers-en-Gatinnaisdans le Loiret, par Théodore Laugier, père de Constant Laugier, clown comédien parodiste et musicien. Cet établissement a cessé ses activités en 1960, et la famille s'est reconvertie dans la location de chapiteaux.

Fanni0.jpg Aujourd'hui les descendants de cette illustre famille Serge et Yann Verquin-Lamy perpétuent la tradition et présentent des spectacles qu'ils produisent dans des halls, Palais des sports, toujours sous l'enseigne Cirque Lamy frères.Serge s'occupe également d'un Cirque de bienfaisance maçonnique "European Shrine Circus" (blog 6/12) dont les recettes sont destinées à venir en aide à des enfants gravement handicapés ou brûlés nécessitant de grands soins hospitaliers 

commentaires

Guillaume Apollinaire et le Cirque (1880-1918)

Publié le 19 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Art

 

apollinaireIl n’y a pas que Verlaine qui a écrit sur le Cirque, Guillaume Apollinaire, poète, journaliste, critique d’art et auteur de l’opéra  « Les Mamelles de Tirésias » drame surréaliste (blog 8/01) a de son côté serti ce très joli poème sur les saltimbanques décrivant bien le monde de la piste :

 

Dans la plaine les baladins

S'éloignent au long des jardins

Devant l'huis des auberges grises

Par les villages sans églises

 

Et les enfants s’en vont devant

Les autres suivent en rêvant

Chaque arbre fruitier se résigne

Quand de très loin ils lui font signe

 

Ils ont des poids ronds ou carrés

Des tambours des cerceaux dorés

L'ours et le singe animaux sages

Quêtent des sous sur leur passage

 

commentaires

Verlaine et le cirque

Publié le 18 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Art

verlaine.jpgLe cirque a inspiré toutes sortes d’artistes, peintres, sculpteurs, auteurs et  compositeurs de musique, ainsi que les poètes. Voici comment Paul Verlaine  (1844-1896), grand buveur d'absinthe et amateur des arts de la piste surnommé par lui-même le poète maudit dépeint un des personnages essentiels de ce monde féérique : le clown.

 

Bobèche, adieu ! bonsoir, Paillasse ! arrière, Gille!

Place, bouffons vieillis, au parfait plaisantin,

Place ! très grave, très discret et très hautain,

Voici venir le maître à tous, le clown agile.

  

Plus souple qu'Arlequin et plus brave qu'Achille,

C'est bien lui, dans sa blanche armure de satin;

Vides et clairs ainsi que des miroirs sans tain,

Ses yeux ne vivent pas dans son masque d'argile.

 

Ils luisent bleus parmi le fard et les onguents,

Cependant que la tête et le buste, élégants,

Se balancent sur l'arc paradoxal des jambes;

 

Puis il sourit. Autour le peuple bête et laid,

La canaille puante et sainte des iambes,

Acclame l'histrion sinistre qui la hait .

commentaires

Warren Zavatta s'en prend au Monde du Cirque

Publié le 17 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Artistes

WarrenZavatta.jpgDans la Famille Zavatta, demandons le petit fils d’Achille. Warren Zavatta  présente en ce moment un excellent spectacle "Ce soir dans votre ville !", dans lequel il raconte à sa manière le monde "féerique et merveilleux" du cirque qui l’a vu grandir. Il relate par exemple que pépé Achille n’était visiblement pas un marrant. C’est d’ailleurs ce qu’il relate lors d’une interview : "C’est vrai ! J’ai encore le souvenir du procès qu’il a fait à ses enfants (interdiction que leur cirque porte le nom de Zavatta). J’avais 10 ans, la douleur de mon père m’a marqué. A 18 ans, je lui ai demandé du boulot, même le plus petit. Il m’a répondu : "On verra."  C’est la dernière fois que je l’ai vu. En fait, j’ai connu l’inverse de l’image qu’il renvoyait. Ses amis m’ont dit qu’il était génial, donc il faut croire que quand on est de la famille, la vision n’est pas la même."

Alors si vous voulez vous sourire sur la facette cachée du monde du cirque, allez applaudir Warren Zavatta à Paris en ce moment à la Théâtre du Temple où il se produit dans un One Man Show jusqu’au 28 avril dans un mise en scène d'Anne Bourgeois.

commentaires

Le Cirque Bureau (1854-1955)

Publié le 16 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Cirques d'hier

 

Bureau05Parmi les cirques qui ont disparu ,le Cirque Bureau avait au XX° siècle une très grande notoriété, rapellons rapidement l'histoire de cet établissement disparu dans les années 50.

Bureau26Il était une fois, en 1850, à Villeréal (Lot et Garonne) un très jeune maréchal-ferrant qui travaillait vaillamment à la forge paternelle. Il s’appelait Jean Bureau; il avait à peine 17 ans quand il eut le coup de foudre pour une jolie jouvencelle prénommée Anna. Or l’élue de son cœur n’était pas n’importe qui! Elle était écuyère au cirque Taag, un établissement anglais qui voyageait en France et qui avait fait halte à Villeréal.C’est ainsi que tout avait commencé dans l’après midi, le Jeannot avait était appelé avait été appelé pour ferrer un étalon du cirque, un animal réputé ombrageux, sinon tocard. Il s’en tira fort bien.

Bureau29Généreux Mr. Taag remit au forgeron en guise de paiement, une invitation pour la représentation du soir, au cours de laquelle il vit l’écuyère dont il tomba éperdument amoureux. Pour suivre l’objet de sa flamme, il se fit engager par le directeur du cirque qui n’était autre que le père d’Anna. Et, quelques mois plus tard, il obtenait la main de sa belle puis en 1854, 21 ans il fonda un cirque portant son nom.

Bureau30Jean (1883-1895) et Anna eurent cinq enfants: Elisabeth, Joseph, Paul, Marguerite et Louise. Joseph (1857-1912) et Paul (1859-1923) devinrent des clowns célèbres, connu sous le nom de Popaul et Fernando, avant d’être de bons dresseurs, et enfin, directeurs de cirque. Comme ils étaient restés célibataires, le nom de Bureau devait s’éteindre ave ceux.

Bureau33Marguerite (1892-1936) avait épousé Fortuné Ferroni un jockey réputé, qui mourut d’un malheureux accident de cheval, laissant une jeune veuve et trois enfants: Louis, Robert et Anna. Seul le premier ne suivit pas la voie familiale, il entra dans l’armée et termina sa carrière au grade de colonel et commandeur de la Légion d’honneur, ce qui ne l’avait pas empêché d’épouser une fille de Napoléon Rancy. A sa retraite il rejoignit le cirque Bureau, sans toutefois y prendre une part active à la direction.

Bureau34Robert, un artiste de renom, mourut en 1922 suite à ses blessures reçues lors de la Grande Guerre.Anna, danseuse, acrobate et écuyère de talent, avait épousée en février 1913, Jules Glasner, banquiste de vieille souche, puisque ses parents dirigeaient le cirque Glasner-Delafioure, en réalité un théâtre d’animaux où les singes tenaient la vedette. Jules Glasner, en bon enfant de la balle, savait tout faire, il était fildefériste, clown musical, chef d’orchestre, mais surtout dresseur d’animaux de toutes sortes: chiens, singes, poneys, chèvres etc.. Au cirque Bureau, il soignait particulièrement sa cavalerie, qui passait, dans la corporation circassienne, pour la meilleure de France.

Bureau36A la morte de Paul Bureau, sa sœur Marguerite Ferroni ne pouvant assumer seule les lourdes charges directoriales, s’associa avec son gendre. Ce dernier resta le seule directeur à la mort de sa belle-mère.  En 1936, Rolf Zavatta (blog27/11/10) fut engagé au cirque Bureau, où avec sa première épouse Berthe, il présenta en plus de l’entrée comique du «Coffre-fort» avec l’auguste Landry, un numéro d’hélice humaine sous le nom de  Betty & Rudy.

Bureau46A la déclaration de guerre de 1939, le cirque Bureau rejoignit ses quartiers d’hiver à Bourges. Après quelques semaines de drôle de guerre, tout semblait si tranquille, que Jules Glasner décida de reprendre la route. A la fin de l’année il s’adjoignit même une recrue de choix, en la personne de Jules Court, devenu administrateur de l’établissement.

Bureau47Lors de l’offensive allemande du 10 mai 1940, le cirque Bureau, qui se trouvait à Marseille, remonta précipitamment à Bourges.    Après l’armistice, et au prix de mille péripéties, les deux Jules (Glasner et Court) obtinrent l’autorisation de travailler en zone non occupée. En dépit des réquisitions allemandes, suivies à la Libération, de confiscations abusives de la part des FFI, le cirque Bureau parvint à surmonter les difficultés de tous ordres rencontrées entre 1940 et 1945. Bien plus avec des frais relativement réduits, les recettes furent partout formidables, tant il est vrai que, tout au long de ces années noires, les français étaient friands de distractions, qui leur étaient , à l’époque, chichement mesurées.

Bureau51En 1948, vraisemblablement à l’instigation de Jules Court, une ménagerie fut attachée au cirque, qui deux ans plus tard, transforma son matériel pour voyager sur route. Jusqu’à présent, ce cirque était resté fidèle au transport par chemin de fer. Son matériel automobile ne comprenait alors que deux camions GMC achetés aux surplus américains et deux tracteurs agricoles servant à transborder le matériel de la gare à l’emplacement du chapiteau.

Bureau52Malheureusement en 1953, le nom de Bureau disparut du voyage, car victime d’une implacable maladie, Mme Glasner ne pouvait plus se déplacer. Son mari Jules Glasner dû s’associer à d’autres établissements. Le cirque bureau a disparu depuis 1955.

commentaires

Luis Mariano (1920-1970)

Publié le 15 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Musique

 Pinder57Pinder59aEn 1957 et 1959 Charles Spiessert, le directeur du Cirque Pinder, embauche à deux reprises Luis Mariano en vedette afin de toucher un nouveau public. Ces deux tournées sont restées célèbres dans les annales de ce cirque avec entre autres des bourrées (blog 9/02) à chaque représentation ainsi que des longues files d’admiratrices qui attendaient avec impatience d’entrevoir leur idole. D’ailleurs pour être au calme, bien qu’une splendide caravane était mise à la disposition du chanteur, ce dernier séjournait  à l’hôtel.

 Pinder59bRevenons rapidement sur la carrière de ce chanteur toujours adulé aujourd’hui et qui repose dans le cimetière d’Arcangues, au Pays Basque. D’origine espagnole, Luis Mariano-Gonzalez est poussé en France par la guerre civile qui éclate dans son pays. Il se met  à travailler sa voix déjà belle dès l’âge de dix-neuf ans. Déchaînant les passions, il devient une vedette célèbre de l’opérette avec notamment « La belle de Cadix » de Francis Lopez et « Le chanteur de Mexico ». Il tourne dans des films musicaux : Histoire de chanter ; Fandango… Il est aussi l’interprète de L’amour est un bouquet de violettes, Soleil… Le Cirque Pinder l’engage pour toucher un nouveau public, pour les tournées de 1957 et 1959.

disk Luis Marianodisk Luis Mariano2De ces tournées restent deux disques dont un où l’on voit sur la pochette Luis Mariano fièrement monté sur le dos d’un cheval, lui qui justement craignait beaucoup ces animaux à quatre pattes et qui les regardait de loin et du plus loin possible.

 
commentaires
1 2 3 > >>