Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Mélissa Von Vépy , une ancienne du C.N.A.C.

Publié le 31 Janvier 2019 par cirk75 dans Artistes

L'artiste franco-suisse Mélissa Von Vépy commence le cirque à l’âge de 5 ans. Elle se forme au trapèze au Centre national des arts du cirque (voir blogs 02/05/2011& 10/12/2015)  dont elle sort diplômée en 1999. L’année suivante, elle fonde la compagnie Cie Moglice-Von Verx avec Chloé Moglia (voir blog25/06/2014). Ensemble, elles créent en duo plusieurs spectacles dont I Look Up, I Look Down et En suspens.

Depuis 2010, Mélissa Von Vépy poursuit en solo une recherche aérienne - au sens propre comme au figuré - avec sa nouvelle compagnie Happés - théâtre vertical. Toujours fondées sur l’expression aérienne, ses mises en scène explorent les dimensions physiques et intérieures de la Gravité. « Allégée de toute responsabilité », elle se met en scène sous les apparences d’une marionnette en quête de grâce dans VieLLeicht (2013) ou se change en conférencière inspirée par les relations entre l’homme et les airs dans L’Aérien, causerie envolée

Pour sa nouvelle création, Noir M1, la circassienne franco-suisse met en scène et en lumière l’envers du décor. Dans un ballet aérien et suspendu, elle y campe une technicienne éclairagiste pour célébrer la magie invisible des salles de spectacle. Que se passe-t-il à l’ombre du théâtre, quand les lumières magiques de la représentation se sont éteintes et que les héros redeviennent des hommes ? Pour sa nouvelle création, l’artiste aérienne célèbre l’envers du décor. Noir M1 est une déclaration d’amour au théâtre, une prière païenne au Deus Ex Machina. Une ode en hommage à ces autres héros des scènes qui ne prennent jamais la lumière des projecteurs. Loin de démystifier les insondables mystères du théâtre, Mélissa Von Vépy les rend palpables.

commentaires

A la recherche du passé du cirque Jules-Verne d’Amienshi

Publié le 30 Janvier 2019 par cirk75 dans histoire

Le Courrier Picard relate en son édition du 27 janvier que le cirque d’Amiens (voir blog09/05/201) lance un appel aux picards qui ont conservé un objet lié à un spectacle ou un événement organisé dans l’enceinte du cirque Jules-Verne. (billets de spectacle, programmes, affiches, cartes postales anciennes …) mais aussi anecdotes qui seraient  racontée dans un texte ou dans une vidéo.

Le cirque Jules-Verne s’engage à conserver les documents dans son centre de ressources ou en faire une copie. Pour ensuite partager tous ces documents collectés sur son site internet ou sa page Facebook. "Peut-être aurons-nous suffisamment de matière pour en faire une exposition temporaire ou permanente", indiquent ses responsables.

Inauguré en 1889 par Jules Verne (voir blog23/03/2015), qui a soutenu le projet et pris parti contre les détracteurs de ce projet extrêmement coûteux, le cirque en dur d’Amiens est le témoin, comme ceux de Paris, d’Elbeuf ou Châlons-en-Champagne, de l’engouement pour cet art.

A la recherche  du passé du cirque Jules-Verne d’Amienshi
A la recherche  du passé du cirque Jules-Verne d’Amienshi
A la recherche  du passé du cirque Jules-Verne d’Amienshi
A la recherche  du passé du cirque Jules-Verne d’Amienshi
A la recherche  du passé du cirque Jules-Verne d’Amienshi

Dans les années 60, le cirque Jules-Verne a accueilli des combats de boxe, des meetings politiques, des concerts… mais aussi des tournages de films comme en 1988 il a servi pour le tournage de quelques séquences du long-métrage "Roselyne et les lions" (voir blog08/12/2011) de Jean-Jacques Beineix.

Contacts : ressource@cirquejulesverne.fr ou 03 22 41 03 60.

commentaires

Le Baiser de l'ours (2002) de Sergei Bodrov

Publié le 29 Janvier 2019 par cirk75 dans Cinéma

Ce film fantastique de 101 mn, franco-hispano-italo-allemand, avec dans les principaux rôles Rebecka Liljeberg (Lola), Joachim Król (Groppo) et Sergei Bodrov Jr. (Micha) relate l’histoire de Lola  une enfant de 14 ans solitaire et sans ami, née dans le monde itinérant du cirque. Avec sa mère Carmen, elle présente un numéro de trapèze en duo. Un jour lorsque la troupe du cirque "Fortunato", avec laquelle elle va de ville en ville, s`arrête dans une foire aux animaux, elle tombe en extase devant la cage d`un bébé ours. Celui-ci a été abandonné à la mort de sa mère abattue par un chasseur dans la taïga sibérienne. Lola supplie son beau-père de lui acheter. Dès lors, elle va prodiguer toute son affection à son ourson, qu`elle prénomme Misha et avec qui elle espère monter un numéro.

 Mais entre sa mère et son père adoptif, l’ambiance n’est pas au beau fixe et Carmen la mère finit par s’enfuir. Lola reste alors seule avec, son beau-père, son ours et Groppo un clown amoureux de sa mère. Ensemble, ils voyagent de cirque en cirque et d’un lieu de représentation à un autre. Misha grandit et va se révéler un surprenant don. C'est en fait une créature capable de se transformer tour à tour en homme et en ours... 

Lola va alors découvrir le pouvoir de cette étrange et bizarre relation entre elle et l'ours…

commentaires

Le Cirque du Soleil annule sa participation à un gala en Chine

Publié le 28 Janvier 2019 par cirk75 dans cirques étrangers

Selon la radio-télévision publique Radio-Canada, le Cirque du Soleil a été contraint d’annuler sa participation au grand gala du Nouvel An chinois. Le cirque québécois devait prendre part, le 4 février, à ce spectacle très populaire en Chine, diffusé par la chaîne CCTV et suivi par des centaines de millions de spectateurs. En effet comme les négociations avec les organisateurs ont tardé à se concrétiser, la troupe a jugé, en décembre 2018, qu’elle n’avait plus le temps de mettre sur pied une production de qualité.

Une décision parait-il sans lien avec l’affaire Huawei qui oppose depuis le 1er décembre 2018 Ottawa et Pékin. Ce conflit est né suite à l’arrestation à Vancouver de la directrice financière du groupe chinois Huawei, Meng Wanzhou. Cette procédure menée à la demande des Etats-Unis, a déclenché depuis une crise diplomatique sans précédent entre Ottawa et Pékin. Les autorités chinoises de leurs côtés ont depuis, arrêté deux Canadiens tandis qu’un tribunal chinois a, condamné à mort un troisième, des mesures là aussi dit-on sans lien avec l’affaire Huawei selon Pékin.

Ce projet de spectacle en Chine pour fêter le nouvel an chinois, tenait d’autant plus au cœur au Cirque du Soleil que,  l’immense marché chinois est l’une des priorités de l'entreprise de spectacles québécoise, détenue à 60 % par le fonds américain T.P.G. et à 20 % par le groupe chinois Fosun, qui possède aussi le Club Med.

commentaires

Gia Eradze, le tsar du cirque russe

Publié le 27 Janvier 2019 par cirk75 dans Personnalités

Né en 1979 à Tbilissi, en Géorgie, un père chef d'entreprise et une mère, enseignante. Gia Eradze n’est pas un enfant de la balle mais lorsqu'il était enfant est tombé dans la marmite. Il s'inscrit contre la volonté de ses parents dans une école de cirque, qui l’envoient plutôt apprendre la dentisterie. Et tout en poursuivant ses études dentaires, il devient à 11 ans, assistant dans une troupe équestre les "djiguites de Géorgie". En 2009, a 20 ans, il présente un numéro de félins nommé "Le monde sauvage de la jungle" comprenant pas moins de neuf tigres et trois lionnes. Sa notoriété ne cessant de s’amplifier, il rejoint alors Rosgoscirk, la plus grande compagnie de cirque en Russie pour laquelle il travaille.

Producteur à succès il propose actuellement 3 spectacles ("Royal Circus", "Baronets" et "Hippopotamus") qui tournent dans toute la Russie.  En 2015, il reçoit pour son spectacle "Royal Circus", le  Master, sorte d’Oscar russe pour les arts de la piste. Sa réputation franchit rapidement les frontières, et en  2019 il est invité au Festival International du cirque de Monte Carlo où son spectacle repart avec le très convoité Clown d’Or. Au cours de ce 43ème Festival il propose notamment un hommage à Fabergé, un grand ballet comprenant vingt-quatre danseurs et danseuses, et treize chevaux montés par des cavalières émérites.

Réalisateur, producteur du spectacle, dresseur d'animaux, chorégraphe, costumier, Gia Eradze a su créer un style qui lui est propre, alliant une débauche de luxe mâtiné à une grande modernité. Pour cela il a réuni dans ses programmes dignes de la grande époque de Brodway, toute sorte d’animaux, (on parle de 130 animaux à l’entretien fort coûteux), des artistes (acrobates, cavaliers, dompteurs, aériens, équilibristes…) portant de somptueux costumes créés par Natalia Bukhanova. Bref un monde irréel que seul le cirque russe peut à ce jour se permettre et où chorégraphie et danse jouent le premier rôle et pour des paroductions que n'auraient pas régné les stars de toutes les  Russies.

commentaires

"Big Apple" par Kate Knapp, une œuvre hautement symbolique sur le monde du cirque.

Publié le 26 Janvier 2019 par cirk75 dans Art

Nous somme sous le chapiteau du "Big Apple Circus", un cirque américain fondé en 1977 par Paul Binder et Michael Christensen, portant dès sa création un projet social tourné vers les  enfants des quartiers défavorisés new-yorkais.

En contemplant attentivement cette aquarelle et gouache (20x24) nous remarquons que nous sommes plongés non seulement dans l’univers du cirque mais aussi dans un monde de symboles, où le bleu illumine la toile. Le bleu, symbole de vérité, comme est le cirque. Sergio (voir blogs 02/03/2011 & 20/02/2014) n’avait-il pas coutume de dire : "Le cirque est vérité et le monde a besoin de vérité."

Est-ce pour rappeler ce symbole que ce peintre contemporain née en 1951 a utilisé cette couleur ou pour souligner que le bleu est une des couleurs traditionnelles liée à la piste ? Chacun aura sa réponse. Ce qui est sûr c’est que des étoiles semblent veiller sur le bon déroulement du spectacle et plus particulièrement lors de ce numéro de chevaux. A travers ces 2 images Kate Knapp semble rappeler que le cirque est né sous une bonne étoile et du cheval.

Autre symbole, le nombre trois. C’est le nombre des chevaux et le nombre  des cercles disposés sur la piste dans lesquels les équidés se cabrent. Le trois représente la vie à travers ses trois âges: l'enfant, l'adulte et vieillard, une manière de souligner la fécondité et l’imagination liées au monde de la piste.

Un dernier symbole : la porte ouverte se trouvant entre le cheval cabré à gauche et le bras droit de l’écuyer brandissant son perpignan. La porte ouverte autrement dit l’ouverture, l’évasion mais aussi la protection. Trois ingrédients indispensables à la création d’un bon programme circassien.

Ce tableau réalisé par Kate Knapp est truffé de symboles d’emblèmes, d’attributs, signes et, je vous laisse en trouver d’autres…

Cette artiste peintre a réalisé plusieurs dizaines d’études sur le cirque où elle a réussi chaque fois à faire passer ses émotions en utilisant la piste, la couleur et la lumière comme parties essentielles de son travail comme le démontrent encore une fois ces quatre autres créations, avec à chaque fois moult symboles.

"Big Apple" par Kate Knapp, une œuvre hautement symbolique sur le monde du cirque.
"Big Apple" par Kate Knapp, une œuvre hautement symbolique sur le monde du cirque.
"Big Apple" par Kate Knapp, une œuvre hautement symbolique sur le monde du cirque.
"Big Apple" par Kate Knapp, une œuvre hautement symbolique sur le monde du cirque.
commentaires

Ambiance circassienne pour la présentation haute couture printemps-été 2019 Dior

Publié le 25 Janvier 2019 par cirk75 dans Divers

Le cirque est un lieu féerique. Il est donc naturel qu’il ait inspiré la créatrice italienne Maria Grazia Chiuri qui, pour son défilé haute couture printemps-été 2019 a souhaité rendre hommage à cet univers peuplé d’acrobates, de clown, de dompteurs et d’écuyères. L’imagination de nombre d’artistes a été stimulée par la fascination pour cet univers à la fois merveilleux et brut, poétique et essentiel.

Ce fabuleux chaos créatif a été le point de départ de Maria Grazia Chiuri pour cette collection haute couture printemps-été 2019. La séquence visuelle des pièces qui la composent laisse exploser le souvenir et l’imaginaire qui habitent le cirque et son rapport aux costumes, à la mode et à l’art.

Cette collection est constituée d’une superposition d’images : la peau tatouée de la femme, qui rappelle le cirque victorien et ses phénomènes de foire, devient une combinaison aux motifs merveilleux qui façonnent le corps et racontent une histoire à porter sous les robes. Les couleurs poudrées qui se déclinent et se mêlent en une palette infinie – tout comme celles du rideau peint par Pablo Picasso pour le ballet Parade – symbolisent aussi cette usure, cette fine poussière qui revêt les habits de scène. Les jupes brodées ou incrustées de paillettes opaques sont raccourcies, jusqu’à devenir des tutus qui évoquent encore les codes du cirque peuplé d’acrobates, de dompteurs et d’écuyères.

Les mannequins aux yeux charbonneux et à la larme noire portent des voilettes intégrées aux béguins (coiffes des Arlequins). Elles ont foulé le sol à losanges d'un chapiteau installé dans les jardins du musée Rodin. Le défilé était rythmé par la performance des acrobates de la compagnie britannique de cirque féminin Mimbre.

Ce clin d'oeil à l'univers de la piste s'inscrit dans la tradition de Christian Dior qui aimait se rendre au Cirque d'hiver où Richard Avedon (voir blog2/11/2010) prendra en 1955 la célèbre photo Dovima et éléphants mettant en scène une robe haute couture. La piste aux étoiles est aussi chère à Maria Grazia Chiuri qui aime associer à ses shows les artistes venus d'un autre univers que la mode pour faire éprouver des émotions.

Ses vêtements abondent en références évidentes aux codes du cirque comme les motifs losange sur jacquard, satin ou organza, des animaux brodés sur des jupes, un motif de flammes sur une robe longue avec des marches à volants brodée de paillettes ou des tailleurs stylisés de dompteurs.

 

commentaires

F(r)ICTION le 30ème spectacle du C.N.A.C.

Publié le 24 Janvier 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Pour leur spectacle de fin d’études les dix-huit jeunes acrobates  de la 30ème promotion du  Centre National des Arts du Cirque, de sept nationalités dans treize disciplines circassiennes, (Rémi Auzanneau, Hernan Elencwajg, Tanguy Pelayo, Baptiste Petit, Hamza Benlabied, Maélie Palomo, Johannes Holmveje, Martin Richard, Gwenn BuczkowskiI, Joad Caron, Lucille Chalopin, Noémie Deumié, Léa Leprêtre, Lili Parson, Poppy Plowman, Sandra Reichenberger, Jules Sadoughi et Léon Volet) sont cette année, dirigés par l'artiste de cirque et metteur en scène Antoine Rigot, secondé par la metteuse en scène canadienne Alice Ronfard. Inspirés par les thèmes que propose "La Tempête de Shakespeare", les jeunes artistes étudiants  créent leur propre univers, leur propre traversée du miroir.

À partir d’écriture et d’improvisations, ces jeunes circassiens partent à la recherche d’un univers lointain et mythique où tout est possible. Un monde inversé, celui de la création et du fantastique, de l’autre côté du miroir. Ils nous proposent notamment de la bascule coréenne, de la banquine, du main à main, du portique coréen, du trapèze fixe ou à ballant, du tissus aérien, du mât chinois,  de la roue Cyr, du fil, des équilibres bref toute sorte d’acrobatie… le tout avec une énergie à revendre...

En ce moment en tournée et du 23 janvier au 17 février Espace Chapiteau u parc de La Villette à Paris

 

commentaires

Martin Lacey Jr triomphe à Monte Carlo

Publié le 23 Janvier 2019 par cirk75 dans Dompteurs

Temps fort à Monaco avec le grand prix automobile, le festival international du cirque de Monte-Carlo a décerné cette année deux clowns d'or. L’un à la troupe du Royal Circus de l'ancien dompteur et actuellement directeur et producteur de cirque géorgien Gia Eradze et, le second au dresseur de fauves britannique Martin Lacey Jr.

Le numéro proposé par Gia Eradze est composé exclusivement de femmes, virtuoses en acrobaties à cheval, qu’elles font galoper à un rythme ahurissant en réalisant des figures audacieuses. Ce numéro mélange à la fois la tradition caucasienne et une mise en scène très moderne.

Martin Lacey Jr (voir blog28/05/2017) lui est un des artistes le plus souvent invités au festival International de Monté Carlo. C’est ainsi qu’il est déjà venu en  2000 où il a reçu  un Clown d’Argent. En 2010 consécration suprême il obtient lors de la 34ème édition du Festival le tant convoité Clown d’Or.

Notons que pour la 30ème édition, les deux frères Lacey (voir blog09/11/2017) étaient conviés et pour la 40ème  manifestation Martin Lacey  Jr. était cette fois associé pour un numéro commun à deux autres Clowns d’Or, Massimiliano Nones et Nicolaï Pavlenko (voir blog08/02/2017).

Cette année en 2019 Martin Lacey Jr. est entré dans le club très fermé des circassiens  ayant été doublement récompensés par un clown d’or. Avant lui seule Merrylu Richter-Cassely avait été doublement primée, avec sa Famille, en 2012 et avec son mari Jozsef Richter en 2018.

De plus, à travers Martin Lacey Jr. les membres du jury monégasque ont aussi voulu, cette année adresser un message afin de montrer leur attachement aux cirques avec animaux.

A la lecture de ce palmarès on notera que le belluaire britannique empoche 5 autres prix, dont celui du public montrant que ce dernier aime les numéros avec fauves.

Martin Lacey Jr triomphe à Monte Carlo
Martin Lacey Jr triomphe à Monte Carlo
commentaires

Trois nouveaux DVD sur le cirque

Publié le 22 Janvier 2019 par cirk75 dans DVD

Pour les collectionneurs, signalons 3DVD récemment parus et indispensables dans la DVDthèque d’un circophile averti.

La société Gaumont vient de sortir en DVD le film Obsession (voir blog19/06/2018) tourné en 1956 par Jean Delannoy, tourné au Cirque Médrano avec l’orchestre de Jean Laporte (voir blog18/03/18) et on remarque aussi la silhouette de Jean Drena (voir blog12/03/12), le plus illustre Maître piste du cirque montmartrois, habillé d'un smoking gris parmi les membres de la barrière. Dans cette œuvre cinématographique Michèle Morgan fut doublée pour les scènes périlleuses par Aimée Fontenay, surnommé la chanteuse au trapèze, car elle entrelaçait de vocalises ses différentes suspensions. Son partenaire Yves Rozec de son côté remplaçait Ralf Vallone et Jean Gaven dans leurs scènes de trapèze. Notons aussi la présence du trapéziste Roland Catalano.

Vient aussi de paraître le double DVD sur le 26ème Festival International du Cirque de Massy (voir blog16/01/2018) avec notamment Françoise Rochais (voir blog21/01/2018) et le facétieux Elastic (voir blog07/05/2017).

Enfin comme chaque année Alain M. Pacherie (voir blog17/04/2013) nous propose l’enregistrement de son dernier spectacle le Roi Singe, (voir blog13/01/2019).

commentaires
1 2 3 4 > >>