Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Géant, le spectacle 2014 du cirque d’hiver

Publié le 9 Décembre 2014 par cirk75 in Programmes

Géant, le spectacle 2014 du cirque d’hiver

Cette année les Bouglione ramassent la mise avec un prodigieux programme, certainement le meilleur proposé depuis 1999 quand ils ont décidé de reprendre les spectacles dans ce bâtiment classé et qui est à ce jour le plus ancien et certainement un des plus beaux cirques en dur de la planète. Il faut dire qu’en engageant la famille Casselly (René Sr, Alexia, Merrylu et René Jr.), ils étaient certains d’avoir fait le bon choix tant ce clan propose quelques numéros qui ont marqué l’histoire de la piste et dans de ce spectacle qu’ils ouvrent et qu’ils concluent, ils emballent littéralement le public. Géant commence par René Senior qui en ouverture tel un régisseur de piste demande à un de ses éléphants, en se servant d'un micro de remplacer la barrière afin de préparer la piste. On revoit les Cassely à la fin de la première partie dans un carrousel où sont conviés pachydermes et équidés qui exécutent les mêmes exercices sur un rythme endiablé. Et en apothéose en fin de programme, René Jr et Merrylu exécutent avec leurs partenaires à quatre pattes une série impressionnante de sauts à la bascule où le point d’orgue est le double saut périlleux propulsé par Kimba avant que Réné Jr. ne retombe sur le dos d’un autre pachyderme. On a beau avoir déjà vu plusieurs fois les Casselly (Domont, Massy et Lille) on ne s'en lasse jamais et seul regret de devoir les quitter sans que Merrylu n’ait présenté son splendide pas deux sur éléphants. Et oui quand on aime on redemande de l’exceptionnel. Le public est exigeant !

Géant, le spectacle 2014 du cirque d’hiver
Géant, le spectacle 2014 du cirque d’hiver
Géant, le spectacle 2014 du cirque d’hiver
Géant, le spectacle 2014 du cirque d’hiver

Mais le spectacle de cette année ne se limite pas à cette famille hors du commun, tout dans le programme est géant. Ainsi les cubains Leosvel & Diosmani démontrent une incroyable force musculaire en proposant des équilibres les plus risqués. Le trio ukranien Momento di Passione présente un numéro de main à main prodigieux où les porteurs sont deux charmantes jeunes femmes. A la coupole les Mendonça des bréziliens virvoltant, proposent un numéro élégant et délicat. Ambra & Yves nous offrent un duo aérien physique et vocal. Pat Clarrison entourés de 4 toutous qui avec facétie font ce qu’ils veulent au désespoir de leur maître. Les Bouglione Jr. grandissent et Victoria et Valentino proposent d’élégants tours de magie. Trouvaille cette année les avions de Daniel Golla qui procurent un moment de poésie et d’irréel, il faut le faire avec des avions téléguidés, c’était pas gagné d’avance !

Géant, le spectacle 2014 du cirque d’hiver

J’ai gardé pour la bonne bouche Rob Torres qui revient cette année au Cirque d’Hiver et qui nous proposent des entrées loin des sempiternelles tartes à la crème ou autres petites abeilles. Tout en subtilité et finesse ce clown américain à l’aspect lunaire et au talent indéniable de comédien, tisse progressivement une grande complicité avec la salle. Il nous invite à sourire à quelques blagues ou bouffonneries de son cru et cela marche à tous les coups, c’est épatant et petits et grands s'amusent.

Géant un spectacle bien mis en scène, avec de belles lumières, un bel orchestre, de beaux costumes, le tout emballé dans le très bel écrin qu’est le cirque d’Hiver et avec un M. Loyal qui a su faire oublier Sergio. Michel Palmer, il est vrai il a été à bonne école en tenant pendant de longues années ce rôle chez Arlette Gruss.

Le cru 2014 est aussi le spectacle anniversaire marquant les quatre-vingts ans de la présence des Bouglione rue de Crussol, car ils ont commencé à fouler cette piste en 1934.

Et cerise sur le gateau, Mme Rosa (voir blog21/12/2010) du bord de la piste, dimanche 7 décembre n’en perdait pas une miette elle qui a vu tant de productions maisons, elle devait penser aussi que c’était un beau spectacle !

Commenter cet article