Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Ernest Molier & Blanche Allarty

Publié le 29 Avril 2012 par cirk75gmkg in Personnalités

 

ErnestMolier.JPGErnest Molier gentilhomme de la piste, en plus de gérer le cirque d’aristocrates qu’il avait aménagé dans son manège jouxtant son hôtel particulier parisien (voir blog 27/04/12) et décoré à partir d’éléments provenant de l’hippodrome de l’Alma (voir blog17/12/10) présenta de nombreux numéros équestres. Parmi les chevaux qu’il monta, l’un d’eux réalisait un pas espagnol tout en en frappant en mesure de ses sabots antérieurs sur un grand tambour fixé sur une voiturette le précédent et tractée par deux jeunes clowns. Mais le cheval le plus spectaculaire que Molier présenta  fut certainement Germinal cheval qui à l’aide d’un pinceau dans sa bouche écrivait des lettres sur un tableau placé devant lui Auteur aussi de nombreux ouvrages sur l’art équestre, Ernest Molier était un homme dont la science équestre faisait autorité ce qui lui permit d’être nommé Directeur artistique de l’hippodrome du boulevard Clichy lors de son ouverture. en 1900.

BlanceAllarty.JPGSon épouse Blanche Allarty écuyère de grand talent démontra aussi des aptitudes exceptionnelles pour le dressage et l’équitation ce qui lui permit de se faire applaudir dans les plus grands cirques français ou étrangers. Aussi habile en haute école qu’en voltige, Blanche Allarty dressa en amazone ou à califourchon de nombreux chevaux et à, tous les niveaux de difficultés, que ce soit au piaffé, au passage, en avant ou en arrière, au pas et au trop espagnol, aux changements de pieds au galop, au galop sur trois jambes, voire même à la courbette ou à la cabriole.Elle eut notamment un cheval, nommé d’Artagnan, qui exécutait la cabrade absolument droit et une magistrale cabriole appelée à l’époque le «saut plané sans obstacle». Ce cheval sautait même sur place à la corde tenue par son écuyère, ce qui n’était pas particulièrement facile pour une femme en amazone.

Ernest Molier & Blanche Allarty, un couple voué à l’art du dressage.

 

Commenter cet article