Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les Mmes Loyal

Publié le 6 Avril 2013 par cirk75gmkg dans M. Loyal

YasmineSmart.jpgLorsque l’on évoque le présentateur au cirque, personnage indispensable et légendaire, on pense toujours au masculin, ne dit-on pas M. Loyal? Rares sont les femmes qui ont tenu ce rôle dans le monde de la piste, aussi allons revenir aujourd’hui sur quelques femmes qui ont marqué de leur empreinte cette activité au départ masculine.

CarrieHarvey.jpgLa pétillante anglaise Carrie Harvey, comédienne, danseuse, chanteuse et animatrice, a une très belle carrière derrière elle : cirque Amar, Gran Circo Mundial, Big Apple Circus), cirque des Horreurs. Une vraie référence qui a fait de sa féminité un atout. Car avec son accent et son humour délicieusement british, cette Mme Loyal met tout le monde dans sa poche. Heureuse en piste, passionnée par son métier, elle sait faire partager émotion et émerveillement au public sans jamais quitter de l'œil ce qui se passe sur la piste, car pour elle, mettre en valeur les artistes et leur permettre de travailler dans les meilleures conditions, c'est ce qui compte.

YasmineSmart2.JPGAutre "lady ringmaster" anglaise, Yasmine Smart, fille de David Smart et d’Olga Elleano-Stey, cette enfant de la balle fit à 11 ans avec un groupe de 12 poneys du Shetland ses débuts sur la piste, ensuite elle présente la cavalerie et les éléphants du cirque paternel puis fait une brillante carrière internationale dans les principaux cirques européens (Blackpool’s Tower Circus (voir blog14/01/2011), Belle Vue Circus, Knie(voir blog05/03/2011) Krone (voir blog07/02/2011) Hagenbeck, Jacobi-Althoff, Roncalli). Elle devient ensuite une charmante Ringmistress qui ne manque pas de personnalité et en 1975 présente avec Sergio la deuxième édition du Festival International du cirque de Monte-Carlo.

MmeLoyal.jpgDernière venue dans le clan très fermé des Lady Ring Master: Arta Sosnowski. Diplômée d’études supérieures au Conservatoire de Musique et de Danse de Paris, meneuse de revue au célèbre cabaret "La Nouvelle Ève", pour Arta la piste ronde ne lui est pas étrangère: épouse de Stéphane Danetto, le régisseur du Cirque d’Hiver, élément dynamique depuis plusieurs années des Salto Dancers, (le groupe de danseuses du Cirque d’Hiver). Et depuis deux ans les Bouglione lui ont confié la présentation de leurs spectacles de Noël à Nanterre. Une réussite convaincante car cette année elle a été la Mme Loyal de la 21ème édition du festival International de Massy où Arta y a démontré un sens du timing dans l’enchaînement des numéros, une aptitude à communiquer avec le public.

DanielleGilbert.JPGEnfin n’oublions pas trois présentatrices d’émission à la télévision, Danièle Gilbert, Nathalie Simon ou Tania Young qui n’ont pas laissé un souvenir impérissable en temps que Mme Loyal, elles ont été choisies essentiellement pour leur notoriété télévisuelle permettant de mieux remplir les gradins afin de voir de visu ces vedettes du petit écran.

commentaires

Frédéric Othon Théodore Aristidès dit Fred (1931-2103)

Publié le 5 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Art

Fred.jpgFred le célèbre créateur de BD vient nous quitter, le 2 avril 2013 à l’age de 82 ans. Grand Prix de la ville d'Angoulême et Alph'Art du meilleur albumen 1994, Fred fait partie des rares auteurs à avoir obtenu ces deux distinctions majeures de la bande dessinée francophone. Parmi ses œuvres les plus connues sont "L'Histoire du corbac aux baskets", la série "Philémon" et "Le Petit Cirque". Ce titre résume tout l'art de Fred : poétique, surréaliste, mélancolique, cruel et tendre tout à la fois. Cette bande dessinée majeure , fut dans un premier temps publié dans les pages de la revue Hara-Kiri, puis repris en album en 1973.
Fred.pngEtrange cirque ambulant, un étrange couple où Carmen tire la roulotte et fait un numéro de vaisselle tandis que Léopold le mari présente, avec son fils, un numéro de fessée. Ce sont des aventures fantastiques où les héros chassent les clowns sauvages dans les arbres et dans les poulaillers, capturent les trapézistes voyageurs bagués et prennent au collet le père Noël. C'est un voyage imaginaire et burlesque sur des routes dessinées par les robes des mariées où l'on rencontre des siamois acrobates, des funambules migrateurs, des arbres à violons et des plantes carnivores. En un mot: c'est le petit théâtre de l'absurde cher à Fred.
 
 
commentaires

Eclat chez Bouglione, Ellipse chez Gruss

Publié le 4 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Programmes

bouglionech2012.jpgAu cours de la saison 2012-2013 qui vient de se terminer dimanche 17 mars, de nombreux spectacles de cirque ont été proposés aux parisiens, comme chaque année pendant la sempiternelle période qui débute lors des vacances scolaires de Toussaint et qui s’achève après celles de février. Et comme chaque année les familles traditionnelles que sont les Bouglione et les Gruss ont proposé des programmes de grande qualité, avec de nombreux affichages tant dans le métro que sur les colonnes Morris de Paris, revenons aujourd’hui sur ces 2 productions.
Comme toujours l’écrin le Cirque d’Hiver est somptueux et on retrouve ce qui a fait la signature Bouglione: un bon orchestre, celui de Pierre Nouveau, un M. Loyal à la diction et à la présence parfaites: Michel Palmer, des lumières qui mettent en valeur les artistes, un grand merci à Eric Ravel et à Julien Lambotte, des Salto Dancers (danseuses ?) ayant toujours un rythme endiablé sans oublier une barrière efficace sous la houlette de Stéphane Danetto. Quant au spectacle, rien à jeter, on retrouve avec bonheur la famille Bouglionz représentée cette année par Régina, avec deux équidés dans une prestation Maxi-mini, par Sampion mi-jongleur mi-danseur de claquettes,par Irina, dans un moment de séduction au mât chinois, par Natalia dans un numéro de sangles aériennes et par les Juniors (Valentino, Dimitri et Alessandro) cette année adeptes de la magie. Côté animaux: la charmante Diana Vediashkina présente ses adorables teckels et Redi Montico dans une prestation qui allie rigueur et distinction ses 5 tigres. Côté artistes invités frissons garantis avec les Jasper, Monsieur Guillaume Tell vise avec son arbalète une pomme que Madame a déposé sur sa tête ; esthétisme et harmonie garanties avec le Trio Bellissimo ; rire et burlesque garantis avec Rob Torres truculent trublion de la soirée ; admiration garantie pour Anton Monastyrsky et ses hula-hoops ; sensualité garantie avec Tango Rouge ; enthousiasme et prouesse garantis avec à la bascule la troupe Fantaisy.
 
 
 
Devant cette réussite on attend avec impatience le prochain spectacle avec parait-il le phénoménal Fumagali et sa sempiternelle petite abeille.
GrussAlexis2012-copie-1.jpgChez Alexis Gruss, le millésime Ellipse prend le cinéma en fil conducteur en utilisant un écran panoramique qui occupe l’emplacement du rideau de piste et sur lequel sont projetées des petites scènes filmées où la famille Gruss parodie les classiques du cinéma contemporain. Quant à l’orchestre dirigé par Sylvain Rolland il reprend bon nombre de standards musicaux empruntés au 7ème art. Au-delà de ces performances techniques, les numéros restent de très haute qualité, et on retrouve avec bonheur Francesco Fratellini qui n’en finit pas de nous étonner dans un numéro d’équilibre et de jonglage sur vélo. Quant aux Gruss comme chaque année ils ont renouvelé leur prestation, Nathalie présente un numéro de cordage aérien ; Maud Floress (née Gruss) drapée dans une magnifique robe bleue fait évoluer avec grâce 7 frisons ; Sarah Floress sa belle sœur nous propose un numéro de poupée disloquée ; Gipsy Cléopare ou metteuse en scène de dalmatiens symbolise toujours la classe ; Stéphane, le metteur en scène de cette production dans une sorte d’adoubement parait passer le relai à ses fils Alexandre et Charles devenus des écuyers et jongleurs accomplis ; Louis, autre fils de Nathalie et Stéphane nous montre de réels dons pour le rola-rola ; Firmin est égale à lui-même avec son amie Syndha qui cette année travaille avec un jeune falabella ; Tony Florees nous présente un numéro de jonglage de grande classe même s’il y a quelques petits manques ; quant à Alexis il est toujours le Maître écuyer et nous propose avec la complicité de Mathilde François un numéro traditionnel du cirque à l’ancienne où les pas de la danseuse sont en synchronisme aux élévations des sabots du cheval.
Est-il possible de faire encore mieux ? D’autant plus que le prochain spectacle fêtera un triple anniversaire: les 20 ans du Parc Alexis Gruss à Piolenc, les 70 ans d’Alexis Gruss et les 160 ans de la famille, alors que nous réserve encore Stéphane et les Gruss pour l’année prochaine attendons alors rêvons en attendant.
 
commentaires

L'I.N.A.

Publié le 3 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Divers

INA2.jpgL’INA (Institut National de l’Audiovisuel) établissement public industriel et commercial, est chargé d'archiver les productions audiovisuelles, de produire, d'éditer, de céder des contenus audiovisuels et multimédias à destination de tous les publics, professionnels ou particuliers, pour tous les écrans. Avec 5 millions d’heures de radio et de télévision conservées, et plus d’1 million de documents photographiques, les fonds d’archives de l’Ina sont parmi les plus importants au monde. Le site ina.fr permet d'accéder à plus de 35 000 heures d'images et de sons. Et sur ce site le circophile peuvent retrouver une émission de légende : "La Piste aux Etoiles" de Gilles Margaritis(voir blog10/02/2011). L’INA met à la disposition de tout un chacun quelques enregistrements en noir et blanc, situés entre 1966 et 1968 qui permettent de revoir certains artistes mythiques comme Gilbert Houcke (voir blog13/12/2011) avec son dernier groupe de tigres dressés pour Knie ; Victor Saulévitch avec Asia marchant débout (voir blog25/03/2013) ; Wolfgang Holzmair avec son groupe de 15 lions et lionnes avant son départ chez Barnum ; Freddy Beautour et ses panthères ; Gunther Gebel avec les éléphants du Cirque Williams ; la poste d’Emilien Bouglione : les Caroli-Francesco tantôt écuyers tantôt clowns ; Pipo (voir blog10/10/2011) et Zavatta dans l’entrée du miroir ; on peut aussi trouver un reportage sur les Clérans (voir blog24/03/2011) ; les Rover… Un vrai trésor pour quelques Euros, alors pourquoi s’en priver ?

commentaires

Le plus petit cirque du monde

Publié le 2 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Formation

PlusPetitCirqueDuMonde.jpgNé dans les années 70, le cirque contemporain se veut novateur et décalé et se marie volontiers à d’autres moyens d’expressions artistiques, souvent venus de la rue, au cœur des quartiers ou de populations défavorisées, jusqu’à devenir un puissant levier de transformation sociale. Les Cirques Québécois (Soleil, Eloize…) à travers généralement de fondations proposent des projets sociaux en faveurs des pays pauvres. En France, le "Plus petit cirque du monde", association située en région parisienne et créée depuis plus de 20 ans dans le quartier défavorisé des Blagis à Bagneux (Hauts-de-Seine) par des habitants qui avaient envie d’un projet culturel et éducatif pour leurs enfants. Aujourd’hui la structure circassienne n’a pas déménagée pour les beaux quartiers, et est l’une des plus importante de France voire d’Europe. Le Plus petit cirque du monde accueille dans son école des enfants à partir de 3 ans ainsi que des jeunes et des adultes dont un quart participe gratuitement aux activités. Il s’agit avant tout de proposer un dispositif d’animation sociale qui aide à dépasser le déracinement culturel et social de certains. Outre les cours et les stages assurés par des professionnels du cirque et dispensés dans un gymnase, le cirque intervient aussi dans les cités, dans les Instituts médicosociaux, les maisons de retraite, auprès des jeunes en insertion professionnelle, et forme en partenariat avec l’Inspection Académique des Hauts-de-Seine et le Rectorat de l’Académie de Versailles, des animateurs qui interviennent dans les écoles. Enfin l’Association développe des projets européens et internationaux  quelques fois avec les fondations des cirques québécois.  Pour plus de renseignements consulter leur site : lepluspetitcirquedumonde.fr

commentaires

2 livres indispensables pour les circophiles, viennent de paraître :

Publié le 1 Avril 2013 par cirk75gmkg dans Livres

CirqueXVIII-.JPGDominique Denis, l’encyclopédie vivante du monde du cirque, vient de publier chez "Arts des 2 Mondes" (voir blog19/12/2010) sous le titre : "Le Cirque en France au XVIII° siècle" une étude originale, qui se démarque de tout ce qui a pu être écrit jusqu'à présent. L'auteur, dans un livre de 162 pages comportant 200 illustrations, fait une synthèse sur les travaux des historiens es cirques, puis se plonge avec gourmandise dans les archives des grandes villes (Paris, Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux…) et l’aide de témoignages et des textes inédits, brosse une étude essentielle pour comprendre comment le cirque s’est développé et est devenu un spectacle majeur dans notre pays au XVIII° siècle.

M.LoyalLe Docteur es Cirque Pierre Fenouillet (voir blog21/09/2011), vient de faire paraître aux Editions Bastingage : "Monsieur Loyal l’AOC du cirque". Ce petit ouvrage d’une soixantaine de pages traite d’un sujet peu étudié -et à notre connaissance seul Lorenzo Frediani chez "Arts des 2 Mondes" a rédigé un opuscule sur un sujet similaire : L’histoire de la famille Loyal- famille qui est à l’origine de ce traditionnel et mythique personnage de la piste. L’auteur après avoir décrit l’origine du personnage, brosse une brève biographie des douze principaux Ring Masters actuels (Sergio, Michel Palmer, Petit-Gougou, Christophe Ivanes, Genis Matabosch, Fabrice Fraisse, Patrice Roche, Frédéric Colnot, Kevin Sagau, Nandy Werl, Claude Brunel et Sephan Gistau). Un petit reproche certains M. Loyal sont totalement oubliés, point de Dominique Mauclair ou de Calixte de Nigremont, les mythiques présentateurs du Cirque de Demain ou Hugues Hotier (voir blog09/01/2011) le créateur du Cirque éducatif. Les Mme Loyal telle Yasmine Smart, Arta Sosnowski, Carry Harvey… sont totalement absentes, hormis Danièle Gilbert qui en 1983 à Chartres a présenté le spectacle du Cirque Jean Richard. Enfin certains anciens M. Loyal sont peu évoqués, moins d’une ligne pour Jean Drena (voir blog16/032012) ou pour Michel Francini (voir blog06/03/2012), rien sur Recordier (voir blog08/01/2012)ou Natol. Ces artistes auraient mérité un meilleur traitement mais qui aujourd’hui se souvient d’eux! Par contre on voit avec joie évoquer Roger Lanzac, Lucien Jeunesse, Zappy Max, Marcel Fort, Albert Préjean, Bob Vasseur ou Francius…

Deux livres à mettre entre toutes les mains.

DD 

commentaires
<< < 1 2 3