Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Deux instruments de musique destinés essentiellement aux clowns

Publié le 28 Février 2016 par cirk75 in Musique

Deux instruments de musique destinés essentiellement aux clowns

Les clowns et les excentriques musicaux comme Les Sipolo (voir blog 07/12/2010), pour qui la musique est un moment essentiel de leur numéro, ont bien souvent utilisé des instruments plus que bizarres. En plus d’être passés maître dans l’art de la trompette, du saxophone, de la guitare, du concertina ou du xylophone... ils jouent d'engins musicaux insolites comme les grelots, les sifflets, les trompes, les cloches, les bouteilles... Mais ce qui reste du moins à mes yeux comme les plus originaux ce sont le Flexatone, qu’aimait utiliser François Fratellini (voir blog 17/01/2015) et la scie musicale qui n’avait aucun secret pour Dimitri (voir blog14/09/2011).

Deux instruments de musique destinés essentiellement aux clowns

Le Flexatone créé au début du XX° siècle est un instrument de percussion métallique, formée d’une petite lame d’acier enchâssée dans un cadre qui s’adapte à la main. Deux boules de bois fixées au bout d’un fin ressort martèlent la lame dès que l’instrument est secoué. Cet instrument a la particularité, en courbant plus ou moins la plaque vibrante, de pouvoir moduler la note obtenue. On obtient ainsi un effet comique ou un son angoissant. Le flaxatone est souvent utilisé dans les bruitages de dessins-animés.

Le compositeur arménien Aram Khatchatourian a utilisé ce curieux instrument dans le mouvement lent de son Concerto en ré bémol majeur pour piano.

Deux instruments de musique destinés essentiellement aux clowns

La scie musicale à l’origine une scie égoïne, est un instrument de musique de la famille idiophone ou autophone constituée d’une lame d'acier que l'on fait vibrer en la frottant à l’aide d’un archet, ce qui produit un son musical qui peut être modulé par la torsion et la courbure de la scie obtenue par la pression des doigts de la main. On peut aussi produire une résonnance en la frappant avec un maillet.

On trouve deux sortes de lames sonores, l’une avec dents donnant la parfaite illusion avec une scie, l’autre sans denture mais pourvue d’une poignée en forme de lyre.

Certaines scies musicales peuvent atteindre une tessiture de 3 octaves voire plus. Mais pour atteindre une telle musicalité il faut bien sûr une parfaite qualité d'acier trempé, une bonne épaisseur, une bonne dureté, de bonnes dimensions, le tout taillé dans le bon sens du laminage.

Signalons parmi les lamistes célèbres une certaine Marlène Dietrich. Elle en d'ailleurs joué durant la seconde guerre mondiale, aux troupes américaines pour les motiver.

Aussi pourquoi ne pas profiter de ces quelques jours de vacances pour s’exercer à la pratique de ces deux instruments ?

#cirqueclownmusique

Commenter cet article