Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Paul Florendas, chef d’orchestre chez Medrano du Front populaire à débâcle de 1940

Publié le 23 Juin 2014 par cirk75 in Musique

Paul Florendas, chef d’orchestre chez Medrano du Front populaire à débâcle de 1940

Compositeur et chef d'orchestre belge, successeur de Paul Nast au pupitre de l’orchestre du Cirque Medrano, ses formations portèrent selon les époques comme nom Symphonic-Orchestra ou de Jazzy Orchestra, car Paul Florendas, était aussi à l’aise dans la répertoire classique que dans la musique de Jazz. Son entrain communicatif et à la qualité de ses orchestrations éclectiques allant de ” Y a de la joie“ à “ Paillasse” de Ruggero Leoncavallo, ont su immédiatement conquérir l’estime des spectateurs de ce cirque mythique, et donner le rythme recherché aux spectacles accélérés chers à Jérôme Medrano (voir blog16/10/2011). Lors du spectacle “Boum-boum 1900 !” donné à l’occasion de l’expo 37 et des 40 ans de la piste du boulevard Rochechouart, Paul Florendas avait reconstitué un orchestre très belle époque, mais aussi très Jazz qui donnait un beau cachet à ce spectacle et mettait particulièrement en valeur la danse qui faisait fureur à cette époque le ” Cake-Walk“». Il est aussi à l’origine de l’orchestration de la pantomime clownesque “ On a enlevé la femme à barbe”», née l’imagination débordante d’Emile Recordier (voir blog08/01/2012). En parallèle il travaillait aussi à la station de radio parisienne “Radio Cité” où il signait la musique des fins d’après-midis qui régalait les auditeurs de l’émission “Paris vous parle”. Parmi les compositions de ce chef notons la célèbre “Medrano-Marche”, morceau qui scandait le début du spectacle chez Medrano. Paul Florendas fait partie aujourd'hui de ce lot de musiciens injustement oubliés bien qu'il a tenu de 1936 à 1940 la baguette de Maestro chez Medrano.

Paul Florendas, chef d’orchestre chez Medrano du Front populaire à débâcle de 1940
Commenter cet article