Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Alexandre Bugny de Brailly dit Alex (1897-1983)

Publié le 20 Décembre 2011 par cirk75gmkg in Clowns

  Alex.jpgEn voyant la tête qu’Alberto Caroli s’est fait cette année dans le dernier spectacle Bouglione, on est obligé de trouver des airs de ressemblance avec le clown Alex qui eu précisément au Cirque d’hiver son heure de gloire. Revenons aujourd’hui sur le parcours de cet artiste qui côtoya les plus grands noms de la piste.

Alex2.JPGAlex c’est une tête ou plutôt un crane rasé sur lequel était posé un toupet de cheveux. Cette idée n’était pas nouvelle car Tonytoff (Antonio-Pilar Jarquez) avait déjà utilisé ce concept, mais Alex a su la personnaliser et l’accompagner d’un grand soucis d’élégance. Qui a vu Alex se souvient de ses sacs pailletés  qui miroitaient sous les feux des projecteurs lui donnant un côté féérique. Mais Alex n’a pas commencé sa carrière en clown il s’est longtemps cherché et après des essais infructueux dans le personnage d'un auguste. Il est devenu l'un des plus grands clowns du XX° siècle.

Disk-Alex-Francini.jpgEnfant de la balle, sa mère (Anne Ducos) est écuyère et son père  (Joseph Bugny) est dresseur, Alex commence très jeune la clownerie, d’abord avec Lucien son frère,  puis dans le Charivari à Medrano (voir blog07/04/11) mais sans avoir l’occasion de se faire remarquer parmi les pitres-sauteurs.  Et même quand Jérôme Medrano (voir blog16/10/11) lui demande d’être le blanc de Rhum (voir blog23/03/11) il ne réussit pas vraiment à s’imposer. Puis il fait équipe outre-Pyrénées avec Filip Cairoli, association qui lui permit en 1937 de revenir à Medrano avec le lunaire Porto. C’était, selon les critiques, un régal de voir ces 2 artistes donner aux entrées une nouvelle dimension. Puis il fit  équipe avec Zavatta, Béby, Charley, Pépète Pauwels, EP Loyal…Il fut un des premiers à quitter le sac pour un élégant smoking de satin et un chapeau haut-de-forme. Et comme l’âge n’ayant pas l’air d’avoir prise il continua sa carrière à plus de quatre-vingt-ans auprès de Jacques Francini. Des enregistrements de cette période existent sous forme de vinyle témoignant du grand professionnaliste d’Alex qui s’est éteint en 1983.

Commenter cet article