Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je viens de retrouver cette couverture d’une partition, éditée chez Masspacher (voir blog21/02/2021) une entreprise  très impliquée autrefois dans la musique de cirque.

La "Ménagerie Dulard" n’a pas laissé grand souvenir dans la mémoire des circophiles et c'est dommage car je pense que c'est bien entendu un chef d'oeuvre méconnu. Je ne connais pas les paroles, n’ayant que ce visuel signé Eugène Gire montrant un splendide dompteur dans une livrée à brandebourg, haranguant la foule et un orchestre dont un des membres à une face porcine s’époumone dans ce qui ressemble à une flute.

A droite la caissière attend avec impatience le chaland qui, ne va pas tarder d'entrer pour voir le spectacle

Un des compositeurs de cette musique n'est autre que Jo Bouillon (1908-1984), un chef d'orchestre, violoniste français, 1er Prix du Conservatoire de Paris qui va, de 1936 à 1947, se produire à la tête de sa formation dans les plus célèbres salles de l'hexagone.

Il sera, par exemple, du 11 au 24 décembre 1942 au Cirque Medrano de Paris, où entouré de son orchestre, obtiendra un grand succès en seconde partie du programme.

Boum-Boum fils dans ses mémoires (voir blog13/04/2020) rappelle qu’il dut supprimer un numéro et serrer le programme pour permettre à Jo Bouillon d’allonger sa production car il tenait la piste une heure et dix minutes.

En 1947, une fois marié il va accompagner Joséphine Baker dans ses tournées et cela jusqu’en 1957, année où ils vont se séparer. Ils vont divorcer en 1961. Le chef d’orchestre va alors se retirer en Argentine où il va ouvrir un restaurant français et révant peut être à la Ménégerie Dulard.

Tag(s) : #Cirques d'hier
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :