Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Voici une famille circassienne de nos jours complètement oubliée, mais toutefois reconnue par Wikipédia en ces termes : ”La famille Gontard est une famille d'artistes de cirque française active entre le début du XIX° siècle et le début du XX°. Les artistes de la famille ont été des grotesques (personnage du cirque ancêtre du clown) ou des clowns reconnus. Les membres les plus célèbres de la famille sont Jean Gontard, le premier personnage clownesque dans un cirque en France, et Félix Gontard qui a joué avec les Dario Bario”.

Mais reprenons par le début. Au départ au XIX° on trouve en 1835 au cirque des Franconi (voir blog08/06/2015) un acrobate écuyer nommé Jean Gontard (1807-1883), vêtu d’un maillot collant, d’une casaque à double empiècement, avec emmanchures à bouillons, collerette et chapeau à plusieurs pointes agrémenté de clochettes et chaussé d’escarpins à revers boutonnés. Connu pour ses danses et équilibres sur le dossier d’une chaise, il propose une forme grotesque d'acrobatie comique, préfiguration des clowns. En 1838, il se produit en Angleterre au cirque Astley (voir blog07/06/2015). Il fut aussi un temps partenaire d’Auriol (voir blog30/04/2012) qui, il faut bien le reconnaître, s’inspira fortement de l’apparence de Gontard pour créer sa propre tenue vestimentaire. Mais l’immense gloire d’Auriol va éclipser pour toujours la notoriété de Jean Gontard dont le frère ainé Claude (1805–1872) avait aussi endossé un temps les habits du clown acrobate.

Jean-Joseph Gontard (1839- ?) fils de Claude, lui se produisit au cirque Renz où il eut notamment comme partenaire Tom Belling considéré par de nombreux spécialistes, comme le premier auguste de l'histoire.

Plus proche de nous, Félix né en 1869, fils de Jean-Joseph Gontard et Caroline Strassburger, apprit le métier avec son père mais aussi au contact d'une troupe d’acrobates au Cirque Royal de Bruxelles (voir blog09/02/2012). Il se produisit à Barcelone au Cirque Alegria, à l’hippodrome de l’Alma comme sauteur cascadeur. Puis il devient le clown Gontard Il se produit sur des pistes célèbres comme, en 1911 au Cirque de Paris, en 1922 au Cirque Albert Rancy, en 1925 au Cirque Périé (voir blog28/11/2011), en 1929 au Cirque de Rouen (voir blog03/10/2017), mais aussi chez Palisse (voir blog01/10/2011), Plège (voir blog02/02/2011) ou Medrano (voir blog07/04/2011) où tour à tour il eut pour équipier Andreff, Adrien, Kerwich Sestac ou Thomas Belling l'un des fils de Tom Belling. Il est le contre pitre des frères Meschi, les célèbres Dario-Bario, avec qui outre une relation professionnelle se noue une réelle amitié. Mais à un moment de sa carrière et las de faire ce métier ingrat qui lui rapportait peu, il monta avec sa femme Miss Abadie, elle-même dresseuse de perroquets, un numéro de chiens et de chats savants. Il met aussi au point un numéro comique à succès, ”La course des taureaux”, dans lequel il grime ses chiens en mules. Enfin il présenta un numéro comique avec éléphants. Félix Gontard après avoir longuement servi la piste, s’éteint en 1933 à l’âge de 64 ans.

Félix Gontard eut aussi trois sœurs saltimbanques. Antoinette l’ainée fut une écuyère de haute école et créatrice du double tandem à l’hippodrome de l’Alma (voir blog14/03/2018°. Louise la cadette fut funambule et écuyère à panneau quant à Claire la benjamine, elle épousa le clown suédois Max Nelson.

Tag(s) : #Clowns

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :