Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Construit en 1882 démoli en 1964, l’Hippodrome Théâtre de Roubaix salle polyvalente de spectacles (arts lyriques, théâtre, cirque, réunions politiques…) était située boulevard Gambetta non loin de l’emplacement occupé par l’actuelle tour du Théâtre.

Conçu par les architectes Dupire et Jean Selle, ce bâtiment pouvait accueillir selon la configuration entre 1500 à 1900 personnes et disposait d’une piste et d’une scène.

En mars et avril, au moment de la grande foire annuelle (la foire de ducasses) c’était le temps des arts de la piste avec notamment le Grand Cirque Franco-Belge, mais les Cirques Pourtier (voir blog15/12/2010) , Rancy (voir blog22/09/2011) ou Roche ( blog01/04/2016) ainsi que d’autres avaient l’habitude aussi d’y faire étape.

Quand on parle cirque à Roubaix il faut évoquer la mémoire du Grand Cirque Franco-Belge. Sous cette enseigne, rappelle Dominique Denis (voir blog13/06/2013) sur son excellent Site Circus Parade (voir blog11/05/2017) ”plusieurs directeurs allaient présenter des programmes de cirque. Alfred Hoste ... présenta le Cirque Franco-Belge, pour la première fois, en 1919. Ce cirque allait donner régulièrement des représentations de 1922 à 1938. Les programmes étaient variés, comme en 1924, avec les 5 Rainat, les jongleurs Perezoff, le trio du rire Dario Bario, et le casse-cou Romain Noiset.

L’enseigne Franco-Belge fut reprise en 1943 par Maurice Roget qui fit appel à une partie de la troupe du Cirque Pinder, Roger Spessardy en tête. On pouvait voir à l’affiche de 1945, les Alizés, au trapèze volant, le fou musicien Joe Little Walter, et la troupe acrobatique Bedini Taffani.

Lucien Dubois devint le directeur du Cirque Franco-Belge en 1946. Il inscrivit à son programme la fée des airs Rose Gold, et les clowns Dario Bario. Jusqu’en 1953, Lucien Dubois présenta régulièrement à l’Hippodrome de Roubaix deux spectacles différents. En 1947, on put applaudir les fantastiques sœurs Mandos. Albert et François Fratellini (voir blog18/05/2015) inondèrent la piste de leurs facéties, en 1948, entourés de la trapéziste Raymonde Marcoud, et des Grécos. Le soir de la première, le dompteur Bertyl Persons fut accroché par un de ses lions. Lors de la saison suivante, suspendu par la mâchoire, le jongleur aérien Bert Holt fit frémir l’assistance, tandis que les clowns Maïss (voir blog02/06/2013) et Mimile (voir blog11/10/2011) firent rire les habitués de l’Hippodrome. Cette même équipe clownesque revint l’année suivante, entourée de Nino et Charly (voir blog15/12/2019), ainsi que de Mylos et Boulicot (voir blog08/01/2012).

A l’occasion de la foire, du 27 avril au 12 mai 1957, les Roubaisiens assistèrent aux dernières représentations de Cirque données à l’Hippodrome. Maurice Catriens avait engagé les clowns Rex et Quito, le trio Siki, les aériens Marcantoni, la transformiste Monica Roc, les patineurs Willer, Natol (voir blog19/11/2013) et l’orchestre de René Desmons. Hélas, trois fois hélas, l’Hippodrome de Roubaix fut démoli en 1964”

Après la guerre 39-45, on tenta de le moderniser, un écran de cinéma fut installé et la salle fut rebaptisée ”Le Capitole”, mais un dimanche de mai 1957, le rideau du tomba définitivement sur les dernières notes des Mousquetaires au Couvent.

 

Tag(s) : #Bâtiments

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :