Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après le dernier conflit mondial, les cirques, suivant l’exemple des Gruss qui avec le Radio-Circus (voir blog16/01/2015) parrainé par Doop-Monsavon et les stations de radio du Grand-Duché ou de la Principauté, recueillent un beau succès, beaucoup de familles circassiennes vont rechercher le financement de leur spectacle par le biais de la publicité.

Ainsi les Beautour (voir blog16/05/2014) surfent sur ce concept en signant en 1952 un contrat avec les shampooings Cadoricin. Ils baptisèrent leur chapiteau ”Pêle-Mêle-Circus”, du nom d’une émission de Radio Luxembourg patronnée par ladite firme de Shampoings.

La famille Prin (voir blog07/12/2020) va proposer un ”Cinémonde Circus” (voir blog18/03/2016), en association avec le magazine éponyme français des cinéphiles. Ce cirque va parcourir les stations balnéaires en 1951.

Et n’oublions pas les Cirque Spirou, Cirque Tintin ou Cirque Pif, qui vont aussi fleurir dans les années 60-70, sponsorisés par les magazines éponymes.

Les Robba (voir blog29/11/2020) de leur côté vont tourner de 1953 à 1955 en Belgique et de 1956 à 1958 dans le nord de la France avec l'enseigne : ”ça-Va-Seul-Circus”. En effet Jean et Alexis Robba avaient signé un contrat avec le leader belge de l’entretien ménager et du cuir. Cette entreprise d’outre-quiévrain souhaitant développer son Chiffre d’affaires, avait trouver que financer un cirque était très profitable et vendeur.

Le programme papier avec un lion sur fond rouge en couverture, comprenait six pages. Il vantait les divers produits de cette firme (cirage, encaustique, produits pour les vitres, pâte pour nettoyer les cuisinières, les cuivres, les meubles et les parquets) était distribué aux spectateurs. 

En plus du spectacle, des animations étaient réalisées devant les installations du chapiteau, avec notamment la présence de ”Miss ça va seul”. Ces séquences étaient présentées par l’animateur belge de radio, Francimax une sorte de clone de Zappy Max (voir blog13/03/2à11), qu’il était censé parodier pour semer le trouble dans l'esprit du public. 

De plus comme on le voit, la quatrième de couverture du programme, et pour ajouter encore à la confusion, est entièrement consacrée au "joyeux phénomène de la radio", autrement dit Zappy Max, et à son émission "Bravo le dernier" diffusée chaque lundi sur Radio Luxembourg. 

Quant au spectacle, comme on peut le voir il était copieux et en première partie était en grande partie assuré par la famille Robba. Après l'entr'acte Francimax, rebaptisé pour les circonstances "le joyeux phénomène de toutes les radios", présentait les célèbres jeux "Vous gagnerez toujours".

Comme quoi à cette époque on était imaginatif pour faire croire certaines choses qui n'étaient pas.

Un autre ça-Va-Seul-Circus” va aussi tourner quelques mois avec cette la famille Beautour (voir blog16/05/2014) à la barre, mais cela est une autre histoire..

Tag(s) : #Cirques d'hier
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :