Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Né loin de la sciure de la piste, ses parents sont enseignants, Pierre Marchand séjourne un temps avec ses deux frères au Togo, avant de regagner à 7 ans la capitale. Débordant d’énergie, aussi pour la canaliser sa mère l’inscrit à 8 ans, à l’École nationale du cirque à Paris, où il va tous les mercredis et samedis après-midi apprendre le jonglage et où il va se révéler doué.

Repéré par Annie Fratellini, désormais il va, jusqu’à ses dix-huit ans se consacrer au diabolo, avec des journées bien remplies. Le matin consacré aux cours scolaires enseignés à l’École des enfants du cirque rue du Cardinal Lemoine à Paris et l’après-midi il parfait ses gammes à l’École national du cirque. Une fois le bac en poche, il va se produire lors de festivals circassiens (Bayeux, Moscou, Wiesbaden, Monte-Carlo..) mais est aussi invité à des émissions de télévision (Le Grand Cabaret), où ses yeux pétillants, sa joie de vivre et son côté showman font merveilles auprès des téléspectateurs...

Pierre marchand va être vite repéré par le monde artistique. Il va décrocher un contrat de huit ans avec le Lido puis avec d’autres prestigieuses scènes ou pistes (Europa-Park, Royal Palace, Moulin Rouge, Cirque d’Hiver, Arlette Gruss…).

Son numéro de 7mn environ dans une tenue sensuel et déjantée est un concentré d’énergie, où il démontre une incroyable dextérité et où chaque geste visuel est pensé pour que l’ensemble soit parfait pour faire vibrer le spectateur

Pierre Marchand véritable showman du diabolo, a déjà programmé la fin de sa carrière à 45 ans, époque où il s’adonnera peut être un peu plus à sa seconde passion la pêche. Mais d'ici là, son numéro enchante toujours aussi, est-il très sollicité autant par les cirques que par les cabarets mais par les parcs des loisirs ou les galas qui avec lui sont sûr d'avoir  une attraction de première ordre...

Tag(s) : #Jongleur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :