Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 BusterKeaton02.jpgSurnommé Buster par Harry Houdini, alors qu’il était au berceau, le jeune Keaton partagea la vie itinérante de ses parents acrobates. Ce clown de génie au visage impassible avait créé au cinéma le personnage de "l’homme qui ne rit jamais" et ses films font parti du patrimoine de cinéma. Mais ce qui est peut être moins connu c'est qu'il s'est produit 3 fois en France à l’initiative de Jérôme Médrano dans son cirque éponyme situé à Paris boulevard Rochechouart.

 

 Medrano03.jpgPour fêter en 1947, les cinquante ans de son établissement Jérôme Médrano s’est assuré le concours de plusieurs grandes vedettes internationales. Et pour le programme de réouverture (5 septembre au 2 octobre 1947) en plus des clowns habituels: Maïss & Béby, Pépé & Loriot, la vedette revient à Buster Keaton "l’homme qui ne rit jamais et qui fait rire le monde entier". Au cours du spectacle Buster interprète avec Maïss & Pépé, Christian Duvalleix, Benettini  un stretch inédit .

 

BusterKeaton03.jpgDu 26 septembre au 16 octobre 1952 Buster Keaton revient à Médrano avec comme ravissante et élégante partenaire son épouse Eléonor Noris, dans une création nommée "Soir de fête". Au même programme on peut aussi applaudir le Maître écuyer Ernest Schumann ainsi que les clowns Alex et Béby,

 

BusterKeaton04.jpgBuster Keaton s'y produisit une dernière fois du 8 janvier au 4 février 1954 dans une série de petites "entrées" à la mécanique précise et parfaitement huilée. Ainsi, il survient à l’improviste au milieu des hommes de piste occupés à démonter le matériel du numéro précédent, se fait expulser, prend place parmi les spectateurs, revient dans la piste pour y lire sur un banc un immense journal, se livre au pillage d’un distributeur de confiseries et s’égare dans une cabine téléphonique d’où il ressort à califourchon sur les épaules d’une ravissante personne, Eléonor son épouse. Au même programme du 7ème spectacle accéléré de la saison 1953-54, Nino & Charly, Drena & Boulicot, Pipo et Dario, Loriot Billy Beck & Mylos, démontrant ainsi que la tradition selon laquelle à Médrano les clowns sont rois n’est pas usurpée

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :