Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le monde de la piste est en deuil, nous venons d’apprendre le décès survenu dans la nuit du 15 au 16 septembre de Rosi Hochegger, une artiste de cirque fort populaire, dont le numéro avec animaux était très prisé. Artiste populaire au bon sens du terme elle avait en France enchanté les téléspectateurs en janvier2017 lors d’un Grand Cabaret, l’émission de Patrick Sébastien en montrant une grande complicité avec son cheval Scout.

D'origine autrichienne, Rosi Hochegger était née sous une bonne étoile, c’était une véritable enfant née dans la sciure. Son père Toni Hochegger (voir blog20/03/2016) était un grand complice des chevaux et des animaux. C’est lui qui avait notamment créé le numéro du cheval comédien avec ”Jacket”. Côté maternel Rosi Hochegger était la fille de Barbel, la brune des Mascott (voir blog13/04/2016), ce duo hors du commun, à ce jour jamais égalé et encore moins dépassé, créé dans les années 1960 par les sœurs Lange. Plus tard la mère de Rosi se reconvertira en présentant après les avoir dressé 16 lévriers russes.

Avec un tel héritage bon sang ne serait mentir. Elle va travailler dans un premier temps dans les milieux avant de revenir au cirque en présentant ”Jacket” et ”Joker”, des chevaux comédiens dressés par son père. Plus tard, elle met au point avec un cheval nommé ”Scout” un knabstrupper (vieille race danoise), cette étonnante prestation comique non dénuée de complicité et d'humour, sans pour autant délaisser sa meute de joyeux toutous avec laquelle elle réalise des prouesses de proximité, dont celle du chien amorphe et sans force qu'il faut regonfler à l'aide d'une pompe à vélo. 

Dans une interview pour le Dauphiné Libéré en 2017, Rosi Hochegger dévoila quelques trucs qu’elle utilisait pour éduquer ses chevaux ” Je les élève, comme des chiens, je ne les brusque jamais, je joue beaucoup, je me promène longuement avec eux en forêt, j’installe de très grands paddocks. Et puis Scout adore le pain sec, si je lui fais voir une baguette avant, il se dépêche de travailler vite et bien parce qu’il veut son pain !”

Reconnue par ses pairs elle avait reçu de nombreuses récompenses, dont la plus prestigieuse était le Clown d’argent, obtenu en 2014 au Festival International de Monte-Carlo

En France elle s’était produite souvent, notamment en 2021, à Kirwiller avec ses deux numéros lors de la revue "Trésor" du Royal Palace, à la Grande Fête Lilloise du Cirque, chez Arlette Gruss, en Suisse chez Knie. Elle avait participé en 2019 au Festival International du Cirque du Val d’Oise, en 2018 à Tours au 2ème Festival International du Cirque en Val de Loire ou en 2017, à Voiron lors de la 16ème édition du Festival International du Cirque de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Depuis quelques années, elle se produisait en compagnie d’Anderi Bocancea, qui avait désormais la tache de présenter et de jouer avec la virevoltante meute canine.

Au cours de sa prodigieuse carrière elle avait dû subir plusieurs contrôles de la part de la très pointilleuse "Protection Suisse des Animaux", qui à chaque fois indiquait que les conditions de travail des animaux dépassaient largement les exigences légales.

Nous adressons nos bien sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Tag(s) : #Animaux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :