Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parmi les spectacles traditionnels nippons le théâtre Kabuki, spectacle influencé par le théâtre Nô et le théâtre de poupées Bunraku, est une des spécialités de l’archipel. En revanche l’acrobatie japonaise n’est pas à négliger. Cette activité ancestrale comprenant deux particularités, la recherche absolue de raffinement et le fait que ces artistes se produisaient à l'origine sur des places ou dans des jardins publics et rarement dans des salles.

Inspirée souvent de la tradition religieuse, les acrobates nippons ont toujours été appréciés par l’extrême délicatesse de leur présentation. Généralement vêtus de robes ou de kimonos luxueux, ces artistes utilisaient pour leurs numéros par exemple des plumes de paon, des ombrelles en papier, des perches souples en bambou…

Aujourd’hui les meilleurs artistes sont formés dans les écoles de cirque et ils n’est pas rare de voir lors du Festival Mondial du Cirque de Demain des jongleurs qui manient les diabolos ou des quilles avec grande dextérité comme le collectif Luminous-J ou des artistes comme Yusaku Mochizuki, Arata Urawa notons aussi l’acrobate Mizuki Shinagawa au tissu aérien avec contrepoids humain, ces circassiens du pays du soleil levant qui depuis quelques années repartent avec moult récompenses.

Cependant l’artiste de l'archipel la plus célèbre reste encore aujourd’hui, l’acrobate sur cycle Lilly Yokoi (voir blog19/11/2014) considérée à juste titre comme la Reine de la reine. Et si elle s’est plus produite aux U.S.A. qu’au Japon son goût pour le raffinement (tenues vestimentaires, vélo plaqué or) ont contribué à faire de son numéro un de ceux qui ont marqué l’histoire de la piste magique comme le montre la video ci-après.

Tag(s) : #histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :