Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette huile sur Carton (38 x 46 cm) représente dans une composition colorée l’écuyer Yves de La Cour (voir blog 22/09/2016) sur la piste du cirque Medrano faisant exécuter le pas espagnol à son cheval. Rappelons que cet exercice consiste pour le cheval  à avoir une allure non naturelle, autrement dit il élève et étend ses membres antérieurs vers le haut et vers l'avant succéssivement, tout en avançant tout en conservant une attitude rassemblée.

Le peintre représente bien l’assiette de cet authentique comte qui fit les beaux soirs de la piste montmartroise. A part le cavalier et sa monture, on distingue peu d’autres éléments sur ce tableau, hormis une partie de la bordure rouge de la piste ocre et l’ébauche d’une ouverture. Quant aux spectateurs ils sont totalement absents. Peut-être assiste-on à une répétition et non à une représentation de cet aristocrate de la piste. Le tout est encadré par un fond rose qui met en valeur les deux acteurs de ce tableau.

Cette toile est due au pinceau de Roger Guit, un peintre dessinateur français né le 8 mai 1889 à Pessac-sur-Dordogne et décédé le 23 mai 1978 à Labruyère dans l’Oise. Ce peintre illustrateur vécut une bonne partie de sa vie dans le 18ème arrondissement de Paris non loin du Cirque Medrano qu’il fréquentait assidument. Proche du peintre Edmond Heuzé, et de certains artistes comme Albert Fratellini ou Auguste Boulicot, on lui doit de nombreux portraits circassiens, dont ceux de ces trois personnages ainsi que plusieurs portraits de l’historien du cirque et directeur du Théâtre des Deux-Anes Tristan Rémy.

Très au fait du monde de la piste, Jérôme Medrano dans les années 50 va lui demander de réaliser la couverture de ses programmes papier. Roger Guit va dessiner l’éternel couple de la piste, l’auguste amoureux de la belle écuyère, rappelant aussi au passage comme aimait l’indiquer Dominique Mauclair (voir blog21/01/2017) que cette piste ”était célèbre pour la qualité de ses clowns mais aussi pour la beauté de ses écuyères.”

 

Tag(s) : #Art
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :