Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme dans bien des œuvres représentant ces deux personnages si caractéristiques et mythiques du monde de la piste, le peintre Joseph Buisson (1859-1910) dans une toile réalisée après 1890, on n’a pas d’autres précisions sur la date, montre un  couple alliant la grâce au grotesque et la tristesse à la joie,

Nous sommes sur la piste d’un cirque où en plein milieu d'un numéro. Une belle écuyère, toute de blanche vêtue, est assise avec élégance sur le dos d’un cheval à la robe bai. Cette amazone regarde affectueusement un bouffon habillé de rouge à la chevelure terminée en houppette, digne de celle de Geronimo Medrano (voir blog17/10/2011). Le comique cache dans sa main droite un bouquet de fleurs qu’il va donner à sa belle.

On remarque aussi sur la gauche du tableau, un clown blanc habillé d’un sac vert, et un peu devant ce personnage on distingue un cerceau rouge posé contre un tabouret d’assise, qui attend le bon vouloir de la cavalière. Enfin à l’opposé sur la droite on aperçoit un autre blanc engoncé dans un sac verdâtre et M. Loyal devant la gardine, Tous les deux semblent observer de loin cette scène de facture très classique.

Au fond les spectateurs complètent cette huile sur toile (81x65) accrochée sur une cimaise du Musée municipal de Bourgoin-Jallieu.

Très curieusement on sait peu de chose de ce peintre..

Fut-il ou non amateur des arts de la piste? Cette information est aussi absente.

Joseph Buisson un peintre totalement tombé dans l'oubli...

Tag(s) : #Art

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :