Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Née en 1897 dans la Creuse, dans une famille originaire de St Benoit du Sault et Saint Lactencin dans l’Indre, Sarah Caryth a vécu une partie de son enfance à Châteauroux et Orléans avant de rejoindre la capitale où charmeuse de serpents, elle va s’initier à la danse classique et la danse hindoue, où très vite sa personnalité singulière est remarquée par le tout-Paris. Elle va travailler alors avec Mistinguett au Casino de Paris et enchainer les spectacles dans toute l’Europe !

À la fin des années 20, cette artiste saltimbanque quitte Paris et emménage dans la maison de sa grand-mère paternelle à Saint Lactencin où elle va installer ses fauves : 4 lionnes, des hyènes et un lion. Selon les archives de sa biographie, en épousant André Rancy, elle va découvrir la dure vie du cirque et va devenir dompteuse de fauves. Les lumières de la piste, la gloire aussi, devinrent son quotidien. La guerre va ruiner le cirque qui disparétra avec toute la cavalerie de son époux.

La fantaisie de Sarah Caryth s’exprimera aussi durant la Seconde Guerre Mondiale où elle tiendra à Châteauroux, un restaurant avec son mari André Rancy, dans lequel les clients partageaient leurs tables avec ses animaux.

L’artiste de cirque continuera toute sa carrière à participer à des fêtes, des foires et expositions et terminera sa vie dans une belle roulotte en diseuse de bonne aventure. Elle meurt en 1979 à 82 ans et repose à Châteauroux.

Cette année dans l'Indre à Vatan le Musée du Cirque de Vatan (voir blog08/06/2020) situé au 1 place de la Liberté, propose une exposition consacrée à cette artiste originale que fut Sarah Caryth Rancy.

Au même programme une seconde exposition est dédiée à Achille Zavatta.

 

Tag(s) : #Dompteurs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :