Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Léo Kouper, l’affichiste de Charlot

Né en 1926 à Paris, a 19 ans sa vie professionnelle va basculer, Léo Kouper rencontre Hervé Morvan (voir blog23/02/2011) qui lui apprend le métier d’affichiste mais surtout, lui transmet sa passion. Après la mort de Morvan, Léo Kouper se lance dans le métier de créateur d’affiches pour son propre compte. Et c’est ainsi que Les Artistes Associés lui commandent une affichette pour Billy Wilder et c’est le début de sa riche carrière dans le milieu cinématographique.

Léo Kouper, l’affichiste de Charlot

Consulté pour la réalisation de l’affiche des "Temps Modernes" de Charlie Chaplin, il décroche le marché et devient l’affichiste de Charlot. On fait appel à son talent pour dessiner celle de "La revue de Charlot" (sorti en 1959), puis pour redessiner les affiches de ses films, lors de leur ressortie en 1972,"La Ruée vers l'or", "Le Dictateur", "Les Lumières de la ville", "Le Kid", et "Le Cirque" (voir blog03/07/2012).

Léo Kouper, l’affichiste de Charlot

En parallèle son affiche pour le film "Emmanuelle" lui vaut le 1er prix de l'affiche du Festival de Cannes, en 1974. En 1982, il expose pour la première fois ses maquettes originales d'affiches de films, ainsi qu'une série de dessins humoristiques, à "La Caisse à Images", à Caen.

Léo Kouper continue aujourd’hui à réaliser des affiches pour le théâtre et les collectivités, le cinéma est quant à lui passé à autre chose à son plus grand regret. Il partage dorénavant sa vie entre son atelier de Saint Ouen dans la banlieue parisienne et sa maison de campagne du Pays de Braye où l’inspiration est toujours décuplée au contact de la nature.

#leokouper

Tag(s) : #Affiches

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :