Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #personnalites catégorie

La suite du conte de fée

Publié le 19 Juin 2014 par cirk75 dans Personnalités

La suite du conte de fée

Il était une autre fois, un jeune Pertuisien nommé Nicolas qui dès l’âge de 10 ans dans des centres de loisirs anime avec plaisir des soirées dansantes ou de cabaret, puis il se met à fréquenter des écoles de cirque dont celle d’Annie Fratellini (voir blog11/06/2014), car lors de sa naissance de bonnes fées lui ont donné la passion du cirque. Et c’est ainsi qu’à 17 ans notre héros devient le 28 octobre 2009, pour un remplacement, M. Loyal au cirque Claudio Zavatta, établissement qui justement recherche un nouveau Maitre des Cérémonies. Mais laissons Nicolas raconter : ”le M.Loyal prenant sa retraite, aussi la direction du cirque m'a-t-elle proposé de présenter le show au pied levé. Le temps d'enfiler un costume, et nous voilà partis, ma mère et moi, en direction de Manosque où le cirque se produisait alors“. L'essai étant concluant, quelques jours plus tard Nicolas décide d'abandonner ses études afin d’assouvir sa passion chevillée au corps et au regret de certaines personnes de son entourage il devient le présentateur et attaché de communication attitré du cirque Claudio Zavatta pour la suite de la tournée, tout en poursuivant en parallèle ses études grâce à l'enseignement par correspondance. Tel est une partie du CV de l’associé de Léo Brière (voir blog18/06/2014) avec qui il vient de créer la société LN Prod , entreprise qui dès le 3 octobre prochain va faire tourner sur nos belles routes de France le Cirque Gold, avec deux patrons ayant 20 et 21 ans. Comme quoi la valeur n’attend pas le nombre des années.

commentaires

Dans la famille Gruss, qui est Alexis?

Publié le 15 Juin 2014 par cirk75 dans Personnalités

          Voici une interrogation qui à priori peut paraître banale, mais dans la réalité dans les familles circassiennes comme on se repasse à chaque génération les prénoms des ancêtres célèbres, y répondre peut quelques fois être un exercice périlleux. Ainsi chez  les Gruss  lorsque l’évoque Alexis Gruss on ne parle pas toujours de la même personne. Ainsi il y a quelques années on distinguait chez les Gruss en accolant au prénom Alexis le substantif junior ou sénior, tant il était quelques fois difficile de faire la différence, d’autant qu’Alexis sénior (voir blog19/12/2011) et junior (voir blog13/02/2012) sont des maîtres écuyers reconnus dans le monde de la piste et ont tous les deux obtenus un clown d’or à Monte Carlo. Alexis Sénior en 1975 et Alexis Junior en 2001. Mais pour corser la situation à l’heure actuelle il y au moins trois Alexis Gruss, alors faisons un petit point pour s’y retrouver.

          Alexis Gruss Senior (1909-1985) aura 9 enfants de son épouse Lucienne Beautour dont Arlette, l'aînée, la célèbre fondatrice du prestigieux Cirque Arlette Gruss (voir blog25/09/2016), mais aussi Christiane (voir blog02/05/2016) et Lucien Gruss (voir blog26/06/2018). Alexis Gruss Senior a eu un frère André, dit l’auguste Dédé (voir blog23/05/2015) qui aura plusieurs enfants dont Alexis Gruss, le créateur du Cirque à l’ancienne (voirblog08/05/2014), actuellement connu sous le nom de Cirque Alexis Gruss. Et actuellement lorsque l’on évoque Alexis Gruss c’est de lui dont on parle. Mais c’est là où ça se corse, Lucien le frère d’Arlette et dernier fils d’Alexis Sénior, a plusieurs enfants dont un fils qu’il prénommé bien entendu Alexis. Ce dernier la trentaine marié avec Anargui a repris à Saint-Jean-de-Braye une école de cirque destinée aux enfants à partir de 3 ans où l’on peut apprendre la jonglerie, l’équilibre, l’acrobatie, les disciplines aériennes, le monocycle, l'art du clown, l’échelle libre, la barre russe, le trampoline... Mais compliquons encore un peu la situation, Linda Biasini-Gruss l’épouse de Gilbert Gruss le directeur du Cirque Alexis Grus a donné naissance 2010 à une petite fille prénommée Alexis, baptisée à Strasbourg sous le Chapiteau Arlette Gruss en mai de la même année par Mgr Grallet lors de la messe des gens du cirque. Comme quoi ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver chez les Gruss, mais rassurez-vous chez les Bouglione avec Joseph il en est de même, mais cela est une autre histoire.

commentaires

Gary Stocker, un homme explosif.

Publié le 27 Mai 2014 par cirk75 dans Personnalités

Gary Stocker, un homme explosif.

Gary Stocker est un cas à part de reconversion professionnelle. Agé de 30 ans, ancien cadre juridique et diplômé de l’université d’Oxford, ce Britannique a choisi, en démissionnant de son métier de cadre juridique, à la rémunération de plusieurs centaines de milliers d’Euros, de donner une nouvelle dimension à son activité professionnelle, pour embrasser une carrière à haut risque devenir Human Cannonball autrement dit Homme-canon. L’argent ne faisait pas son bonheur, mais voler est pour Gary Stocker plus excitant que de conseiller les entreprises lors de leur recrutement. Pour réaliser cette passion il a, avec un ami, utilisé ses économies pour créer sa propre entreprise de spectacle en embauchant une vingtaine d’artistes et achetant un chapiteau de 1 400 places. Après deux ans de préparation son spectacle scénarisé comme une pièce de théâtre est prêt et raconte l’histoire d’un cirque en 1920 en grandes difficultés financières et sauvé de la faillite grâce à une attraction sensationnelle l’Homme-canon. A ce jour Gary Stocker n’a pas encore prévu de tournée en France mais on suit l’affaire. A suivre...

commentaires

Windsor Klébert Laferrière, un circophile chez les immortels

Publié le 17 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

LaferrièrebisNé à Port-au-Prince le 13 avril 195, Windsor Klébert Laferrière dit Dany Laferrière est un écrivain québécois d’origine haïtienne, lauréat en 2009 du Prix Médécis pour son roman "L’énigme du retour". Le 12 décembre 2013, il est élu au premier tour de scrutin au fauteuil "n°2" de cette illustre assemblée, fauteuil qui fut aussi celui de Montesquieu et d’Alexandre Dumas fils. Une première, autant pour le Canada  et le Québec que pour Haïti. Pour la petite histoire, mentionnons que Dany Laferrière est un amateur éclairé en Arts de la piste, et gageons qu’un jour il puise écrire un roman sur le cirque.

 

 

commentaires

Rainier III, le prince qui a changé l’image du cirque

Publié le 16 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

Rainier1.jpgNé le 31 mai 1923 Rainier, Louis, Alexandre, Maxence, Bertrand Grimaldi, a, au cours de son long règne de 56 ans cultivé quelques passions. Il était non seulement un philatéliste éclairé, mais aussi un collectionneur averti en bronzes animaliers. En 1974, année du 25ème anniversaire de son règne, il y a quarante ans, Rainier III, passionné de cirque et grand connaisseur des arts de la piste, a créé une manifestation d’un genre nouveau qui est devenu aujourd’hui le rendez-vous incontournable des artistes de cirque rêvant d’être honoré par ses pairs en recevant un Clown d’Or ou d’Argent comparables aux Oscars. L’objectif principal du Prince était  de donner une renaissance au cirque, cet univers à part, où tout est possible car tout est vrai, et qui vivait à cette époque dans un état quasi comateux. Le Prince lors d’une conférence de presse avait annoncé que la raison de cette manifestation était de "distinguer les meilleurs numéros et de promouvoir le cirque dans le monde".

Rainier2.jpgEn créant ce festival, Monaco tirait la sonnette d’alarme au moment précis où à l’exception de quelques familles réputées pour le respect du public et pour la qualité et la présentation de leur spectacle, le cirque européen menaçait de s’endormir pour de bon. Dans les premières années de la manifestation, le jury qui attribuait les récompenses était surtout composé de personnalités issues du monde du spectacle, de l’audiovisuel voire des arts. A partir de 1983 les membres constituant le juryestsont devenus plus professionnels par l’apport des directeurs de cirque, qui il faut bien le dire, boudèrent au début ce festival. A part les Bouglione, les Togni et les Orfei, peu de familles des arts de la piste étaient présentes lors des premières éditions. Un des grands apports du Prince a été de maintenir à flot ce festival qui n’avait pas au début la renommée qu’il a aujourd’hui. Depuis le décès du Prince Rainier III, le 6 avril 2005, sa fille la Princesse Stéphanie a repris le flambeau et s’implique pleinement dans la conception et l’organisation du Festival avec un souci majeur le respect du cirque traditionnel avec animaux.

Le Prince Rainier III le rénovateur du cirque.

 

commentaires

Michel Bruneau: un fondu du cirque !

Publié le 15 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

Michel-BruneauNé en 1940 dans une famille monoparentale demeurant à Antony, le jeune Michel Bruneau ressent très tôt, dans cette bourgade de la banlieue sud de Paris ses premiers émois circophiles, lors des montages place du Général Leclerc de certains chapiteaux ayant pour nom : Bostok (voir blog25/03/2011), Zoo-Circus (voir blog06/01/2012) ou Fanni (voir bog20/05/2011)... Le cirque devient alors pour le jeune Michel une telle passion qu’il lui arrive de faire l’école buissonnière pour être présent lors l’installation de ces établissements voyageurs. Rendant ici ou là de menus services lors de leur installation, il est récompensé quelques fois par une place pour assister au spectacle. Pas très accro. selon ses dires à l’école, il obtient néanmoins son certificat d’études, ce qui lui permet de devenir apprenti électricien, où il apprend, à la massette et au poinçon, l’art du percement de trous de tous calibres dans le béton afin de faire passer des tubes électriques. En parallèle le jeune Bruneau suit des cours de photos et cinéma où un de ses professeurs, lui indique que le meilleur endroit pour saisir le mouvement et l’esthétisme reste le cirque. Et c’est ainsi qu’il rode dans les établissements parisiens avec une préférence pour le cirque d’hiver Bouglione, dont il devient rapidement un familier.

Massy1994Ses études terminées, il entame une carrière de photographe à la RTF qui deviendra quelques années plus tard l’ORTF. Mais sa passion pour les arts de la piste reste tenace et coup de chance il fait connaissance de l’attaché de presse du Cirque Pinder-ORTF. Puis il se lit avec Robert Vasseur le directeur de ce cirque, avec Carmino d’Angelo le chef d’orchestre, ainsi qu’avec Jean Richard et Achille Zavatta. Il devient responsable Technique du service vidéo d’une grande firme automobile tout en continuant d’entretenir sa passion du cirque. Et c’est ainsi qu’il organise à Massy, ville où il demeure désormais, la venue pour les soixante quinze ans d’Achille Zavatta et de son cirque. Et au cours du cocktail clôturant la soirée, Zavatta émet l’idée de créer une grande manifestation circophile dans la cité massicoise. Le Député-Maire de la ville, à l’époque Claude Germon, avec qui Achille a cette conversation met un défi son adjoint, Michel Bruneau, d’organiser une telle manifestation. Après avoir fondé une association qui produira cet évènement, Michel Bruneau propose de prolonger à Massy le Festival Mondial du Cirque de Demain manifestation sans animaux (voir blog13/01/2014), en présentant sur 3 jours une sélection des lauréats de l’année du dit festival et en y ajoutant une compétition spécialement réservée aux dompteurs et dresseurs. Et c’est ainsi que les 1er, 2 et 3 février 1991 se tient à Massy le "Concours des Dresseurs du Festival Mondial du Cirque de Demain". Une seconde édition se déroule les 31 janvier et 1er et 2 janvier 1992 sous le chapiteau du Cirque Arlette Gruss installé dans le parc Georges Brassens à Massy. L'année suivante, du 15 au 17 janvier 1993, le Concours de Dresseurs change de nom et devient  officiellement "Festival International du Cirque de Massy"avec la création des "Chapiteaux de Cristal" récompensant les numéros d'animaux.

 BruneauAujourd'hui cette manifestation, totalement indépendante du Festival cher à Dominique Mauclair (voir blog14/01/2014), s'enorgueillit d'avoir acquis une véritable notoriété qui la place parmi les principales manifestations mondiale de l'art de la piste, avec des pistes d’or, d’argent ou de bronze qui récompensent les meilleurs numéros. En 2011, parait aux éditions Riveneuve un livre de ses souvenirs dont Michel Bruneau a confié la mise en forme à Didier Richard, autre grand aficionado de la piste. Toujours organisé par l’Association du Festival International du Cirque de Massy dont le Président reste Michel Bruneau, la 22ème édition se tiendra du au parc Georges Brassens de Massy du 23 au 26 janvier.

commentaires

Dominique Mauclair, une existence toute dédiée au cirque

Publié le 14 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

DominiqueMauclair.jpgNé à Paris le 4 juin 1929, Dominique Mauclair a consacré une grande partie de sa vie et de sa carrière professionnelle au monde du spectacle en général et au cirque en particulier. Ses premiers contacts datent de l’après guerre où il joue avec des orchestres New-Orleans, dans les caves de Saint-Germain-des-Près, du banjo. En 1950 il devient journaliste spécialisé dans les arts du spectacle, puis s’oriente, à partir de 1955, vers le monde du cirque ce qui lui permet de devenir responsable de presse au cirque Napoléon Rancy puis administrateur de cirques. Avec Louis Merlin (voir blog14/02/2012) il va créer en 1958 le Gala de la Piste et en 1974 il préside cette institution qui vient en aide aux anciens de la piste. De 1983 à 1986 à la demande de Jack Lang il prend la présidence du Cirque national français dirigé par Alexis Gruss (voir blog13/02/2012), et en 1985 il devient vice-président de l’Ecole supérieure des arts du cirque à Chalon-sur-Saône. Parallèlement il intègre la station de radio Europe1 en tant que responsable du service de presse puis sillonne la France en animant un programme de jeux et de variété, avec le Podium Electronique, puis de 1967 à 1989 il devient directeur de marketing chez Disney Productions.

Demain01Mais pour beaucoup son nom reste lié au Festival Mondial du Cirque de Demain qu’il crée en 1977. Lors d’un entretien accordé en 2009 à Arte il relate la genèse de cette manifestation, laissons lui la parole. "Tout est parti indique-t-il d’un hommage que nous voulions rendre à un homme qui a beaucoup apporté au cirque: Louis Merlin…Nous avions créé tous les deux le Gala de la Piste, un gala annuel lors duquel les plus grands artistes du monde entier venaient se produire au bénéfice des artistes plus âgés…Louis Merlin nous a quitté en 1976…et j’ai proposé aux membres du conseil d’administration (de la Piste) de faire une manifestation portant son nom… Voilà comment en 1977, nous avons organisé parallèlement le gala de la Piste et la veille, le premier embryon du festival, lequel ne s’appelle d’ailleurs encore ni festival, ni cirque de demain, mais "Bourses Louis Merlin", et dont l’objet était de fournir un soutien financier à des artistes débutants et non issus du monde de la piste mais des écoles de cirque. Et malgré une audience assez faible l’ambiance est enthousiasme, la formule sera répétée chaque année, sauf en 1999, à cause de la tempête qui a détruit dans la nuit du 26 décembre le chapiteau du cirque Arlette Gruss. Cette 22ème édition se tiendra une année plus tard du 2 au 5 février 2001 au Cirque d’hiver Bouglione.

 

Médaille2Membre du Club du cirque (voir blog01/12/2010), auteur de nombreuses séries télévisées, de films sur le cirque, metteur en scène de spectacles sur le cirque Dominique Mauclair est l’auteur de nombreux ouvrages sur le monde de la piste, parmi lesquels on peut citer "Planète Cirque", "Un jour aux Cirques" ou "Histoire du Cirque". Depuis 2003 il a quitté la présidence de l’Association Française pour le Cirque de Demain qu’il a laissé entre les mains actives d’Alain Pacherie(voir blog17/04/2013) l’actuel directeur du Cirque Phénix. Pour la 35ème édition du Festival, Dominique Mauclair sera la Président du Jury, composé d’anciens lauréats et de responsables d’entreprises de spectacles, jury qui décernera aux lauréats tels aux Jeux Olympiques des médailles d’or, d’argent et de bronze, récompenses qui permettent aux artistes honorés de trouver des contrats dans les plus prestigieux cirques, music-halls ou autres salles de spectacles de variété et donc d’avoir le pied à l’étrier d’une longue et belle carrière artistique.

commentaires

Maurice Féaudierre dit Serge (1909-1992)

Publié le 26 Décembre 2013 par cirk75gmkg dans Personnalités

Serge.jpg Ecrivain, dessinateur français, animateur d’émissions radiophoniques comme "Les Jeux du Cirque", "Les gens du voyage" ou "Jeudi au cirque, Maurice Féaudierre alias Serge a écrit entre 1930 et 1963 de nombreux ouvrages sur l’univers de la piste. Ses titres les plus connus restent "Vive le Cirque", "Panorama du Cirque", "La route des Cirques", Histoire du Cirque", "Amar, Roi du Cirque" ou "Clowns de Paris".

Ses livres avaient la particularité d’être illustrés par ses propres dessins car l’auteur, parmi les différentes cordes à son arc, était aussi peintre  illustrateur. Et lors de l’Exposition Internationale de Paris de 1937 il avait reçu un Grand Prix témoignage de la qualité de son œuvre picturale.

Serge0.jpg Serge a aussi écrit dans de nombreuses publications comme "Le Crapouillot", "Comœdia" ou "Les Nouvelles littéraires". Il fut également un membre éminent du "Salon de l’Araignée" créé par Gus Bofa en réaction contre le "Salon des Humoristes" qui selon son créateur frisait la médiocrité.

Témoin artistique et poétique de son temps et du monde du cirque, Serge exerça mille métiers improbables comme, avaleur de sabre, dompteur de crocodiles, chanteur mondain, ventriloque voire fin diseur…

Serge2.jpgFigure légendaire de la vie mondaine et parisienne d’une autre époque Serge reste pour certains circophiles l'historien mondain des arts de la piste. 

 

commentaires

2 squares amiénois dédiés à deux grandes dames du cirque

Publié le 15 Novembre 2013 par cirk75gmkg dans Personnalités

AmiensCirque.jpgA proximité du Cirque d'Amiens, deux espaces sont baptisés avec le nom de deux grandes personnalités du Cirque. L’espace situé à gauche en regardant le Cirque d'Amiens est se nomme Arlette Gruss tandis que l’autre à droite porte le nom d'Annie Fratellini.

Square-Arlette-Gruss.jpgLa plaque du Square Arlette Gruss fut dévoilée le 6 novembre 2012, par Laura-Maria la petite fille d’Arlette Gruss  en présence de la famille Gruss et des représentants de la ville d’Amiens. Rappelons qu’Arlette Gruss était la fille aînée du maître écuyer Alexis Gruss Sénior (voir blog19/12/2011) et la cousine d’Alexis Gruss Junior (voir blog13/02/2012). Elle a touché presque tous les disciplines du cirque et a été entre autre dompteuse et trapéziste. En 1985 elle créa son propre établissement qui porte son nom et qui est aujourd’hui dirigé par son  ils Gilbert.

Square-AnnieFratellini.jpgSix mois plus tard, le 10 avril 2013, le square Annie Fratellini fut inauguré, en présence de sa fille Valérie et des édiles  de la ville d’Amiens. Annie Fratellini a commencé sa carrière en 1948 au cirque Medrano (voir blog0/04/2011 & 16/10/2011) où ses oncles les Frères Fratellini (voir blog26/03/2013) lui apprennent la musique et l'acrobatie. Dans un premier temps la chanson et le cinéma l’attire. Elle épouse en premières noces le réalisateur de cinéma Pierre Granier-Deferre avec qui elle eut une fille Valérie. Puis en 1969 son second mari Pierre Etaix un fou de cirque, lui permet  de renouer avec son milieu d'origine le cirque. Ils créent ensemble, un numéro de clowns, lui le blanc et elle l’Auguste. En 1970 ils font la tournée du Cirque Pinder, puis en 1974 ils créent l'École nationale du Cirque Annie Fratellini.

commentaires

Robert Barrier (1920-2000)

Publié le 13 Novembre 2013 par cirk75gmkg dans Personnalités

BarrierCirkEnfance.jpgBarrier100Cirk.jpgAncien assureur et ancien Président du syndicat d’initiative de Crépy-en-Valois et il est à l'origine du projet de restauration de l'abbaye de Saint-Arnoul, Robert Barrier a eu trois passions. Le théâtre qu’il pratiqua pendant la période de la Seconde Guerre, sa ville de Crépy-en-Valois où sa famille était installée depuis cinq générations, il a d’ailleurs publié quatre livres sur sa bonne ville. Sa troisième passion concernait le cirque, il est l’auteur avec son fils Philippe de quatre  ouvrages reconnus ayant pour titre "Les Cirques de ma Jeunesse … et quelques autres", "Cent Cirques Français sur le Voyage", "A la Découverte des Cirques Ambulants", "Le Catalogue des Cirques en France". Il a aussi été l'éditeur d’une revue sur le cirque diffusée sur le plan international.
BarrierZBureau.jpgBarrierZFrancki.jpgPendant cinquante ans, Robert Barrier, a constitué une importante collection sur le monde du cirque. Décédé en 2000, il a laissé le soin à son fils Philippe de gérer ce fonds inestimable. Etudiant amiénois et animateur pendant 10 ans de Ciné-Critique, puis cinéaste et universitaire reconnu. Philippe Barrier a décidé de la confier au "Pôle National Cirque" d’Amiens pour son futur Centre de Ressources, qui possède déjà celle léguée par M. Lognon, membre des Amis de Jules Verne et une partie de celle de Pierre-Albert Hubert.
 
 
 
 
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>