Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #personnalites catégorie

Ernest Molier & Blanche Allarty

Publié le 29 Avril 2012 par cirk75gmkg dans Personnalités

 

ErnestMolier.JPGErnest Molier gentilhomme de la piste, en plus de gérer le cirque d’aristocrates qu’il avait aménagé dans son manège jouxtant son hôtel particulier parisien (voir blog 27/04/12) et décoré à partir d’éléments provenant de l’hippodrome de l’Alma (voir blog17/12/10) présenta de nombreux numéros équestres. Parmi les chevaux qu’il monta, l’un d’eux réalisait un pas espagnol tout en en frappant en mesure de ses sabots antérieurs sur un grand tambour fixé sur une voiturette le précédent et tractée par deux jeunes clowns. Mais le cheval le plus spectaculaire que Molier présenta  fut certainement Germinal cheval qui à l’aide d’un pinceau dans sa bouche écrivait des lettres sur un tableau placé devant lui Auteur aussi de nombreux ouvrages sur l’art équestre, Ernest Molier était un homme dont la science équestre faisait autorité ce qui lui permit d’être nommé Directeur artistique de l’hippodrome du boulevard Clichy lors de son ouverture. en 1900.

BlanceAllarty.JPGSon épouse Blanche Allarty écuyère de grand talent démontra aussi des aptitudes exceptionnelles pour le dressage et l’équitation ce qui lui permit de se faire applaudir dans les plus grands cirques français ou étrangers. Aussi habile en haute école qu’en voltige, Blanche Allarty dressa en amazone ou à califourchon de nombreux chevaux et à, tous les niveaux de difficultés, que ce soit au piaffé, au passage, en avant ou en arrière, au pas et au trop espagnol, aux changements de pieds au galop, au galop sur trois jambes, voire même à la courbette ou à la cabriole.Elle eut notamment un cheval, nommé d’Artagnan, qui exécutait la cabrade absolument droit et une magistrale cabriole appelée à l’époque le «saut plané sans obstacle». Ce cheval sautait même sur place à la corde tenue par son écuyère, ce qui n’était pas particulièrement facile pour une femme en amazone.

Ernest Molier & Blanche Allarty, un couple voué à l’art du dressage.

 

commentaires

Gaston Emile Desprez dit Gaston Desprez: Directeur du Cirque d’Hiver

Publié le 25 Mars 2012 par cirk75gmkg dans Personnalités

 

Gaston DesprezFils d’un industriel de Saint-Quentin spécialisé dans les ressorts de suspension pour les véhicules automobiles, Gaston Desprez a depuis son plus jeune âge été attiré par le monde spectacle. Il faut dire qu’avec deux frères Marcel et André qui présentent un numéro de double saut périlleux en voiture, il est à bonne école. Connu pour son naturel bon vivant et sa belle prestance, Gaston Desprez participe à plusieurs courses cyclistes, puis devient casse-cou à vélo dans un numéro nommé du "la flèche humaine", course au cours de laquelle il virevolte à  vélo au-dessus d’une cage aux lions. Devenu un temps agent artistique, il rachète avec les dommages de guerre perçus par sa famille, plusieurs salles de cinéma comme "Le Palace" à Amiens ou "Le Carillon" à  Saint-Quentin, puis il dirige le théâtre de Saint-Denis et produit au Cirque de Troyes un programme équestre.

cirque-hiver1923.jpgLorsqu’en mai 1923 le bail du Cirque d’Hiver est à reprendre il est sur les rangs, non pour en faire une salle de cinéma, car à cette époque tel est le spectacle que l’on peut voir sous la couple de l’ex Cirque Napoléon, mais pour y redonner sa fonction première: les jeux du cirque. Le pari est risqué car non seulement la capitale compte à cette époque 3 autres établissements en pierre (Medrano, le Nouveau-Cirque et le Cirque de Paris) mais de gros travaux doivent y être envisagés afin que les lieux puissent être adaptés aux arts de la piste. Gaston Desprez charge l’architecte Louis Gaget de rénover le bâtiment, sans toucher à la façade, ni aux décorations de la coupole. Une sphère aux facettes scintillantes est installée au plafond. Les gradins en bois sont replacés par d’autres à ossature en béton. Les peintures sont refaites, les célèbres chevaux ailés disposés au dessus des sorties, les écuries et la piste reconstruits, et un bar et des dépendances sont créés dans les jardins…Les travaux furent achevés en trois mois pur un coût d’environ 2 millions de francs.

cirque-hiver1932.jpgLe 12 octobre 1923 l’établissement est prêt ,pour la première, des onze saisons que Gaston Desprez va présenter au public parisien, à renaître à sa destination initiale, chipant au passage à son concurrent Medrano les Frères Fratellini, à qui il confie la direction artistique. Directeur-propriétaire du Cirque Fratellini, Directeur du Cirque d’Hiver, Vice-président de la Chambre syndicale des directeurs de Spectacles de France, Gaston Desprez est au début des années 30 un des plus importants hommes de spectacles.

Desprez-Couchmann.JPGMais après neuf années d’exploitation et une situation financière pour le moins tendue, il doit partager le pouvoir, avec Maurice Couchemann, un financier Mais ne renonçant aux spectacles qui ont du clinquant, en 1933, il demande à Louis Gagey de construire une piste nautique, similaire à celle du Nouveau Cirque (voir blog08/12/10). Le bassin, profond de 4,20m à la dimension de la piste, et un plateau mobile, ajouré et manœuvré par quatre treuils s’arrête au niveau désiré. Grâce à des motos-pompes on obtient des effets de jets d’eau en cascades et des fontaines lumineuses. Cette installation est inaugurée par Mistinguett et doit servir à mettre en valeur la nouvelle pantomime nautique maison: "Tarzan" avec Les Fratellini qui doit débuter le 22 octobre. Mais ce spectacle est un fiasco complet, manque de préparation, scénario incohérent, certaines nageuses manquent même de se noyer, et devant les hués des spectateurs demandant être remboursés, la direction décide d’arrêter ce spectacle et pour sauver ce qui l’être, de présenter en toute urgence une nouvelle version de la pantomime: "Les Fratellini en Afrique".  Malheureusement, les investissements dus à cette piste nautique et le bide retentissant de "Tarzan" mettent en péril les finances du Cirque d'Hiver. Et le 5 juin 1934, Desprez et Couchmann déposent le bilan de la "Société d’exploitation du Cirque d’hiver", exploitation qui sera rachetée par la famille Bouglione, mais cela est une autre histoire aurait Kipling.

cIRQUd4hIVER.jpgDominique Denis avec son brio habituel relate les onze années de la direction Desprez au cirque d’hiver dans un ouvrage dernièrement paru aux éditions "Arts des 2 Mondes", indispensable à lire pour mieux comprendre cette époque et il indique que le meilleur hommage qui fut rendu à Gaston Desprez est celui que Jérôme Medrano, son concurrent le plus opiniâtre, lui rendit en indiquant: "il a été un des plus grands directeurs du Cirque d’Hiver sinon le plus grand".

Desprezfreres2.JPGLa famille Desprez est incontournable dans l'histoire du cirque du XXème siècle, au même titre que les Bouglione, Rancy, Medrano ou Amar... Les trois frères Desprez ont marqué la première partie du siècle dernier. N'oublions pas qu'à la fin de sa carrière, André Desprez, le frère de Gaston,  a tourné en 1949 dans le film "Le portrait d'un assassin" où il y réalise une dernière fois son numéro de haute voltige en voiture en doublant Pierre Brasseur qui joue de rôle d'un cascadeur.

commentaires

Michel Bruneau, Chevalier des Arts et des Lettres

Publié le 13 Mars 2012 par cirk75gmkg dans Personnalités

 

MichelBruneau.jpgSamedi 10 mars 2012, Vincent Delahaye Sénateur Maire de Massy a remis, à Michel Bruneau, le Président Fondateur du Festival International du Cirque de Massy, en présence de Sergio et de Bob Vasseur, la médaille de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Revenons aujourd’hui sur le parcours atypique de cet amoureux du cirque né en 1940 dans une famille totalement étrangère au monde des arts de la piste.

Massy1994Le jeune Michel n'hésite pas à faire l'école buissonnière dès qu'un chapiteau s'installe à quelques centaines de mètres de son école, car déjà la magie du cirque l'attire. Professionnellement Michel Bruneau suit des cours de photos et cinéma. Un de ses professeurs lui indique, quel aubaine!, que le meilleur endroit pour saisir à la fois le mouvement et l'esthétisme c’est le Cirque. Dès ce jour Michel Bruneau visite tout ce qu'il peut comme cirque. Avec un préférence pour le Cirque d'Hiver Bouglione dont il devint, très vite un familier. Ses études terminées il entame une carrière à la RTF puis l'ORTF, mais la passion du cirque le travaille toujours et il rencontre un jour Louis Rixford l'attaché de presse du Cirque Pinder ORTF, puis se lit avec Bob Vasseur, le Directeur du Cirque Pinder, avec Carmino d'Angelo le célèbre Chef d'Orchestre, ainsi qu’avec Jean Richard et Achille Zavatta. Devenu responsable Technique du service vidéo d'une grande firme automobile, sa passion ne le quitte pas et c’est ainsi qu’il organise la venue du cirque d’Achille Zavatta dans sa ville d’adoption: Massy. Au cours du cocktail qui clôture la soirée le Député Maire de Massy: Claude Germon, lui lance un défi à Michel d’organiser une grande manifestation circophille Devenu Maire adjoint, de Massy, Michel Bruneau fonde l'Association organisatrice qui produit le Festival International du Cirque de Massy. En 2009 pour pérenniser cette manifestation il en confie la codirection à Francisco Bouglione.

BruneauAujourd'hui retraité, mais la ferveur du cirque toujours chevillée au cours, Michel Bruneau relate dans un livre, à mettre entre toutes les mains tant il est captivant, les cirques de son enfances et la vie de son festival, dans un ouvrage édité aux éditions Riveneuve.

commentaires

Maurice Gardett: le Zappy Max de la Telma (1922-1996)

Publié le 19 Février 2012 par cirk75gmkg dans Personnalités

Gardett.JPGParler de Maurice Gardett c’est relater l’histoire d’un personnage farfelu dont les hasards de la vie l'avaient amené à exercer le métier de sommelier, lui le natif de Clermont-Ferrand, dans un palace à Tanger, Un soir Maurice Gardett, personnage aussi brillant qu’inclassable, se prit de querelle avec le chef qui lui avait refusé à manger, saisissant alors le plat destiné à un client, il se mit à l’avaler. Et comme on lui demandait de le payer au tarif clients, Gardett, sans se démonter, retire son insigne de sommelier et s'installe aussitôt dans la grande salle à manger pour s'y faire traiter comme il convient, au milieu des clients hilares. Parmi ceux-ci, un convive particulièrement ravi de cette attraction imprévue, l’engage comme animateur à Radio-Tanger. Le lendemain matin, Maurice Gardett faisait ses débuts sur les ondes de cette station, très écoutée au Maghreb comme en Bretagne. De passage à Tanger Louis Merlin (voir blog14/02/12) l’engage pour animer le Jeu des1000 nouveaux francs sous le chapiteau du Radio Circus 60. Mais cette expérience ne durera qu’un an, car l’année suivante, le célèbre jeu diffusé sur les ondes de France-Inter fera parti du spectacle du Cirque Pinder-ORTF .

GardettAyant des faux airs à la Louis de Funès, avec ses cheveux ébouriffés et ses nœuds papillons Maurice Gardett était un animateur de radio hors norme, un joyeux drille capable par exemple, d’arriver à cheval à Europe1 comme de glisser des glaçons dans le décolté d’une parfaite inconnue installée à la terrasse du Fouquet’s. Et sans raison particulière il disparaissait plusieurs mois de l’antenne d’Europe1 en tant que représentant aux Etats-Unis du Pape, titre revendiqué sur ses cartes de visite, pour vendre des disques religieux ou des vierges en verre emplies d’eau de Lourdes. Puis en 1967 il réapparait sur les ondes de Radio Monte-Carlo où son humour ravageur fit beaucoup parler. Puis comme à Europe1 il disparait de l’antenne pour devenir le gérant à Pusan en Corée du Sud une boîte de nuit le Seamen’Club, puis à Hong-Kong où il s’occupera d’un restaurant français nommé Le Café de Paris. Personnage sympathique, haut en couleur, ingérable, maître es déconnages tel était Maurice Garrett au talent indéniable que l’on peut considérer comme un précurseur des Francis Blanche ou Coluche. Dans un livre paru en 1964 aux Editions de la table Ronde, Maurice Gardett relate quelques uns des ses exploits radiophoniques.

commentaires

Jean Coupan 1910-1994

Publié le 15 Février 2012 par cirk75gmkg dans Personnalités

 

JeanCoupan.JPGHier nous avons indiqué que Louis Merlin est avec Jean Coupan à l’origine de la création du Radio Circus. Revenons ce jour sur le parcours de ce fondu de cirque qui dans les années 20 séchait ses cours pour roder dans les coulisses du Cirque d’Hiver. Devant du tant d’intérêt son Directeur Gaston Desprez l’engage comme secrétaire général. Puis en 1935 il passe au Cirque Medrano où avec Jérôme Medrano il participe à l’élaboration des programmes. Puis sans abandonner Medrano il crée au Théâtre National Populaire du Trocadéro le 1er ciné-club grand public et lance pour la Compagnie Générale Transatlantique les cinémas flottants sur les paquebots. En 1939 il se lie d’amitié avec Roger Audifred avec qui il produira en province des spectacles de cirque à Amiens au Cirque municipal (voir blog09/05/11) ou sous un cirque-construction installée à Bordeaux, à La Rochelle… puis c’est le temps du Radio Circus, du Radio-Théâtre et du Gand Cirque de France. A la retraite il écrit ses souvenirs mais malheureusement à ce jour ils n’ont jamais été publiés. Jean Coupan décède en 1994 après une vie toute consacrée au cirque.

 

commentaires

Louis Merlin 1901-1976

Publié le 14 Février 2012 par cirk75gmkg dans Personnalités

 

Merlin_Louis.jpgJournaliste et publicitaire français, Louis Merlin avait deux passions, la corrida et le cirque. Personnage très influant dans le milieu de la piste, il avait après guerre repris La Piste, l’œuvre d’entraide aux artistes nécessiteux créé en 1924 par Alphonse Rancy et Gabriel Astruc. Il devint aussi l'habit bleu qui hantait les pistes du Cirque Napoléon Rancy, du Cirque d'Hiver Bouglione lors du Gala de la Piste.

Merlin.jpgSa passion pour le cirque lui permis de créer, avec  Jean Coupan, Roger Audiffred, le Radio Circus qui donna une nouvelle jeunesse au cirque de l’après guerre et il devint l’élève attentif d’Alexis Gruss Senior (voir blog19/12/11) qui lui apprit à manier la chambrière. Et pour les Gruss il était l’enchanteur Merlin qui d’un coup de baguette magique avait transformé le  gentil cirque régional Gruss-Jeannet en célèbre Radio Circus puis Grand Cirque de France (voir blog13/11/10). On peut ainsi dire qu'il est aussi pour une part à l'origine des cirques Arlette et Alexis Gruss.

Merlin2.jpgCréateur aussi des stations comme Radio Luxembourg (RTL aujourd’hui) ou Europe1, il est aussi à l’origine du lancement de Télé Monte Carlo, ainsi que du label Festival, une marque de disques fort célèbre en 50 et 60 . Dans deux livres Louis Merlin raconte ses souvenirs où ses années circassiennes ne sont jamais absentes. 

commentaires

Changement à la tête de l'Académie Fratellini

Publié le 24 Janvier 2012 par cirk75gmkg dans Personnalités

AcadmieFratellini.jpgStéphane Simonin vient d’être nommé à la direction de l’Académie Fratellini, premier site en Europe dédié aux arts du cirque. Cette nomination a été décidée par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, Patrick Braouzec, président de Plaine Commune, Claude Bartolone, président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis et Didier Paillard, maire de Saint-Denis, à l’issu d’une réunion qui s’est tenue le 19 décembre 2011. Ancien administrateur du Salmanazar à Eperney, Stéphane Simonin dirige depuis 9 ans le centre national de ressources des arts de la rue et des arts du cirque, plus connu sous le nom « Hors Les Murs ». Le nouveau directeur a la volonté d’ouvrir la formation supérieure de l’Académie Fratellini à l’image, aux nouvelles technologies et aux réseaux de diffusion et de production. L’académie Fratellini comporte rappelons le, une partie école avec un cursus d’enseignement supérieur et une partie pratique ainsi qu’un centre de développement artistique et culturel autour des arts du cirque.

commentaires

Les Bario

Publié le 29 Décembre 2011 par cirk75gmkg dans Personnalités

      SUITE AU DECES D'HENNY BARIO, REEDITION CE JOUR DE L'ARTICLE PUBLIE SUR LES INOUBLIABLES BARIO


BarioDe nombreux groupes de clowns nous ont enchanté, parmi les plus célèbres on peut citer Cairoli Porto & Carletto, les frères Fratellini, les 3 Fratellini (les enfants de François), les Léonard du cirque Pinder, Pipo Dario & Mimile, les Rastelli, les Francesco. Mais pour beaucoup les Barios immortalisés par la télévision restent très présents dans la mémoire des circophiles. Revenons sur l’histoire de ce trio ou plutôt sur l’histoire des Meschi, famille qui a donné plusieurs générations de clowns et d’augustes.

Medrano07bisManrico Meschi, dit Bario (1888-1974) forma avec son frère Dario et quelques autres, dont Rhum, un des plus célèbres trios de la période de l’entre deux guerres. Bario (père) clown pochard incarnait à merveille la truculence du bon vivant sans scrupules, toujours à l’affût d’un bon coup à faire ou à boire. Les Dario & Bario se séparèrent en 1948 et Bario (père) s’associa avec ses fils Freddy (clown blanc) et Nello (auguste) pour remplacer l’oncle Dario.

bario1Henny Sosman (1923-2011) épouse de Freddy rejoignit le trio en "dame auguste à nattes". Lorsque Bario père abandonna la piste en 1958 Freddy, Nello et Henny formèrent le second trio Bario. Ce trio original, parce que dépourvu de clown blanc et dont une femme au physique de meneuse de revue tenait le rôle du faire valoir, a fait les beaux jours des cirques et des émissions télévisées.

disk-Bario.jpgHenny la belle dame clownesque fut la première femme à tenir ce rôle, toujours souriante, distinguées, claquettiste, reine des marteaux musicaux, contrastait heureusement avec les 2 personnages farfelus que campaient Freddy et Nello.

bario3Freddy (1922-1988), l’intarissable bavard, gaffeur sans cesse en mouvement, débordait d’énergie et de calembours et il excellait à entrainer son frère Nello dans des mésaventures à répétitions.

Disk-Bario2v.jpgNello (1918-2000), auguste bégayeur et toujours à la traîne faisait à ses côtés figure de timide et naïf. Doux rêveur il semblait toujours débarquer d’une autre planète. Les 2 frères étaient vraiment complémentaires et leurs entrées étaient réglées au quart de tour.

bario2Les Bario surent reprendre, en les rafraîchissant les thèmes clownesques (ou entrées) et formèrent le dernier grand trio de la comédie clownesque de la fin du XX° siècle.

commentaires

Jean Richard (1921-2001) 10 ans déjà

Publié le 12 Décembre 2011 par cirk75gmkg dans Personnalités

JeanRichard

Aujourd’hui il y a déjà 10 ans que Jean Richard nous a quitté, revenons rapidement sur la carrière de cet athlète complet du spectacle. Passionné très jeune par le dessin  alors que sa famille le destinait à devenir Notaire, Jean Richard est né le 18 avril 1928 dans les Deux-Sèvres à Bessines. Après avoir échoué à l'examen d'entrée à l’école du Cadre Noire de Saumur, il se produit dans différents cabarets lyonnais où, il incarne un ahuri sympathique au parler pittoresque qui fleure bon le terroir. Après avoir suivi les cours du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique  il se produit aussi bien dans le cirque, le cabaret, le cinéma, le théâtre  et la télévision. Sa passion bien connue pour les animaux le pousse à créer sa propre ménagerie qui deviendra au milieu des années cinquante le Zoo d'Ermenonville. En 1963, il conçoit dans cette ville le premier parc français de loisirs: la Mer de Sable. Passionné par le cirque, il participe à des galas avec le cirque Medrano (voir blog07/04/11), puis présente en 1957 le 1er Cirque-Zoo Jean Richard (voir blog22/11/10) grâce à la collaboration des familles Grüss et Jeannet. Puis après avoir créé son propre cirque en 1968, il rachète en 1973 le Cirque Pinder qui devient le Cirque Pinder-Jean Richard. Pour financer ses projets coûteux, il se résigne à tourner dans beaucoup de films à l'accueil souvent mitigé et dans des pièces de théâtre de qualité inégale. Il dira plus tard, être "le seul homme à nourrir des lions avec des navets". En 1973, alors qu'il se trouvait au sommet de sa popularité, il est victime d'un terrible accident de voiture, qui le laissera six semaines dans le coma.

richard1L'attrait de cet amoureux des bêtes pour l'univers des chevaux sera aussi une autre facette d'un personnage dont le sport favori était naturellement l'équitation. Il dirigera ainsi le nouvel Hippodrome de Paris (1975) et est administrateur depuis 1971 de la Société protectrice des animaux (SPA). Il fera passer cet amour auprès des téléspectateurs avec la série «Ces animaux qu'on appelle des bêtes» ainsi qu’avec l'émission consacrée aux «Cirques du monde». A la fin de l'année 1977, le Groupe Châpiteaux-Spectacle SA Jean-Richard comprend 4 cirques et 3 parcs de loisirs. Malheureusement les difficultés de toute part surgissent et le Groupe est mis en liquidation judiciaire en 1883. I Il reçoit en 1980 le Grand Prix national du cirque après avoir obtenu de l'État la reconnaissance du cirque comme une activité culturelle à part entière. Il meurt le 12 décembre 2001 et repose à Ermenonville dans l'Oise.

fenouillet

Pierre Fenouillet médecin et grand admirateur (voir blog21/09/11) de ce géant du monde du spectacle a fait paraître deux livres sur cet acteur et circophile fort prisé des français;  livres que l’on peut toujours se procurer chez son libraire préféré ou sur internet.

#jeanrichard

commentaires

Thierry Le Portier, dresseur de fauves

Publié le 9 Décembre 2011 par cirk75gmkg dans Personnalités

 

Le-Portier-Thierry.jpgNous avons vu dans le blog consacré au film Roselyne et les lions, que Thierry Le Portier avait été non seulement collaboré à l’écriture du scénario qui s’inspire pour partie de sa propre expérience, mais ce dresseur s’est spécialisé depuis plusieurs années dans la mise à la disposition d’animaux sauvages pour le cinéma et aussi pour la télévision. Ainsi Il a dressé des fauves et de loups pour des films comme "l'Ours", "Le pacre des Loups" "Gladiator" ou "Deux frères", ainsi que les tigres du jeu télévisé "Fort Boyard", émission dans laquelle il est aussi apparu en 1998 en remplacement provisoire de Félindra interprétée par Monique Angeon, son assistante. Il a également participé à de nombreuses publicités (notamment la panthère noire de Valentine et le tigre d'Esso) et à de nombreux spectacles vivants comme le Cirque Jean-Richard, le Puy du Fou, les Folies Bergère, ou Disneyland... Comme quoi la passion des animaux mène à tout. Pour en savoir plus son site est :  http://www.thierry-leportier.com.

 

commentaires
<< < 10 11 > >>