Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #pantomime catégorie

Robin des Bois sur la piste

Publié le 6 Décembre 2015 par cirk75 dans pantomime

Robin des Bois sur la piste

On ne change pas une recette qui marche et le Bouglione, toujours avec Alex (voir blog20/12/2011) et Zavatta (voir blog17/05/2015) proposent en 1943 une grande opérette féerique et nautique de Jean Loisel et Joseph Bouglione: Robin des Bois, musique signée du maestro maison Raymond Brunel (voirblog05/09/2011).

En plus des artistes maisons, selon les spectacles on pouvait aplaudir Germaine Duclos (La perle du Bengale), Pierral (Blanche Neige) André Pierrel (Robin des Bois), Géori Boué (Davy Crockett)... artistes lyriques fort appréciés en ces temps un peu sombres de seconde guerre mondiale.

commentaires

Carmencita au Cirque d'hiver

Publié le 5 Décembre 2015 par cirk75 dans pantomime

Carmencita au Cirque d'hiver

En 1942, suite au succès de Blanche Neige (voir blog04/12/2015) les Bouglione récidivent avec une nouvelle grande opérette féerique avec toujours en vedettes Alex (voir blog20/12/2011) et Zavatta (voir blog17/05/2015) cette fois-ci en contrebandiers joviales.

Comme toujours ces pantomimes étaient présentées en seconde partie de programme, mise en scène signée Florent Decharneux, et musique du maestro maison Raymond Brunel (voirblog05/09/2011).

Puis en 1943 ce sera Robin des Bois...

Carmencita au Cirque d'hiver

Zavatta toréador, avec André Randel, bien avant sa rencontre avec Roger Maslard alias Bocky (voir blog24/09/2011)

commentaires

Blanche Neige au Cirque d'hiver de Paris

Publié le 4 Décembre 2015 par cirk75 dans pantomime

Blanche Neige au Cirque d'hiver de Paris

Parmi les nombreuses opérettes féeriques et nautiques que les Bouglione ont proposé, certaines étaient tirées des contes Grimm, telle Blanche-Neige qui eu les honneurs de cette piste pendant la dernière guerre, en 1941, avec bien entendu Alex (voir blog20/12/2011) et Zavatta (voir blog17/05/2015) qui savaient tout faire, danser chanter, jouer la comédie et être drôles.

Ces pantomimes étaient toujours présentées en seconde partie avec une mise en scène de Géo Sandry (voir blog08/09/2011), sur une musique du maestro maison Raymond Brunel (voirblog05/09/2011).

commentaires

Une soirée au Nouveau Cirque, "La noce de chocolat"

Publié le 11 Juin 2015 par cirk75 dans pantomime

Une soirée au Nouveau Cirque, "La noce de chocolat"

Le Nouveau Cirque évoqué dans ce bloc-notes était un établissement situé à Paris au 251 rue Saint-Honoré sur l’emplacement du premier Cirque Olympique des Franconi (voir blog08/06/2015) et non un quelconque spectacle qui n’a de cirque que le nom, mais revenons à notre sujet.

Rappelons que le Nouveau Cirque (voir blog08/12/2010) a existé 40 ans de 1886 à 1926. C’est Joseph Oller à l’origine aussi du bal du Moulin-Rouge et de L’Olympia, qui en était le Maitre d’ouvrage. Cet établissement possédait une piscine qui lui permettait de présenter des pantomimes nautiques (voir blog01/09/2011), sorte de revues de cirque se terminant toujours du moins pour les artistes par un plongeon volontaire ou non dans l’élément liquide.

Parmi les fantaisies aquatiques à succès de cet établissement "La noce de Chocolat" garde de nos jours encore une notoriété collective. Et c’est cette cocasse aventure que le Nouveau Cirque jouait le soir comme le montre le programme, du mardi 7 octobre 1890.

Ce programme vieux de 125 ans était composé de trois parties. Lors de la première on pouvait applaudir deux entrées signées du clown anglais Foottit, dans la deuxième apparaissait le clown Medrano (voir blog07/04/2011), le fondateur du cirque du même nom et c’est dans la dernière qu’était donnée cette pantomime nautique mise en musique par Laurent Grillet chef d’orchestre du Nouveau Cirque composé de 40 musiciens.

Mais si l’intrigue de cette œuvre circassienne peut nous sembler consternante, il faut se souvenir que les dandys et autres bourgeois se bousculaient à cette époque pour assister aux démêlées de Rafaël Padilla, autrement dit Chocolat (voir blog12/02/2012).

Mais rappelons la trame de cette bouffonnerie.

Une soirée au Nouveau Cirque, "La noce de chocolat"

Notre héro voit sa noce contrariée par un groupe d’étudiants en goguette qui enlèvent la mariée et qui ne la rendent à l’infortuné époux qu’après une série d’aventures loufoques et des poursuites bouffonnes. Et ce ne sont que gifles, sauts de carpe, dégringolades le long des escaliers, poursuites folles, pugilats terribles au milieu d’une inénarrable jonglerie de saucissons, gigots et cervelas en délire et finalement baignade générale dans la rivière où tous les invités de la noce se précipitent pour sauver la mariée qui s’y est jetée affolée.

On ignore jusqu’à quel point cette bouffonnerie nautique prétendait à la nouveauté. Mais que la personnalité de Chocolat en soit le motif central prouve tout au moins à cette époque que sa présence faisait recette.

On peut légitimement se demander si une telle pantalonnade aurait des chances de faire recette auprès du public aujourd’hui. Qu’en pensez-vous ?

En guise de conclusion, indiquons que depuis quelques semaines Roschdy Zem tourne avec Omar Sy dans le rôle de Chocolat un film sur l’histoire de ce personnage comique bien en vue de la piste du Nouveau Cirque.

Peut-être y verra-t-on cette noce ?

Mais pour répondre à cette question il faudra attendre le 3 février 2016 date de la sortie de cette oeuvre cinamatographique

Une soirée au Nouveau Cirque, "La noce de chocolat"
commentaires

Une contrecarre célèbre: ESPAÑA, pantomime chez Medrano

Publié le 15 Mars 2015 par cirk75 dans pantomime

Une contrecarre célèbre: ESPAÑA, pantomime chez Medrano

Dans le milieu du cirque la contrecarre est une pratique courante qui consiste à déjouer les projets artistiques ou commerciaux d’un concurrent. Entre Pinder, Bouglione et Amar dans les années 50 cette pratiques était courante, mais une des plus célèbres reste celle réalisée en 1932 à l’initiative du clown Antonet (voir blog16/04/2012) par Jérôme Medrano (voir blog16/10/2011) à l’encontre de son grand rival Gaston Desprez (voir blog25/03/2012), le directeur à cette époque du Cirque d’Hiver.

Une contrecarre célèbre: ESPAÑA, pantomime chez Medrano

Mais laissons Jérôme relater cette anecdote, que l’on trouve dans son livre : " Une vie de Cirque" (voir blog10/11/2014). "Un soir de décembre 1931… Antonet m’arrêta et me dit : "Vous savez que Desprez va faire "LA" pantomime espagnole au cirque d’hiver ? " Non je ne le savais pas … et cela ne m’émut pas beaucoup. "Mais il faut faire quelque chose s’emporta Antonet. Il va débuter le 15 janvier … et il va drainer tous les clients." Il avait raison, mais faire quelque chose surtout en si peu de temps c’est facile à dire… Faire quoi ? Nous avions engagé Colleano (voir blog19/11/2011) qui devait débuter le 1er janvier, engagé pour tout le mois … il coûtait très cher … et je ne comptais pas trop sur lui pour faire venir du monde".

Aussi après un nuit de réflexion Jérôme Medrano, suit les conseils avisés d’Antonet et décide de bouleverser en deux semaines son programme de janvier 1932 en proposant une pantomime (voir blog01/09/2011) nommée España. Et après avoir couru avec Antonet l’Espagne dans tous les sens pour trouver à Madrid 8 jeunes taureaux, à Barcelone des toreros, ainsi que des costumes, des châles, des affiches et avoir séjourné dans de nombreux cabarets pour dénicher des artistes (danseuses, chanteuses…) ils trouvent enfin leur danseuse vedette Angelita Velez à Paris.

Et c’est ainsi qu’après bien des mésaventures, débuta le 1er janvier 1932 ce spectacle, où l’on pouvait applaudir en première partie de pur cirque avec entre autres les entrées comiques de Caïroli, Porto & Carletto puis après l’entracte, la grande pantomime moderne en 4 tableaux avec chants et danses typiques et authentiques, mise en scène par Réjane et Jérôme Medrano et Antonet. Avec comme points d’orgue le numéro du prestigieux Colleano et une véritable corrida sans mise à mort. Le spectacle fut un triomphe et une fois de plus le Tout-Paris monta à Medrano. Et au final le spectacle espagnol du cirque d’hiver, n’eut jamais lieu.

Une petite revanche pour Jérôme Medrano qui s’était vu faucher en 1923, les Fratellini par Gaston Desprez, lui fit payer quelques années plus tard. Et oui la vengeance est bien un plat qui se mange froid et même au cirque !

Une contrecarre célèbre: ESPAÑA, pantomime chez Medrano
Une contrecarre célèbre: ESPAÑA, pantomime chez Medrano
Une contrecarre célèbre: ESPAÑA, pantomime chez Medrano
Une contrecarre célèbre: ESPAÑA, pantomime chez Medrano
commentaires

Les pantomimes aux Thermes- Saint Honoré

Publié le 7 Septembre 2011 par cirk75gmkg dans pantomime

 

NCirque1904Tel était le nom à l’origine d’un établissement parisien de la fin du XIX° siècle, cirque l’hiver et piscine l’été, qui est passé à la postérité sous l’appellation de Nouveau Cirque (voir blog08/12/10) appellation que lui donna  l’auteur dramatique Victorien Sardou. Cet endroit était réputé pour ses pantomimes nautiques d’autant,  que bien avant le Cirque d’hiver, il avait  la particularité de transformer sa piste en piscine.

NCirqueaffiche4.jpgPlusieurs directeurs se succédèrent à la direction du cirque de la rue Saint Honoré et tous programmèrent des bouffonneries nautiques dont certaines sont restées en mémoires. On peut citer : La noce de Chocolat, Le Carnaval à Venise, Féria à Séville, Paris au galop, Garden Party, Gribouille, Les ski Norvégiens.

NCirque-affiche2.jpgEn 1887 on y monte La Grenouillère, ce qui provoqua le courroux de  jules Lemaitre : « les nageuses du Cirque Oller (nom du directeur constructeur du Nouveau Cirque) sont des sirènes qui ont le tort de faire songer à des grenouilles ». Cette critique n’empêche nullement le public mondain (on disait copurchic à cette époque) d’applaudir le spectacle qui comptait dans ses rangs un certain Medrano qui plusieurs années plus tard allait fonder un cirque qui portera son nom (voir blog07/04/11)  et dont l’orchestre était placé sous la direction du Maestro Raymond Brunel (voir blog05/09/11).

NCirque-affiche1.jpgS’il fut le temple de l’élégance, le Nouveau Cirque fut aussi celui de l’hilarité provoquée par les acrobaties nautiques burlesques, dont les héros étaient Foottit, un clown d’origine anglaise et Chocolat un auguste Cubain.

NCirque affiche3On raconte même que, lors d’une représentation de la pantomime nommée A la cravache, spectacle qui parodiait la tragédienne Sara Bernard,  cette dernière assistant un soir à une représentation dans le but de faire un esclandre, fut tellement conquise par le talent de Foottit, qu’elle s’abstint de toute polémique.

commentaires

Les Bouglione et les Pantomimes

Publié le 3 Septembre 2011 par cirk75gmkg dans pantomime

bouglionech1935.jpgSi l'on veut vraiment illustrer l'art de la pantomime, celles que le Cirque d'Hiver et les Bouglione ont produites sont incontournables et font référence dans la profession. De 1931 à 1958, le Cirque d'Hiver présente périodiquement des spectacles narratifs reprenant la tradition de la pantomime. Dans la réalité ces spectacles sont nommés : Opérettes à grand spectacle féérique et nautiques mis en scène pour la plupart par Géo Sandry, sur  une musique de Raymond Brunel. Rappelons que ce type de spectacle (voir blog01/09/11) est une succession de tableaux ou cohabitent à la fois des numéros de cirque présentés et une partie musicale qui servira de contrepoint à une intrigue.

Gaston DesprezTout commence, par les "Les diamants du Radjah"  appelé aussi "les Fratellini en Afrique". La même année, "La Chasse à courre" avec biches, sangliers cerfs avec  la superbe cavalerie d'André Rancy remporte un succès phénoménal ce qui décide Gaston Desprez, le Directeur du cirque d’Hiver à cette époque de faire construire, sous la piste,  une piscine qui sera inaugurée par Mistinguett. Mais devant le coût exorbitant de cette installation Gaston Desprez fait faillite et en 1934 le Cirque en  passe dans l’escarcelle des Bouglione. 

Bouglione8.jpgComme on ne change pas une formule qui gagne, les 4 frères reprennent l’idée des pantomimes et c’est ainsi que seront à l'affiche: "La Reine de la Sierra", "L’Idole de Shangai", "La Princesse Saltimbanque", "Le courrier du Texas", "Robin des bois" , "Blanche Neige", "Les aventures de la Reine de Saba" , "Tiperari " , "Davy Crockett & Jimmy Boy", "Carmencita, fleur de Seville" , "Ali Baba et les 40 voleurs" et bien entendu "La Perle du Bengale".

AlexDans à peu près tous ces spectacles apparait le nom d’Achille Zavatta qui en compagnie d'Alex vont  triompher et le mot est faible dans les pantomimes signées Bouglione. Autres artistes à noter : Germaine Duclos (La perle du Bengale - chanteuse d'opérettes et d'opéras comiques souvent partenaire de Fernandel), Pierral (Blanche Neige - nain de 1m23 qui fit ensuite une brillante carrière au cinéma),  André Pierrel (Robin des bois - acteur et chanteur),  Géori Boué de l'Opéra (Davy Crokett - Cantatrice internationale) et notons bien que la liste ne soit pas exhaustive le chanteur fantaisiste Fernand Sardou, le père de Michel Sardou dans "L’Idole de Shangai".  Ultime information en 1958 dans "Davy Crockett & Jimmy Boy" on aperçoit le nom d’un artiste Patrick Maurin qui connaitra la célébrité sous le pseudonyme de Patrick Dewaere, mais ceci est une autre histoire aurait dit Kipling. 

commentaires

Les Pantomimes chez les Rancy

Publié le 2 Septembre 2011 par cirk75gmkg dans pantomime

 

rancy_theodore_1892_.jpgPour les générations nées après 1980,  Rancy est un nom de cirque quasiment inconnu.  Mais cette famille demeure pourtant une des plus illustres dans le domaine des arts de la piste. Pendant plus de 150 ans les descendants de Théodore Rancy , son fils Napoléon, son petit fils Henri, son arrière petite fille Sabine ainsi que son neveu Albert, présentèrent des spectacles de très grande qualité, où les pantomimes constituaient souvent la seconde partie du programme. 

Pour la petite histoire, trois pantomimes chez Rancy porte le mot "Féérie" dans leur titre et toutes les 3 sont bâties selon le même modèle, ayant pour but essentiellement de mettre en valeur la cavalerie Rancy et tout leur savoir dans le domaine du cheval.

Rancy1954.jpgEn 1954  le Cirque Napoléon Rancy présente "La Féérie à Sumatra", fresque en onze tableaux où on peut voir le "Ballet des éventails", le "Fameux fakir noir", en passant par les "Sorciers tibétains" sans oublier  "La danse du sabre" ou encore " Les danseuses de Bali" et " Les extraordinaires fils du ciel"....

Rancy1968.jpgEn 1968  le Cirque Sabine Rancy propose "La Féérie au Népal" avec quatorze tableaux comprenant quarante artistes, cent vingt costumes, décors  signés Simonne L'Hermitte. " Le Prince du Népal", "La Princesse Shera", " La Déesse Ellora","Le grand Vizir Zadji", " Les captifs chinois", " La Déesse & umlPoona"., "Le Dragon Ganapati" sont  quelques uns des personnages représentés

Rancy1979Enfin, en 1979, aux "Cirque Sabine Rancy-James Carrington", puis "Rancy-Carrington" et  sur une idée initiale de Sabine Rancy, James Carrington s'approprie "La Féérie à Bornéo" fresque en vingt six tableaux avec Sabine Rancy, Aly Larible, les Alexis Brothers, James et Brigitte Carrington, Claudy Renotte, les Soeurs Kurtis,  Mario Masson, les Vandendries-Lestienne, Paolo Faïeta tout au long de la saison, et en 81-82, Roger Lanzac et les Barios participent à ce spectacle. 

Rancy1965b.jpgDevant le succès des pantomimes, Sabine Rancy proposa aussi en 1965 "Zorro", en  1967 "La Veuve joyeuse" et en 1969 "Tarass Boulba".   

commentaires

La Pantomime au Cirque

Publié le 1 Septembre 2011 par cirk75gmkg dans pantomime

 

AstleyLa pantomime ou art de la gestuelle est une dramaturgie remplaçant la parole par les gestes, par des attitudes. Dès son origine, le cirque  spectacle muet, (voir blog 07/05/11) utilise art visuel. Des canevas existent qui nous donnent une idée précise de l'affabulation naïve de ces petites pièces faites généralement pour mettre en valeur le dressage des chevaux et le talent des écuyers. Ce qui obligera ces derniers à pratiquer la danse, le mime, l’art du maquillage ainsi que la mise en scène.

hippodrome1900Sous le Second Empire la pantomime devint une pièce de cirque. C’est de cette époque que naissent les pièces guerrières ayant pour noms " Le Camp du Drap d'Or", "Marie la cantinière de Constantine", " La batille d'Inkermann", " La prise de la tour de Malakoff", "Vercingétorix"… tous des drames historiques.....

Hagenbeck1930En 1891, la grande pantomime "Néron" donnée à l’Hippodrome (voir blog17/12/10) présente sur une musique d'Edouard Lalo, une reconstitution de combats de gladiateurs et l'exhibition des lions de la ménagerie Hagenbeck .

Pinder34b.jpgAu XX° siècle, la pantomime réapparait périodiquement  et les principales enseignes  comme Rancy, Pinder, Bouglione, Amar, Medrano, Gruss préposent de véritables pièces muettes, parlées voire chantées, comme "César Cascabel", "Robin des Bois", "La Féérie à Sumatra", " La Veuve Joyeuse", "La Féérie au Népal",  "La Noce à Chocolat", "Tarass Boulba" "Davy Crockett"….

Medrano39.jpgLe Cirque Medrano, (voir blog07/04/11) était réputé pour ses pantomimes. On pu ainsi y applaudir des 1931  "Espana" puis virent "Rhum à Rome", "On a enlevé la femme à barbe",  "Le fils de Buffalo Bill".  Ces spectacles réunissaient jusqu’à 100 artistes avec chevaux, lions,  acrobates, jongleurs, clowns, musiciens…. Certains ont peut être encore en mémoire le fameux " Ben Hur " qui fit pendant plusieurs années les beaux soirs du Grand Cirque de France, direction Gruss. Spectacle repris quelques années plus tard en 1975 par Jean Richard dans son Hippodrome (voir blog17/12/10).

Busch1939Et même au niveau européen, les cirques Bush en Allemagne, Billy Smart en Angleterre, Knie en Suisse, Orfei en Italie, proposèrent ce type de spectacles.

Cirque du VietnamDans les années 70, suite à la crise de fréquentation qui a touché tous les cirques français, la pantomime semble morte mais c’est de ce que l’on appellera ensuite le "Nouveau Cirque" (Archaos, Bartabas, Plume…) qui reprendra cette tradition de raconter des histoires soit pour être le fil conducteur du spectacle, soit pour être le thème du spectacle complet.(voir blog28/01/11)

BouglionPerleDuBengale2011.jpgEt comme l’histoire du cirque est un perpétuel recommencement ,cette année renouvelant le genre la famille Bouglione proposera pour les fêtes de fin d’année une nouvelle version de "La Perle du Bengale", (voir blog 27/0511) dont la première eu lieu au Cirque d’Hiver de Paris en 1934.  

commentaires
<< < 1 2 3