Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #nouveau-cirque catégorie

9ème Festival Clowns in Progress au Luxembourg

Publié le 25 Septembre 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque, Clowns

Comme chaque année depuis maintenant 9 ans, le Festival Clowns in Progress va proposer du 30 septembre au 12 octobre 2019 à Esch-sur-Alzette (Luxembourg) une manifestation clownesque qui à pour but de soutenir et promouvoir l’art du clown, art trop souvent délaissé voire quelques fois assimilé aux clowns d’hôpitaux, d’anniversaire et d’animation.

Lors des différentes manifestations programmées (spectacles, masterclass, exposition, film…) durant cette 9ème édition, on pourra découvrir des clowns actuels, artistes multiformes capables de proposer toutes les rencontres possibles avec les arts de la scène.

Parmi ces artistes le festival accueille le samedi 12 octobre à 20h30, El Niño del Retrete, un le clown argentin qui proposera un spectacle intitulé "Cartoon Toylette" mêlant manipulation d'objets, jonglerie et équilibre, sera donné. Dans son spectacle au langage universel, cet artiste laisse s’exprimer l’enfant qui est en lui. Celui-ci invite le public à rentrer dans son univers humoristique. On découvre alors un spectacle rempli d’émotions et de jeux au style inhabituel, interprété par un personnage délirant et ingénu.

Le spectacle "Cartoon Toylette" s’adresse à tout public. L’humour, les acrobaties, les numéros ajustés au rythme musical et la grande participation du publique provoquent moult fous rires et émotions.

Afin de mieux connaître cet artiste qui a commencé en proposant ses facéties en spectacle de rue, voici une petite vidéo montrant le talent de cet excentrique acrobate jongleur méconnu en France.

 

commentaires

Le Cirque de Paname, quésaco

Publié le 14 Juin 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Depuis quelques temps la presse quotidienne et francilienne se fait l’écho d’un spectacle intitulé "Le Monde de Jalèya" qui devrait être proposé pour les fêtes de fin d’année par un clone hexagonal du Cirque du Soleil. De plus pour montrer que l’établissement est bien français, quoi de mieux que de le nommer avec un nom canaille en plus: le Cirque de Paname.

Les spectacles proposés par cette entreprise, car il doit y en avoir un nouveau chaque année, seront comme il se doit sans animaux, mais aussi à la croisée de la comédie musicale, de la danse contemporaine, et de l’acrobatie. Ils seront donnés sous un chapiteau en forme de dôme de 5 800 m² pouvant accueillir jusqu’à 2 500 spectateurs et implanté sur l’hippodrome de Longchamp. 

Selon les organisateurs "Le Monde de Jalèya" permettant de suivre la déambulation du jeune Oliver Wynd dans un voyage initiatique au travers des territoires féeriques, devrait réunir 34 artistes (acrobates, danseurs, musiciens, chanteurs et comédiens) et être proposé du 14 novembre au 23 février 20020. Pour en mettre plein la vue aux spectateurs, on prévoit 200 costumes signés par le styliste et chorégraphe espagnol Pepe Muñoz, la mise en scène a été confiée à Ludovic Mercato, qui a déjà à son actif à plusieurs comédies musicales :  "Mozart, l'opéra rock", 1789, Les Amants de la Bastille", "Mugler Follies" et "Résiste" de France Gall. Enfin complètent l’équipe créative trois chorégraphes: Julia Spiesser, Nicolas Huchard et Skorpion, qui ont œuvré pour Sia, Céline Dion, Madonna, Christine and The Queen ou Kylie Minogue. Comme on le voit ce spectacle n’aura de cirque que l’enseigne et même si quelques acrobates seront présents sur scène et non sur piste, il s’agira d’une comédie musicale et chorégraphique qui fera le bonheur des amateurs de spectacles chantés et dansés, mais pas le quoi émoustiller l’intérêt d’un circophile…

commentaires

Les 2 déjantés de la Compagnie Soralino

Publié le 13 Juin 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Ils sont deux avec un imperméable beige,  trop grand pour le petit brun nerveux, et trop court pour le grand blond nonchalant, ce qui leur donne une dégaine de pervers. Révélation du 40ème Festival Mondial du Cirque de Demain (voir blog04/02/2019), ce duo excentrique justement récompensé par une Médaille de Bronze, est formé par l’italo-brésilien Caio Sorana et par le français Clément Malin. Le premier  jongle depuis l’âge de 15 ans et le second spécialiste de l’équilibre sur échelle et accordéoniste est un enfant de la balle qui a découvert les arts vivants au berceau.

Après un passage à l’Académie Fratellini, les deux compères fondent en 2015 leur propre compagnie nommée "Soralino"  acronyme de leurs deux noms. Avec leur première création "Inbox" où tels des déménageurs de l’absurde,  ils proposent des équilibres hasardeux à l’aide de grands cartons qu’ils empilent sur unes sur les autres jusqu'à  une hauteur incroyable.

Spectacle d’équilibres et de déséquilibres et où la complexité et l'absurdité sont intimement liés,  "Intox", est aussi un moment de simplicité, de prises de risque, et où la beauté gestuelle n’est pas absente. De plus nos deux  fous furieux ont  une réelle complicité avec la public qui rit de  bon cœur, car ce spectacle est drôle, non très drôle...

Avec trois créations circassiennes ("Dans la boite", "Intox" et "La Pile") à son actif, la Compagnie Soralino montre une réelle  joie de vivre et un travail de jonglage et d'équilibre qui sort vraiment des sentiers battus.

A ce jour ce duo s’est produit plus de 200 fois dans 10 pays différents et,  en ce moment est en tournée avec ce spectacle qui évidemment cartonne et qui rend les spectateurs joyeux.

Alors à voir de toute urgence...

commentaires

Aurélia Thiérré, au pays des merveilles

Publié le 4 Avril 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

          Artiste de cirque, actrice et danseuse française, petite-fille de Charlie Chaplin (voir blog17/04/2016) et Oona O'Neill., fille de Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierré (voir blog02/04/2011), sœur de James Thierrée (voir blog27/02/2017) Aurélia Thierrée, fait ses débuts dans les spectacles de ses parents: "Le Cirque imaginaire" et "Le Cirque invisible" (voir blog21/12/2011). Puis à Berlin elle travaillé dans plusieurs cabarets et participe au Tiger Lillies Circus, grande farce où elle est l'illusionniste. Au cinéma, elle apparaît dans des films signés Milos Forman (Les fantômes de Goya) ou Antoine Desrosières (À la belle étoile) voir blog25/12/2018. Bref Aurélia Thierré est une artiste complète, car bon sang ne saurait mentir.

          Un premier spectacle "nommé L’Oratorio d’Aurélia" mis en scène par sa mère Victoria Thierrée-Chaplin est présenté à guichet fermé dans le monde entier. "Murmurs" son second spectacle avec toujours la collaboration de sa mère créé en France à La Coursive-La Rochelle en mars 2011 , a connu aussi un grand succès.

             Aujourd’hui Aurélia Thiérré nous propose une nouvelle et étonnante production nommée "Bells & Spells" , où elle emmène le spectateur dans son univers qui mêle fantaisie, poésie et merveilleux. Pas vraiment de logique ni de dialogue mais un monde onirique dans lequel la jeune femme se sent à l'aise et où elle arrive à faire passer de multiples émotions avec beaucoup de tendresse. Une qualité qui n'est pas sans rappeler quelques une des caractéristiques de son célèbre grand-père. Ainsi dans une des plus belles scènes où elle cherche à chevaucher une monture, en fait des porte-manteaux de bois simplement assemblés, elle nous bluffe, l’effet est saisissant de poésie et de tendresse.

           Non seulement on est en présence de chimères, de monstres à la fois inquiétants et perdus, qui se fabriquent sous nos yeux comme par magie  mais, tout le spectacle semble fantastique et surnaturel. Tout s’hybride, se métamorphose et se recompose sans cesse, dans ce spectacle qui n’a d’autre justification que les mille et un sortilèges qu’il crée et fait s’évanouir devant vos yeux, et produit l’effet bienheureux d’un envoûtement.

            Aurélia Thierré; dernier maillon d’une formidable dynastie d’artistes (voir blog03/07/2012) propose avec "Bells & Spells" ,un spectacle mixant cirque, danse, pantomime, émotion et rire.

           Et du 7 mars  au 12 mai 2019  elle fait escale à Paris au théâtre de l’Atelier. Alors pourquoi s’en priver ?

commentaires

La Biennale des Arts du Cirque 2019

Publié le 15 Février 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Du 11 janvier au 10 février dernier s’est tenue à Marseille la 3ème édition de la B.I.A.C. (Biennale des Arts du Cirque) qui en réalité est la 4ème biennale car en 2013 a été créée dans la cadre de Marseille-Province 2013 une première manifestation circassienne .

En 2019 ce sont quatre semaines de représentations comprenant 66 spectacles, dont 29 créations, un village chapiteaux installé sur la plage du Pardo et plein d’autres endroits phocéens où vivre sa passion qui ont été proposés aux amateurs de Nouveau-cirque.

Sous la houlette de Raquel Rache de Andrade et Guy Carrara (voir blog13/01/2017) cette manifestation circassienne est devenue un rendez-vous incontournable pour les passionnés de cirque, au même titre que le Festival d’Avignon pour le théâtre ou Orange pour l’art lyrique. Mais outre l'adhésion du public, c'est celle des professionnels du secteur qui atteste de ce que cette manifestation est devenue le grand marché international du cirque.

Plusieurs raisons à cela : tout d'abord, la pléthore de compagnies présentes, permettant aux acheteurs étrangers de voir en un lieu géographique tout une étendue de propositions artistiques et circassiennes. Et le fait d'organiser cette manifestation en janvier permet aux producteurs et organisateurs d'avoir le temps d'inclure des spectacles et des artistes dans leur saison à venir.

On a pu voir lors de cette biennale beaucoup des stars de la discipline, de Vimala Pons à Johann Le Guillerm en passant par Yoann Bourgeois (voir blog19/09/2018) ou Raphaël Navarro, sans oublié le dernier spectacle "Campana" du Cirque Trottola (voir blog07/12/2018). Mais la découverte artistique de cette année se nomme Boris Gibé et sa création intitulée "L’Absolu", arrivée à Marseille précédée d’un bouche-à-oreille flatteur. C’est devenu le spectacle qu’il fallait voir absolument voir, et les programmateurs se l’arrachent déjà. Il devrait en mai prochain faire halte à Paris au Théâtre de la Cité internationale. Pour ce spectacle cet acrobate féru de bidouilles et d’architectures a mis des années à échafauder son Silo, un chapiteau de tôle d’une centaine de places, conçu à la manière d’un petit théâtre élisabéthain. Les spectateurs y pénètrent par une rampe à double hélice et se calent prudemment derrière la rambarde. Tous au balcon, sur quatre niveaux ; les individus sujets au vertige étant priés de ne pas occuper les strapontins les plus élevés.

Enfant de la balle -ses parents créateurs du Cirque Zampanos- danseur, acrobate, vidéaste et bidouilleur, Boris Gibé expérimente depuis une douzaine d’années les architectures éphémères : trépied métallique planté les pieds dans l’eau (Installation tripode, 2005), tente igloo translucide habitée par un avatar de Jacques Tati (Bull, 2008), avec il faut le dire plus ou moins de succès. On se souvient ainsi des tentures bringuebalantes des Fuyantes (2011), en association avec le circassien Camille Boitel, adaptation peu lisible du Dépeupleur, de Beckett… Mais la création suivante, Mouvinsitu – quoique difficile à suivre en raison de sa déclinaison protéiforme (exposition, petits films gaguesques et enfin, spectacle) –, se révéla un coup de maître, mettant en scène deux descendants de Buster Keaton, Boris Gibé et son compère Florent Hamon, aux prises avec un monceau de vieux papiers et un ventilateur récalcitrant. Indescriptible il faut voir, mais aussi très déconcertant…

commentaires

F(r)ICTION le 30ème spectacle du C.N.A.C.

Publié le 24 Janvier 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Pour leur spectacle de fin d’études les dix-huit jeunes acrobates  de la 30ème promotion du  Centre National des Arts du Cirque, de sept nationalités dans treize disciplines circassiennes, (Rémi Auzanneau, Hernan Elencwajg, Tanguy Pelayo, Baptiste Petit, Hamza Benlabied, Maélie Palomo, Johannes Holmveje, Martin Richard, Gwenn BuczkowskiI, Joad Caron, Lucille Chalopin, Noémie Deumié, Léa Leprêtre, Lili Parson, Poppy Plowman, Sandra Reichenberger, Jules Sadoughi et Léon Volet) sont cette année, dirigés par l'artiste de cirque et metteur en scène Antoine Rigot, secondé par la metteuse en scène canadienne Alice Ronfard. Inspirés par les thèmes que propose "La Tempête de Shakespeare", les jeunes artistes étudiants  créent leur propre univers, leur propre traversée du miroir.

À partir d’écriture et d’improvisations, ces jeunes circassiens partent à la recherche d’un univers lointain et mythique où tout est possible. Un monde inversé, celui de la création et du fantastique, de l’autre côté du miroir. Ils nous proposent notamment de la bascule coréenne, de la banquine, du main à main, du portique coréen, du trapèze fixe ou à ballant, du tissus aérien, du mât chinois,  de la roue Cyr, du fil, des équilibres bref toute sorte d’acrobatie… le tout avec une énergie à revendre...

En ce moment en tournée et du 23 janvier au 17 février Espace Chapiteau u parc de La Villette à Paris

 

commentaires

Le Cabaret d'Hiver du Cirque Allant Vers

Publié le 11 Janvier 2019 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Depuis le 20 décembre le Cabaret d'Hiver du Cirque Allant Vers a dressé son chapiteau à Limoges sur la place des Casseaux. Pour son sixième spectacle, ce collectif emmène cette année les spectateurs au Far West. Ils sont une quinzaine d’artistes polyvalents de 23 à 43 ans. Certains sont là depuis le début, d’autres intègrent le collectif cette année. On trouve des circassiens, des comédiens, des musiciens venant de Limoges, de l’Aveyron ou encore d’Italie ou bien de l’autre côté de l’océan, d’Uruguay.

Chaque année pour préparer le spectacle les artistes du collectif se retrouvent au Pôle national des Arts du cirque en Nouvelle-Aquitaine à Nexon. Et pendant un mois, ils peaufinent le spectacle, fabriquent le décor, les costumes. Puis ils passent un mois à enchaîner les représentations auprès des enfants avant de poser leurs valises près du four des Casseaux pour jouer devant tous les publics. De son côté la ville de Limoges leur met à disposition un emplacement (la place des Casseaux), leur offre l’accès à l’eau et à l’électricité.

Entre théâtre, musique et cirque le Cabaret d’Hiver proposée cette année une production qui reprend tous les codes d'un western : un shérif, un banquier, une veuve, des mexicains ou encore un patron de saloon. Un braquage de banque dans la ville de Chicken-Town, des bagarres, des règlements de comptes. Mais aussi voir un cheval qui roule, un chasseur de rime, un dompteur de poules, une femme en deuil, des cowboys musiciens et acrobates qui grimpent au plafond agrémentés de duels à répétition… il y a de tout dans "Cold Colt" le dernier spectacle déjanté du Cabaret d’hiver où les artistes proposent des ombres chinoises, du hula-hoop, du monocycle, de la danse, des acrobaties, de la voltige et des sangles aériennes…

En six ans, cette troupe s'est construit une belle notoriété et ce rendez-vous annuel remporte à Limoges toujours un franc succès et le chapiteau fait son plein grâce à un spectacle qui parle à tous, de 7 à 77 ans. Encore à Limoges jusqu'au 13 janvier, tous les soirs à 20h30. Réservations au 07.73.38.02.73.

Vidéo du spectacle 2013

commentaires

Campana, la nouvelle création du Cirque Trottola

Publié le 7 Décembre 2018 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Quatre ans après Le Grand Matamore (voir blog01/10/2014) créé avec le Petit Cirque Baraque, le Cirque Trottola revient en duo d’origine avec les inséparables Titoune et Bonaventure Gacon, pour ka 4ème production des Trottala.

La trame relate les déboires de deux personnages arrivant d’un ailleurs en quête de lumière. Ils ont connu la lueur des tréfonds, ils recherchent maintenant l’éclat des sommets... Titoune et Bonaventure Gacon, accompagnés par les musiciens Thomas Barrière et Bastien Pelenc nous mènent dans un  autre monde. Le temps passe mais la patte Trottola est inchangée, faite d’exploits et de petits riens, ces instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos vouté nous arrachent autant de rires que de larmes. Ces interprètes fascinants affirment une fois de plus leur esthétique personnelle. Leur manière particulière de faire tenir ensemble le rire et le risque.

Avec en piste Titoune et Bonaventure Gacon et , Thomas Barrière et Bastien Pelenc aux instruments en ce moment ce spectacle est en tournée dans l'hexagone...

 

commentaires

Kiaï Compagnie,

Publié le 22 Novembre 2018 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

En japonais Le Kiaï désigne dans les arts martiaux, le cri de combat qui précède ou accompagne l'application d'une technique, Voulant mixer les arts martiaux, la danse, le trampoline  et l'acrobatie,  Cyrille Musy un acrobate trampoliniste,  ancien du C.N.A.C. (voir blog13/11/2011) cofonde en 2000  associé au Manège de Reims (voir blog13/11/2017)  le Collectif AOC. Mussy  signe une  première mise en scène en 2001 avec K’Boum, première création petit format du collectif. Parallèlement à son travail de créateur, il travaille comme interprète pour différents chorégraphes de cirque et de danse. En 2011 et 2012, il signe avec Sylvain Décure (Dramaturge) la mise en scène des spectacles des écoles nationales des arts du cirque de Rosny-sous-Bois (voir blog06/02/2011) et de Bruxelles. 

La nécessité de se réaliser pleinement en tant qu’artiste et créateur l’amène à fonder sa propre structure.  La compagnie Kiaï qui voit le jour en avril 2013 à Chalons-en- Champagne et crée un premier spectacle, c'est plutôt une performance qui peut être proposée dans des lieux insolites tels salles de classe, gymnases, cours de récréation, gares, centres commerciaux, parcs, bureaux, halls, appartements etc..

Un an plus tard un spectacle est présenté à Chalons-en-Champagne dans le cadre du festival Furies intitulée "OFF", spectacle conçu pour la salle, joué par 5 artistes, qui allie cirque et danse hip hop. Une quarantaine de dates sont jouées en France et à l’étranger.

La seconde création de la compagnie voit le jour en 2015.Il s’agit de " CRI"  un spectacle conçu pour la rue et les lieux atypiques. Avec 6 interprètes, il mêle le trampoline,le  mât chinois, le slam et la musique.

Aujourd’hui " RING" est le troisième spectacle de la compagnie. Cette production  créée le 15 mars 2017 au Cirque-Théâtre d’Elbeuf (voir blog06/06/2018) mêle l’acrobatie et  la danse. Les éléments qui constituent la scénographie – une plate-forme, deux trampolines circulaires, quatre tabourets et une roue cyr vertigineuse (voir blog19/11/2018) – sont tous des objets circulaires. En 4 rounds, les 4 artistes  et les machines se fondent dans un ballet réglé au cordeau, où répétitions et circularité s’ordonnent à l’unisson d’une bande son électro jouée en direct.

Pour cette création  les artistes composant ce collectif ont pour nom ; Andres Labarca (danseur, acrobate),  Juan Ignacio Tula (danseur, acrobate, roue cyr), Clotaire Fouchereau (danseur acrobate), Et chaque création de la Compagnie Kiaï, est une occasion pour Cyrille Musy de questionner son rapport au cirque et au cercle, sur un "RING".

commentaires

Le Cirque Aïtal

Publié le 19 Octobre 2018 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Cette compagnie circassienne est fondée en 2004 par le duo franco-finlandais Victor Cathala et Kati Pikkarainen , pour  travailler ensemble des portées acrobatiques et plus particulièrement du main à main.

Lui, Victor Cathala le colosse toulousain, après des études agricoles découvre la voltige équestre qui le mène tout droit aux écoles de cirque et à Paris (voir blog06/01/11).Elle, Kati Pikkarainen la mini-voltigeuse finnoise, pratique le cirque dès l’âge de huit ans.. ce qui va la conduire à poursuivre ses études à Rosny sous-bois où elle va rencontrer Victor. Puis après quelques temps au CNAC de Châlons-en-Champagne (voir blogs 02/05/11 & 10/11/15), ils vont en 2005, obtenir une médaille d’argent lors de la 26ème Edition du Festival Mondial du Cirque de Demain, au cours duquel ils vont présenter le duo de main à main "Victor & Kati".

Un premier spectacle pensé pour la piste circulaire et  joué sous chapiteau est créé en 2007 avec le compositeur-musicien Mathieu Levavasseur. Cette production intitulée "La Piste là" tel sera modifiée l’année suivante pour une version à 4 artistes où Victor & Kati sont rejoints par Mathias Salmenaho un porteur-jongleur-accordéoniste, et Helmut Nünning un compositeur-clown-contrebassiste,.

 

Puis en novembre 2011 un deuxième spectacle "Pour le meilleur et pour le pire" où Victor et Kati seuls en piste avec une voiture , nous présentent leur cirque à eux avec force et complicité et prouesses techniques emportées par un formidable sens du rythme et cela dans le cadre de leur intimité.

 

En 2018, après avoir eu deux enfants les 2 membres fondateurs présentent une nouvelle création intitulée  "Saison de cirque" où se sont joints 5 chevaux plus 7 artistes: lena Kanakova, Micha Kanakov, Vasia Kanokov, Sergey Mazurin, Matias Salmenaho, Nick Muntwyler, et Ludovic Baladin. ET à cette bande de deux et quatre pattes 4 Musiciens : Helmut Nünning, Hugo Piris, Benni Masuch, et Julien Heurtel enveloppent musicalement le spectacle avec des envolées jazzy et rythmées..  

 

"Saison de cirque"  un spectacle composé de Voltige, de dressage en liberté, de jonglage, de prouesses acrobatiques est une déclaration d’amour au cirque, celui d’hier mais aussi celui de demain .

 Le Cirque Ataï un cirque à voir et revoir en ce moment en tournée avec "Saison de Cirque"... un spectacle authentiquement circassien

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>