Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #cirques d'hier catégorie

Les Arènes de Lutèce, arènes de la piste

Publié le 28 Mars 2018 par cirk75 dans Cirques d'hier

Les Arènes de Lutèce mises à jour en 1869 lors des travaux entrepris par la Compagnie des Omnibus pour en faire un dépôt, retrouve en 1944 une raison d’être grâce à Albert Rancy. Ce dernier contraint et forcé de devoir quitter le Grand Palais de Paris (voir blog16/03/16), trouve un autre endroit prestigieux où planter en plein air son cirque : les Arènes de Lutèce. Ainsi dans le plus ancien monument de Paris construit au Ier siècle il présente à partir du 13 aout 1944 un très éphémère cirque. En effet 6 jours plus tard le 19 aout commence la Libération de Paris qui va mettre fin à cette entreprise. De nombreuses photos de ce cirque en palc peuvent être consultées sur le site des monuments Nationaux (http://regards.monuments-nationaux), témoin ces deux photographies qui proviennent de cette époque et qui furent prises par les frères Séeberger montrant ainsi des parisiens très avides de spectacles.

Albert Rancy ne s’avoue pas vaincu et en mai et juin 1945  installe son cirque cette fois au Jardin d'Acclimatation, mais ceci est une autre histoire…

commentaires

Les Arènes du Grand Palais à Paris

Publié le 16 Mars 2018 par cirk75 dans Cirques d'hier

Les arts de la piste ne se sont pas toujours produits sous des chapiteaux ou sous les coupoles de bâtiments construits pour cet effet. Les Palais des Sports (voir blogs 08/03/11 et 07/03/17) ont aussi au XX° siècle été ponctuellement transformés en enceinte circassienne. Ainsi à Paris le cirque de Moscou (voir blog17/03/13) ou les spectacles de Cirque pour Noël ont envahi pour un temps le Vel d’hiv, le Palais des Sports de la porte de Versailles ou le Palais Omnisports de Paris Bercy.  Mais d’autres bâtiments prestigieux ont également commis dans les arts de la piste. Tel le " Grand Palais des Beaux-arts" édifice situé dans le VIII° arrondissement et consacré par la République "à la gloire de l'Art français".  Et c’est dans cet édifice qu’en 1937 du 11 au 23 août s’est produit "Le Cirque des Cirques" version Houcke-Baroncelli, qui proposait une sorte d’hippodrome en utilisant 3 pistes comme les dimensions du lieu le permettaient, pour y présenter sous la houlette de Natol (voir blog19/11/13) une sélection d’artistes où les Houcke-Raincy se taillaient la part du lion.

Les Arènes du Grand Palais à Paris

Quelques années plus tard en 1943, en pleine occupation,  le Centre d’Initiatives Sociales (CIS) locataire du Grand palais y fait aménager un vaste cirque pouvant recevoir  6 000 spectateurs. Le CIS propose à Albert Rancy, le petit fils de Théodore Rancy (voir blog22/09/11)  de prendre avec comme secrétaire général un dénommé Henry Thétard  (blog29/03/13) et Louis Lavata  comme régisseur,  la direction des "Arènes du Grand Palais". Dans la réalité cet établissement dont la première a lieu le 2 mai 1943 se nomme  "Nouveau Cirque des Champs-Elysées" un clin d’œil en quelque sorte à Louis Dejean (voir blog20/03/15) propriétaire jadis du "Cirque des Champs-Elysées". Les programmes de cet établissement concocté par Albert Rancy  comprenaient des attractions de grand renom, les Fratellini (voir blog18/05/15), Chrysis de la Grange (voir blog31/03/15), les Nor-Bertys, Roger Spessardy (voir blog23/06/15), Angélo Tassi, les Wolson, les Alizés (voir blog07/04/14), la cavalerie Carré  ou le " bolide infernal" des Frères Desprez (voir blog09/02/17). L’orchestre était placé sous la direction de Florimond, maestro très apprécié aussi chez Medrano (voir blog12/02/17).

Malheureusement sommé par une lettre du Consulat général allemand signée Von Kutzschenbach de quitter les locaux pour être remplacé le 2 mai 1944 par son ex-beau-frère Jean Houcke -il fut un temps marié à Marcelle Rancy- un circassien que l'on disait plus conciliant avec les autorités occupantes, Albert Rancy est obligé de passer la main.

Deux mois après le Grand Palais est incendié et au mois d'août 1944 paris est libéré , mais ceci est une autre histoire.

commentaires

Le cirque Williams Althoff chez Medrano

Publié le 12 Janvier 2018 par cirk75 dans Cirques d'hier

Célèbre cirque  allemand créé après guerre par Carola Althoff et Harry Williams, dont la première représentation eut lieu à Hambourg en 1946. Après le décès d’Harry, Carola dirige l’établissement et s’associe avec des partenaires espagnols, allemands ou italiens. C’est ainsi que se forme le premier cirque à vocation européenne de l’histoire du cirque : le Circo Americano, connu en en France sous l'enseigne American circus, en associant le Cirque de Carola Williams, celui  de l’italien Enis Togni et de l’espagnol Arturo Castilla directeur du Cirque Price de Madrid.

En invitant du 9 novembre au 9 décembre 1956 le Cirque Williams Althoff, nommé le plus grand cirque d’Allemagne Occidentale à se produire, après le Cirque de Budapest (voir blog01/12/17) sur la piste du Boulevard de Rochechouart, Jérôme Medrano surfe encore une fois sur la rivalité est-ouest, en jouant ainsi sur les tensions entre la République Fédérale d’Allemagne et  la République Démocratique d’Allemagne pour attirer le public dans sa salle.

Le cirque Williams Althoff chez Medrano

Le programme papier imprimé à cet effet dépeint le cirque allemand ainsi : "cirque aussi classique que celui de Budapest ou de Moscou (voir blog08/03/11) plus peut-être, mais d’une autre façon, du cirque équestre à la manière de celui de John Philipp Astley (voir blog07/06/15)…"

Le spectacle proposé sur la piste montmartroise  ne présentait pas que des artistes estampillés Williams, ainsi on pouvait aussi applaudir pour rendre la production plus parisienne: Les Barios (voir blog26/01/11) ou Les Antares  (voir blog27/11/16). Le spectacle comme à l'accoutumé était présenté par Marcellys (voir blog12/05/12) avec la complicité de Loriot (voir blog17 /12/14). Le tout habillé musicalement par Jean Laporte (voir blog10/11/10).

 

Le cirque Williams Althoff chez Medrano
commentaires

Le Cirque Medrano passe le mois de Mars 1953 en Belgique au Palais des Sport de Liège

Publié le 8 Décembre 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier

En 1953, Jérôme Medrano propose en Belgique à Liège dans l’immense Palais des Sport de Coronmeuse, un programme dans des locaux sportifs reconfigurés. La piste avait été installée à une des extrémités avec trois grands gradins en forme de U qui l’entouraient. L’orchestre dirigé par Paul Gasson, se trouvait placé contre la piste et un grand rideau séparait les coulisses de la piste. Quant au programme très fourni il comprenait notamment les animaux du cirque allemand Williams présentés par Adolf Althoff , le frère de Carola Williams, Dany Renz (voir blog17/06/12), Benji et Yves de la Cour(voir blog22/09/16), Pipo (voir blog10/10/11), & Dario (voir blog12/10/11) et la première partie se terminait par la célèbre entrée de la Ford en Folie (voir blog22/11/16) interprétée à Liège par Zibral célèbre comique excentrique et son comparse Dony... 

Le Cirque Medrano passe le mois de Mars 1953 en Belgique au Palais des Sport de Liège
Le Cirque Medrano passe le mois de Mars 1953 en Belgique au Palais des Sport de Liège

Ce spectacle fut malheureusement endeuillé par le décès d’un garçon d’écurie qui, il faut le dire, maltraitait les éléphants du cirque William. A la longue et pendant une répétition un des pachydermes s’est vengé en attaquant son bourreau qui pour se protéger, s’était enfoui sous les gradins, mais rattrapé il fut mortellement piétiné . Jérôme Medrano relate d’ailleurs ce triste épisode dans ses mémoires Une vie de Cirque (voir blog10/114/14) en indiquant à sa femme Violette (voir blog30/04/17) : "un de ces jours je ne donnerais pas cher de la peau de ces garçons s’ils continuent à traiter ces bêtes-là de la sorte".

Moralité si on maltraite un animal il s’en souvient et il se venge, surtout s’il possède une mémoire d’éléphant…

commentaires

Le 6 novembre 1956 le Gala organisé, sur la Piste de Medrano, par le Cirque de Budapest

Publié le 1 Décembre 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier

Suite à l’insurrection de Budapest qui dura du 23 octobre au 10 novembre 1956  (terme désignant la révolte nationale contre la République populaire de Hongrie et contre la politique imposée par l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), et révolte qui se termina par un écrasement sanglant), une soirée de solidarité, dont la recette intégrale fut transmise à la Croix Rouge Hongroise fut organisée sous l’égide de la Croix Rouge Française pour venir en aide aux peuple hongrois.

Le programme présenté fut celui qui avait été proposé du 7 septembre au 8 novembre aux spectateurs du cirque montmartrois (voir blog29/10/14) comprenant les artistes magyars de ce programme auxquels s’étaient joints une quinzaine d’artistes français et parmi ceux-là un certain Jean Richard.

Jérôme Medrano indique dans son livre "Une vie de Cirque" que "la soirée qui fut alors organisée par les artistes de la troupe et leurs concitoyens de Paris fut extrêmement émouvante". Il faut rappeler que cette insurrection avait beaucoup remué les Français à cette époque et de nombreux actes de solidarité avaient eu lieu afin d'apporter autant que faire ce peut un peu d'aide et ce spectacle y contribuait. 

Le 6 novembre 1956 le Gala organisé, sur la Piste de Medrano, par le Cirque de Budapest
Le 6 novembre 1956 le Gala organisé, sur la Piste de Medrano, par le Cirque de Budapest
Le 6 novembre 1956 le Gala organisé, sur la Piste de Medrano, par le Cirque de Budapest
Le 6 novembre 1956 le Gala organisé, sur la Piste de Medrano, par le Cirque de Budapest

.

 

commentaires

Medrano pendant les années 40

Publié le 24 Novembre 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier

Un peu à court d’attractions pendant la seconde guerre mondiale, Jérôme Medrano (voir blog16/10/11) fait appel à des vedettes du théâtre, du cinéma ou du cabaret pour se produire sur la piste montmartroise.

 

Ainsi il engage notamment Pierre Mingaud (voir blog12/02/14) pour un pot-pourri d’acrobaties, Albert Préjean (voir blog06/01/15) dans un numéro d’acrobate à vélo, les fantaisistes  Charpini et Brancaro dans l’entrée de la voyante, ou la comédienne Gina Manès (voir blog02/10/11) face aux fauves. Numéro qui comme on le sait se termina tragiquement et ,n’oublions pas les Chesterfollies (voir blog10/02/11) chères à Gilles Margaritis (voir blog15/10/15).

Cette pénurie d’artistes fut aussi l’occasion d’engager des orchestres, qui proposaient des sketchs musicaux.  C’est ainsi que du 11 au 24 décembre 1942 le grand orchestre de Jo Bouillon fit les beaux soirs de Medrano. Et comme la formule attira du monde, du 8 au 28 janvier 1943 Alix Combelle et sa formation de Jazz, puis du 26 juin au 15 juillet 1943 ce fut le tour du Quintette du Hot-Club de France avec Stéphane Grappelli et Django Reinhardt d'être les vedettes de ces programmes circassiens et parisiens.

Medrano pendant les années 40
Medrano pendant les années 40
Medrano pendant les années 40
commentaires

Le 15 janvier 1930 : la dernière représentation du cirque de Paris

Publié le 20 Novembre 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier

Rien n’est plus triste que la fermeture d’un cirque, et telle est la situation qu’a vécu un certain mercredi 15 janvier 1930 le cirque de Paris, (voir blog23/11/11) ex cirque Métropole ou ex Palace. Cette salle, située aux nunéros 18-20 de l'avenue de La Motte-Picquet, dans le quartier du Gros-Caillou à Paris,  se trouvait dans la réalité au fond d’une courte impasse débouchant sur cette avenue entre ces deux numéros et malgré de bons programmes, elle ne suscita jamais vraiment l’engouement du public parisien même.

Après avoir été pendant un temps un cinéma, la firme Pathé frères avait en effet repris la concession de la salle comme elle l’avait déjà fait pour le cirque d’Hiver (voir blog25/02/11), il fallut se rendre à l’évidence le cirque de la rive gauche n’avait pas à trouver son public.

Le 15 janvier 1930 : la dernière représentation du cirque de Paris
Le 15 janvier 1930 : la dernière représentation du cirque de Paris

Lors de sa dernière représentation  on pouvait applaudir les saillies  comiques de Mylos & Coco, la Troupe Ricono-Sturla, les chiens présentés par Miss Kitty, l’illusionniste comique Rogerson, , la cavalerie présentée par Mme Glasner, Les Marcoli comédiens excentriques, les ours comédiens… l’orchestre était conduit par le Maestro Raymond Brunel (voir blog05/09/11), nommé pour les circonstances Ramon Brunel.

Ce cirque géant de 6 000 à 7 000 sièges, et malgré des ambassadeurs populaires comme Antonet (voir blog16/04/12) & Beby (voir blog15/04/12), ne trouva jamais vraiment un public et même le soir de son inauguration ne fit jamais salle pleine.

Il cessa son exploitation au terme de cette soiré du 15 janvier 1930 et fut remplacé par un cinéma mais ceci est une autre histoire.

commentaires

Le 17 février 1936 au cirque Medrano : le Gala Antonet

Publié le 10 Novembre 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier

Antonet (voir blog16/04/12) un des plus grands Clowns blancs de la première partie du XXème siècle, qui triompha sur les pistes des plus grands cirques du monde, meurt le 20 octobre 1935 d’un cancer de la gorge, laissant une femme dans une situation pécuniaire difficile.

Jérôme Medrano (voir blog16/10/11) avec le soutien du journal "L’Intransigeant" et de la radio parisienne "Radio-Cité" organisa le lundi 17 février 1936 sur la piste montmartroise un grand gala au bénéfice de la veuve du clown.

Le directeur de Medrano dans son livre "Une vie de cirque" (voir blog10/11/14), relate cette manifestation caritative, aussi laissons-lui la plume.

"Les appels faits dans le journal et sur les ondes obtinrent un résultat encore jamais vu : en 48 heures, toutes les places étaient vendues et toutes les vedettes présentes à Paris s’étaient inscrites pour participer au gala….  Jamais on n’avait vu autant de vedettes à la fois dans un même gala. Il y eut aussi sans que personne puisse le soupçonner,  la naissance d’une super vedette, la Môme Piaf (voir blog23/09/13), amenée par Leplée, qui faisait ses débuts en public. Je ne suis pas peu fier, que la grande Edith ait fait ses débuts au cirque Medrano. Ce gala devant une salle archicomble et très élégante fut un succès sans précédent ce qui permit de remettre à Mme Antonet une somme importante qui s’ajoutait aux dons qu’elle reçut directement."

Le 17 février 1936 au cirque Medrano : le Gala Antonet
Le 17 février 1936 au cirque Medrano : le Gala Antonet

Pour la petite histoire le programme de cette manifestation présentait en couverture une création originale signée Paul Colin (voir blog07/10/104) représentant Antonet dans un de ses sacs raffinés.
 

commentaires

Petit florilège de visuels du Cirque de Rouen

Publié le 9 Octobre 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier

Rouen a pu bénéficier de 1855 à 1973 d'un cirque en dur situé à non loin de la place du Boulingrin (voir blog03/10/2013), voici un petit florilège de quelques visuels de cet établissement.

Petit florilège de visuels du Cirque de Rouen
commentaires

Petit florilège du Cirque d'Hiver à la Belle Epoque

Publié le 26 Mai 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier, pantomime

Voici quelques visuels du Cirque d'Hiver (voir blog25/02/2011) fin XIX° début XX° siècle.

On peut lire sur un programme du 13 avril 1906 les noms de Paul et Luigi Fratellini (voir blog25/03/2015), ainsi que le scénario d'une pantomime comique nommé "Tous Auvergnats" musique de M.G. Latour.

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>