Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Articles avec #cinema catégorie

Alexis Gruss Junior comédien

Publié le 13 Février 2012 par cirk75gmkg dans Cinéma

 

AlexisGruss3.jpgEn plus d’être d’un artiste de cirque renommé et reconnu (Clown d’or 2001), Alexis Gruss Junior, est aussi un remarquable comédien, mais peu utilisé par les metteurs en scènes de tout poli. A notre connaissance, seuls deux Claude, Lelouch en 1988 pour "Itinéraire d’un enfant gâté" et Loursais en 1980 pour un épisode de la très célèbre émission télévisée, "Les 5 dernières minutes"  ont fait appel à ses talents naturels de comédien. Si dans le film de Lelouch il tient un petit rôle en M. Loyal, (on peut aussi voir ses fils Firmin et Stéphan jouer Belmondo jeune,), tout autre est sa prestation dans "Du côté du bois de Boulogne" où il joue son propre rôle de Directeur du Cirque Gruss à l’Ancienne.

Gruss&Jeannet1973Ce qui est plaisant dans cet épisode c’est d’apercevoir tous les Gruss (époque 1980), on peut en effet percevoir les parents d’Alexis, Maud et André, sa sœur Martine, son frère Patrick, son épouse Gipsy ainsi que deux de ses enfants, le regretté Armand et Stéphane âgé de 9 ans. De plus cet épisode permet également de voir Pipo junior, Marie-Pierre Benac, Claude Maurel et la magnifique comédienne et directrice du Carré que fut Sylvia Montfort.

5DernieresMinutes-copie-1.jpgEn plus de l’enquête menée de main de maître comme il se doit par le Commissaire Cabrol (Jacques Debary), le grand intérêt de ce téléfilm est de revoir trois numéros de pur cirque. Gipsy nous montre, mais pouvait-on en douter, qu’elle est vraiment une Reine du cirque et reste une des plus grandes fildeféristes, Marie-Benac, (Mary dans l’épisode) ancienne élève de l’Ecole de cirque, réalise avec Alexis et Patrick à la barre russe un saut périlleux en pirouette sur la barre. Enfin Martine, Patrick et Alexis concluent le téléfilm en nous présentant un triple numéro de jockey, montrant tous les trois une belle énergie. Si vous ne connaissez pas cet épisode qui aujourd’hui doit être dans la filmothèque de tous circophile averti, n’hésitez pas à vous le procurer il est en vente sur internet.

commentaires

La tragédie au cirque (1942 & 1947)

Publié le 10 Février 2012 par cirk75gmkg dans Cinéma

 

LaTragedieDuCirque.JPGCirque et tragédie sont deux termes lies dans la mémoire collective et de nombreux scenarios de films misent sur cette angoisse. Parmi les réalisations cinématographiques, deux films ont porté ce titre. En 1942 Karl Anton réalise une première version Avec Leny Marenbach et Rudolf Pack, puis  en 1947 Ake ohberg tourne un remake scandinave avec eva henning, ake ohberg et irma christenson.

Le synopsis est le même: et raconte Dans une petite ville de Suède. Un officier marié rencontre dans un cirque une jeune acrobate dont il tombe amoureux, mais la ville entière s'oppose à cet amour. Le couple s'enfuit en Angleterre et se retrouve dans la misère n'ayant plus que le suicide comme échappatoire. Notons tout de même que dans la version de 1942 un petit cirque de la fin du XIX° siècle et des attractions retiennent l’œil du circophile qui sommeille en certains.

 

commentaires

Le Havre d’Aki Kaurismäki

Publié le 3 Janvier 2012 par cirk75gmkg dans Cinéma

 LeHavre.jpgMarcel Marx, ex-écrivain et bohème renommé, s’est exilé volontairement dans la ville portuaire du Havre où son métier de cireur de chaussures lui donne le sentiment d’être plus proche du peuple. Il a fait le deuil de son ambition littéraire et mène une vie satisfaisante entre le bistrot du coin, son travail et sa femme, Arletty, quand le destin met brusquement sur son chemin un enfant immigré originaire d’Afrique noire. Quand au même moment, Arletty tombe gravement malade et doit s’aliter, Marcel doit à nouveau combattre avec, pour seules armes, son optimisme inné et la solidarité têtue des habitants de son quartier. Il affronte la mécanique aveugle d’un État de droit occidental, représenté par l’étau de la police qui se resserre de plus en plus sur le jeune garçon refugié. Certains vont se demander pourquoi parler de ce très beau film dans un blog consacré au cirque. Pour une raison qui me semble évidente, le rôle du Docteur Becker est brillamment joué par Pierre Etaix. Ce retour au cinéma nous permet de revenir sur le parcours original de ce grand amoureux du cirque.

PierreEtaix.jpgClown, cinéaste, dessinateur, gagman, magicien, affichiste la palette de talents de Pierre Étaix est immense mais toujours construite autour du comique. Il fait ses débuts en se produisant dans des cabarets mais aussi au cirque avec le clown Nino Sa rencontre avec Jacques Tati va lui permettre d’enrichir son registre. Il travaille comme dessinateur et gagman dans le film "Mon Oncle". Devant l'immense succès de ce film il se produit dans le spectacle du créateur de M. Hulot  "Jour de fêtes à l'Olympia". Puis il passe derrière la caméra et réalise des films dont deux sont devenus des classiques "Le Soupirant" et "Yoyo" (voir blog21/01/11 ) où il rend un vibrant hommage au monde du cirque qui le fascine depuis toujours. Devant la raréfaction des artistes de cirque français, Pierre Étaix fonde avec son épouse Annie Fratellini l'Ecole Nationale du Cirque. Enfin tous les deux se produisent en spectacle lui en clown et elle en auguste penadnt les tournées de leur propre cirque, mais aussi en 1970 avec le cirque Pinder. Revoir Etaix c’est tout le cirque qui défile à travers lui!

commentaires

L’Agent OO7 artiste de cirque!

Publié le 18 Décembre 2011 par cirk75gmkg dans Cinéma

0ctopussy2.jpgVoila un titre qui peut paraître à priori incongru et pourtant en 1983, John Glen a réalisé un des plus gros succès commercial de la série: "Octossy", aventure tirée d’un des derniers textes de Ian Fleming. Et cette oeuvre a une qualité particulière pour un  circophile car, dans cet épisode James Bond y fait sa seule incursion dans le monde du cirque. 

JamesBond.jpgDans ce film toujours spectaculaire,  on peut en effet entrevoir Roger Moore déguisé en Auguste de soirée. En effet dans cet épisode  James Bond doit de nouveau  sauver le monde en désamorçant une bombe nucléaire qui doit exploser lors d’une représentation donnée sous le chapiteau d’un cirque itinérant. L’agent OO7 s’oppose cette fois aux projets machiavéliques de Kamal Khan (Louis Jourdan) un avide milliardaire indien allié à une certaine « Octopussy », directrice d’un cirque itinérant. Des palais somptueux de l'Inde à un cirque itinérant en passant par une terrible confrontation dans les airs sur l'aile d'un jet, seul James Bond était  capable de faire échouer les plans d'Octopussy ! Si en cette période de l’année vous avez le temps de revoir cette bluette filmée faîtes le car voir Roger Moore sous le costume d’Auguste, qui lui sied à merveille, vaut son pesant de cacahouètes. 

commentaires

Roselyne et les lions (1989)

Publié le 8 Décembre 2011 par cirk75gmkg dans Cinéma

film9.jpgJean-Jacques Beinex a fait une courte incursion dans le monde du cirque en tournant ce film, dont la partie animale a été signée par le dompteur  Thierry  Le Portier également coscénariste, et dont de nombreuses vues permettent d’entrevoir le cirque en dur d’Amiens. Le scénario relate l’histoire de Thierry (Gérard Sandoz) qui a délaissé ses études pour se consacrer a sa passion, les fauves. Pour apprendre le métier il travaille dans un zoo, où il rencontre Roselyne (Isabelle Pasco) une autre passionnée de félins.  Après quelques galères les deux aspirants dompteurs finissent par être engagés, elle comme dresseuse et lui comme entraîneur au cirque Zorglo.

Roselyne.jpgRaillés par le directeur Armani et le dompteur Markovitch, au comportement machiste, ils se tiennent d'amitié avec le nain Petit Prince, dont le passe-temps favori est la construction de châteaux de cartes.  A l'occasion d'une revente de lions, Thierry obtient de passer une audition avec Roselyne devant l'imprésario Rainer. Celui-ci, fort séduit, les fait engager à Munich dans le plus grand cirque allemand, que dirige le vieux Koenig. A force de travail, ils révèlent des dons étonnants, à tel au point que Koenig, obséquieux, chaperonne Roselyne pour la consacrer vedette, la soumettant à l'épreuve des interviews et des séances de photographies. Thierry s'en irrite et se montre dur envers elle autant qu'envers lui-même, recherchant inutilement le danger.  A la suite d’un trick utilisant une poutre exigé par Koenig, Thierry est blessé. Koenig le fait remplacer par le rigide Klint, qui n'accepte que contraint et forcé : victime d'un sérieux accident avec des lions, il ne dompte plus, depuis, que les tigres. Traumatisé, il se suicide. Du coup, le cynique Koenig propose à Thierry, rétabli, de dompter les tigres. Mais le jeune homme refuse et impose le numéro flamboyant qu'il a préparé avec Roselyne, ce qui leur vaudra les acclamations du public.

 

commentaires

Gina Manès, la plus belle garce du cinéma muet

Publié le 2 Octobre 2011 par cirk75gmkg dans Cinéma

 

Gina-Manes.jpgGina Manès (1883-1993) "la plus belle garce du cinéma muet", "la vamp aux yeux d’émeraude", ou "l’Athéna au regard vert" surnoms donnés à Blanche Moulin actrice de caractère du 7ème art, mais aussi artiste malheureuse du cirque. Dans sa filmographie de plus de 100 films, quatre au moins ("Salto Mortel", "Grock", "La Belle Otero", et "Un belle Garce") sont situés dans de monde la piste enchantée. Dans ce dernier, film de Marco de Gastyne réalisé en 1930, Gina Manes joue le rôle de belle Rosita femme sensuelle et maîtresse de deux dompteurs (père et fils) tous les 2 artistes dans le même cirque.

GinaManesAttirée depuis toujours par le cirque, Gina Manès a eu l'occasion de reprendre pour de vrai, le rôle de dompteuse au Cirque Medrano (voir blog07/04/11) avec les tigres de Roger Spessardy. Le 13 novembre 1942 le spectacle de la matinée s'était déroulé sans aucun incident  mais, lors de la soirée réservée à la presse et aux VIP le tigre Royal, une bête dangereuse refusa de regagner sa place. Gina Manès dans le désir de meubler son numéro, le fouetta. Le fauve la saisit à la tête et la traîna dans la cage. Pendant que le public hurlait d’effroi, Roger Spessardy essaya en vain de faire lâcher prise le félin. Et c’est un garçon de piste qui parvint à dégager la malheureuse, qui fut conduite à l’hôpital Marmotan où l’on constata qu’elle était atteinte d’une quarantaine de morsures ou de coups de griffes, dont aucune heureusement n’était grave.

Salto_Mortale2.jpgGina Manès resta à jamais marqué par cet accident et ne reprit jamais ses incursions dans la cage aux fauves. Pour être complet le même tigre récidiva le 24 septembre 1943 au cirque Albert Rancy (voir blog22/09/11), installé au Grand Palais, en envoyant son dompteur, Roger Spessardy (frère de Charles Spiessert, cèlèbre directeur du Cirque Pinder) à son tour à l'hôpital. 

 

commentaires

Variétés (1935)

Publié le 28 Septembre 2011 par cirk75gmkg dans Cinéma

varietes.jpgFilm franco-allemand, de Nicolas Farkas, sorti en 1935, avec Jean Gabin, Fernand Gravey et Annabelle, d’après le livre de F. Hollaender. Pour les scènes d’acrobatie au trapèze le film a bénéficié des conseils techniques de Maurice de La Grange, un des maitres de l'acrobatie dont l'épouse Chrysis de La Grange fut une "reine" de la corde lisse, et, d'Edmond Reinat qui avec Louis Souchot, Joan Tanya, "les 2 Marcès" et Mme Alexime prètaient physiquement  leurs connaissances  acrobatiques aux personnages.

varietes2.jpgLe scénario est le mélo habituel (type Andromaque) que l’on est en droit d’attendre pour ce type de cinéma : Georges (Jean Gabin), Jeanne (Annabelle) et Pierre (Fernand Gravey) sont tous trois trapézistes et forment un groupe sous le nom de "Trois Maxime". Georges amoureux de Jeanne charge Pierre de la demander en mariage. Or Jeanne est éprise de Pierre et quand elle comprend qu'il venait pour Georges, laisse éclater ses larmes.  Une querelle entre Pierre et Georges fait craindre un drame lors du numéro des "Trois Maxime". Et effectivement un accident survient , mais au dernier moment, Georges rattrape Pierre.

commentaires

Achille acteur au cinéma

Publié le 20 Septembre 2011 par cirk75gmkg dans Cinéma

Achille Zavatta célèbre artiste du cirque, n’a pas seulement hanté la piste, il a été aussi présent sur les plateaux de cinéma et on trouve son nom dans le générique de quelques films.

Trapèze

Achille a été engagé en 1956 pour un rôle de clown dans le film de Carol Reed « Trapèze » (voir blog18/11/10) qui procurait en outre un cachet confortable avec l’avantage, c’était inscrit dans son contrat, de figurer au générique en vedette américaine. Mais à la suite d’une lubie du metteur en scène, le célèbre auguste fut remplacé par un nain et cela malgré ses protestations. En compensation Zavatta fut bombardé « Conseiller  Technique », une vrai sinécure, car il passa toutes les journées du tournage au bar du cirque.

 du sang sous le chapiteau2Du sang sous le chapiteauL’année suivante on le voit dans "Du sang sous le chapiteau", film de Georges Péclet  tourné au Cirque Triomphe où Achille présente son célèbre numéro  "Zavatarzan et les lion royaux". Ce film policier relate l'assassinat d'un clown en public pendant son numéro. Un inspecteur déguisé en clown enquête. Deux autres crimes seront commis avant que le coupable ne soit démasqué : le nain amoureux d'une étoile de la troupe. Dans ce film figure également au générique Lydia Zavatta, la fille d’Achille.

 La-Jument-VerteLa-Jument-Verte2

En 1958, Claude Autant-Lara lui propose le rôle du facteur Déodat dans le film qu’il tourne avec Bourvil d’après la nouvelle de Marcel Aymé, « La jument verte ». A le sortie de ce film de nombreuses propositions sont faites à Zavatta qui restent sans réponses de sa part, car il est en contrat avec Amar. Comme on le voit la carrière cinématographique d’Achille est vraiment peu fournie.

 

 

commentaires

Portrait d'un Assassin (1949)

Publié le 12 Septembre 2011 par cirk75gmkg dans Cinéma

PortraitD-UnAssassin.jpgFilm français de Bernard Roland et Henri Decoin, qui devait à l’ origine, être dirigé par Orson Welles.

PortraitD'UnAssassin1Ce mélo, emprunt d’une noirceur profonde relate l’histoire de Jean, dit "Fabius le téméraire" acrobate dans un cirque où chaque soir il risque sa vie en fonçant à motocyclette sur une piste verticale nommé "le Mur de la Mort". Il vit en compagnie de Martha, brave fille prête à le tirer de tous les mauvais pas. Un soir, très éméché, il regagne sa roulotte après avoir tiré dans la rue sur une inconnue, qu'il prenait pour sa femme. Mais il s'est trompé de cible, et l'a d'ailleurs ratée. Sa victime, Lucienne à peine blessée, est une célèbre imprésario, qui lui propose d'organiser un numéro particulièrement spectaculaire, le double looping de la mort en automobile. Elle le persuade qu'il est le seul capable de rééditer cet exploit, qui a coûté la vie à son précédent titulaire, l'intrépide Paul Beckmann.

PortraitD-UnAssassin3.jpgPfeiffer, directeur d'un des plus grands cirques de Paris, se dit prêt à financer l'événement. Fabius hésite, un ancien amant de Lucienne, Éric, le corps mutilé à la suite de sauts périlleux exécutés à sa demande, le met en garde contre cette créature maléfique qui sème la mort sur son passage, après avoir séduit tant d'hommes. Mais le jeune homme est subjugué par l'irrésistible Lucienne. Il met au point avec son ami Fred un maquettiste, les détails du numéro de haute voltige qu'il accomplira en grandeur nature. Pour prix de son courage, Lucienne se donne à lui. Pendant ce temps, Martha le remplace dans son numéro habituel d'acrobate, mais une fausse manœuvre, due à son inexpérience, se solde par une chute mortelle. Fabius, effondré, se venge en abattant Lucienne, puis s'en va exécuter impeccablement son numéro devant une foule en délire, avant de se livrer à la police.

PortraitD'UnAssassin2Film tourné au lendemain de la guerre, Roland Bernard semble tirer son inspiration de Duvivier, Grémillon ou Carné, et il parvient à installer un climat très fort, remarquablement servi par une pléiade de grands acteurs dans les seconds rôles. Les premiers rôles sont tenus par Maria Montez, parfaite en mentor vénéneuse à défaut d’être une grande actrice, et par un Pierre Brasseur qui apporte sa candeur qu’il masque par une fausse témérité. On peut certes reprocher à Portrait d’un Assassin de petites faiblesses de scénario (le personnage joué par Von Stroheim aurait pu être bien plus développé) mais le film se révèle assez puissant par les caractères qu’il dépeint et les scènes du Mur de la Mort.

Dernier point et non des moindres, ce film permet aux circophiles de voir l’apparition des Frères Fratellini  dans leur propre rôle, ainsi que le présentateur du Cirque Rancy: Natol (voir blog19/11/2013).

commentaires

De l'eau pour les éléphants

Publié le 3 Mai 2011 par cirk75gmkg dans Cinéma

DeL-EauPourLesElephants.jpgTiré du livre à succès de Sara Green, (Water for Elephant) alliant peinture sociale et affaire de coeur, le film de Francis Lawrance avec Robert Pattinson, Christoph Walz et Reese Witherspoon sort demain sur les écrans français.

 

L'histoire se situe en 1931, lors de la période de Grande Dépression aux Etats-Unis. A la suite d'une tragédie familiale, Jacob Jankowski, un jeune étudiant en école vétérinaire, se retrouve subitement plongé dans la misère et rejoint par hasard un cirque itinérant de seconde classe. Il se fait accepter en échange des soins qu'il pourra apporter aux animaux et ne tarde pas à tomber sous le charme de la belle écuyère Marlène. 

Derrière la beauté et la magie du cirque, Jacob découvre un univers impitoyable et miséreux. Lorsqu'une éléphante rejoint le cirque, Marlène et Jacob se rapprochent l'un de l'autre et préparent un nouveau spectacle qui permet un temps de renouer avec le succès.Mais leurs sentiments deviennent de plus en plus perceptibles et sous les yeux d'August, cette histoire d'amour les met irrémédiablement en danger, car Marlène est l'épouse du directeur du cirque, un être violant et totalement imprévisible.

commentaires
<< < 10 11 12 13 14 15 > >>