Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

De "Première Rampe" à "New Generation"

Publié le 19 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Festivals

PremiereRampe.jpgLe Prince Rainier III n’a pas seulement créé le "Festival International du Cirque de Monte-Carlo", il est aussi à l’origine d’une autre manifestation moins célèbre, nommée "Première Rampe" dont la première édition s’est déroulée en 1987. Cette idée de réunir de jeunes artistes de moins de 18 ans venus de tous horizons, a germé dans l’esprit de Jean-Claude Gondeau et chaque année avec l’aide du Kiwanis Club de Monaco il est la cheville ouvrière de cette manifestation qui se déroule devant le Prince souverain et sous le cadre prestigieux du chapiteau de Fontvieille. Comme son grand frère le Festival, cette manifestation un hymne officiel (Première Rampe Monaco) composé par Carmino d’Angelo, et un jury comprenant des personnalités du monde de la piste. Les meilleurs numéros étaient récompensés par des "K" (comme kind) d’Or, d’Argent ou de Bronze.

 NewGeneration2.jpgCette manifestation ayant cessé en 2011 aussi, en 2012 le Comité d’Organisation du Festival International du Cirque de Monte-Carlo, a décidé de faire renaître cette manifestation, sous une autre forme et sous l’appellation de "New Generation". Notons que la présidence d’honneur a été dévolue à la Princesse Stéphanie et que sa fille ainée: Pauline assure elle-même la présidente du jury. Cette année "New Generation" se déroulera les 1er et 2 février 2014 toujours sous le chapiteau de Fontvieille et pour la 3ème fois les lauréats seront récompensés par les Juniors d’Or, d’Argent ou de Bronze.

 

 

commentaires

Windsor Klébert Laferrière, un circophile chez les immortels

Publié le 17 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

LaferrièrebisNé à Port-au-Prince le 13 avril 195, Windsor Klébert Laferrière dit Dany Laferrière est un écrivain québécois d’origine haïtienne, lauréat en 2009 du Prix Médécis pour son roman "L’énigme du retour". Le 12 décembre 2013, il est élu au premier tour de scrutin au fauteuil "n°2" de cette illustre assemblée, fauteuil qui fut aussi celui de Montesquieu et d’Alexandre Dumas fils. Une première, autant pour le Canada  et le Québec que pour Haïti. Pour la petite histoire, mentionnons que Dany Laferrière est un amateur éclairé en Arts de la piste, et gageons qu’un jour il puise écrire un roman sur le cirque.

 

 

commentaires

Rainier III, le prince qui a changé l’image du cirque

Publié le 16 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

Rainier1.jpgNé le 31 mai 1923 Rainier, Louis, Alexandre, Maxence, Bertrand Grimaldi, a, au cours de son long règne de 56 ans cultivé quelques passions. Il était non seulement un philatéliste éclairé, mais aussi un collectionneur averti en bronzes animaliers. En 1974, année du 25ème anniversaire de son règne, il y a quarante ans, Rainier III, passionné de cirque et grand connaisseur des arts de la piste, a créé une manifestation d’un genre nouveau qui est devenu aujourd’hui le rendez-vous incontournable des artistes de cirque rêvant d’être honoré par ses pairs en recevant un Clown d’Or ou d’Argent comparables aux Oscars. L’objectif principal du Prince était  de donner une renaissance au cirque, cet univers à part, où tout est possible car tout est vrai, et qui vivait à cette époque dans un état quasi comateux. Le Prince lors d’une conférence de presse avait annoncé que la raison de cette manifestation était de "distinguer les meilleurs numéros et de promouvoir le cirque dans le monde".

Rainier2.jpgEn créant ce festival, Monaco tirait la sonnette d’alarme au moment précis où à l’exception de quelques familles réputées pour le respect du public et pour la qualité et la présentation de leur spectacle, le cirque européen menaçait de s’endormir pour de bon. Dans les premières années de la manifestation, le jury qui attribuait les récompenses était surtout composé de personnalités issues du monde du spectacle, de l’audiovisuel voire des arts. A partir de 1983 les membres constituant le juryestsont devenus plus professionnels par l’apport des directeurs de cirque, qui il faut bien le dire, boudèrent au début ce festival. A part les Bouglione, les Togni et les Orfei, peu de familles des arts de la piste étaient présentes lors des premières éditions. Un des grands apports du Prince a été de maintenir à flot ce festival qui n’avait pas au début la renommée qu’il a aujourd’hui. Depuis le décès du Prince Rainier III, le 6 avril 2005, sa fille la Princesse Stéphanie a repris le flambeau et s’implique pleinement dans la conception et l’organisation du Festival avec un souci majeur le respect du cirque traditionnel avec animaux.

Le Prince Rainier III le rénovateur du cirque.

 

commentaires

Michel Bruneau: un fondu du cirque !

Publié le 15 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

Michel-BruneauNé en 1940 dans une famille monoparentale demeurant à Antony, le jeune Michel Bruneau ressent très tôt, dans cette bourgade de la banlieue sud de Paris ses premiers émois circophiles, lors des montages place du Général Leclerc de certains chapiteaux ayant pour nom : Bostok (voir blog25/03/2011), Zoo-Circus (voir blog06/01/2012) ou Fanni (voir bog20/05/2011)... Le cirque devient alors pour le jeune Michel une telle passion qu’il lui arrive de faire l’école buissonnière pour être présent lors l’installation de ces établissements voyageurs. Rendant ici ou là de menus services lors de leur installation, il est récompensé quelques fois par une place pour assister au spectacle. Pas très accro. selon ses dires à l’école, il obtient néanmoins son certificat d’études, ce qui lui permet de devenir apprenti électricien, où il apprend, à la massette et au poinçon, l’art du percement de trous de tous calibres dans le béton afin de faire passer des tubes électriques. En parallèle le jeune Bruneau suit des cours de photos et cinéma où un de ses professeurs, lui indique que le meilleur endroit pour saisir le mouvement et l’esthétisme reste le cirque. Et c’est ainsi qu’il rode dans les établissements parisiens avec une préférence pour le cirque d’hiver Bouglione, dont il devient rapidement un familier.

Massy1994Ses études terminées, il entame une carrière de photographe à la RTF qui deviendra quelques années plus tard l’ORTF. Mais sa passion pour les arts de la piste reste tenace et coup de chance il fait connaissance de l’attaché de presse du Cirque Pinder-ORTF. Puis il se lit avec Robert Vasseur le directeur de ce cirque, avec Carmino d’Angelo le chef d’orchestre, ainsi qu’avec Jean Richard et Achille Zavatta. Il devient responsable Technique du service vidéo d’une grande firme automobile tout en continuant d’entretenir sa passion du cirque. Et c’est ainsi qu’il organise à Massy, ville où il demeure désormais, la venue pour les soixante quinze ans d’Achille Zavatta et de son cirque. Et au cours du cocktail clôturant la soirée, Zavatta émet l’idée de créer une grande manifestation circophile dans la cité massicoise. Le Député-Maire de la ville, à l’époque Claude Germon, avec qui Achille a cette conversation met un défi son adjoint, Michel Bruneau, d’organiser une telle manifestation. Après avoir fondé une association qui produira cet évènement, Michel Bruneau propose de prolonger à Massy le Festival Mondial du Cirque de Demain manifestation sans animaux (voir blog13/01/2014), en présentant sur 3 jours une sélection des lauréats de l’année du dit festival et en y ajoutant une compétition spécialement réservée aux dompteurs et dresseurs. Et c’est ainsi que les 1er, 2 et 3 février 1991 se tient à Massy le "Concours des Dresseurs du Festival Mondial du Cirque de Demain". Une seconde édition se déroule les 31 janvier et 1er et 2 janvier 1992 sous le chapiteau du Cirque Arlette Gruss installé dans le parc Georges Brassens à Massy. L'année suivante, du 15 au 17 janvier 1993, le Concours de Dresseurs change de nom et devient  officiellement "Festival International du Cirque de Massy"avec la création des "Chapiteaux de Cristal" récompensant les numéros d'animaux.

 BruneauAujourd'hui cette manifestation, totalement indépendante du Festival cher à Dominique Mauclair (voir blog14/01/2014), s'enorgueillit d'avoir acquis une véritable notoriété qui la place parmi les principales manifestations mondiale de l'art de la piste, avec des pistes d’or, d’argent ou de bronze qui récompensent les meilleurs numéros. En 2011, parait aux éditions Riveneuve un livre de ses souvenirs dont Michel Bruneau a confié la mise en forme à Didier Richard, autre grand aficionado de la piste. Toujours organisé par l’Association du Festival International du Cirque de Massy dont le Président reste Michel Bruneau, la 22ème édition se tiendra du au parc Georges Brassens de Massy du 23 au 26 janvier.

commentaires

Dominique Mauclair, une existence toute dédiée au cirque

Publié le 14 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Personnalités

DominiqueMauclair.jpgNé à Paris le 4 juin 1929, Dominique Mauclair a consacré une grande partie de sa vie et de sa carrière professionnelle au monde du spectacle en général et au cirque en particulier. Ses premiers contacts datent de l’après guerre où il joue avec des orchestres New-Orleans, dans les caves de Saint-Germain-des-Près, du banjo. En 1950 il devient journaliste spécialisé dans les arts du spectacle, puis s’oriente, à partir de 1955, vers le monde du cirque ce qui lui permet de devenir responsable de presse au cirque Napoléon Rancy puis administrateur de cirques. Avec Louis Merlin (voir blog14/02/2012) il va créer en 1958 le Gala de la Piste et en 1974 il préside cette institution qui vient en aide aux anciens de la piste. De 1983 à 1986 à la demande de Jack Lang il prend la présidence du Cirque national français dirigé par Alexis Gruss (voir blog13/02/2012), et en 1985 il devient vice-président de l’Ecole supérieure des arts du cirque à Chalon-sur-Saône. Parallèlement il intègre la station de radio Europe1 en tant que responsable du service de presse puis sillonne la France en animant un programme de jeux et de variété, avec le Podium Electronique, puis de 1967 à 1989 il devient directeur de marketing chez Disney Productions.

Demain01Mais pour beaucoup son nom reste lié au Festival Mondial du Cirque de Demain qu’il crée en 1977. Lors d’un entretien accordé en 2009 à Arte il relate la genèse de cette manifestation, laissons lui la parole. "Tout est parti indique-t-il d’un hommage que nous voulions rendre à un homme qui a beaucoup apporté au cirque: Louis Merlin…Nous avions créé tous les deux le Gala de la Piste, un gala annuel lors duquel les plus grands artistes du monde entier venaient se produire au bénéfice des artistes plus âgés…Louis Merlin nous a quitté en 1976…et j’ai proposé aux membres du conseil d’administration (de la Piste) de faire une manifestation portant son nom… Voilà comment en 1977, nous avons organisé parallèlement le gala de la Piste et la veille, le premier embryon du festival, lequel ne s’appelle d’ailleurs encore ni festival, ni cirque de demain, mais "Bourses Louis Merlin", et dont l’objet était de fournir un soutien financier à des artistes débutants et non issus du monde de la piste mais des écoles de cirque. Et malgré une audience assez faible l’ambiance est enthousiasme, la formule sera répétée chaque année, sauf en 1999, à cause de la tempête qui a détruit dans la nuit du 26 décembre le chapiteau du cirque Arlette Gruss. Cette 22ème édition se tiendra une année plus tard du 2 au 5 février 2001 au Cirque d’hiver Bouglione.

 

Médaille2Membre du Club du cirque (voir blog01/12/2010), auteur de nombreuses séries télévisées, de films sur le cirque, metteur en scène de spectacles sur le cirque Dominique Mauclair est l’auteur de nombreux ouvrages sur le monde de la piste, parmi lesquels on peut citer "Planète Cirque", "Un jour aux Cirques" ou "Histoire du Cirque". Depuis 2003 il a quitté la présidence de l’Association Française pour le Cirque de Demain qu’il a laissé entre les mains actives d’Alain Pacherie(voir blog17/04/2013) l’actuel directeur du Cirque Phénix. Pour la 35ème édition du Festival, Dominique Mauclair sera la Président du Jury, composé d’anciens lauréats et de responsables d’entreprises de spectacles, jury qui décernera aux lauréats tels aux Jeux Olympiques des médailles d’or, d’argent et de bronze, récompenses qui permettent aux artistes honorés de trouver des contrats dans les plus prestigieux cirques, music-halls ou autres salles de spectacles de variété et donc d’avoir le pied à l’étrier d’une longue et belle carrière artistique.

commentaires

Les Festivals de cirque de janvier

Publié le 13 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Festivals

 

Comme le vigneron ou le berger, le circophile a son propre calendrier et, janvier est le mois où les plus importants festivals de cirque que sont: Monte-Carlo, Demain et Massy ont lieu.

 

Monte-Carlo.jpgLe plus ancien et le plus prestigieux des festivals est celui de Monte-Carlo, créé en 1973 par la volonté d’un amateur éclairé: le Prince Rainier III, rappelons qu’à cette époque, le cirque est ressenti par beaucoup comme un spectacle dépassé voire ringard. Le Prince, grand amateur de cirque, décide de créer en sa Principauté une compétition mondiale où les meilleurs numéros seront récompensés par des "Clowns d’or, d’argent et de bronze". A cette époque la Principauté ne dispose que d'un emplacement libre: l'esplanade de Fontvieille. On propose ce lieu aux Bouglione, appelés à assurer la partie technique et opérationnelle, pour installer leur chapiteau. Malheureusement aux dates prévues la piste des "Rois du cirque" doit être à Nice, aussi les organisateurs décident de remettre la première édition de cette manifestation l'année suivante, du 26 au 30 décembre 1974. Aujourd'hui et depuis le décès du Prince Rainier III, sa fille la Princesse Stéphanie est la cheville ouvrière de la manifestation et à ce titre s’implique pleinement dans la conception et dans l’organisation du festival avec le souci majeur de respecter le cirque traditionnel avec animaux et de sélectionner les meilleurs numéros internationaux. En 2014 la 38ème édition se tiendra du 16 au 26 janvier à Fontvieille et le jury sera, comme chaque année, présidé par la Princesse Stéphanie.

  

Demain.jpgLe Festival Mondial du Cirque de Demain, nait le mercredi 5 janvier 1977 au Cirque d'Hiver Bouglione, lors d’un spectacle présidé par Guy des Cars et récompense chaque année les meilleurs artistes de moins de 25 ans. Lors de la première édition les jeunes artistes sont récompensés par les "Bourses Louis Merlin" (voir blog14/02/2012). Et ce n'est qu'au cours de la 3ème édition, le 26 juin 1979 sous le chapiteau du Cirque à l'Ancienne dirigé par Alexis Gruss, que les "Médailles d'or, d'argent et de bronze", les actuelles récompenses de ce Festival font leur apparition. Lors de la 1Oème édition en 1987 voit la création en parallèle d’un "Festival Mondial du Cirque de l'Avenir" récompensant les artistes de moins de 20 ans. A la base de la réussite de cette manifestation sans animaux et mondialement reconnue, un homme Dominique Mauclair journaliste spécialisé dans le monde du spectacle et des bénévoles, groupés au sein de l’Association française pour le cirque de demain. En 2003 Dominique Mauclair passe la main et c’est désormais Alain Pacherie (voir blog17/04/2013)l qui préside ce festival qui se tient sous le chapiteau du Cirque Phénix. Depuis plusieurs années ce festival fait étape au Québec devenant une manifestation vraiment mondiale. La 35ème édition  de ce festival se tiendra du 23 au 26 janvier et le jury sera présidé cette année par son père fondateur Dominique Mauclair.

 

Massy2014.jpgLe Festival International du Cirque de Massy est né d'un constat: pas d'animaux au Cirque de Demain, d'un homme grand amateur de cirque: Michel Bruneau et, d'une municipalité: Massy, ville située à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Paris. Comme nous l'avons dit le Festival Mondial du Cirque de Demain est une manifestation où les animaux sont absents. Le député Maire de Massy à l’époque, Claude Germon et l'un de ses adjoints, Michel Bruneau véritables fans de cirque le regrettent, aussi ils proposent de prolonger le Festival Mondial du cirque de Demain de trois jours en présentant une sélection des lauréats de la XIV° édition en ajoutant une compétition spécialement réservée aux Dompteurs et Dresseurs. Ainsi les vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 février 1991 se tient à Massy le "Concours des Dresseurs du Festival Mondial du Cirque de Demain". Puis une  seconde édition se déroule les 31 janvier et 1er et 2 janvier 1992 sous le chapiteau du Cirque Arlette Gruss installé dans le parc Georges Brassens à Massy. L'année suivante, du 15 au 17 janvier 1993, le "Concours de Dresseurs" devient Festival International du Cirque de Massy avec la création des "Chapiteaux de Cristal" récompensant les numéros d'animaux. Aujourd'hui cette manifestation s'enorgueillit d'avoir acquis une véritable notoriété qui la place parmi les principales manifestations mondiale de l'art de la piste. Toujours organisé par l’Association du Festival International du Cirque de Massy dont le Président reste son créateur Michel Bruneau. La 22ème édition se tiendra du 23 au 26 janvier, (cette année aux mêmes dates que le Festival Mondial du Cirque de Demain) et le jury sera présidé en 2014 par Sergio, notre M. Loyal national (voir blog04/01/2011).

 

Espérons que ce facheux doublon des dates de Demain et de Massy ne se reproduira plus, car si pour les directeurs de salles de spectacles ou autres agences artistiques, il est certainement commode pour eux de regrouper leur venue sur une semaine, Paris et Massy ne sont pas loin, pour voir en quatre soirées tous les artistes des deux manifestations, pour l’amateur lambda cette année, il sera obligé de faire un choix, il ne peut assister aux deux séances de remise de prix car elles ont lieu en même temps et c’est fort dommage.

 

commentaires

Kooza, non Couci Couça !

Publié le 12 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Programmes

C du Soleil09 Oui tel est le sentiment ressenti à la sortie de ce spectacle, vu le 2 janvier2014 à 20h00. Déjà la séance est tronquée de deux numéros et demi. Le "Charivari" est incomplet, aucun équilibre sur boule, le "Main à main", ainsi que la "Roue de la mort" sont totalement absents et cela sans aucune explication, ni numéro de remplacement. Peut être que les artistes avaient mal supporté les agapes du nouvel an ?  Ou, suite à l’accident qui a eu lieu le 1er novembre dernier à Las Vegas lors du spectacle "ZarKana" et non "Kooza" le Cirque du Soleil a décidé de retirer dans tous ses spectacles la "Roue de la mort" ? Le manque de communication de cette entreprise multinationale de spectacles permet toutes les suppositions je vous laisse le soin de juger!

cirque_kooza_002.jpgDe plus, par rapport à "Alegria", "Saltimbanco" ou "Corteo" (voir blog10/11/2011), le spectacle semble un assemblage hétéroclite de numéros, la plupart de haute facture, mais sans véritable fil conducteur, et c’est justement ce liant qui faisait la signature du Soleil. Et ce n’est pas, la bande de trois excentriques insipides qui donnaient un ton à ce spectacle ! Dommage car avec les personnages du Naïf (que le programme appelle l’Innocent) et du Génie (nommé par un bel anglicisme Trickster) on aurait pu avoir un vrai fil conducteur. Tout cela vient d’une faible mise en scène due au talent de David Shiner ; mais tout le monde n’est pas Franco Dragone (Alegria et Saltinbamco) ou Daniele Finzi Pasca (Corteo), mais reprenons par le début.

cirque_kooza_001.jpg Après un Charivari tronqué, (voir plus haut), apparaît un numéro de contorsions orchestré par trois artistes mongoles ; puis une artiste russe Yulia Korosteleva nous gratifie d’une faible prestation au trapèze balan exécuté avec la complicité bienveillante d’une longe. Heureusement l’intérêt revient avec le beau numéro réalisé par Anna Stankus qui manipule ses cerceaux comme des bâtons de majorette. La première partie entrecoupée par les facéties, et pas toujours du meilleur goût, de nos trois fastidieux hurluberlus se termine en apothéose avec les funambules de l’impossible : "Los Quiros" Clown d’or 2002 comprenant outre Angel, Roberto et Vincente Quiros deux Colombiens Flouber et Jhon Brayan Sanchez. Evoluant sur deux câbles d’acier à hauteur différente, et sans aucune protection, ces artistes réalisent un programme à couper le souffle où on peut voir : sauts à la corde, sauts de mouton, assauts d’escrimeurs, pyramide humaine, équilibre de Roberto sur chaise elle-même en équilibre sur une tige portée par ses frères Angel et Vincente. En plus Los Quiros ont le don de communiquer avec le public ce qui donne un plus à ce moment magique où suspense et frisson sont garantis.

Equilibre sur chaisesDans la seconde partie, toujours entrecoupée par nos trois lascars poussifs, outre un ballet de danseurs déguisés en squelettes, on trouve au programme du monocycle, de l’équilibre sur chaises et de planche sautoir. Le pas de deux sur monocycle est réalisé Youri Chavro, avec comme partenaire, non pas Diana Alechenko avec qui il a décroché en 1996 une Médaille d’or 1996 du Festival Mondial du Cirque de Demain, mais avec une nouvelle complice Olga Tutynina. Le duo réalise tous les équilibres d’un pas de deux non pas au sol ou sur le dos d’un cheval mais sur un monocycle, un grand moment de cirque !. Autre exhibition exceptionnelle le prodigieux numéro d’empilement et d’équilibre sur chaises de Zhang Gongli (Médaille d’or 2001) exécuté par son double, non son clone Yao Deng Bo. Là pas de fioriture, de roulement de tambour, d’effet spéciaux, la grâce à l’état pur. Et si cet artiste utilise un moment une longe c’est simplement pour sa sécurité et non pour l’aider dans son entreprise. Pour terminer la soirée un numéro de planche sautoir comprenant 17 artistes réalisant double saut périlleux sur échasses, quintuple saut périlleux voire triple saut périlleux rattrapé en troisième hauteur. Un beau final, ce qui est important pour faire oublier à un public enthousiasme, les numéros absents portant prévus au programme. En résumé un bon spectacle mais pas un spectacle exceptionnel comme nous avait habitué depuis plusieurs tournées le Cirque du Soleil.

commentaires

Programme Medrano ou Rancy, une petite énigme ?

Publié le 2 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Programmes

Rancy1935.jpg Médrano36 J’ai sous les yeux deux programmes des années 1936-1937, d’un spectacle totalement identique de deux cirques renommés, le cirque Médrano période voyageur et le cirque Rancy. Leurs deux programmes dont les couvertures, elles différentes, sont reproduites ci-dessus, présentent les mêmes informations tant au niveau des photographies, de la présentation et des artistes. On pouvait ainsi applaudir :

    1, 2, 3 L’orchestre sous la direction de M. Vapenik,

    4  Le Quadruple Tandem avec Tilly et Henry Rancy et Salem, Bendol,

    5  Le Grand Charivari avec tous les Augustes,

    6  Clever Henriquez, contorsionniste au trapèze,

    7  L’enigmatique Osaka ???

    8  Henry Rancy, présentation équestre,

    9  Les 10 Hadji Hali, la meilleure troupe actuelle de sauteurs Marocains,

  10  Théodore et Charley, les populaires clowns français,

  11  Les 6 Wong Chio Tsching (Troupe asiatique),

  12  Les 2 Clerans, sensationnelle attraction aérienne,

  13  Les 9 Frilliams, dans leurs jeux icariens,

  A l’Entracte ne manquer de rendre visite au capitaine Werner Ritter, le plus petit homme du monde

  14  Orchestre,

  15  Le fils de la Jungle Togare, le magnifique dompteur au torse nu, qui fit courir tout Paris à Médrano présente son groupe de Tigres Royaux,

  16  Miss Jardys, gracieuse trapéziste,

  17  Chez les Djiguites, fantaisie équestre présentée par Mme et M. Rancy,

  18  La troupe des Lilliputiens de Ritter, équilibristes, danseurs, comédiens,

  19  Cairoli-Philip-Carletto, les fameux Clowns du Medrano Paris.


Medrano00.jpg Même si j’ai une petite idée sur la réponse, mais je n’ai aucune preuve formelle, aussi un des mes fidèles lecteurs peut-il m’en dire plus sur ce transfert de la totalité d’un programme du cirque Médrano au Cirque Rancy ?

Merci par avance à celle ou celui qui m’apportera la reponse. 

Bonne année à toutes et à tous !

commentaires

Henri Réchatin dit Henry’s (1931 2013)

Publié le 1 Janvier 2014 par cirk75gmkg dans Aériens

Harry-s.jpgNé le 12 mars 1931 dans une famille d'acrobates, Henri Réchantin, funambule mondialement reconnu pour ses performances hors du commun réalisées sans protection, était détenteur de nombreux records d’endurance, comme celui du couple en équilibre sur un câble qu’il porte en 1965 avec sa femme Janyck, à 174 heures. Pendant des décennies, Henry's va marcher ou se déplacer à moto sur un câble voire même s’asseoir en équilibre précaire au-dessus du vide. Il réitère ce dernier exploit aussi bien au sommet de plusieurs buildings, mais aussi au Grand Canyon, aux Chutes du Niagara ou à 3.842 mètres d'altitude à l'extrême bord de la terrasse de l'Aiguille du Midi,

Harry-s2.jpg Parmi ses nombreuses prouesses on retiendra qu’à 25 ans, il entreprend un Tour de France sur des échasses, il parcourt 4400 kilomètres en 100 jours. En 1965, il traverse la Loire, en un peu plus de deux heures, sur un câble de 1,6 kilomètre de long, à 250 mètres au-dessus du barrage de Grangent, à Saint-Etienne. En 1973, il reste en équilibre pendant 6 mois sur un câble installé au-dessus d'un supermarché stéphanois. En septembre 87, il traverse le stade Geoffroy Guichard d’angle à angle lors d’un match de football. Le 13 juin 1990, il traverse de nouveau la Loire, à Nantes, avant que le pont de Cheviré ne soit achevé

Harry-s.jpg L'artiste avait officiellement en 2006 stoppé une carrière débutée à l'âge de sept ans, mais le 4 septembre 2011, et pour fêter ses 80 ans Harry’s avait réédité sur un fil tendu entre deux immeubles ses plus grands classiques Depuis ce dernier tour de piste Henri Réchatin, supportait mal la récente dégradation de son état de santé. Aussi le 27 décembre 2013 à son domicile à Saint Etienne il a mis fin à ses jours. Un livre paru en 2008 aux éditions Abatos ainsi qu’un site rappellent ses plus beaux exploits réalisés sans protection, car disait-il c’était le goût du risque qui le motivait. En 2000, le Guinness Book, le livre des records l'avait consacré le plus grand funambule du monde. 

commentaires

Les trophées 2014 du Festival International du Cirque de Massy

Publié le 31 Décembre 2013 par cirk75gmkg dans Festivals

MassyDiplome.jpg Le Festival International du Cirque de Massy est une compétition qui rassemble depuis 22 ans une palanquée de numéros exceptionnels. Et qui dit compétition dit forcément palmarès avec son lot de récompenses.

MassyPiste de cristalLors des 18 premières éditions, les artistes primés recevaient des "Pistes de Cristal" et les numéros avec animaux étaient honorés par des "Chapiteaux de Cristal". Rappelons qu’à l’origine ce festival était un concours pour dresseurs et dompteurs.

Massy En 2011, les trophées ont radicalement été modifiés lorsque le chapiteau de Francesco Bouglione fut utilisé par Michel Bruneau, le Président fondateur de l’AFICM. Les artistes étaient désormais récompensés, peut être fallait-il y voir un pendant aux récompenses monégasques, par des "Piste d'Or", d'Argent" et de Bronze" A ces 3 prestigieuses récompenses existent aussi certaines années un "Prix du Président de la République", un "Prix de la ville de Massy" et un "Prix spécial du Jury".

Massy.Piste.jpg En 2014, exit Francesco Bouglione, Thierry Fééry et VLC Productions sont désormais producteurs exécutifs et si les Pistes gratifient toujours les lauréats, les trophées ainsi que le logo ont été complètement renouvelés comme on peut le voir sur le visuel. Comme quoi d’un festival à l’autre il peut y avoir de grands changements et pas seulement au niveau du programme!

Pour terminer une petite vidéo sur les répétitions lors du festival 2013 avec la Famille Casseli, un vrai régal.

 

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 > >>