Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

De rue et de Cirque ou 2r2c

Publié le 19 Mars 2014 par cirk75gmkg dans Festivals

2R2Cbis.jpg2r2c  est une coopérative, (juridiquement une SCIC),  de diffusion artistique pour les arts du cirque, de la rue œuvrant  dans le territoire parisien et francilien. Cette structure, soutenue par la Ville de Paris, la Région Ile-de-France, la DRAC Ile-de-France, le Rectorat de Paris, et le dispositif L'Art pour Grandir, programme des spectacles de rue et de cirque dans l'espace public en investissant au printemps les rues, parcs, places en proposant des spectacles gratuits. Par contre à l’automne, à l'occasion du ”Village de cirque“, le cirque de création s'installe 1 mois dans le 12ème arrondissement sous chapiteau, à la pelouse de Reuilly.

 

2R2C.jpgLa programmation du printemps 2014 s'étale sur 4 mois et se déploie dans différents arrondissements de Paris et propose 5 spectacles, Marathon (28 mars au 5 avril), la Bus #2 (15 au 18 mai), Le nom du lieu (8, 10 et 11 mai), Laboratoire dansé (5, 6 et 7 juin) et  Silence encombrant (13, 14 et 15 juin). Et tout au long de l’année, 7 compagnies artistiques investissent le 13ème arrondissement dans le cadre du projet TerritoireS en questionS en proposant 4 œuvres ayant pour titre: Les choses de rien, Cie Ex Nihilo, 2 virgules 6 couverts, Cie n°8. Alors pourquoi ne pas profiter du printemps qui arrive pour voir quelques spectacles de rue...

 

commentaires

Fernand Donnet alias Donett, (1909-1996)

Publié le 18 Mars 2014 par cirk75gmkg dans Clowns

Donett.jpegArtiste dans tous les sens du terme, Fernand Donet possédait de nombreuses cordes à son arc : peintre, sculpteur, écrivain et même poète. Au cirque il pouvait endosser au choix l’habit du régisseur, du maître de manège, de l'attaché de presse, de M. Loyal ou de faire valoir.  Sur la piste, c’était un clown blanc d'une grande élégance, et il fit équipe avec de multiples augustes comme : Carlini, Carlo, Linotte, Rito, Pékari, Willy, Don Saunders ou Zavatta. On put ainsi l’applaudir dans différents cirques en France comme en Europe, chez  Amar, à Douai, à Rouen  chez  Jean Houcke… Mais chez surtout chez les Rancy dont il était l’ami intime, qu’il fit une grande partie de sa carrière. On dit même que chez Rancy il était comme chez lui, en y revenant quand il le voulait et en y partant quand il en avait envie. Son épouse secrétaire de cet établissement entonnait sous le nom de Mick Mérel, les airs célèbres de "La Veuve Joyeuse" dans le programme de 1967.

Donett2Avant de tirer définitivement sa révérence en 1969, il présenta le spectacle du cirque Rancy et fut le faire valoir du grand comique Don Saunders. Parallèlement  il fonda et présida "Cercle Tristan Rémy", en hommage à l’historien des clowns, association  qui publia une revue nommée "Le Flexatome" (clin d’œil à François Fratellini) bulletin où tout ce qui touche clowns, augustes et autres excentriques est évoqué avec bonheur et précision. Il créa aussi le Festival des Clowns de Rouen. Même à la retraite, Donett restait fidèle à sa famille du cirque, ne manquant jamais une occasion de revenir en spectateur. Décédé le 18 mai 1998 il repose désormais dans la terre de sa Normandie natale, Donnett, personnage éclectique de la race des grands amuseurs comiques ayant le plus souvent prêté son talent et sa belle silhouette de clown blanc à des spectacles donnés en province qu’à Paris est aujourd'hui totalement tombé dans l'oubli, et "c’est  dommâââge" aurait pu Totti (voir blog30/12/2013).

commentaires

Histoire du Cirque Russe

Publié le 17 Mars 2014 par cirk75gmkg dans cirques étrangers

Mockba 01De 1953 à 2001 le temps d’un circophile était bien souvent rythmé  par la venue généralement tous les 2 ans du Cirque de Moscou, dont les tournées françaises étaient produites par les spectacles A.L.A.P. et Lumbroso. Depuis l’explosion de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, le Cirque russe toujours largement soutenue par l’Etat, reste de nos jours une vraie culture populaire. Aussi revenons aujourd’hui sur l’histoire de ce cirque Russe de 1919 à nos jours.  

Phenix02.jpgLe cirque, tradition culturelle russe ancestrale, est considéré comme un art à part entière, comme l'opéra, ou le ballet. En 1919, Lénine par décret nationalise tous les cirques devenant ainsi propriété de l’état. Et pour diriger cet agrégat, un syndicat national appelé Soyuzgostcirk est créé. De 1957 jusqu’à la dissolution de l’URSS, ce syndicat dirige les arts de la piste. Mais lors de l’éclatement de l’URSS, Soyouzgostcirk fut remplacé par une compagnie nationale russe nommée Rosgoscirk. Cette structure englobe tous les établissements russes, comprenant depuis 1992 tous les cirques de la Russie sauf deux cirques installés à Moscou un autre installé à Saint Pétersbourg et un autre dans la ville de Kazan.  Rosgostcirk regroupe plus de 70 compagnies, 38 cirques en dur et 12 cirques itinérants. L’ensemble employant plus de 8000 salariés permettant de proposer plus de 6000 représentations données en Russie mais aussi dans le monde entier.

 

Farzana-Khalilova-.jpgLa direction de Rosgostcirk est assurée par Mme Farzana Khalilova, dont les missions principales sont non seulement de préserver les traditions circassiennes russes mais aussi de proposer des  spectacles originaux et innovants qui sont la signature du cirque russe. Pour cela des artistes salariés sont recrutés sur tout le territoire et sont formés et diplômés dans 2 écoles d’état d’art du cirque, l’un est située à Moscou et l’autre à Rostov-on-Don. Les artistes sont entourés de chorégraphes, costumiers, musiciens et professeurs, qui les mènent à un haut niveau artistique. Cirque d’animaux, ces derniers sont propriété de l’état Russe, le cirque russe en emploie plus de 3000, dont 140 espèces différentes. Rosgostcirk est tout particulièrement attentif à la formation que reçoive les dresseurs, aux soins et aux conditions de garde et de voyage de ces artistes à pattes, à plumes et à poil, qui représentent tout autant que les jongleurs, acrobates, trapézistes et clowns, une partie des arts de la piste en Russie. 

commentaires

La nuit des Forains (Gycklamas Afton) d’Ingmar Bergman (1953)

Publié le 16 Mars 2014 par cirk75gmkg dans Cinéma

La-nuit-des_forains.jpgComme bien souvent dans l’œuvre cinématographique de ce cinéaste suédois, ce film cultive le mélodrame et avec une noirceur absolue, Bergman narre l’histoire de banquistes sillonnant en 1900 les villes et la campagne suédoises. Alberti Johansson, le directeur, est au bord de la rupture. Il désire quitter son misérable cirque, qui essuie échec sur échec, ainsi que sa maîtresse Anna, pour retrouver la sécurité d’un foyer familial qu’il a abandonné il y a trois ans. Alberti profite d’un passage dans la ville où habite Agda, son épouse, pour essayer de renouer avec elle, mais Anna, jalouse, le trompe avec Franz, un bellâtre cynique qui lui a promis un bijou en toc. Découvrant l'infidélité d'Anne, Alberti provoque Franz qui le roue de coups pendant le numéro d'écuyère d'Anne. Humilié, Alberti s'isole dans sa roulotte, manque son suicide et va tuer l'ours d'Alma, la femme du clown Frost, son frère en désespoir. Au petit matin, la caravane reprend la route et Anne, revenue auprès d'Alberti, lui adresse un triste sourire.

 

LaNuitdesForains2.jpgŒuvre remarquable mais déconcertante, La nuit des Forains (en Belgique La nuit d’un clown) est plus appréciée par les cinéphiles que par les circophiles et demeure pour les bergmaniens une admirable description du monde des artistes ambulants, où à chaque instant éclate l’amour du cinéaste pour les acteurs, le théâtre, la scène. Ces artistes, qui peuplent le monde de Bergman, sont à la fois les gens les plus durs et les plus sincères, et ce malgré les artifices qu’ils déploient. Ce film explore ainsi une foule de sentiments, telle la séquence du clown Frost qui est englouti par la honte. Car pour Bergman, la lumière éclatante d’un soleil du nord qui ne se couche plus, exprime les pires angoisses car à trop vivre dans le simulacre, l’imitation, l’artiste reste seul à surgir la vérité, et souvent il se perd en route, s’efface, disparaît.


commentaires

Une pépite de l'INA, avec la merveilleuse...

Publié le 16 Mars 2014 par Michel Alain Lagrange

Une pépite de l'INA, avec la merveilleuse dompteuse Catherine Blankaert, le maître écuyer André Vasserot, Emilien, Firmin et Joseph Bouglione, interrogés par Annie Fratellini et Pierre Etaix!

commentaires

Bourrel et Dupuis sur la piste … de l’assassin du clown !

Publié le 15 Mars 2014 par cirk75gmkg dans Cinéma

BourrelLe célèbre feuilleton télévisuel et policier diffusé entre 1958 et 1978, a décrit bien des milieux professionnels. Le XIXème épisode, écrit par André Maheux et Henri Grangé, nous emmène pendant cent minutes dans le monde du cirque, en nous dévoilant les coulisses du monde de la piste et en baladant le téléspectateur parmi les éléphants, les chevaux, les écuyères ou les trapézistes. Episode diffusé le 31 janvier 1961 sur la 1ère chaîne de ce qui était à cette époque la RTF, permet à l’inspecteur Bourrel et à son adjoint Dupuy de trouver l’assassin du clown Bock, la vedette du cirque Pérugia. Parmi les acteurs on trouve Jacques Dynam jouant le régisseur du cirque, rappelons que ce comédien sera aussi à partir de 1971 le directeur adjoint du cirque Jean Richard. Le générique mentionne aussi que le clown Pipo (voir blog10/10/2011) était collaborateur artistique pour cet épisode.

5DernièresMinutesEnfin pour la petite histoire, cet épisode comporte une supercherie unique dans cette série policière et à ce jour encore inexpliquée. Rappelons qu’à l’origine de cette série deux candidats détectives étaient conviés pour indiquer, avant que Bourrel dévoile aux téléspectateurs l’identité du coupable, leur propre solution. Et très curieusement dans cette histoire ce sont deux acteurs : Jacques Gheusi et Jacques Jeannet qui jouent maladroitement un texte convenu à l’avance devant un Bourrel pédagogue. Quelques années plus tard, les ”5 dernières minutes“, reviendront dans le milieu circassien avec en vedette un comédien un peu particulier : Alexis Gruss (voir blog13/02/2012), épisode nommé ”Du côté du Bois de Boulogne” avec Jacques Debary dans le rôle de Cabrol, le policier chargé de l’enquête. 

 

commentaires

Un petit tour à New Generation 2014

Publié le 14 Mars 2014 par Michel Alain Lagrange

Christian & Scooby 3rd Festival New Generation Montecarlo 2014

commentaires

Maurice Dupont alias Culbuto (1921-2003)

Publié le 13 Mars 2014 par cirk75gmkg dans Clowns

Culbuto.jpgEn rédigeant dernièrement la biographie de Michel Francini (voir blog11/03/2013), m’est revenu à l’esprit que ce dernier il avait également travaillé avec un auguste nommé Culbuto, aussi revenons aujourd’hui sur le parcours d’un des meilleurs augustes de l’après-guerre. Avec son aspect assez traditionnel (chapeau melon, nez rouge, maillot à rayures et voix à la Zavatta), Maurice Dupont dit Culbuto était un réel créatif que son apparence ne pouvait laissait paraître. Il était de l’engeance de ce qu’on nomme les clowns musicaux, lesquels nous surprennent toujours avec leurs accessoires et leurs instruments insolites. Bon musicien, il faut l’avoir entendu interpréter “le canari“ sur le violon de Maïss (voir blog02/06/2013) son maître es clowneries, Culbuto ne se contentait pas de faire de la musique, fut-elle excentrique, il introduisait dans ses entrées de très nombreuses et originales trouvailles personnelles; telle cette parodie de jonglerie avec des œufs qui regagnaient au ralenti leur coquetier…

 

Culbuto---Bouly.jpgPrimé en 1952 sur la piste du cirque Medrano grâce à son sketch du “Rémouleur” interprété avec la complicité de son éternel partenaire le clown Bouly avec qui il travailla de 1944 à 1974, Culbuto fit, à la fin des années 70 pour un temps, équipe avec Michel Francini, le M. Loyal du Cirque d’Hiver, en animant de ses singulières trouvailles les spectacles proposés par les Bouglione sur cette piste magique. Enfin dix ans plus tard lorsqu’à l'heure de la retraite aura sonnée il sera à l'origine du Festival des clowns de Ternois (Aisne). Son ami Jean-René Desjardin  organisera même en mars 1986 en son honneur le jubilé Culbuto. Et c'est dans les coulisses de ce même festival qu’il retrouvera Pierre Bouillon, autrement dit son ex complice Bouly. Ensemble, les deux amis se retrouveront unis dans une sculpture monumentale à ériger à Ternois place de la gare. Décédé décembre 2003 Culbuto est aujourd’hui un peu oublié et si on tape son nom dans un moteur de recherches, on a droit à de nombreuses rubriques sur un jouet très populaire et rarement sur la riche carrière de Maurice Dupont alias Culbuto. Cependant sa bonne ville de Ternois a souhaité lui rendre un hommage posthume, en inaugurant le 17 février 2007, à deux pas de sa petite maison à l'angle des rues Aristide Briand et Emile Zola, le square Culbuto.

commentaires

BURGUSCIRCUS Toute l'actualité du monde du Cirque: Belgique : Cirque sans fauve : « Pas fini ! »

Publié le 13 Mars 2014 par Michel Alain Lagrange

commentaires

Michel Marillier dit Michel Francini (1921-2014)

Publié le 11 Mars 2014 par cirk75gmkg dans M. Loyal

MIchelFranciniA dix-sept ans, Michel Marillier est né le 14 mars 1921, débute au cabaret où il présente sous le nom de Michel Mars un tour de chant fantaisiste. Puis il va fréquenter les plus grands établissements de cette époque (A.B.C., Alhambra, Bobino, Etoile, Olympia…) où dans des dizaines de revues il se familiarise avec l'improvisation et interprète des personnages les plus divers comme le policier, le ministre, la vieille fille, l’amiral, le paysan... Puis il rencontre Jacques Massonat (voir blog06/03/2012) avec qui il forme "Les Francini" duo, où il sera le blanc, et qui fera les beaux soirs du Cirque d’hiver de Paris. Michel (devenu depuis) Francini participe aussi à certaines pantomimes chères au cirque d’hiver. On pourra le voir Grand Nabab dans “La Perle du Bengale“  ou Directeur du Cirque dans “Davy Crockett et Jimmy Boy”. En 1958 le duo se sépare et Michel Francini met à profit ses talents de comédien qui seront appréciés. Il s'aventure dans l'opérette et après " La Fille de Madame Angot", "Coups de roulis", "Dédé", il joue le rôle du Capitaine Crackson dans "La Grande Mongole" au Théâtre de la Gaîté Lyrique à Paris dont il devient le pensionnaire attitré.

 

LesFranciniAchille Zavatta à son tour fait appel pendant six années à ses qualités de faire valoir, puis Gilles Margaritis lui confie la présentation de ses "Pistes aux Etoiles"(voir blog10/02/52011) qu'il animera chaque mercredi de 1958 à 1966.  La piste, il ne la retrouve que quelques mois par an lorsque M. Joseph lui demande de succéder à Sergio et de devenir pour un temps le M. Loyal du Cirque d’Hiver. Parallèlement Michel Francini tâte au cinéma et les films se succèdent, il sera ainsi un acteur fétiche de Jean-Pierre Mocky, où l'on remarque dans de nombreuses productions sa haute silhouette de 1,83 mètre. Ses rôles s'étoffent car sa formation au Music-Hall lui permet d'aborder aisément les compositions les plus caricaturales et les situations les plus classiques. Acteur, clown et fantaisiste français, Michel Francini avait de nombreuses casquettes, et il se murmure même qu’il a endossé quelques fois, chez Bouglione, la fonction d’instituteur de saison. Michel Francini un homme de spectacle mâtiné pédagogue, nous a quitté hier  le 10 mars 2014.  

 

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 > >>