Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les Clowns en folie

Publié le 16 Novembre 2014 par cirk75 dans Clowns

Les Clowns en folie

La seconde partie du XX° siècle a non seulement été témoin d’une diminution des cirques mais aussi du développement des vocations clownesques. Aussi ne trouvant plus assez de pistes dans lesquelles jouer, certains pitres saltimbanques sautèrent allègrement de la banquette vers la rue pour animer dizaines commerciales, inaugurer des supermarchés, donner le ton dans un carnaval, une foire ou une kermesse. Conscients de ces nouveaux débouchés qui leur permirent d’exercer leur art, certains clowns musiciens rompus dans le métier ont à la fin des années 60 décidé de se regrouper pour répondre à cette nouvelle demande. Ainsi naquit ”Les Clowns en folie“, rassemblement informel de clowns musiciens, qui a cette époque avaient pour nom : Lulu, Tonio, Bob, Momo, Julot, Paulo, Nenette, Dudule, Camembert ou P’tit –Jean…

Tous décident de mettre en commun leur talent pour former un groupe à géométrie variable capable de se produire hors de la piste : carnavals, corsos, animations commerciales, foires, expositions, galas, fêtes foraines, parades …

Les Clowns en folie

Exerçant à la feuille, capables d'interpréter à la demande aussi bien des mélodies anciennes que modernes, cette troupe apporte une note insolite par l'utilisation d'instruments spécifiques à l'art clownesque qui ont pour noms: grelots, clochettes, sifflets, orgue à bouche, flexatone, bouteillophone, marteaux… Depuis 1967 l'aventure continue, et si certains sont partis et d'autres ont repris le flambeau. Aujourd’hui l'équipe regroupée autour de Loretta compte parmi ses membres : Alberto, Arno, Benoît, Berny, Filipo, Gégé, Juanito, Kraven, Lolo, Manu, Matchito, Nono, Pascalou, Rossabo, Sambott, Zaza … et s'ils se produisent bien souvent en région francilienne, ils n’oublient qu’ils sont aussi des gens du voyage et, c’est ainsi que chaque année on peut les voir formant l’orchestre d’accueil du Festival de Monte-Carlo pour le bonheur des petits et des grands.

commentaires

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

Publié le 15 Novembre 2014 par cirk75 dans Cinéma

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

Gaston Duvet était après-guerre, un héro de fiction joué par le comédien Jean Carmet (1920-1994) et ce personnage était si célèbre qu’il fut en 1954 la vedette, avec les autres membres de la famille Duraton, de la tournée d'été organisée par le Super Circus (voir blog17/05/2013). Rappelons pour les moins de 50 ans que la Famille Duranton était un feuilleton racontant, à une époque où la télévision était encore peu répandue et où la radio constituait le divertissement familial du soir par excellence, l’histoire de Français moyens plongés dans des péripéties et les affres de la vie quotidienne.

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

Le programme du Super Circus associait cirque et music-hall, avec en première partie: Zavatta associé à son frère Michel, le dompteur Jack Rex, Miss Barbara à la corde lisse, Les Rogers dans une fantaisie équestre, la cavalerie était présentée par William Moore, et Les Antinous rivalisaient d’audace au trapèze… En seconde partie, outre Gaston Duvet et ses complices, Ded Rysel, Daguenet, René Berthier et Yvonne Galli, la partie music-hall proposait les chanteurs John Williams et Danielle Dupré et le spectacle était présenté par Yvonne Solal, la présentatrice attitrée de l’Olympia.

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

La tournée avec le Super-Circus n’est pas la seule incursion de Jean Carmet (Gaston Duvet) dans le monde de la piste, en effet deux années avant en 1952 il avait été la vedette d’un film sur la piste magique : ”Bille de clown“ où il jouait le rôle de Gaston (tient comme c’est curieux). Cette comédie souriante mise en scène par de Jean Wall racontait les démêlés du jeune Gaston qui veut faire admettre à son père notaire que sa vocation est d’être clown ; à moins qu’elle provienne de sa rencontre avec une belle écuyère.

Comme on voit, un scénario très original qui a bien entendu marqué la mémoire des cinéphiles ou des circophiles!

commentaires

Un banquier mécène du cirque contemporain : la Fondation BNP Paribas

Publié le 14 Novembre 2014 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Un banquier mécène du cirque contemporain : la Fondation BNP Paribas

Depuis sa création, il y a 30 ans, la Fondation BNP Paribas n’a jamais cessé d’affirmer son engagement en faveur de la culture qu’elle considère comme une nécessité sociale et un facteur de développement individuel et collectif. Depuis quinze ans, la Fondation soutient activement les arts du cirque, à travers un accompagnement régulier, financier autant qu’humain. Reconnue à ce jour comme l'un des rares mécènes du cirque contemporain, cet organisme apporte son soutien à des artistes ainsi qu’une aide dans la diffusion de leurs projets tant en France qu’à l’international. Accompagnant le parcours de plus d'une vingtaine de compagnies et de structures de diffusion des arts de la piste, la Fondation propose une aide à la création, un soutien à la diffusion des spectacles ou aux résidences d’artistes, autrement dit favoriser le développement et le rayonnement de la création contemporaine.

Un banquier mécène du cirque contemporain : la Fondation BNP Paribas

En 2015, la Fondation BNP Paribas poursuivra son engagement au profit de cet art du dépassement qu’est le cirque en soutenant la 1ère Biennale Internationale des Arts du Cirque, manifestation qui reflétera l’inventive diversité de la création circassienne contemporaine. Autour de la cité phocéenne, et dans toute la région Provence Alpes Côte d’Azur, c’est tout un territoire qui se mobilisera et vivra pendant un mois au rythme des arts du cirque en présentant 240 représentations dont un tiers de spectacles en première mondiale, et en accueillant 60 compagnies dans 45 lieux différents.

commentaires

Le grand orchestre du cirque national Alexis Gruss au Petit Journal, mariage du Jazz & du Cirque

Publié le 13 Novembre 2014 par cirk75 dans Musique

Le grand orchestre du cirque national Alexis Gruss au Petit Journal, mariage du Jazz & du Cirque

La famille Gruss, mélomane et musicienne depuis 6 générations, porte un soin tout particulier à la musique de ses spectacles : c’est sa marque de fabrique. Ainsi, accompagné par un véritable orchestre à chacune de ses représentations, le Cirque National Alexis Gruss doit une part certaine de sa renommée au talent reconnu de ses 10 musiciens, tout à la fois compositeurs, arrangeurs et interprètes. Passer avec une égale virtuosité d’une marche militaire au classique, ou du latin jazz au hard rock suivant les numéros ou les thèmes de spectacle choisis, voilà toute l’originalité de cet orchestre d'exception.

Le grand orchestre du cirque national Alexis Gruss au Petit Journal, mariage du Jazz & du Cirque

Au Petit Journal Montparnasse le mardi 18 novembre à partir de 21h30, le grand orchestre du cirque national Alexis Gruss sera rejoint sur certains titres par la famille Gruss elle-même, gageons qu’Alexis, Stéphane et Firmin seront de la partie pour naviguer entre des compositions originales et celles de Lalo Schifrin, Dave Grusin, Arturo Sandoval, Dave Weckel, Michel Camilo ou encore Renaud Garcia-Fons… ou des compositions ayant accompagné et marqué les 41 créations de ce cirque créatif.

commentaires

La 28ème Grande Fête Lilloise du Cirque, tout simplement le meilleur du cirque actuel !

Publié le 12 Novembre 2014 par cirk75 dans Programmes

La 28ème Grande Fête Lilloise du Cirque, tout simplement le meilleur du cirque actuel !

Créée en 1987 par Jean-Pierre Panir, le fondateur du cirque de la Voix du Nord (voir blog22/12/2010) et par l’Association “Les Amis du Cirque”, puis confiée depuis 1997 au talent d’organisateur de cet ancien chanteur que fut un temps Thierry Fééry (voir blog14/10/2011), La Grande Fête Lilloise du Cirque est devenue au fil des ans la référence française du meilleur du cirque mondial. Et ce n’est pas le spectacle proposé cette année, du 18 octobre au 16 novembre, qui nous démentira tant le plateau de cette 28ème édition est brillant que dis-je époustouflant.

Deux heures trente de spectacle de tout premier ordre avec d’extraordinaires artistes provenant de Russie, de Chine, de Hongrie, d'Allemagne, d'Italie, d'Irlande ou du Danemark.

Dimanche 10 novembre on a pu applaudir entre autres les célèbres sauteurs à la bascule, les Sokolof, “Clown d’or 2014” (voir blog06/01/2011), la Troupe nationale de Chine dans un exceptionnel numéro de main à main récompensée par une “Médaille d’or” au dernier Festival du Cirque de Demain, Le sémaphore des étoiles de Lazlo Simet , Les perroquets et les aras d’Alessio Fochesato, tous deux primés par une “Piste d’argent” lors du dernier Festival de Massy… N'oublions pas le Duo Garcia dans un impressionnant numéro d'acrobaties aériennes, Semen Krachinov un jongleur époustouflant, la troupe acrobatique de Shenyang présentant un numéro de tissus aérien.

Dans ce programme les splendides numéros acrobatiques combinent prouesses et innovations et les numéros avec animaux sont d'un très haut niveau : outre les perroquets déjà mentionnés (en partance pour Monte Carlo afin de décrocher un possible clown d'or) on peut applaudir les intrépides voltiges équestres des Richter, les singes et les animaux de la ferme des Probst, la fougue et le dynamisme de Carmen Zander présentant ses cinq animaux de compagnie qui sont 5 magnifiques tigres.

Soutenu par le très bon orchestre du cirque suédois Maximum et dirigé par Kristof Majewski, ce spectacle de haute qualité est présenté sous un chapiteau sans mats intérieurs ce qui permet d'avoir une vue sans entrave de la piste.

La 28ème Grande Fête Lilloise du Cirque, tout simplement le meilleur du cirque actuel !

Ah! dernier point et non des moindres, le prix des places, de 10 à 25€ autrement dit un spectacle qui reste abordable en famille. C’est ça aussi La Grande Fête Lilloise du Cirque, proposer le meilleur cirque possible à un tarif accessible. Et même le programme avec le DVD du spectacle 2013 est proposé prix de 10€ !

Puisse nombre de cirques en prendre de la graine. Le seul regret en sortant, devoir attendre un an avant de voir la 29ème édition mais gageons qu’elle sera aussi exceptionnelle.

commentaires

History, la production 2014 du cirque Arlette Gruss

Publié le 11 Novembre 2014 par cirk75 dans Programmes

History, la production 2014 du cirque Arlette Gruss

Après avoir été l’année dernière hébergé sous la coupole du cirque Jules Vernes le cirque Arlette Gruss (pour qui l’agglomération Amiénoise est une ville particulièrement singulière, depuis 2003 le siège social de cette entreprise de la piste y est situé) a renoué cette année avec le Parc de La Hotoi où la gigantesque toile de la cathédrale a été déployée, en raison d’un numéro de double trapèze qui exige une vingtaine de mètres de hauteur. Et en 2014, dixit la pub, on devait assister à rien de moins qu’à une révolution en rouge et blanc ! En fait de révolution, il n’y en a pas eu et on retrouve tout ce qui a fait le succès des spectacles concoctés par Gilbert Gruss, à savoir une mise en scène qui sert à donner de fil conducteur aux divers numéros, une musique originale, des costumes spécialement conçus, des lumières léchées et un M. Loyal qui fait tout sauf d’assumer ce rôle en essayant de faire passer des émotions à coup de chansons ou de textes parfois énigmatiques voire emphatiques. Mais bon il faut bien se démarquer des autres et essayer d’être original...

History, la production 2014 du cirque Arlette Gruss

Lors de la parade finale disons-le tout net, nous sommes restés un peu sur notre faim, tant la trame du spectacle devient depuis quelques temps redondante. Nous n’avons plus ce côté innovation qui faisait de ce cirque un cirque à part. Pourtant nous avons le sentiment que de bons ingrédients sont présents, mais c’est la sauce qui lie mal le tout. D’ailleurs les spectateurs ne s’y sont pas trompés, lors de la séance à laquelle nous avons assisté samedi 8 novembre à 20h00 à Amiens, ils n’ont pas spontanément fait une standing ovation comme il est d’usage dorénavant pour remercier les artistes du bon moment passé. History est une production sans émotion à la tonalité lymphatique où des artistes, à quelques exceptions, communiquent peu voire mal avec le public…. Et Le cirque c’est du rire, de l’émotion, de l’insolite, du rythme… Qu’on nous comprenne bien le cirque Arlette Gruss a été un établissement novateur et créateur et c’est avec peine que nous constatons ces travers, mais comme disait Beaumarchais ”sans liberté de blâmer, il n’y a pas d’éloge flatteur”.

History, la production 2014 du cirque Arlette Gruss

On trouve bien quelques pépites dans la production 2014 : les clowns Bellini et André, la contorsionniste Rich Metiku et surtout Liss Mery et Darien, dans un double numéro de vélo et de mât chinois qui cassent la baraque. Bellini roublard à souhait, irrésistible de mauvaise foi et aux calembours faciles; André poète nonchalant aux entrées subtiles et comiques ; Rich Metiku jeune éthiopienne à la beauté digne d'une top model qui fait rimer dislocation avec grâce et élégance ; Liss Mery et Darien dans deux prestations d’exception où sensualité, grâce et rythme insensé laissent les spectateurs scotchés à leur siège… Il faut dire que tous les 5 “font la différence” et ont retenu qu’un bon numéro passe par une complicité avec le public... En conclusion History, un spectacle de transition avec des moments exceptionnels dans une indolence malheureusement générale, mollesse qui ne doit plus apparaître dans le spectacle du trentenaire qui nous sera proposé l’année prochaine et que nous attendons avec impatience.

commentaires

Jérôme raconte Medrano

Publié le 10 Novembre 2014 par cirk75 dans Livres

Jérôme raconte Medrano

.

commentaires

Les Rastelli, non Chocolate & Cie chez Medrano en 1957

Publié le 9 Novembre 2014 par cirk75 dans Affiches

Les Rastelli, non Chocolate & Cie chez Medrano en 1957

.

commentaires

Du temps où Medrano, se nommait alors Fernando

Publié le 8 Novembre 2014 par cirk75 dans Affiches

Du temps où Medrano, se nommait alors Fernando

En vedette de ce programme, le fils du fondateur du cirque de Montmartre, Louis Fernando

commentaires

Série Noire chez Médrano

Publié le 7 Novembre 2014 par cirk75 dans Livres

Série Noire chez Médrano

Marcel Pierre, l'auteur de ce roman policier, était un duo formé par les clowns Punch & Pedro. Ce livre édité par Hachette était parrainé par le comédien Michel Simon, et la marraine était la célèbre Violette Schmitt, qui allait devenir en épousant Jérôme Medrano, Mme Violette Medrano.

Ci-dessous un visuel de la dédicace de ce livre lors de sa sortie en 1952.

Série Noire chez Médrano
commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 80 90 100 > >>