Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Deux DVD retraçant deux productions du cirque Phénix

Publié le 11 Janvier 2018 par cirk75 dans DVD

Les DVD de spectacles de cirque se font de plus en plus rares car, bien souvent concurrencés par YouTube et Cie. Aussi saluons l'initiative d'Alain Pacherie (voir blog17/04/13) de filmer depuis plus de 10 ans chacune de ses productions et de les proposer chaque année en un DVD qui peut être acheté qu'on ait vu ou non ces spectacles.

Signalons parmi les nombreux DVD enregistrés sous la toile du Cirque Phénix les deux derniers enregistrements relatifs à CirKaCuba et CirKafriKa3 démontrant une fois de plus l’universalité des arts de la piste.  

 

commentaires

M. Drollo cette semaine double la mise

Publié le 10 Janvier 2018 par cirk75 dans Personnalités

Voici la suite en 2 épisodes des aventures circassiennes de Philip Astley, créateur il y a 250 ans du spectacle de cirque, toujours narré par l'inénarrable M. Drollo. 

 

 

Pour celles et ceux qui auraient omis de prendre connaissance, et c'est un tord, des précédents épisodes se reporter au blog du 18 décembre 2017.

Qu'on se le dise... 

commentaires

Janvier et février, une période intensive de festivals de cirque

Publié le 9 Janvier 2018 par cirk75 dans Festivals

Depuis plus de 40 ans Janvier, moment généralement de relâche pour bon nombre de cirques, est reconnu comme le mois où se déroulent les Festivals internationaux de cirque qui comptent pour la profession. Cette année petite dérogation ce temps festif est réparti sur deux mois: janvier et février, durant lesquels se dérouleront au moins 7 manifestations de premières importances.

Alors préparons-nous au voyage et préparons notre valise.

En premier, partons en Hongrie à Budapest (voir blog29/01/14) où se tiendra la 12ème édition de cette manifestation biennale qui cette année aura lieu du 8 au 14 janvier et toujours sur la piste du vieux cirque centenaire de la capitale magyar. Le jury qui décernera les Médailles Or, Argent ou Bronze, sera en 2018 présidé par le fils de Charlie Chaplin : Eugène Chaplin. Signalons que parmi les participants le français Brayan Gambi proposera son numéro d’équilibre sur main.

Puis on revient en France et dans l’Essonne à Massy où du 11 au 14 janvier aura lieu la 26ème édition de ce Festival francilien (voir blog04/01/11) qui comme l’année précédente sera présentée par la pétulante britannique Carrie Harvey (voir blog22/01/16) et mis en musique par le légendaire Carmino d’Angelo (voir blog07/01/17). Cette année le jury sera présidé par le directeur de scène du cabaret Le Moulin Rouge, Thierry Outrilla et décernera les pistes (Or, Argent et Bronze) de Massy.

Puis départ pour la Principauté de Monaco où du 18 au 28 janvier la 42ème Festival International de Monte Carlo brillera de tous ses lustres avec en vedette, et pour rendre hommage à Philip Astley (voir blog07/06/15) le créateur du cirque moderne, Jozsef Richter Jr et sa jeune épouse Merrylu, née Cassely, qui présenteront notamment leur célèbre " Pas de 2 équestre". Les Clowns d'or, d'Argent et de Broner seront remis sous la houlette de Petit-Gougou (voir blog04/10/15) le Ring Master en titre de cette manifestation.

Le périple nous ramène en France où du 1er au 4 février se tiendra à Paris le 39ème Festival Mondial du Cirque de Demain. Cette année un hommage particulier sera rendu à son fondateur Dominique Mauclair (voir blog21/01/17) décédé l’année dernière. Comme chaque année l’inénarrable Calixte de Nigrémont (voir blog 25/01/14) sera présent lors de cette la compétition où seront remises à de jeunes artistes les très convoitées Médailles, (Or, Argent ou Bronze).

On retourne à Monte Carlo où sous le chapiteau de Fontvieille sera proposé les 3 et 4 février le 7ème Festival New Generation, une compétition aussi réservée aux jeunes talents, avec Juniors à la clef pour les meilleurs. La présentation du spectacle sera cette année assurée par Lionel Goutelle.

Enfin nous terminerons notre périple circassien en Espagne et cette année à Gérone où le 7ème Festival International du Cirque "Elephant d'Or" cher à Génis Matabosh (voir blog31/03/13) se déroulera du 22 au 26 Février 2018 avec une sélection de 70 artistes dont 24 attractions inédites en Europe.

 

Mais pour celles et ceux qui veulent voyager loin et qui ne chipotent pas sur les longs voyages, pourquoi ne pas aller en Australie du 19 au 21 janvier applaudir le Festival de Cirque de Tasmanie ?

Comme on le voit, si on aime le cirque il faut aimer un peu voyager et savoir faire et défaire sa valise.

commentaires

Des rives de Zanzibar aux portes de l’Orient : CirkAfrika3

Publié le 8 Janvier 2018 par cirk75 dans Programmes

Pour la troisième fois Alain Pacherie (voir blog17/04/13) nous propose une nouvelle expédition au cœur de l’Afrique avec des artistes ou des collectifs d’école de cirque venus d’Ethiopie, du Ghana, du Kenya, du Maroc, de Tanzanie ou du Togo.  Cette production, peut être la plus cirque par rapport aux précédentes éditions, présente notamment deux jongleurs qui plus tard se transformeront en experts en diabolos, six sauteurs à la planche coréenne qui reviendront après l’entracte en acrobates au mats chinois. On applaudit aussi trois jeunes artistes qui rivalisent de force et de légèreté en proposant un éblouissant numéro de mains à mains. Younes Es Safy déjà remarqué lors de la 37ème édition du Cirque de Demain, à la musculature impressionnante et aux sangles aériennes nous offre des poses impressionnantes comme ses bras retournés ou ses bras enserrés dans les lanières à quelques centimètres du sol. Kadir Abdulkadir lui à un rythme soutenu montre un numéro de Rola Rola époustouflant où en équilibre sur huit cylindres il "met le feu au Phénix". Et ne taisons pas le plaisir ressenti par un trio haut perché développant un surprenant et original numéro d’acrobaties sur échasses qui montre combien le cirque est un spectacle riche et inventif.

Points fâcheux et regrettables à souligner lors de ce spectacle, deux numéros et non des moindres celui de la Parade (vu lors de Cirkafrica 2) et celui des bassines toujours présenté par Evans Osah lors de la 1ère édition en 2012, sont de nouveau au programme. Il est regrettable que le cirque Phénix s’engage dans cette voie celle de reprendre des numéros déjà vus lors de précédentes éditions, c’est un peu faire injure à la mémoire des membres  de la  "Phenix family"  si chère à Alain Pacherie.

Par contre on retrouve avec joie José Batista do Rego, dit Jo le clown officiel du Cirque Phénix (voir blog12/10/2017) toujours aussi virevoltant et talentueux dans de nouvelles pitrerie où cette fois avec le concours du public il donne des respirations amusantes et jamais vulgaires à cette production. N’oublions l’orchestre, les danseuses et l’éclairage qui donnent le ton d’un spectacle qui me parait le plus abouti des 3 présentés avec des artistes africains.

CirkAfrika 3 un beau moment de cirque à partager ou à voir seul.

 

commentaires

Exploit au cirque d’Hiver de Paris

Publié le 7 Janvier 2018 par cirk75 dans Programmes

Le titre du spectacle Bouglione 2017-2018 est vrai, le cirque est bien le lieu où doivent cohabiter exploit, frisson, élégance et rire.  Et dans ce spectacle le terme exploit n’est pas galvaudé mais illustré par quelques numéros ancrés dans l’histoire de la piste monégasque. Pour témoins les équilibres acrobatiques sur une ou deux mains du charismatique Bulgare Encho Keryazov (voir blog07/02/16) clown d’Argent 2007; le numéro de jockey, devenu trop rare sur une piste, de la troupe hongroise Les Donnert clown de Bronze 2013, proposant des voltiges équestres avec notamment un saut périlleux de cheval à cheval ou ; les prouesses aériennes des dynamiques équatoriens les frères Ray et Rony Navas, clowns d’Argent 2013, offrant acrobaties et sauts périlleux à l’extérieur de cet élément nommé roue de la mort.

Tous ces numéros montrent le haut niveau et la qualité du programme proposé cette année. 

Néanmoins le numéro qui pour votre serviteur, est le plus novateur et le plus surprenant est celui de Zsofia Komenda une hongroise à la plastique irréprochable, qui propose au mat pendulaire, discipline verticale et mouvante s’il en est, où cette artiste conjugue force et équilibre pour créer une surprenante et dynamique chorégraphique, démontrant ainsi que la pole dance à toute sa place sur la piste.

Les gracieuses espagnoles Kimberley et Jullian Giribaldi Raluy nous proposent à un rythme soutenu un  numéro de jeux icariens, le frenchy entertainer  Max Weldy un numéro comique de trampoline-piscine, les rats de Günter Sacckman et les félins d’Emanuele Farina complètent ce programme où cette année les redites ou rediffusions comme on disait autrefois à la télé, sont bien trop nombreuses.

En effet 4 artistes et non des moindre nous redonnent ce que nous fut déjà proposé à voir les années antérieures. Ainsi Regina Bouglione pour je ne sais la combien de fois, nous rejoue la sempiternelle scène équestre de la belle et la bête, Robin Valencia après deux passages remarqués en 2005 et 2007 nous refait le coup de la femme canon, Pierre Marchand après avoir foulé la piste de la rue Amelot  en 2011 nous réinterprète le showman énergique aux diabolos et enfin l’inusable Rob Torres repose ses valises chez Bouglione et répète les mêmes entrées qu’il nous avait déjà gratifiées en 2012 et 2014.

Il faut dire que chez Bouglione on aime peu le changement et je suis toujours un peu étonné d’entendre Bourvil s’époumoner en fredonnant avant le début du spectacle " la tactique du gendarme", chanson créée il est vrai il y a 69 ans en 1949 ou de voir le hall d’entrée de cette noble salle de spectacles toujours recouverte de lambris en bois teintés datant des années 60, décoration qui jure vraiment avec le côté écrin rouge et or Second Empire de la salle.

Le spectacle de cette année, bien que composé de très beaux numéros laisse tout de même dans la bouche un goût de déjà vu. Ce qui fait l'intérêt d'un tel spectacle n'est-ce pas aussi la nouveauté des numéros présentés ? 

Espérons que ce sera le cas lors de la prochaine production de la rue Amelot, mais quand on est les Rois du Cirque cela ne doit pas être un défi trop difficile à relever.

commentaires

Le cirque Gruss par Jean Bernard Wallis

Publié le 6 Janvier 2018 par cirk75 dans Art

Plus attiré par les pilotes de Formule 1 ou par le fourmillement des voitures dans les rues d'un port de plaisance, Jean Bernard Wallis, dit Jean Wallis peintre français né en 1938, a cependant brossé avec force et couleurs et au moins par deux fois, la piste aux étoiles à travers ces peintures (50x50) représentant comme on peut le lire la piste du cirque Gruss, sans prénom. Il s'agit donc de celui d'Alexis Gruss Sr. (voir blog19/12/11) et de son frère André (voir blog23/05/15).

​​​​Si le cirque bleu, oeuvre très symétrique à base de couleurs froides nous montre des clowns, des écuyers, des funambules encadrés par des spectateurs à peine esquissés ; le cirque jaune utilisant une palette de tons chauds est, à la fois plus élaboré mais aussi plus dépouillé. On peut voir ainsi quelques spectateurs assis, quand d’autres continuent à aller et venir créant ainsi un ballet incessant sous le chapiteau, où les numéros équestres sont encore très présents. Ce second tableau semble suggérer que nous assistons plus à une répétition qu'au déroulé du programme.

Dans ces créations toutes deux empreintes d'une légèreté voire d’une naïveté apparente, l’artiste nous montre une sorte charivari des artistes et animaux composant le programme. Cependant une lecture plus attentive de ces œuvres joyeuses et colorées nous conduit à constater que Jean Wallis tourne un peu en dérision ce spectacle en peignant tous les numéros à la fois. Il s'attache principalement à montrer les humains comme des fourmis minuscules bougeant sans cesse sous l'immensité du chapiteau du cirque Gruss.

Jean Wallis un peintre un peu iconoclaste, mais moderne. 

commentaires

Nous voila donc embarqué pour une année nouvelle chargée de tout son potentiel circassien.

Publié le 5 Janvier 2018 par cirk75 dans Divers

Aussi je vous souhaite une excellente année 2018 à l'aide de la couverture d'une ancienne revue consacrée au 7ème art qui, autrefois a parrainée un cirque  celui de la famille Prin, établissement qui porta en 1951 comme enseigne le nom de ce magazine (voir blog18/03/16).

 

commentaires

Mercredi 27 décembre, Arte devient la chaîne du Cirque, mais elle n'est pas la seule à diffuser du cirque, en cette période dite de trêve des confiseurs

Publié le 23 Décembre 2017 par cirk75 dans Divers

Comme chaque année pour les vacances de Noël les chaînes de télévision poussent la porte des cirques. Le mercredi 27 décembre sera une journée intéressante pour les afficionados de la Piste aux  "Etoiles, car la chaîne franco-allemande Arte qui nous gratifie de 4 programmes télévisuels particulièrement intéressants.

L’après-midi à partir de 13h40 on pourra voir ou revoir le film d’Henry Hathaway "Le Plus grand Cirque du Monde" (voir blog02/05/12). Un plaisir à ne pas bouder car cette œuvre permet de revoir Harry & Marianne Althoff doublant pour l’occasion dans les scènes de western John Smith et Claudia Cardinale, le funambule comique Pio Nock, le dompteur Henry Dantès, et Maryse Bégary dans les exercices de corde lisse.

Puis à partir de 20h55 la chaîne diffuse le XXXVIII° Festival Mondial du Cirque de Demain (voir blog30/01/17) enregistré sous le chapiteau du Cirque Phénix et présenté par S.A.S. Calixte de Nigremont himself (voir blog25/01/14).

Puis viendront deux spectacles des cousins québécois. A partir de 22h25 le Cirque du Soleil proposera de Las Vegas "O", suivi à 00h10 de la "Compagnie des 7 doigts de la Main" qui présentera "Réversible" une de ses productions enregistrée à Saint-Etienne en janvier dernier.

Enfin pour terminer la nuit et à partir de 01h35 Bernhard Paul (voir blog29/12/14) parlera de son œuvre le Cirque Roncalli.

Et pour ceux qui ne peuvent attendre le 27, France 3 proposera le lundi de Noël à partir de 20h55 la retransmission de la 41ème édition du Festival Internationale du Cirque de Monte Carlo (voir blog22/01/17). Au même horaire la chaîne France O, diffusera le 25 décembre à 20h55 un autre spectacle du Soleil "Amaluna" (voir blog20/12/15) puis à partir de 21h50 Cirkacuba (voir blog15/01/17).

Et le dimanche 24 décembre, TV Monde à 21h00 nous proposera Le Cirque Le Roux (voir blog28/09/16) dans son spectacle "The elephant in the room".

De grands moments assurément pendant cette période de vacances et fêtes de fin d'année.

 Rendez-vous en janvier 2018 pour de nouvelles aventures circassiennes!

 

commentaires

Equestrienne au cirque Fernando par François Flameng (1856-1923)

Publié le 22 Décembre 2017 par cirk75 dans Art

Curieux nom ce titre franco-anglais "Equestrienne  au Cirque Fernando" donné à cette toile montrant une écuyère enveloppée dans une large trousse jaune. L'écuyère sagement assise en amazone captive le public de ce célèbre cirque montmartrois dont on reconnait aisément quelques-uns des 16  poteaux en fonte qui soutenaient la coupole de cette salle. Ce tableau est dû au talent de François Flemeng un peintre, illustrateur et graveur fort apprécié de son temps mais aujourd’hui totalement oublié. Habile coloriste il aimait bien peindre les beaux endroits et c’est pourquoi on lui doit, pour partie la décoration de la nouvelle salle Favart du théâtre national de l'Opéra-Comique à Paris, ou un panneau pour la grande salle du célèbre restaurant  parisien "Le Train bleu" de la gare de Lyon.

Son domicile parisien situé rue Amelot au 61, non loin du 110 cher au cirque d’hiver, mais très curieusement c’est le cirque Medrano ou plutôt le cirque Fernando (voir blog01/07/12) qu’il peint en 1890 dans une huile reprenant le même sujet qu'un tableau réalisé deux ans auparavant par Toulouse-Lautrec, et intitulé "L'Écuyère du cirque Fernando"(voir blog03/01/16).

Cette toile peinte est une rareté dans la production de ce maître de l’éclectisme qui est plus reconnu pour ses nombreux tableaux d'histoire et ses portraits mondains que pour son appétence pour les arts de la piste.

commentaires

L’Eden-Cirque Toulonnais (1905-1912)

Publié le 21 Décembre 2017 par cirk75 dans Bâtiments

Pendant 7 années les toulonnais ont eu le privilège de posséder une semi-construction avenue Lazare Carnot. Ce bâtiment, à l’origine destiné aux arts de la piste, pouvait être transformé en salle de bal ou en théâtre. La façade de l’Eden-Cirque ressemblait notamment à celle de l’Alcazar,  le cirque éphémère de Lyon (voir blog15/12/17) ou à celle du cirque Fernando à Paris (voir blog01/07/12). Enfin ce bâtiment possédait aussi des écuries pouvant accueillir 40 chevaux.

C'est un dénommé Mollard qui fut à l’origine de cette construction pouvant contenir 2 000 spectateurs dans sa version cirque. Notons que parmi les personnalités circassiennes qui utilisèrent cette piste, les frères Jules et Alfred Court (voir blog01/10/13), qui furent les premiers directeurs de cet établissement, proposèrent plusieurs spectacles de cirque. Le Bâtiment fut démoli en 1912 et depuis rien ne rappelle cet éphémère cirque qui fit les beaux soirs des toulonnais au début du siècle dernier.  

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 80 90 100 200 > >>