Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un petit florilège des programmes du Cirque Phénix

Publié le 5 Janvier 2015 par cirk75 dans Divers

Un petit florilège des programmes du Cirque Phénix

Petit retour, sur les spectacles du cirque Phénix

commentaires

Petite analyse financière destinée aux circophiles aimant les animaux

Publié le 4 Janvier 2015 par cirk75 dans Economie

La dernière mouture de la revue ”Le Cirque dans l’Univers“, nous fait part d’une étude économique concernant le marché du cirque aux Etats Unis en 2013, et plus particulièrement d’une comparaison entre les 2 géants circassiens nord-américains, le Ringling bros Barnum & Bailey circus et son homologue québécois le Cirque du Soleil.

Mais mieux qu’un long discours un petit tableau des résultats financiers de ces 2 entreprises de spectacle, (source SNL) vaut mieux qu’un long discours :

Petite analyse financière destinée aux circophiles aimant les animaux

EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization), correspond au profit généré par l'activité d'une entreprise et permet de les comparer entre elles.

Petite analyse financière destinée aux circophiles aimant les animaux

A la lecture de ce document, on peut noter que le Cirque du Soleil pratique une politique économique dite de l’écrémage en ciblant plus une clientèle à fort pouvoir d’achat en pratiquant des prix de place assez élevés, tandis que Ringling Bros. propose un éventail plus large pour ses prix d’entrée.

De plus le Soleil comme d’autres cirques adeptent des programmes sans animaux, mettent en avant la cause animal, mais aussi celle du tiroir-caisse, surtout lorsque l’on prend conscience des coûts d’achat et d’entretien d’un artiste à 4 pattes. A titre indicatif, cette même étude indique que le coût d’achat d’un jeune éléphant revient vers 100 000 $, sa nourriture annuelle représente 11 000 $, les soins qu’il reçoit environ 7 500 $. Quant aux assurances il faut compter autant et les coûts de transport avoisinent les 20 000$.

Pour information, Bello Nock chez Ringling bros. demandait 600 000 $ par an, soit le prix d’achat de 6 éléphants ; un clown lambda émarge chez le géant américain entre 15 000 et 40 000 $, soit entre 1 et 4 éléphants. Ne pensez-vous pas qu’un gestionnaire avisé va plus être tenté de proposer un cirque sans animaux qu’avec. Et en plus il peut revendiquer de défendre un noble cause. Alors pourquoi se gêner?

Les résultats du Soleil sont éloquents sur ce point, leur EBITDA avoisine les 20, 25% quand il n’est que de 10 à 15% chez Ringling bros. De plus avec 3 fois moins de spectateurs le Soleil dégage un résultat plus important que son glorieux concurrent américain…

La cause des animaux a quelques fois bon dos, ne trouvez-vous pas ? A vous de juger…

commentaires

Cirkafrika2, un bon spectacle de music-hall de culture africaine

Publié le 3 Janvier 2015 par cirk75 dans Programmes

Cirkafrika2, un bon spectacle de music-hall de culture africaine

Fort du succès en 2012 de son cirque africain (voir blog08/04/2013), Alain Pacherie (voir blog17/04/2013) remet le couvert en proposant selon ses dires “un formidable tourbillon d’acrobaties, de musique et de danses ”. Il a raison musique, danse et chant priment sur les arts de la piste. Pour preuve sur les 44 artistes composant le spectacle, il y a autant d’acrobates que de musiciens, danseurs ou chanteurs, 12 dans les deux cas. C’est dire la place faite aux exploits de la piste dans ce spectacle et sur, les 21 tableaux composant le programme, seuls 10 peuvent être labélisés cirque. Mais on ne peut dire que Cirkafrika2 soit décevant. Les spectateurs sont aussi enthousiasmes que dans un concert, d’ailleurs tout est fait pour cela, on termine sur une prestation de Tap dance, puis place au jazz avec ”Summertime“ cher à Gerschwin puis au gospel avec ”Oh happy day“ c’est dire que l’on met le paquet pour créer l’ambiance et ça marche. Alors pourquoi être atrabilaire, le public en a pour son argent ; il chante il danse ; il est heureux, c’est la fête, n’est-ce pas le principal que le regardeur en ait pour son argent.

Pour le circophile que je suis, je ne m’y retrouve pas, car je viens de voir un show, composé de chants, de danses, d’un numéro comique (José & Trempi) et parfois saupoudré d'attractions visuelles. Pour être objectif il faut dire que parmi les visuels deux numéros sont exceptionnels. Beniyan Etea & Remedan Abebe d’une part, et Lidya Ebrahim & Tegegn Shewalem de l’autre, réinventent tout simplement les premiers le main-à-main et les second le jonglage. C’est tout simplement prodigieux et c’est à voir tant c’est nouveau voire incroyable. Deux troupes complètent le programme visuel, en proposant pour l’une : jonglerie, cerceaux chinois et double mat chinois et pour l’autre : antipodiste et banquine multipliant les sauts périlleux et les rattrapes casse-cous. Ah ! Et n’oublions pas une contorsionniste souriante pour faire bonne mesure.

En sortant on est partagé entre deux points de vue, soit le cirque africain est encore aujourd’hui limité dans son nombre d’artistes, et il faut bien combler avec des chants et des danses le vide ; soit la direction du cirque Phénix a décidé de taire le cirque et de faire du music-hall. C’est d’ailleurs ce que laisse à penser la publicité du programme 2015, intitulé ”Le petit dragon“ avec les moines de Shaolin et l’Opéra de Pékin. Mais pour 2016 Alain Pacherie parle d’aller faire un tour dans les Caraïbes à Cuba, et ça pourrait être bougrement intéressant.

Alors à suivre…

commentaires

Jo Clavel, trapéziste et dompteur

Publié le 2 Janvier 2015 par cirk75 dans Aériens

Jo Clavel, trapéziste et dompteur

Si nombre d’artistes de cirque proposent généralement au cours d'un programme deux numéros, tels les Francesco à la fois clowns et écuyers (voir blog16/02/2014), ou les Fratellini-Cradock clowns et acrobates excentriques, il n’est pas courant de trouver un artiste pouvant être dans le même spectacle, trapéziste volant et belluaire. Le montpelliérain Jo Clavel en était capable car il avait ces deux cordes à son arc. Grace à son haut niveau de gymnaste, il devient un acrobate apprécié et spécialisé dans le trapèze volant. Dans un premier temps il fut porteur dans le groupe aérien Dinat, dont le voltigeur était un autre montpelliérain, Léo Dinat, puis dans le trio volant Dinat avec comme second porteur Henri Renold. Enfin toujours en tant que porteur, Jo Clavel travailla avec Gaston et Henri Renold dans le célèbre trio aérien portant ce nom.

Jo Clavel, trapéziste et dompteur
Jo Clavel, trapéziste et dompteur

Dans son livre ”Le Cirque est mon Royaume“, Firmin Bouglione relate comment il donna le goût des fauves à Jo Clavel en lui permettant de succéder au dompteur en titre qui avait plié bagage. Le Maître des fauves ayant remarqué l’attirance que les félins exerçaient sur notre trapéziste, lui proposa de prendre en main la présentation des quinze lions et lionnes du spectacle qui tournait à cette époque au Brésil. Avec les conseils avisés de Firmin Bouglione, très vite Jo Clavel devint un dompteur éblouissant, sans pour autant abandonné son métier de trapéziste.

Il foula de nombreuses pistes ayant pour nom Bouglione, Rancy, Scott, Billy Smart, Schumann… comme trapéziste ou (et) comme dompteur, une originalité peu commune dans le monde de la piste aux étoiles.

Plus tard il dirigea pour Jean Richard, le zoo d'Ermenonville sans pour autant abandonner le dressage, s'efforçant même de dénicher régulièrement de jeunes....

commentaires

Bonne et Heureuse Année 2015 !

Publié le 1 Janvier 2015 par cirk75 dans Divers

Bonne et Heureuse Année 2015 !

2015, année où l'on fêtera les 30 ans du Cirque Arlette Gruss et les 40 ans du Cirque Éducatif, cher à Hugues Hotier (voir blog09/01/2011)

commentaires

Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015

Publié le 31 Décembre 2014 par cirk75 dans Divers

Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015

Pour fêter l’année 2015, la Mairie de Paris et le Monde Festif de Marcel Campion organisent le 1er janvier de 11h à 16h sur les Champs-Elysées devenus piétonniers pour l’occasion une Grande Parade. Au menu, mille participants, une quinzaine de fanfares d’une dizaine de nationalités sont invitées pour mettre chauffer l’ambiance avec un programme musical enlevé. A leurs côtés déambuleront des chars immenses et colorés, et des acrobates, jongleurs et autres fantaisistes de cinq grandes compagnies de cirque renommées internationalement (Pinder, Bouglione, Muller, Phénix et Romanès). De plus on pourra aussi trouver un Village de Noël avec en attraction les Traber, funambules allemands, dans une présentation spectaculaire à grande hauteur du Père Noël. Enfin une ancienne verdine et des attractions foraines sur le thème du cirque complèteront cette manifestation.

Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015
Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015
Grande Parade sur les Champs-Elysées le 1er janvier 2015
commentaires

Un petit florilège du raffinement chez Roncalli

Publié le 30 Décembre 2014 par cirk75 dans Divers

Un petit florilège du raffinement chez Roncalli

.

commentaires

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

Publié le 29 Décembre 2014 par cirk75 dans Personnalités

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

D’origine autrichienne, né en 1947, Bernhard Paul le co-fondateur du cirque Roncalli est un collectionneur passionné de tout ce qui touche au cirque et à son mythe. N’étant un enfant de la balle, il commence sa vie professionnelle comme directeur artistique du magazine autrichien Profil puis devient graphiste dans une agence internationale de publicité. Mais à 30 ans voyant son avenir bouché il décide de faire ce qui lui tient le plus à cœur monter son propre cirque. C’est ce qu’il fait en 1976 avec le metteur en scène André Heller, en fondant le cirque Roncalli rendant ainsi hommage au pape Jean XXIII. Après de nombreuses crises et péripéties financières, Roncalli est aujourd’hui un des cirques les plus populaires en Allemagne avec une recette simple, proposer le cirque que Bernhard Paul souhaiterait voir.

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

Chez Roncalli tout est raffiné: les billets, les stands, les costumes, les lumières, les programmes, les roulottes, la musique et bien entendu le chapiteau. Tout est conçu pour replonger le spectateur dans un monde féérique, afin qu’il retrouve l’espace d’un spectacle, son enfance, et ses rêves. Pour cela Bernhard Paul donne priorité aux comiques en reconstituant des trios de clowns. Ainsi on a pu applaudir sur la piste de ce cirque les clowns : Cerventes, Pipo, Yann Rossyan, Tino Fratellini, Gensi et Francesco Caroli… associés aux augustes Gaston, Angelo Munoz, Fumagalli, Petit Gougou, Fredi Codrelli et entourant le contre-pitre maison Zippo qui n’est autre que Bernhard Paul car le patron chez Roncalli est un joyeux luron. Chez Roncalli on donne la priorité au rire et on fait aussi appel à des excentriques ayant pour nom : David Shiner, Peter Shub, les frères Taquin, Jigalov, Pic ou David Larible beau-frère du patron, car en 1990 Bernhard Paul a épousé Eliana Larible avec qui il a trois enfants, Vivien, Adrian et Lilian qui depuis plusieurs années foulent la piste de ce cirque allemand. Bon sang ne saurait mentir et la relève est assurée.

Bernhard Paul, créateur et directeur du cirque Roncalli

Bernhard Paul un directeur qui aime vraiment le cirque et qui a su allier tradition et modernisme, les chevaux ne sont pas absents chez Roncalli mais qui a, à une époque où les arts de la piste n’étaient pas très tendance, créé un nouveau style basé sur la beauté et le raffinement du spectacle présentée. Et le public aime cela et se laisse entrainer dans une sorte de carnaval enchanteur.

commentaires

Fumagalli avant Fumagalli

Publié le 28 Décembre 2014 par cirk75 dans Clowns

Fumagalli avant Fumagalli

Fils de Daisy Huesca et d'Enrico Fumagalli, célèbre clown apparaissant dans le film de Federico Fellini : "Les Clowns" (voir blog13/12/2010), Gianni Huesca, véritable enfant de la balle fait à 10 ans ses premiers pas avec son frère Daris, devenu depuis Darix, sur la piste familiale dans un numéro d’acrobaties au sol. Dans un premier temps les deux frères proposent un numéro de voltige à la bascule tout en tâtant du comique avec un numéro de cascadeurs où ils associent l’acrobatie au burlesque. Une sorte d’ébauche de ce que seront plus tard les "Fuma Boys". En 1994 ils sont recrutés par Bernhard Paul pour remplacer l’auguste portugais Angelo Munoz. Chez Roncalli, où ils seront pensionnaires jusqu’ en 2000 les 2 frères au contact de Zippo (Bernhard Paul) et Francesco Caroli (voir blog16/02/2014) peaufinent leurs personnages et mettent au point leurs sketchs comme la sempiternelle entrée de la petite abeille. Gianni trouve son personnage d’auguste costumé en garçon de piste à l’ancienne, habit rouge à brandebourgs dorés et cheveux gominés aux trois pointes. Depuis Fumagalli avec ses mimiques expressives et son allure irrésistible est devenu un artiste réputé que les cirques s’arrachent car avec Darix, son complice de toujours, il attire le public.

Lors du prochain Festival International du Cirque de Monte Carlo en 2015, il tentera de décrocher un Clown d’Or, car jusqu’à présent le Festival ne lui a remis qu’un clown d’Argent, c’était en 2001 lors de la 25ème édition et le bougre voudrait bien être adoubé par ses pairs comme étant un des plus grands.

Alors à suivre…

Fumagalli avant Fumagalli
commentaires

Les Casselly, hier et aujourd’hui

Publié le 27 Décembre 2014 par cirk75 dans Artistes

Clown d’Argent en 2008, Clown d’Or en 2012, les Casselly ont de tous temps trusté les récompenses les plus prestigieuses. Si aujourd’hui cette famille est composée de René le père, d’Alexia la mère, de Merrylu la fille et du fils René Jr ainsi que de Mambo, Nanda, Tonga et Kimba, 4 éléphants d’Afrique, et de toute la cavalerie, il n’en a pas toujours été de même. Ainsi dans les années 90 c’étaient Alexia et René qui présentaient la cavalerie, le trio d’éléphants africains ou le pas de 2 équestre. Ce n’est qu’une quinzaine d’année plus tard qu’ils furent rejoints par leurs enfants avec le succès que l’on sait. Depuis quelques temps René Jr. est devenu la star du groupe exécutant avec une facilité déconcertante des sauts à la bascule propulsé dans les airs par Kimba. Il faut voir ce jeune téméraire tourner un double puis un triple saut périlleux avec réception sur le dos de Nanda ou de sa sœur Marrylu. Cet exploit est le résultat d’une confiance et d’une relation exceptionnelle entre René Jr. et le pachyderme tapeur, prenant son rôle très au sérieux, suivant du regard son jeune partenaire pendant son saut, montrant ainsi que l’éléphant possède bien une intelligence très évoluée. Le terme de famille convient parfaitement à ce clan où tout le monde vit ensemble 24 heures sur 24. Au cirque l’amour des animaux n’est pas un vain mot, et chez les Cassely c’est fondamental, on éduque, on nourrit, on passe du temps ensemble et même en cas d’urgence on soigne en attendant la venue du vétérinaire.

 

Toujours à la recherche d’un nouveau numéro, René le père a imaginé présenter dans un carrousel équestre 4 éléphants et 4 chevaux, prestation pas évidente à priori car les pachydermes marchent en déplaçant les pattes du même côté, tandis que les équidés intercalent naturellement les mouvements de chaque côté.

Et que dire de Marrylu artiste aux multifacettes, parfois contorsionniste à la souplesse lui permettant tel Guillaume Tell de décocher des flèches en plein milieu d’une cible en utilisant non ses mains mais ses pieds, ou ballerine avec Patrick Berdino dans un Pas de Deux absolument prodigieux, ou proposant un numéro de poste debout sur le dos de 2 éléphants…

Les Casselly, une famille éducatrice d'animaux, vivant pleinement de leur art et d’une gentillesse incroyable, ne se prenant vraiment pas pour les stars qu'ils sont.

#lescasselly

Les Casselly, hier et aujourd’hui
Les Casselly, hier et aujourd’hui
commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 80 90 100 > >>