Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Pegase & Icare, Les Farfadais chez les Gruss

Publié le 2 Mars 2015 par cirk75 dans Programmes

Pegase & Icare, Les Farfadais chez les Gruss

Pour la première éditions des Estriades, (voir blog24/05/2014) ; les 2 Stéphane Gruss et Haffner, avaient eu l’idée de conjuguer leur ouvrage en unissant le cirque à l’ancienne aux portées aériennes chères aux Farfadais, (voir blog25/05/2014) et devant le succès de la démarche les Gruss ont décidé pour leur 41ème création de reprendre sous leur chapiteau en spectacle permanent cette création originale. Mais si dans le cadre historique du théâtre antique d’Orange cette rencontre conjuguant les 4 éléments, (la terre, l’air, le feu et l’eau) avait donné un spectacle inédit voire fantasmagorique la reprise à Paris qui est faite donne un assemblage hétéroclite de deux œuvres (Silvia pour les Gruss et Asibikaashi pour les Farfadais) qui a du mal à fusionner, tant les deux univers semblent à des années lumières l’un de l’autre. Mais bon le public est enthousiasme et il parait qu’il a toujours raison le public, d’ailleurs un spectacle est fait pour lui plaire et le contenter, alors ne soyons pas grincheux. Au final, une standing ovation, merci Patrick Sébastien d’avoir lancé cette mode, salue les artistes d’une création qui est bien loin de ce que les Gruss ont l’habitude de nous proposer ; et c’est à bon escient que dans les visuels (affiches, dépliants, programmes…) la signature "Cirque National Alexis Gruss, l’art de la piste" est absente et remplacée par Alexis Gruss présente Pégase & Icare, spectacle équestre et aérien, nulle trace de l’appellation cirque, c’est tout dire.

Pegase & Icare, Les Farfadais chez les Gruss

Dernier point, les respirations comiques sont totalement bannies dans Pegase et Icare, il est vrai que l’époque ne prête pas à plaisanter, mais c’est vraiment dommage d’avoir oublié le rire ou le sourire surtout quand dans la coterie d’Alexis on trouve un nommé Francesco Fratellini, fils de Carole et Tino Fratellini, un mime et un auguste de grand talent et à part quelques sauts à la batoude ce jeune artiste semble s’étioler dans ce spectacle. Vivement la prochaine production Gruss où on lui demandera de donner je l’espère toute sa mesure!

commentaires

Les Bario, du cirque à la télévision

Publié le 14 Février 2015 par cirk75 dans Livres

Les Bario, du cirque à la télévision

Déjà auteur de remarquables livres sur Maïss (voir blog02/06/2013), les Rudi LLata (voir blog08/05/2011), les Craddock (voir blog18/02/2012) et Achille Zavatta (voir blog13/04/2013), Dominique Denis (voir blog13/06/2013) ancien clown lui-même, nous propose un merveilleux ouvrage sur ce trio composé de Nello, Freddy et Henny, qui a fait rire plusieurs générations, tant au cirque qu’à la télévision. Livre de 200 pages illustré de photos en couleurs ou en noir et blanc avec des textes toujours pertinents de ce "docteur es clowneries", édité aux Editions Arts des 2 Mondes (voir blog19/12/2010), ce livreà mettre dans sa valise si comme votre serviteur vous prenez quelques jours de congé.

Alors bonne lecture et bons souvenirs, et bien entendu c'est un ouvrage à mettre entre toutes les mains…

Et pour le plaisir le sketch du célèbre Taxi jaune à pois rouges, un régal

commentaires

Des fonds d’investissement intéressés par les arts de la piste

Publié le 13 Février 2015 par cirk75 dans Economie

Des fonds d’investissement intéressés par les arts de la piste

Le quotidien québécois "La Presse" relate dans son édition du 10 février 2015 que le Cirque du Soleil ne manque pas de prétendants pour entrer dans son capital. Parmi les firmes d'investissement américaines qui songent à en devenir actionnaire figurent deux fonds d'investissement, "Carlyle Group" et "TPC Capital Management".

D'après l'agence de presse Blomberg, l'entreprise de spectacle cherche à conclure une transaction qui la valoriserait à $ 2 milliards. Selon ce scénario, une participation de 20 % du Cirque québécois se négocierait autour de $ 400 millions. Le cofondateur du Cirque, Guy Laliberté, détient 90 % des actions de l'entreprise et les 10% restant sont dans les mains de deux fonds immobiliers de Dubaï.

À la fin de l'année 2014, l'agence Reuters a révélé que, le Cirque du Soleil a engagé la banque américaine d'affaires Goldman Sachs pour lui trouver un "partenaire stratégique". Citant une source bien informée, mais qui souhaitait se faire connaître en raison de la nature privée des discussions, l'agence Reuters précisait que le Cirque du Soleil explorait toutes les options, y compris la vente d'une participation majoritaire; mais à ce jour l'entreprise n'avait pas encore pris sa décision sur l'importance du bloc d'actions qui serait mis en vente.

"Le processus de recherche d'un partenaire stratégique est en cours, et il est très long. Il n'y a rien de nouveau depuis les entrevues de M. Laliberté sur le sujet l'an dernier. Nous ne dévoilons pas qui manifeste son intérêt", a indiqué Renée-Claude Ménard, porte-parole du Cirque du Soleil. "Les scénarios détaillés par les médias en ce moment sont prématurés. Nous faisons l'exercice de recherche de partenaires stratégiques avec diligence et chacune des options sera évaluée", a poursuivi le porte-parole du Soleil.

Dans le scénario où cette transaction pourrait faire passer le Cirque de Soleil sous contrôle étranger, le gouvernement québécois a bon espoir que le siège social reste à Montréal et continue de jouer le même rôle économique au sein de la Belle Province.

Alors à suivre…

commentaires

Quelques Affiches des années 50

Publié le 12 Février 2015 par cirk75 dans Affiches

Quelques  Affiches des années 50

Dans les années 40-50, les affiches étaient très informatives et peu ludiques et les prix étaient en francs et non en euros. A cette époque on parlait d'anciens francs ou de francs lourds. Tout cela ne doit pas dire grand chose au moins de 30 ans..

commentaires

2014, année de restructuration pour le Cirque du Soleil

Publié le 11 Février 2015 par cirk75 dans Economie

2014, année de restructuration pour le Cirque du Soleil

Après les 400 postes supprimés en janvier 2014, le Cirque du Soleil a aussi supprimé 52 autres postes, postes, selon la directrice chargée des relations publiques, corporatifs ou de soutien et en aucune façon des artistes des 18 spectacles présentés en ce moment.

"Il y a 18 mois, on a revu notre façon de faire pour être plus efficaces, mentionne Renée-Claude Ménard. L'abolition de ces 52 postes est le résultat de cette efficacité recherchée. On essaie d'alléger notre exploitation afin de trouver les moyens d'investir dans l'avenir. En 2015 nous devrons créer 350 emplois, car il y a plusieurs projets dans les tuyaux : Avatar, Joyà, un spectacle de tournée pour 2016 plus un parc thématique pour 2018 à Nuevo Vallarta, au Mexique qui devrait générera à lui seul de 150 à 200 emplois. Donc, on revoit le type de postes à créer et notre schéma de travail, des profils différents, pour la création, la gestion des projets, et d'analystes d'affaires qu'on n'a pas actuellement."

commentaires

Les animaux au cirque

Publié le 10 Février 2015 par cirk75 dans Animaux

Les animaux au cirque

Depuis quelques temps des pétitions circulent ici ou là pour ou contre les animaux dans les cirques. Ce n’est pas nouveau cette question qui échauffe périodiquement les esprits. Et déjà en 1962, il y a 53 ans, Firmin Bouglione, un des 4 frères (voir blog25/12/2014) et père de Gypsy Gruss et d’Alexandre Romanes, l’évoquait dans son livre "Le Cirque est mon royaume" (Les Presses de la Cité) mais laissons-lui la parole.

"Dans la nature, les conditions de vie des animaux sont loin d’être idéales : intempéries, famines, épizooties ; mais surtout leur existence à l’état sauvage est dominée par la peur, la même qui devait accabler l’homme préhistorique, peur des phénomènes naturels et atmosphériques, peur de la mort comme proie possible qui vient boire à la source ou au fleuve, frémissante, détalant au moindre bruit, dans une perpétuelle inquiétude, peur à l’intérieur d’une même espèce ou d’un même groupe où se livrent combat et duels à mort pour l’hégémonie et la possession des femelles, peur instinctive de la mère pour les jeunes, peur de l’ourse blanche dont la mâle cherche à dévorer les petits, peur des mères babouins dont les enfants sont le régal des léopards…. La plupart du temps et presque partout, bêtes et gens ont été en lutte ouverte et le sont encore, et le terrible pouvoir de destruction des chasseurs depuis l’invention des armes automatiques vient s’ajouter aux fléaux naturels."

Edifiant non ?

commentaires

Johannes Franciscus Catharinus alias Hans Klok

Publié le 9 Février 2015 par cirk75 dans magicien

Johannes Franciscus Catharinus alias Hans Klok

Dès 10 ans le jeune Johannes, il est né 22 Février 1969, se passionne pour l’illusion et présente lors de fêtes familiales ses premiers tours de magie. Adolescent il se fait connaître au Pays-bas comme en Europe en remportant des compétitions comme le Prix Wenegini, le Grand Prix des Pays-Bas ou la Coupe Vermeijden Henk…

Mais c’est bien entendu ses shows à Las Vegas ainsi que son passage lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne qui vont lui donner une notoriété internationale. Surnommé le magicien le plus rapide du monde, Hans Klok le blond magicien néerlandais accompagné de jolies blondes peu vêtues, détient un record peu banal celui du plus grand nombre d'illusions en moins de 5 minutes.

En Janvier 2014 lors du 38e Festival International du Cirque de Monte-Carlo, Hans Klok se voit décerner à un "Clown d'argent" en proposant des numéros de grandes magies comme "l’Evasion de la cuve" ou la "Mâchoire d’acier" provenant de son spectacle "New Houdini". Il est ainsi le premier illusionniste à se voir attribuer une telle reconnaissance par le milieu de la piste, trophée qui le fait entrer définitivement dans le monde des prestidigitateurs les plus consacrés et plus reconnus par le public et ses pairs.

commentaires

Le Cirque théâtre d’Elbeuf

Publié le 8 Février 2015 par cirk75 dans Bâtiments

Le Cirque théâtre d’Elbeuf

Construit en 1855 en s’incorporant dans l’alignement des immeubles mitoyens à l’angle des rues Henry et Solferino, près du champ de foire, ce bâtiment inauguré en 1892 est bâtit selon un plan octogonal et comprend une piste mais aussi une scène de théâtre d’où son nom de cirque-théâtre.

Financé à l'aide de fonds privés, la ville d’Elbeuf en 1957 en fait l'acquisition ce qui permet dans un premier temps à la Bourse du travail et à une salle de gymnastique de prendre leurs quartiers dans les arrières du bâtiment. Cependant en 1984 la municipalité décide de faire revivre le Cirque-Théâtre, ce qui permet entre autres au Cirque Medrano de Raoul Gibault de s'y produire en 1990 et 1991.

Ré-ouvert en 2007 après 3 années d’importants travaux de rénovation et de mise en conformité, cette salle d’une capacité de 900 places, l’une des plus grandes salles de spectacles de Haute-Normandie, est aujourd’hui un pôle régional des arts du cirque, lieu de diffusion de spectacles, de création, de production, de découverte et de rencontres artistiques à la vocation internationale et accueille toute l'année des troupes de cirque contemporain.

Sans équivalent en France dans l’univers du spectacle, le Cirque-Théâtre d’Elbeuf, reste à ce jour l’un des huit derniers cirques construit au XIX° siècle en France (voir blog02/12/2010) et le seul à posséder un espace scénique composé d'une piste circulaire et d'une scène de théâtre à l'italienne.

commentaires

Le roi du cirque de Max Linder (1923)

Publié le 7 Février 2015 par cirk75 dans Cinéma

Le roi du cirque de Max Linder (1923)

Gabriel Leuvielle dit Max Linder fut un réalisateur et acteur français, au jeu et aux inventions qui ont fortement influencé non seulement la naissance du burlesque mais aussi la création du personnage de Charlot. Parmi les 500 films qu’il a tourné, celui qu’il cosigne en 1924 avec Edouard-Emile Violet, avec en vedette féminine Vilma Banky à l’origine nommé "Dompteur par Amour" puis appelé lors de sa sortie "Le Roi du Cirque" (Der Zirkuskönig - Clown aus liebetient) tient une place à part dans l’œuvre de ce créateur car c’est le dernier film complet de "l’Homme au chapeau de soie".

Et pour les circophiles il est intéressant car l’intrigue se déroule dans le monde de la piste, avec un lion comme partenaire. Notons que ce film a germé dans l’esprit de Max Linder lorsqu’il était avec Charlie Chaplin à Hollywood et à qui il a confié son projet de réaliser un film qui se déroule dans l’enceinte d’un cirque. Le créateur de Charlot trouvant l’idée excellente car quelques années plus tard, il tourna aussi une histoire ayant pour cadre le même environnement et qui en 1928 s’appellera "Le Cirque" (The Circus) (voir blog03/07/2012).

Le roi du cirque de Max Linder (1923)

Comme à son habitude le scénario du "Roi du Cirque" est truffé de gags et raconte l’histoire du comte de Pompadour, fêtard invétéré, mais pourtant amoureux de Ketty la belle trapéziste du cirque Buffalo. Les parents respectifs des jeunes gens ne veulent en aucune façon de cette mésalliance, Et après un combat héroïque avec le terrible lion Tibère, combat dont il sort triomphant, le comte de Pompadour est sacré Roi du Cirque, ce qui lui permet d’obtenir la main de sa bien aimée. Dans ce film Max Linder y interprète le principal rôle, tour à tour dompteur,acrobate, clown et même dompteur ... de puces avec cette fantaisie toute personnelle qui a toujours été la sienne. Ce film, aujourd'hui malencontreusement perdu, obtient lors de sortie en salles le 12 Janvier 1925, un grand succès.

Le roi du cirque de Max Linder (1923)

Notons que le 7 mars 1925 Max Linder, à l’occasion du Gala des Artistes obtient un réel succès en exécutant avec brio un numéro virtuose de clown puis en se métamorphosant en élégant "Roi du Cirque". Notons aussi qu’un des sketchs les plus célèbres du répertoire clownesque "Le Miroir Brisé", est tiré d’un film de Max Linder sortie en 1921: "Sept Ans de malheur".

Malheureusement cet artiste eut une fin tragique en à l'âge de 41 ans se suicidant avec sa jeune femme, de 20 ans sa cadette et laissant une petite fille de 16 mois, Maud Linder qui est à ce jour la conservatrice éclairée de l’œuvre cinématographique de son père.

commentaires

Un peu de cirque en février au 104-Paris

Publié le 6 Février 2015 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Un peu de cirque en février au 104-Paris

Le CENTQUATRE-PARIS (5 rue Curial 75019 Paris) présente en février deux spectacles mêlant l’aériens au terrestre.

Du 10 au 15 février Chloé Moglia (voir blog25/06/2014) renouvelle avec la Compagnie Rhizome l’art du trapèze avec Aléas. En consultant le programme édité pour cette prestation on peut lire afin d’attirer le spectateur : " Trente à quarante mètres de fin cylindre d’acier traversent et reconfigurent l’espace. Différents tracés de lignes et de courbes, autant de territoires aériens, implacables, parcourus par soixante à trois cent kilos de masse féminine vivante. La suspension déploie son intensité dans un espace souligné par le vide et dans un temps qui perd sa mesure." C’est vrai que ça donne envie d’y aller.


Et du 10 au 12 février, sur réservation car ce spectacle est gratuit, l’Association Beaumarchais-SACD propose en présentation publique leur spectacle en chantier. Et le mardi 10 février à 10h00 en plus un débat: dont le thème est " Cirque contemporain - ÉCRIRE" en présence de nombreux professionnels, avec comme modératrice, comme il est coutume d’indiquer aujourd’hui: Anne Quentin, journaliste, spécialiste des questions de politique culturelle.

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 > >>