Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Palmarès du 17ème Festival International du Cirque Auvergne Rhône-Alpes Isère Voiron (Pays Voironnais)

Publié le 23 Novembre 2018 par cirk75 dans Festivals

Du 15 au 18 novembre 2018 s’est tenue pour la dernière fois dans la commune du Pays Voironnais, car en 2019 cette manifestation circassienne réintégrera la ville de Grenoble. En 2014, le Festival avait quitté le Palais des sports de cette agglomération, remercié par la nouvelle municipalité d'Éric Piolle fraîchement élue et avec qui les contacts n'avaient été pas simples. Bref pour la 18ème édition les organisateurs loueront l'Esplanade de Grenoble pour y installer leur chapiteau, après 4 éditions à Voiron.

En 2018 comme à son habitude le 17ème Festival s’est tenu sous un sous un chapiteau géant, comprenant 2 pistes et a proposé 24 numéros présentés par Jean-Pierre Foucault.

Présidé par Gérard Louvin le jury a décerné les Etoiles suivantes :

- Etoile d’or : Kungfu boys et Dima-Dima

- Etoile d’argent : Duo Sylverstone

- Etoile de bronze : Chili brothers et Duo Ice

commentaires

Kiaï Compagnie,

Publié le 22 Novembre 2018 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

En japonais Le Kiaï désigne dans les arts martiaux, le cri de combat qui précède ou accompagne l'application d'une technique, Voulant mixer les arts martiaux, la danse, le trampoline  et l'acrobatie,  Cyrille Musy un acrobate trampoliniste,  ancien du C.N.A.C. (voir blog13/11/2011) cofonde en 2000  associé au Manège de Reims (voir blog13/11/2017)  le Collectif AOC. Mussy  signe une  première mise en scène en 2001 avec K’Boum, première création petit format du collectif. Parallèlement à son travail de créateur, il travaille comme interprète pour différents chorégraphes de cirque et de danse. En 2011 et 2012, il signe avec Sylvain Décure (Dramaturge) la mise en scène des spectacles des écoles nationales des arts du cirque de Rosny-sous-Bois (voir blog06/02/2011) et de Bruxelles. 

La nécessité de se réaliser pleinement en tant qu’artiste et créateur l’amène à fonder sa propre structure.  La compagnie Kiaï qui voit le jour en avril 2013 à Chalons-en- Champagne et crée un premier spectacle, c'est plutôt une performance qui peut être proposée dans des lieux insolites tels salles de classe, gymnases, cours de récréation, gares, centres commerciaux, parcs, bureaux, halls, appartements etc..

Un an plus tard un spectacle est présenté à Chalons-en-Champagne dans le cadre du festival Furies intitulée "OFF", spectacle conçu pour la salle, joué par 5 artistes, qui allie cirque et danse hip hop. Une quarantaine de dates sont jouées en France et à l’étranger.

La seconde création de la compagnie voit le jour en 2015.Il s’agit de " CRI"  un spectacle conçu pour la rue et les lieux atypiques. Avec 6 interprètes, il mêle le trampoline,le  mât chinois, le slam et la musique.

Aujourd’hui " RING" est le troisième spectacle de la compagnie. Cette production  créée le 15 mars 2017 au Cirque-Théâtre d’Elbeuf (voir blog06/06/2018) mêle l’acrobatie et  la danse. Les éléments qui constituent la scénographie – une plate-forme, deux trampolines circulaires, quatre tabourets et une roue cyr vertigineuse (voir blog19/11/2018) – sont tous des objets circulaires. En 4 rounds, les 4 artistes  et les machines se fondent dans un ballet réglé au cordeau, où répétitions et circularité s’ordonnent à l’unisson d’une bande son électro jouée en direct.

Pour cette création  les artistes composant ce collectif ont pour nom ; Andres Labarca (danseur, acrobate),  Juan Ignacio Tula (danseur, acrobate, roue cyr), Clotaire Fouchereau (danseur acrobate), Et chaque création de la Compagnie Kiaï, est une occasion pour Cyrille Musy de questionner son rapport au cirque et au cercle, sur un "RING".

commentaires

Gérard Vicaire (1927-2018) le costumier du cirque

Publié le 21 Novembre 2018 par cirk75 dans Personnalités

Talentueux costumier, Gérard Vicaire est décédé le 12 novembre dernier à l'âge de 91 ans. Il avait dirigé pendant plus de 60 ans la maison Vicaire, fondée par ses parents et spécialisée dans les costumes et décors de spectacles. Cette maison créée en 1927 était spécialisée  dans les costume de scène pour les plus grands cabarets du monde. Ses créations allaient du rideau de scène, aux costumes pour des revues  en passant par les robes de spectacles.

Gérard Vicaire, le fils de Simone et Charles, qui avait repris en 1932 l’affaire familiale est considéré comme le plus grand costumier de cirque. Jusqu’en 1992, date de la fermeture de la maison de couture (qui sera reprise 10 ans plus tard par Corine Valentin) G"arad Vicaire réalisera plus de 400 costumes qui seront sur les épaules des plus grands clowns du monde.

Un Vicaire était plus qu’un costume de piste, c’était une œuvre d’art, une pièce de musée constituée de 100 000 à 150 000 paillettes toutes posées à la main selon une technique dite "Lunéville" consistant à saisir un fil (sur lequel sont enfilées des paillettes ou des perles),le tordre et le passer dans l’étoffe, pour former une maille ou un point de chaînette grâce à un petit crochet donnant un point plus régulier.

Et un clown renommé ne pouvait porter qu’un sac Vicaire (voir blog20/12/2013) sur une piste.

Avec le décès de Gérard Vicaire c'est tout un pan de l'histoire de la piste du XX° siècle qui disparaît avec lui .​​​​

commentaires

Dumbo un film réalisé par Tim Burton (2019)

Publié le 20 Novembre 2018 par cirk75 dans Cinéma

Réalisé en 1941 par par Ben Sharpsteen pour les studios Disney, le dessin animé Dumbo (voir blog20/05/2017)  fait l’objet actuellement d’un remake réalisé par Tim Burton, le metteur en scène d'Edward aux mains d'argent avec notamment : Colin Farrell, Michael Keaton, Danny DeVito et Eva Green...

Pour ce film fantastique les scénaristes  semblent avoir pris quelques libertés par rapport à l'histoire originale. Ainsi l'éléphant n'est plus recueilli par la souris Timothée, mais par les enfants d'une ancienne vedette de cirque. De plus de nouveaux personnages Neils Skellig et Miss Atlantis sont également annoncés.

Le film qui devrait sortir en salle le 27 mars 2019, relatera l'histoire de Holt Farrier, une ancienne gloire du cirque, qui voit sa vie complètement chamboulée au retour de la guerre. Le propriétaire d'un cirque en difficulté, le recrute pour s'occuper d'un éléphanteau aux oreilles disproportionnées, devenu la risée du public. Mais quand les enfants de Holt découvrent que celui-ci grâce à ses oreilles peut voler, il deviendra la vedette du chapiteau.

Avec Dumbo, les studios Disney poursuivent ainsi leur politique de reprise en film de ses grands classiques dessinés. Après le succès de La Belle et la Bête et du Livre de la jungle sont attendues les années suivantes un remake d'Aladin, du Roi Lion et de Mulan…

commentaires

Roue allemande ou cyr, quelles différences ?

Publié le 19 Novembre 2018 par cirk75 dans Formation

Le cirque a toujours cherché à intégrer des disciplines nouvelles ainsi que des agrès innovants comme au XIX° siècle la bicyclette. Les artistes au cirque  ne cessent de faire évoluer et de complexifier leur prestation. À cet effet, la roue allemande et la roue Cyr sont sans nul doute les deux innovations les plus emblématiques des dernières décennies, d’origines et surtout d’apparences et de manipulations très différentes. Puisant dans la force même de l’artiste, ces deux agrès ne cessent d’amener toujours plus loin la notion d’acrobatie.

La roue allemande, conçue par Otto Felck à l’aube des années 1920, fût présenté aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936 lors du numéro d’ouverture composé de 120 roues en action. La roue allemande suscite alors un engouement rapide, notamment dans le monde de la gymnastique où elle motive développement technique, rencontres internationales et compétitions. L’agrès intègre la piste de cirque au début des années 90 et devient une discipline enseignée dans les écoles de cirque. L’appareil est composé de deux grands cercles métalliques reliés par de petites barres à l’intérieur duquel l’acrobate s'accroche à l'aide de ses pieds et de ses mains et qui par sa propre impulsion s’entraîne soit dans des lignées ou dans des tournoiements tout en exécutant des acrobaties.

https://youtu.be/lOsSHq8KkyM

La roue cyr est créée au début des années 1990 par le québécois Daniel Cyr. Suite à son passage  en 2003 au Festival Mondial du Cirque de Demain, cet instrument gagne rapidement en notoriété et en visibilité. Devenue depuis une discipline populaire, la roue cyr est enseignée dans les écoles préparatoires et supérieures. Composée de 3 à 5 sections assemblées par des joints d’aluminium ou d’acier, la roue cyr est un agrès dynamique propulsé par la force de l’acrobate qui met l’objet en rotation en le manipulant et s’insère à l’intérieur pour réaliser des figures.. Les petites roues tournent plus vite et permettent davantage de lâcher prise que les plus grandes, plus fluides et mieux adaptées aux suspensions. La technique ne cesse d’évoluer, continuellement questionnée par ses pratiquants. À la différence de la roue allemande, la roue cyr permet de par sa structure une meilleure fluidité dans les rotations, ce qui accentue le dynamisme de la discipline.

commentaires

La fête Lilloise du Cirque 2018 un spectacle populaire et de qualité

Publié le 18 Novembre 2018 par cirk75 dans Programmes

Trente-deuxième Fête Lilloise du Cirque, cela fait trente-deux années que Thierry Féery, (voir blog 14/10/2011) propose à ses concitoyens des Hauts de France les meilleurs numéros de cirque et cette année le pari est encore tenu, même si on peut regretter que 3 numéros parmi les 11 présentés en 2018,  aient déjà fait halte à Lille lors d’éditions précédentes.

En effet "les 8 Diabolos girls" de cette année ont déjà montré leur grande dextérité dans le maniement de cet étrange objet qu’est le diabolo en foulant à 13; la piste en 2017 sous le nom de "Troupe acrobatiques de Chine (voir blog11/11/2013), tout comme "Le Sémaphore des Etoiles" déjà présent  2014 ainsi que les exceptionnels sauts  à la bascule des "Sokolov" déjà vus la même année (voir blog12/11/2014). Et si on prend toujours grand plaisir à revoir ces 3 numéros  exceptionnels qui frisent  chaque fois la perfection,  avoir dans le même spectacle  1/4 des numéros préalablement vu par le fidèle public lillois n’est-ce pas un peu excessif ?

Alors que dire de l'édition 2018, année où l’on célèbre les 250 ans du cirque? La Troupe  Muratov (voltiges à cheval) et le suédois Ramon Maatz (cavalerie miniature) rappellent  que le cirque a commencé à cheval et ce n'est que justice de proposer deux numéros équestres. Et si en 2018 les fauves ont laissés la place aux animaux de la ferme, voire aux teckels, les animalistes doivent être ravis de ne plus voir d’animaux sauvages sur la piste lilloise. Oui même absents ils sont toujours présents dans le débats sur les animaux qui agitent actuellement le monde de la piste.

Grand moment  en plus de 3 numéros cités en introduction de ce blog, avec le chinois Zhenyu Li proposant avec élégance et naturel des équilibres sur cannes défiant les lois de la pesanteur. Il réalise avec facilité notamment une croix de fer en écartant les deux cannes de ses bras,  un grand écart buste penché en avant ou des équilibres sur un bras ou sur deux avec tout le poids de son corps à l’extérieur. Il termine sa prestation par un balancement des cannes qui impressionne, comme on peut le voir dans cette vidéo datant de 2017.

Complètent ce programme attrayant des jongleurs  russes (les Télenko Brothers), un expert en free styles à moto  (Kenny Thomas) et n’oublions pas le régional de l’étape le facétieux Grégory Bellini (voir blog24/04/16) qui comme à l'accoutumé  apporte sa note loufoque et joviale avec son sempiternel numéro de magicien catastrophe ou ses jeux de mots foireux, régalent un public conquis d’avance.

En conclusion, les parisiens envient comme toujours les "Ch’tis" d’avoir chaque automne et depuis 32 ans, un programme aussi séduisant et à un tarif aussi abordable. Rappelons pour les non-initiés que les prix des places à la Fête Lilloise du Cirque vont de 10 à 27€,  c’est dire qu’il est possible de proposer à la fois un spectacle de très haute tenue à un prix vraiment populaire.

Bien heureux lillois….

commentaires

Trois livres pour les congés de la Toussaint

Publié le 21 Octobre 2018 par cirk75 dans Livres

Au moins 3 livres récemment parus sont à mettre dans le sac de voyage pour celles et ceux qui partent pour quelques jours en octobre.

Le catalogue de l’exposition L’Art fait son cirque, abondamment illustré donne une bonne image de cette remarquable manifestation qui s’est tenue au Musé de Bourgoin Jallieu dans l’Isère (voir blog21/05/18). Ce livre est édité chez Page Edition.

Les très attendues chroniques de Jacques Richard (voir blog02/04/18) journaliste à L’Aurore puis au Figaro retraçant trente années de cirque entre 1968 et 1997 sont enfin parues à  La Presse Universitaire de la Méditérrannée. C’est un témoignage inestimable sur les spectacles et la vie circassienne de cette époque. A lire de toute urgence.

Enfin Dominique Denis, infatigable chercheur en arts de la piste, vient de faire paraître chez Arts de 2 Monde un nouvel ouvrage sur un sujet peu traité les artistes lilliputiens qui ont enchanté des millions de spectateurs du monde entier. 

Bons congés et à bientôt.   

 

commentaires

Sur la piste centrale (1922)

Publié le 20 Octobre 2018 par cirk75 dans Art

Dès le premier regard on est frappé par ce camaïeu de rose, suggérant que le cirque est un spectacle situé dans un monde hors de la fureur et du bruit, autrement dit dans un univers de douceur et de délicatesse, proche de l'imaginaire des enfants.

Cette petite huile sur toile (22x26) montre l’intérieur de la toile d’un cirque américain où les spectateurs, sorte de points colorés, semblent confinés dans des loges éloignées. Sur la piste centrale d’un rose cliquant deux écuyères elles aussi tout de rose vêtues -une debout sur un cheval, l’autre assise en amazone sur un autre équidé gris- travaillent sous les directives d’un Maître de piste endimanché, sa chambriere à la main dirigeant ce ballet équestre. D’autres artistes, en haut à droite un clown blanc, à gauche un groupe de deux écuyers et en bas un homme en frac ainsi que le visage d’un autre blanc complètent la scène peinte par Gifford Beal (1879-1956) un aquarelliste, muraliste américain, marqué par le mouvement impressionniste comme on peut le constater. Avec cette oeuvre le peintre joue aussi sur le contraste des émotions avec le rapprochement des deux figures emblématiques du cirque que sont le clown et l'écuyère. 

Le vieil hippodrome, une autre peinture circassienne par Gifford Beal

Le vieil hippodrome, une autre peinture circassienne par Gifford Beal

Né dans une famille d’artistes, (un frère aîné Reynolds Beal peintre réputé, tout comme sa nièce Marjorie Acker épouse de Duncan Phillips, le fondateur de la collection Phillips), Gifford Beal fut un grand amateur de spectacles sous toutes ses formes. On lui doit de nombreuses œuvres où le cirque, ses chevaux, ses chapiteaux et ses artistes sont présents.  Ses thèmes favoris sont puisés non seulement dans le spectacle  mais aussi dans l'aspect naturel et quotidien de la vie américaine.

Gifford Beal un artiste dont les peintures ne dépareilleraient pas dans une chambre d'enfant. 

commentaires

Le Cirque Aïtal

Publié le 19 Octobre 2018 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Cette compagnie circassienne est fondée en 2004 par le duo franco-finlandais Victor Cathala et Kati Pikkarainen , pour  travailler ensemble des portées acrobatiques et plus particulièrement du main à main.

Lui, Victor Cathala le colosse toulousain, après des études agricoles découvre la voltige équestre qui le mène tout droit aux écoles de cirque et à Paris (voir blog06/01/11).Elle, Kati Pikkarainen la mini-voltigeuse finnoise, pratique le cirque dès l’âge de huit ans.. ce qui va la conduire à poursuivre ses études à Rosny sous-bois où elle va rencontrer Victor. Puis après quelques temps au CNAC de Châlons-en-Champagne (voir blogs 02/05/11 & 10/11/15), ils vont en 2005, obtenir une médaille d’argent lors de la 26ème Edition du Festival Mondial du Cirque de Demain, au cours duquel ils vont présenter le duo de main à main "Victor & Kati".

Un premier spectacle pensé pour la piste circulaire et  joué sous chapiteau est créé en 2007 avec le compositeur-musicien Mathieu Levavasseur. Cette production intitulée "La Piste là" tel sera modifiée l’année suivante pour une version à 4 artistes où Victor & Kati sont rejoints par Mathias Salmenaho un porteur-jongleur-accordéoniste, et Helmut Nünning un compositeur-clown-contrebassiste,.

 

Puis en novembre 2011 un deuxième spectacle "Pour le meilleur et pour le pire" où Victor et Kati seuls en piste avec une voiture , nous présentent leur cirque à eux avec force et complicité et prouesses techniques emportées par un formidable sens du rythme et cela dans le cadre de leur intimité.

 

En 2018, après avoir eu deux enfants les 2 membres fondateurs présentent une nouvelle création intitulée  "Saison de cirque" où se sont joints 5 chevaux plus 7 artistes: lena Kanakova, Micha Kanakov, Vasia Kanokov, Sergey Mazurin, Matias Salmenaho, Nick Muntwyler, et Ludovic Baladin. ET à cette bande de deux et quatre pattes 4 Musiciens : Helmut Nünning, Hugo Piris, Benni Masuch, et Julien Heurtel enveloppent musicalement le spectacle avec des envolées jazzy et rythmées..  

 

"Saison de cirque"  un spectacle composé de Voltige, de dressage en liberté, de jonglage, de prouesses acrobatiques est une déclaration d’amour au cirque, celui d’hier mais aussi celui de demain .

 Le Cirque Ataï un cirque à voir et revoir en ce moment en tournée avec "Saison de Cirque"... un spectacle authentiquement circassien

commentaires

Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo

Publié le 17 Octobre 2018 par cirk75 dans Musique

Issu d'une famille de musiciens, Reto Parolari né en 1952 a étudié en Suisse au conservatoire de Winterthurville, ville dont il est natif, puis à Hannovre (Ernst Hildebrand), Stuttgart (Heinz Buchold) et Vienne (Prof. Max. Schônherr).

En 1973, il fonde l’Orchestre symphonique Reto Parolari, composé de 40 instrumentistes, dédié à l'interprétation et à la culture de la musique légère mais sophistiquée. Son répertoire comprend des opérettes, des valses musicales et viennoises, ainsi que des suites, des ouvertures et des pots-pourris.

Reconnu aussi comme un spécialiste de la musique de de cirque, Reto Parolari a notamment dirigé pendant plus de 6 ans l’orchestre du Cirque Knie (voir blog05/0311) puis de 1987 à 2000 l’orchestre royal du théâtre Carré à Amsterdam(voir blog11/05/12), enfin de 2000 à 2003 la formation musicale du cirque Krone (voir blog07/02/11) à Munich… A Massy (voir blog10/01/17) il a conduit l’orchestre du festival pendant 3 années de 1995 à 1997.

Mais ce qui lui a valu la faveur des amateurs de la piste ronde c’est que depuis 1997 Reto Parolari est le chef d’orchestre du Festival Internationale de Monté Carlo. Lors de l’édition de 2018 il a décidé d’abandonner la baguette de maestro de ce prestigieux festival, sans toutefois resté oisif. Il continuera à œuvrer pour la musique en dirigeant l’orchestre symphonique de Winterthur et, en créant un atelier de formation pour jeunes chefs d’orchestre de musique de cirque et de variété.

 

Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo
Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo
Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo
Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo
Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo
Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo
Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo
Reto Parolari, le Maestro de Monte-Carlo

En tant que compositeur et arrangeur, Reto Parolari a édité plus d'une centaine d'ouvrages dans le domaine de la musique classique et de divertissement et a enregistré plus d’une trentaine de CD dont une petite dizaine contiennent de la musique dédiée aux arts de la piste.

commentaires
<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 60 70 80 90 100 200 > >>