Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un Musée totalement dédié à Chaplin et à son œuvre cinématographique

Publié le 17 Avril 2016 par cirk75 dans Cinéma

Un Musée totalement dédié à Chaplin et à son œuvre cinématographique

"Chaplin’s word by Grévin", tel est le nom du musée Chaplin qui ouvre ses portes au public aujourd’hui à 10h00. La veille, le samedi l’inauguration officielle coïncidait avec l’anniversaire de la naissance de Charlie Chaplin, qui a vu le jour le 16 avril 1889 à Londres. Le Domaine de Ban, situé à Corsier-sur-Vevey, lieu de résidence de Charlie Chaplin et de sa famille durant les vingt-cinq dernières années de sa vie comprend, une maison de maître, un studio cinématographique tout neuf, et un grand parc de 6 hectares. Ce sont les trois espaces dans lesquels le public flânera pour "toucher des yeux" ce que fut la vie personnelle et familiale de Charlie Chaplin un des génies du septième art qui a vécu dans ces lieus de 1952 à 1977. Pour séduire chaque année entre 250 000 et 300 000 visiteurs la société Grévin, filiale de la Compagnie des Alpes gestionnaire des lieux a dû investir 55 millions d’Euros.

Un Musée totalement dédié à Chaplin et à son œuvre cinématographique

Au cœur du Domaine de Ban, le visiteur devient ainsi l’invité de celui qui a reçu les plus grandes célébrités de son époque et le studio hollywoodien offrira au spectateur une immersion passionnante et ludique à la rencontre de Charlot et de Chaplin. A travers les ruelles de son enfance londonienne et les décors mythiques de ses films les plus emblématiques, le spectateur découvrira ou redécouvrira l’immense œuvre de Charlie Chaplin, grand amateur de cirque et auteur du film nommé Le Cirque (voir blog03/07/2012).

Pour plus d’information voir le site : http://www.chaplinsworld.com/

#muséechaplin

commentaires

La Flûte enchantée au Cirque National Alexis Gruss

Publié le 16 Avril 2016 par cirk75 dans Franc-Maçonnerie

La Flûte enchantée au Cirque National Alexis Gruss

En ce moment le cirque Alexis Gruss régale les spectateurs avec son spectacle poétique et féérique "Pégase & Icare", mettant en piste ces 2 mythes avec ses personnages magiques et chimériques. Il y déjà 14 ans sous le chapiteau de Maître Alexis, un autre spectacle à la marge de la piste avait déjà été donné et avait attiré l’attention des non circophiles, je veux parler de l’Opéra du divin Mozart "La Flute enchantée".

Créé le 30 septembre 1791 à Vienne, l’ultime opéra, pour certains maçonnique de Mozart, désertait en 2002 pour un temps les scènes d’opéra pour se déployer dans l’enceinte surprenante du cirque National Alexis Gruss. Et autour du prince Tamino, cinq chevaux affolés se cabraient dans la découpe de la lumière et martelaient de leurs sabots la scène. Surplombant la cavalcade, les chœurs et l’orchestre Colonne, sous la direction d’Andreas Stoehr, meublaient le drame de leurs harmonies. Le chapiteau du Cirque National Alexis Gruss accueillit de septembre à octobre 2002 la quête obstinée des amants de la "Flûte enchantée" : le courageux Tamino et la belle Pamina, fille de la reine de la Nuit.

La Flûte enchantée au Cirque National Alexis Gruss

Mise en scène par Claude Santelli puis par Bernard Broca, qui a poursuivi le travail du premier nommé suite à l'accident mortel dont celui-ci a été victime lors des répétitions, cette adaptation reposait sur les atouts de cette arène de sciure et de toile : des acrobaties, du jonglage et les ballets des chevaux. Il fallait évidemment concéder un M. Loyal à cette transposition convaincante: c’était Pagagena (Laurenka Hoareau) qui accompagnait le spectateur en lui présentant, assise au bord de la piste, les drames qui se jouaient sous le chapiteau.

Parmi les moments clefs de ce spectacle notons que la célèbre, "Reine de la nuit", (Joan Eubank) personnage à plusieurs facettes, interprétait son premier air tandis que Nathalie Grüss, évoluait au trapèze aérien. Au second acte, sa pyrotechnie vocale était soutenue par une cavalcade réglée par Gipsy Grüss. Quant aux épreuves du feu et de l'eau, elles étaient illustrées l'une par six jongleurs manipulant des massues enflammées, et l'autre par un numéro de bulles d'eau.

Le spectacle se déroulait simultanément sur la piste et sur un podium ­ habillé en forteresse ­ où se tenaient le chœur et l'orchestre Colonne, dirigés par Andreas Stoehr. Quant aux solistes, tous jeunes et beaux, ils passaient de l'une à l'autre pour les besoins de l'histoire. C’étaient quinze chanteurs de différentes nationalités, parmi lesquels les Américains Dominique Moralez (Tamino) et Joan Eubank (la Reine de la nuit), l'Espagnole Marie Rey-Joly (Pamina) et le Russe Evguenyi Alexiev (Papagano).

Peut-on envisager dans l’avenir une réédition de ce cet opéra équestre ? Pourquoi ne pas creuser l’idée ?

#lafluteenchantéegruss

commentaires

Medrano d'hier et d'aujourd'hui

Publié le 15 Avril 2016 par cirk75 dans DVD

Medrano d'hier et d'aujourd'hui

"Clodiss Av Production" vient de faire paraître ce visuel:

#DVDMedrano

commentaires

Une peinture ayant appartenu à Jean-Richard exposée aujourd'hui à Niort

Publié le 14 Avril 2016 par cirk75

Une peinture ayant appartenu à Jean-Richard exposée aujourd'hui à Niort

Le quotidien "La Nouvelle République" du 12 avril relate que vendredi 8 avril, une réunion a été organisée dans la salle du conseil de la mairie de Niort pour présenter la déclinaison locale du Festival du Polar "Regards Noirs". Élisabeth Maillard, vice-présidente chargée de la culture à la communauté d'agglomération, Marianne Petit chargée de mission "Regards Noirs" également de la C.A.N. Laurence Lamy, directrice du musée Bernard d'Agesci et du Donjon, le maire Jacques Moronval et Bernard Pithon, élu local chargé de l'organisation et de la coordination des manifestations, ont présenté le programme d'animations consacrées à Jean-Richard les 15, 16 et 17 avril prochains.

"Découvrir autrement le territoire de la communauté d'agglomération du Niortais, cette manifestation s'y prête vraiment, a souligné Élisabeth Maillard. C'est un bon moyen de rapprocher les localités par la mutualisation. Il n'y a pas que les déchets et l'assainissement, la culture a aussi sa place". Laurence Lamy a expliqué le lien entre le musée niortais et Jean-Richard : ainsi " Le tigre", œuvre de Paul Jouve, peintre animalier et illustrateur, avait été acheté par Jeanne-Christine Ouvrard pour offrir à son cousin Jean-Richard en 1999. L'œuvre sera exposée dans le cadre de "L'art au menu" au musée Bernard d'Agesci aujourd'hui jeudi 14 avril de 12 h 30 à 13 h.

#jeanrichardniort

commentaires

Les sœurs Lange dites Les Mascott, des phénomènes de l’équilibre acrobatique

Publié le 13 Avril 2016 par cirk75 dans Aériens

Les sœurs Lange dites Les Mascott, des phénomènes de l’équilibre acrobatique

Quel fascinant duo d’équilibristes hors du commun proposaient au milieu du XX° siècle les Mascott ! Elles firent d’ailleurs frissonner toute une génération lors de leur célèbre monté puis descente d’échelle à dix barreaux, où la voltigeuse était en équilibre "tête à tête", sans coussinet et sans longe sur la tête de sa porteuse. Enfants de la balle, les sœurs Lange apprennent très jeunes au contact de leur mère l’art du trapèze. Puis petit à petit, elles mettent au point ce fabuleux numéro où Christel la blonde, portait sur sa tête la brune Barbel.

On relate même dans le milieu de la piste que c’est un peu par hasard que ce numéro fut créé. En effet au début, lors de leur ascension de l’échelle les deux sœurs utilisaient un coussinet pour faciliter l’équilibre de leur tête à tête. Mais lors d’un déplacement cet accessoire fut perdu et, pendant que leur père en fabriquait un autre, les deux sœurs prirent l’habitude de répéter sans ce rond et décidèrent en 1951 de présenter dorénavant leur numéro sans cet accessoire.

Comment ne pas être admiratif devant ce duo des sublimes et sereines sœurs, vedettes internationales de la piste des années 60 à 70 et qui par deux fois, ont foulé les pistes en France. En effet en 1960 elles sont au programme de la tournée du Cirque Napoléon Rancy puis l’année suivante elles parcourent l’hexagone avec le cirque Pinder-RTF.

Les sœurs Lange dites Les Mascott, des phénomènes de l’équilibre acrobatique

Pour ceux qui n’ont jamais vu ce numéro, le site Circopédia (voir blog17/10/2015) en propose trois vidéos dont celle enregistrée en 1964 lors d’une Piste aux Etoiles (voir blog16/12/2014), à voir absolument...

En 1964, la voltigeuse Barbel épousera le dresseur Tony Hochegger (voir blog 20/03/2016) et sous le nom de Barbara Hochegger proposera un travail étonnant avec des chiens Barzoï, animaux réputé pour leur indiscipline.

Barbel et Tony Hochegger eurent une fille qui n’est autre que la célèbre Rosi Hochegger. Et avec son cheval Scout Rosi enchante les spectateurs petits ou grandes de par le monde.

Bon sang ne saurait mentir!

Christel et Barbel Lange, Les Mascott des légendes de la piste, à ce jour jamais égalées et encore moins dépassées.

#mascottcirque

commentaires

Lettre ouverte aux militants de la cause animale et aux organisations de défense du bien-être animal

Publié le 12 Avril 2016 par cirk75 dans Economie

Lettre ouverte aux militants de la cause animale et aux organisations de défense du bien-être animal

Dimanche 10 avril "l'Association Belge du Cirque" a publié une lettre ouverte aux militants de la cause animale qui depuis quelques temps sont actifs pour dénoncer l’utilisation des animaux sauvages dans les spectacles de cirque.

"Les militants et les organisations de protection des animaux peuvent difficilement accepter, et encore moins comprendre, qu'il existe en Europe des compagnies de cirque qui sont animées des meilleures intentions envers leurs animaux, leur procurent des soins irréprochables et les aiment sincèrement et profondément. Nous tenons néanmoins à souligner que, ces dix dernières années, le monde du cirque a lui-même œuvré à l'élaboration d'une législation adéquate, permettant au secteur de posséder, présenter et transporter des animaux sauvages.

Depuis 1770, les animaux font partie intégrante des numéros de cirque. Ils appartiennent à de grandes familles du cirque ou à des dresseurs indépendants, et sont tous nés en captivité.

Les spectacles de cirque traditionnels sont forts d’une riche tradition et font partie de notre patrimoine culturel et de la mémoire collective.

Ces 25 dernières années, le cirque a déployé des efforts importants pour respecter le bien-être animal et les soins aux animaux, et ainsi les mettre au centre de leurs préoccupations, contrairement à l'image que les militants de la cause animale et les organisations correspondantes veulent, trop facilement et sans nuance, présenter au grand public.

Le cirque est dépeint par la plupart des organisations de défense des animaux comme un monde dans lequel les animaux mènent une existence misérable, intolérable et cruelle, où le bien-être ne prime jamais et où l’individualité et l'identité de l’animal sont totalement niées.

C'est complètement faux.

Plusieurs études scientifiques ont démontré que l’affirmation contraire était également fondée et que le cirque traditionnel agissait en connaissance de cause.

C’est précisément la raison pour laquelle le cirque est le premier à dénoncer les compagnies négligentes, qui n’accordent pas l’attention nécessaire au bien-être animal ou qui se moquent de la législation.

Des situations intolérables ont souvent été dénoncées par le milieu du cirque lui-même.

Cependant, nous ne voulons pas que le "bébé soit jeté avec l’eau du bain" ni que les compagnies de cirque, animées de bonnes intentions et respectant les règles d'éthique, soient sanctionnées à cause de quelques "pommes pourries dans le panier".

Une telle attitude témoignerait d’un manque de respect envers les efforts que les cirques et les dresseurs fournissent au quotidien afin de garantir et d'optimiser le bien-être de leurs animaux.

Soucieux de la protection des animaux, les organisations de défense du bienêtre animal ne peuvent tout de même pas se prêter à ce jeu…

D’autant plus que ces mêmes cirques reconnaissent l’importance des droits des animaux et des organisations qui œuvrent à leur défense.

Les pratiques répréhensibles doivent être dénoncées et les récidivistes doivent être poursuivis en justice de manière irrévocable.

Heureusement, il existe aussi des organisations de défense des animaux qui, fortes de l’expérience nécessaire sur le terrain, reconnaissent que plusieurs cirques ne doivent faire l’objet d’aucune critique ; des cirques qui agissent correctement et peuvent même servir d'exemple.

Les cirques pirates, souvent originaires de l’ex-Union soviétique, d’Amérique du Sud et d’Asie, doivent être rappelés à l'ordre sur-le-champ.

En revanche, la grande majorité des cirques en Europe devraient être respectés davantage –et, dans certains cas, même réhabilités– par ces organisations de protection des animaux qui diffusent des informations inexactes et souvent mensongères, qui influencent et manipulent l’opinion publique, dans le but de pouvoir justifier leur existence, leur fonctionnement et leurs actions, et de garantir ainsi leur raison d’être.

Sans parler de leurs pratiques douteuses, sous le couvert du bien-être animal, visant à utiliser ces mêmes animaux pour s’afficher dans les médias, susciter des émotions fortes auprès du public grâce à des histoires "dramatiques" et à des images vidéo subtilement montées, et ainsi pouvoir justifier leur vocation première, à savoir obtenir autant de donations et de fonds que possible, auprès des particuliers, des administrations publiques et des organisations.

Tant en France qu'au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse ou en Espagne (pour ne citer qu’eux), le cirque ne se contente pas de respecter les normes et règles en vigueur, mais crée de sa propre initiative des infrastructures supplémentaires et prend des mesures pour assurer une vie encore meilleure aux animaux.

En effet, qui est au courant que les cirques investissent dans des équipements supplémentaires, qu'ils accordent énormément d’attention au choix du fourrage adéquat, au respect d’un régime alimentaire équilibré, à la kinésithérapie et à un suivi vétérinaire régulier ?

Qui s’est déjà intéressé aux résidences d’hiver et aux domaines qui ont été achetés et aménagés par les compagnies de cirque pour garantir une existence sereine et digne aux animaux, aussi après leur séjour au sein du cirque.

Les militants de la cause animale entreprennent des actions à fort impact médiatique et bénéficient d'un appareil de lobbying solide auquel ils font régulièrement appel. Mais, souvent, ils évincent ainsi les initiatives louables et plus modestes du cirque lui-même, qui ne dispose pas des mêmes moyens pour approcher les médias et la politique.

Il n’est pas question ici de lutter à armes égales, mais bien de plaider en faveur d’une attitude raisonnable et respectueuse à l’égard des familles et des compagnies de cirque qui manifestent une attitude loyale et un comportement correct envers les animaux sauvages.

Ce n’est que justice. Pour ces cirques, mais aussi pour les millions de spectateurs qui aiment profondément le cirque traditionnel et ont à cœur que les animaux du cirque soient traités correctement.

Nous espérons par conséquent que les militants de la cause animale et les organisations de défense du bien-être animal pourront adopter une attitude constructive vis-à-vis des cirques qui se soucient du bien-être de leurs animaux et s'investissent réellement dans ce domaine".

Lettre ouverte aux militants de la cause animale et aux organisations de défense du bien-être animal

Pour complémenter cette publication de Freddy Vindevogel, un article du 25 février dernier du quotidien irlandais "The Sun" indique : "Dès Mullingar, première étape de la tournée irlandaise du Circus Belly Wien, tout était déjà joué ! Le mouvement animaliste irlandais ISPCA annonçait déjà son intention de tout mettre en œuvre pour empêcher la poursuite de la tournée... On ne peut que regretter l'absence de réaction à travers les médias des cirques irlandais face aux événements dramatiques auxquels a été confronté leur confrère venu du continent ! Pour éviter tout problème, ils ont cependant d'eux-mêmes et depuis quelques saisons renoncé à la présentation de certaines espèces animales alors qu'aucune loi ne les contraignait pour le moment".

A vous la parole…

#militantscauseanimale

commentaires

La coupole de la mort (1942)

Publié le 11 Avril 2016 par cirk75 dans Cinéma

La coupole de la mort (1942)

Film allemand totalement invisible de nos jours, réalisé par Victor Tourjansky et produit par Georg Witt pour Bavaria Film. Cette oeuvre cinématographique relate une histoire dramatique située dans l’ambiance d’un cirque et comprenant d’après la publicité de l’époque de "sensationnels numéros d’acrobatie" , avec dans les rôles principaux les acteurs Ferdinand Marian et Winnie Markus.

En l’espèce, le numéro des funambules est interrompu par la chute mortelle de l’un des trois acrobates le soir même où la victime amant de la femme de son partenaire, a été surpris par le mari… Accident ou meurtre ? L’épouse accuse l 'époux s’enfuit, refait sa vie et crée un nouveau numéro aérien sous un nom d’emprunt. Cependant il est reconnu et c’est au cours du procès que la vérité éclatera...

La coupole de la mort (1942)

Comme souvent dans ce genre de film les réactions sentimentales des personnages ont plus d’importance qu’à leur numéro proprement dit, ce qui est bien dommage du moins pour un circophile. Toutefois, le cadre où ils évoluent, en l’occurrence de grandes scènes de cirque, était filmé avec le souci d’en bien rendre l’ambiance et surtout celle des coulisses.

Un film qui mériterait une renaissance cinématographique, mais qui se soucit en 2016 de ce film tourne il y a plus de quatre vingt ans et sorti en Italie sous le titre de "Destino tragico" ?

#cirquecinema

commentaires

Patrick Gruss, le gardien de la tradition en l'Art Equestre

Publié le 10 Avril 2016 par cirk75 dans Animaux

Patrick Gruss, le gardien de la tradition en l'Art Equestre

Né en 1949 un 26 décembre à Reims dans une caserne désaffectée, les quartiers d’hiver des Gruss, Patrick Gruss est le frère d’Alexis Gruss Jr. (le fondateur du Cirque à l'ancienne), le neveu d’Alexis Gruss Sr (voir blog 19/12/2011), et cousin d’Arlette et Lucien Gruss.

Patrick Gruss passe toute son enfance dans les cirques familiaux que sont le Radio Circus (1949-1955), le Medrano voyageur (1956) le Zoo-Jean-Richard (1957), le Grand-Cirque-de-France (1959-1964), le City-Circus (1965)… ainsi que le Circorama d’Achille Zavatta (voir blog 17/05/2015) ou La Piste d’Or de Roger Lanzac (voir blog 25/09/2011). Ainsi dès son plus jeune âge, il s'initie au contact de son oncle Alexis Gruss Sr, le frère de son père l’auguste Dédé (voir blog23/05/2015) et de Philippe Ricono aux acrobaties équestres, au travail en liberté et à la Haute Ecole comme son frère Alexis et son cousin Lucien. "Ecole de l'observation, mieux, de l'imprégnation" relate-il... Dès 8 ans il débute dans l’art difficile de la voltige équestre. Il travaille aussi comme Auguste au côté de son père et exprime aussi ses talents d'acrobate au sol, d'équilibriste sur corde élastique, de trapéziste volant, ou de mime… Et fidèle à la tradition circassienne, c’est un trompettiste accompli, formé au Conservatoire de Reims.

Patrick Gruss, le gardien de la tradition en l'Art Equestre

Avec son frère Alexis et sa sœur Martine il est, dès l’origine en 1974 de l’aventure du Cirque au Carré Thorigny (voir blog 17/05/2014) où il présente selon les années un numéro de double jockey avec Alexis ou de triple en y associant leur sœur Martine, ou bien seul dans le Postillon de Longjumeau plus connu sous l’appellation de La Poste…

Tout en se produisant dans les spectacles conçus par son frère, Patrick Gruss lors des tournées du Cirque National Alexis Gruss a en charge, avec sa seconde épouse Caroline Dew la mère de Gaby Dew, de la gestion des écuries, de l’entretien et le travail des chevaux. Quittant en 1981 pour un moment le chapiteau et la piste familiale, il crée sa propre école de dressage et de voltige agréée par les Haras Nationaux. Et pendant l’année scolaire 85/86 il enseigne aussi la voltige et l’acrobatie équestre au C.N.A.C. de Châlons-en-Champagne, tout en étant conseiller de voltige à la Fédération Française.

Patrick Gruss, le gardien de la tradition en l'Art Equestre

Après de nombreuses années passées au Cirque National Alexis Gruss, en 1996, Patrick Gruss décide, lors de l'implantation l’été du Cirque à Piolenc dans le Pays d'Orange de transmettre son savoir en donnant des cours de voltige, de dressage et de Haute Ecole dans le cadre du Conservatoire d'Art Equestre qu'il fonde avec sa compagne d’alors Fanny Tourette, mère de sa fille Maria Gruss. Auparavant de son union avec Sandrine Bouglione (voir blog25/06/2015) Patrick Gruss est le père d’un fils prénommé aussi Patrick, et qui se produit sous le nom de Patrick Gruss Bouglione pour proposer notamment un numéro de Cabaret Western.

Patrick Gruss homme généreux et enthousiasme, qui a toujours préféré le travail des chevaux aux applaudissements du public. Rien ne le satisfait plus que la progression du travail, le geste compris et partagé entre lui et un cheval ou un élève, bien loin des lumières de la piste et des vivas…

#patrickgrusscirque

commentaires

Le Cirque (Centre National d'Art et de Culture Georges-Pompidou)

Publié le 9 Avril 2016 par cirk75 dans Art

Le Cirque (Centre National d'Art et de Culture Georges-Pompidou)

Ce tableau peint de la main de Marc Chagall (1887-1985) offre une vraie symphonie de couleurs et de mouvements. Ses personnages à peine dessinés à l’aide d'un trait noir sont placés dans tous les sens pour suggérer le mouvement. Les corps tourbillonnent. Les couleurs sont intenses. Il y a du jaune, du bleu et du marron. L'artiste peint d'après ses souvenirs et ses émotions, telle cette analogie entre la forme ronde de la piste et celle de la terre pour illustrer la métaphore du regard qu'il pose sur notre monde moderne.

De son vrai nom Moïshe Zakharovitch Chagalov, plus que Lautrec (voir blog17/03/2011) ou Picasso (voir blog20/03/2011), Marc Chagall est sans doute le peintre qui a le plus incorporé dans son univers pictural les clowns, les funambules, les trapézistes et les animaux dressés. Mais très curieusement, à la différence d’un Picasso ou d'un Lautrec, il était peu friand des arts de la piste, même si le marchand d’art Ambroise Vollard mettait régulièrement à sa disposition sa loge au Cirque d’hiver. Non pour Chagall le monde du spectacle en général et celui du cirque en particulier, reste avant tout une source de forte et intarissable inspiration car il y peint ses souvenirs, ses émotions et son judaïsme. Il emploie le cirque pour suggérer son propre univers poétique à l’aide d’éléments pris au fil de sa vie et qui lui permet de s’exprimer comme peintre mais aussi tout bonnement comme homme. Le Cirque apparaît donc emblématique dans son œuvre où acrobates, clowns et saltimbanques reviennent de manière récurrente.

Nourrissant sa fascination pour le cirque il réalise en 1927 de nombreuses gouaches sur le sujet, dont il tirera bien plus tard une série de lithographies. "J’ai imaginé mon cirque écrivait Marc Chagall dans les heures nocturnes. Il est au milieu de ma chambre. On entend les rires et les cris ".

Marc Chagall a peint beaucoup d’œuvres mettant en scène la piste. Ce visuel témoignera de ce penchant de ce peintre fort prolixe.

La ville de Nice a dédié un musée entier au peintre Marc Chagall. Cet établissement le "Musée national du message biblique Marc-Chagall" consacré aux œuvres d'inspiration religieuse, abrite notamment une série de dix-sept toiles illustrant le message biblique et illustrant les livres de la Genèse, l’Exode et du Cantique des Cantiques….

#chagallcirque

commentaires

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Publié le 8 Avril 2016 par cirk75 dans Musique

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Chez les Gruss la musique est une seconde nature, Dédé le père d’Alexis Gruss (voir blog23/05/2015) jouait du saxophone, du trombone et de la trompette, Alexis est un "mélo-maniaque", non seulement il a une collection de plusieurs milliers d’enregistrements tout azimut allant de la musique militaire à l’opérette en passant par le jazz et l’opéra mais c’est aussi un musicien de talent pratiquant selon ses envies ou ses spectacles: batterie, trompette, ou saxophones dont l’alto. Ses fils, Firmin le cadet est un tromboniste accompli, quant à Stéphane l’ainé il possède aussi bien l’art de la trompette ou du bugle que celui du jonglage à cheval, c’est tout dire. Bien entendu cette passion pour la musique chez les Gruss a transcendé les générations, et les Juniors, les fils de Nathalie et Stéphane, ont aussi contracté le virus musical. Alexandre est un bon guitariste, et la batterie n'a plus de secret pour Charles, quant à Joseph, il s’est mis à la trompette….

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

De plus pour Alexis Gruss, un spectacle de cirque, sans orchestre, est tout bonnement une hérésie, aussi depuis 1981 il travaille directement ses spectacles avec des compositeurs, arrangeurs et chefs d’orchestre pour donner à ses différentes productions une coloration musicale particulière qui non seulement rythme les productions, mais enchante aussi l’oreille du spectateur.

La première direction d’orchestre fut confiée en 1981 à un trompettiste, Dany Marchetti (voir blog 22/03/2014) un ancien de chez Bouglione. L’année suivante et pour trois années Bernard Lefèvre dirige l’orphéon du cirque, avec des orchestrations signées Daniel Janin un ancien de chez Knie et de l’Olympia. En 1985 pour le spectacle "Paris-Pékin" le tromboniste Wanik Garbian arrive au pupitre de direction.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

L’année suivante pour la production "de Lautrec à Picasso" place au pianiste Frédéric Manoukian qui, pour une aventure qui va durer 12 années, va s’entourer de pointures musicales mais avec une voilure évolutive en fonction de la nature des spectacles.

En 1997 le batteur André Kéchida reprend jusqu’en 2002 la baguette de maestro avec une interruption pour la saison 98/99 où Franck Quintin le remplace. Pour le spectacle "La Flute Enchantée", sorte d’opéra équestre c’est le Directeur musical de l’Opéra-Comique l’autrichien Andreas Stoehr, qui dirige l’orchestre et le chœur Colonne. En 2003 la formation musicale est dirigée pour le spectacle "Sur tous les Airs" par le percussionniste et chef d’orchestre Pierre-Antoine Guillard, et les compositions et les orchestrations sont signées Daniel Janin et Pascal Rioux-Balzano.

L’année suivante et pour 3 ans, c’est le frère de Nathalie Gruss, le guitariste Alexandre Figuier qui prend en charge la formation orchestrale du cirque Alexis Gruss.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Enfin depuis 2007, le batteur de la formation Sylvain Rolland assure la direction de l’orchestre du cirque Alexis Gruss. Sa formation comprend à ce jour deux trompettes, un saxo, un alto, un trombone, une basse, une guitare, des percussions, un piano et bien souvent une chanteuse. Et au cours des spectacles, Alexis Gruss au saxo, Stephan Gruss ou Tony Florees à la trompette, Firmin Gruss au trombone, Alexandre Gruss à la guitare électrique, ou Charles Gruss à la batterie viennent soutenir l’orchestre. C’est ça aussi la patine musicale des spectacles Gruss.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Trois enregistrements peuvent en témoigner. Un vinyle paru en 1987 propose sous la direction de Frédéric Manoukian, la bande originale de "La merveille Histoire du Cirque", avec en bonus les trompettes d’André et de Stéphane Gruss, les saxophones (soprano, ténor et baryton) d’Alexis Gruss. En 1989 pour le spectacle "1789-1989" le grand orchestre d’harmonie de la Ville du Havre sous la direction de Philippe Langlet a enregistré un CD de la trame musicale de ce spectacle, dont plusieurs compositions sont signées Frédéric Manoukian et … Alexis Gruss.. Enfin en 2009 suite au spectacle "Pampa" un CD de 8 titres est le fruit du travail de plusieurs musiciens de l’orchestre dirigé par Sylvain Rolland avec à la trompette ou au bugle un certain Stéphane Gruss.

Les orchestres du Cirque Alexis Gruss

Mais comme dirait Alexis Gruss, rien ne vaut la musique en direct, c’est pourquoi chaque saison et deux fois par an le "Grand Orchestre du Cirque National Alexis Gruss" se produit à Paris au "Petit Journal Montparnasse" un haut lieu du jazz avec comme invité Alexis Gruss et les siens au cuivre...

La musique est indispensable chez les Gruss et même certains spectacles comme "Orchestra" en 2007 ou "Mélody" en 2010 peuvent de même en témoigner…

#orchestrecirquealexisgruss

commentaires
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 60 70 80 90 100 > >>