Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

L’animalisme, dangereux royaume des fées selon Francis Wolff professeur émérite à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm à Paris

Publié le 30 Septembre 2017 par cirk75 dans Animaux

Depuis quelques temps le monde du cirque fait l’objet d’une sorte de croisade qui voit les animalistes de tous poils faire campagne contre les cirques avec animaux. Lors d’un article publié dans le Journal Sud-Ouest en date du 13 septembre dernier, le  philosophe français, Francis Wolff met en garde contre la montée en puissance d’une certaine cause animale, relayée par l’association L214. Il répond à une série de questions dont nous avons extrait quelques données qui amènent à réfléchir. Mais laissons lui la parole.

"Depuis quelque temps, nous assistons à une large confusion. Il ne faut plus continuer à confondre le welfarisme, que je préfère appeler la bientraitance de l’humain envers l’animal, avec l’abolitionnisme. La bientraitance relève des devoirs humains en général, une nécessité dont la plupart des éleveurs sont parfaitement conscients. L’abolitionnisme, en revanche, considère toute forme d’élevage (y compris la domestication) comme une injuste exploitation des espèces animales. C’est de ce nouveau mouvement dont sont issus, notamment, l’antispécisme (courant qui refuse la notion d’espèce et milite contre tout traitement différencié entre les humains et les animaux, N.D.L.R.) et le véganisme (mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation).

L’antispécisme est né en 1975 de la parution du livre Libération animale aux États-Unis de Peter Singer, mais ce philosophe n’a jamais plaidé pour le véganisme. Nous avons aussi des penseurs beaucoup plus radicaux, comme Tom Regan, qui inspirent notamment l’association L214. (Nommée ainsi en référence avec l’article L214 du code rural qui pour la première fois désigne les animaux en tant qu'êtres sensibles). Les militants de l’association L214 se vivent comme des lanceurs d’alerte et se placent au-dessus des lois au nom d’une morale.

Nous retrouvons là une vieille idée : la transgression, la résistance, la désobéissance civile. Ce type de mouvement hérite de la radicalité des mouvements politiques du XXe siècle. Nous n’avons plus de grande utopie politique, de grands courants de pensée humanistes. Pour beaucoup de jeunes, les animaux sont perçus comme les ultimes victimes, les sous-prolétaires du prolétariat. Ils se pensent les héritiers justiciers des grands mouvements idéalistes, comme les droits de l’homme ou le féminisme. C’est une position absurde, bien sûr… qu’il est nécessaire de bien comprendre."

"Nos sociétés traditionnelles entretenaient un rapport extrêmement proche avec les animaux, jusqu’à leur éventuelle mort, une forme étroite de compagnonnage. Tout ceci a disparu. Pour deux raisons principales. D’abord, l’essor incroyable des animaux de compagnie : chiens et chats règnent en aristocrates sur le canapé du salon, alors qu’auparavant ils restaient à la porte de la ferme ! Regardez aussi le cheval : pendant des millénaires, il était un compagnon de travail, de guerre ou de transport. Il n’est plus qu’un animal de compagnie. Tout cela qui génère une vision angélique des animaux, qui seraient forcément bons par nature…

Ensuite, nos jeunes urbains ne connaissent les animaux que par des reportages qui les montrent en élevage ou en batterie. Tout ceci provoque une perte de la réalité du monde sauvage, transforme l’homme en unique prédateur, alors que dans la nature c’est le plus souvent la loi de la jungle qui règne…."

"Ces thèses animalistes arrivent chez nous aujourd’hui et entretiennent la confusion. Entre écologie et animalisme. La confusion est savamment entretenue, les deux disciplines n’ont pourtant rien à voir. L’écologie est l’étude d’un équilibre holistique des espèces. L’animalisme n’a rien à faire des espèces, il ne s’intéresse qu’à la souffrance individuelle. Les écologistes ne sont, par exemple, pas systématiquement opposés à tous types de chasse, ou à la valorisation d’une espèce face à des nuisibles. Les animalistes, eux, campent sur la certitude d’une bonne nature, une vision caricaturale, un royaume des fées où seul l’homme serait le prédateur… "

 

Dans cette vidéo Francis Wolff précise sa pensée et ajoute d'autres éléments, alors prenons le temps de l'écouter:

                                                                                                                      

commentaires

Le Cirque Mandingue revient à La Villette

Publié le 29 Septembre 2017 par cirk75 dans Nouveau-Cirque

Le cirque africain est tendance depuis quelques temps, témoin la 3ème mouture de Cirkafrika au cirque Phénix en cette fin d’année, et la venue en octobre du joyeux Cirque Mandingue à Paris.

Animé par Yamoussa Camara dit Junior, cette troupe de circassienne originaire de Conakry en Guinée, réunit un collectif d’acrobates, danseurs et musiciens. La jeune troupe s’est inventée, avec force et talent, en s’exerçant depuis l’enfance sur les plages de Conakry. Le Cirque Mandingue a un double objectif: construire un pôle des arts due la piste en Guinée et développer des formations professionnelles pour les jeunes artistes guinéens.

Après avoir présenté "Foté Foré", et "Béré, la fête à Conakry" les jeunes artistes proposent du 4 au 29 octobre prochain de nouveau au Cabaret Sauvage du Parc de La Villette, leur nouvelle production intitulée "Afro Cirkus" qui relate l’histoire de l'Afrique en huit tableaux, autant d’étapes pour retracer son histoire. De la Naissance à la Renaissance en passant par l’esclavage, l’Indépendance et les héroïnes africaines, le récit est ré-enchanté par le clown, le mât chinois, le main à main, l’acrobatie, la contorsion mais aussi la danse et les nouvelles technologies.

La musique jouée par les musiciens sur scène est ponctuée des interventions déjantées d’un conteur et DJ sorte de M. Loyal. Fil rouge de ce spectacle ce Ring Master insuffle tout ce qu’il faut d’autodérision avec habileté et humour.

Le Cirque Mandingue qui revient à notre rencontre est joyeux, ingénieux et virtuose. "Afro Cirkus" un spectacle qui ne donne envie de danser. Ça tombe bien ! A l’issue du spectacle, le maître de cérémonie invite le public à venir danser sur la piste du Cabaret Sauvage.

commentaires

Francisco Tébar Honrubia alias "Picasso Jr" un as de la jonglerie (1969-2017)

Publié le 28 Septembre 2017 par cirk75 dans Jongleur

On a appris le 24 septembre 2017 le décès à 47 ans de Picasso Jr. l’un des plus brillants et fougueux jongleur de notre temps. Il était le fils du célèbre "El Gran Picaso", célèbre pour sa jonglerie avec des balles de ping-pong propulsées à l’aide de son souffle, technique dont il n’était pas l’inventeur et qui revient aux Balladini qui l’avaient mise au point dans les années 50.

Né à Madrid le 23 octobre 1969, de son vrai nom Francisco Tébar Honrubia, Picasso Jr. fait, dans un premier temps, de brillantes études d’économie à l’Université de Valence, et envisage même un moment d’exercer la carrière de footballeur. Il avait d’ailleurs joué en 3ème division avec le club de football de Valence. Mais bon sang ne saurait mentir et en 1993 décide de devenir comme son père jongleur.

Racé et élégant, il excellait dans l’art du jonglage. Grand spécialiste de la jonglerie buccale, il était aussi impressionnant lorsqu’il se lançait dans une course folle au milieu du public en expédiant tout en haut de la coupole du cirque ,une série d’assiettes qui lui revenaient comme par magie comme des boomerangs dans les mains.

Artiste d’une extrême gentillesse,  ayant un sens inné du spectacle en créant avec le public un contact immédiat, Picasso Jr. a exercé ses talents dans les cirques les plus prestigieux tels : Roncalli, Cirque d’hiver Bouglione, Ringling Barnum's, Krone, Knie,. Circo Carré, Cirque suédois Scott, Big Apple Circus... 

Récompensé par les plus grandes manifestations circassiennes, en 1997 il obtient une médaille de bronze au Festival Mondial du Cirque de Demain, en janvier 2015 une piste d'or au Festival International du cirque de Massy et, consécration suprême il reçoit un clown d'argent en 2002 au Festival International du Cirque de Monte-Carlo.

En 2007, l'Institut national des arts de la scène et de la musique du Ministère espagnol de la Culture lui remet le Prix national du cirque. En 2016, il reçoit le prix d'excellence par l'International Jugglers 'Association. Et en 2008, Picaso Jr. est inscrit dans le livre Guinness des records pour son jonglage avec 5 balles de tennis de table qu’il propulse à l’aide de sa bouche.

Fervent supporter de Atletico de Madrid, artiste très apprécié de ses pairs et reconnu par la profession, le monde de la piste vient de perdre l'une de ses plus brillantes étoiles.

commentaires

Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.

Publié le 27 Septembre 2017 par cirk75 dans Affiches

La famille Bouglione a depuis une bonne dizaine d’année renoué avec une tradition peut-être méconnue, celle de demander à des peintres illustrateurs de renom de créé des affiche pour le monde de la piste. C’est ainsi que depuis 2006 Laurent Melki (voir blog26/11/2010) illustrateur affichiste et grand dessinateur de pin up, réalise chaque année les visuels des diverses productions Bouglione, dont celle du prochain spectacle "Exploit" qui aura lieu au cirque d’hiver de Paris.

Si on relit le nom des différents artistes qui ont dans les années 40, 50 et 60 réalisé des visuels publicitaires pour les cirques français, on est étonné à la fois du nombre mais aussi de la notoriété de ceux ci . Citons en quelques-uns et la liste n'est nullement exhaustive:

Philippe Josse dit Barberousse (voir blog11/05/2011),

Francis Bernard (voir blog18/05/2017),

Antoine Bernat alias Toni Bernat,

Félix François Bouisset (voir blog05/10/2013),

Jean Cocteau, (voir blog09/12/2010),

M-C Eivrart (voir blog30/09/2011),

Boris Grinsson (voir blog12/06/2017),

Charles Kiffer (voir blog22/04/2012),

Léo Kouper(voir blog14/09/2016 ),

Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.

Antonin Magne (voir blog31/12/2012),

Paul Marty (voir blog11/09/2011),

Jean-Adrien Mercier (voir blog03/12/2011),

Hervé Morvan (voir blog23/01/2011),

Pierre Girardeau dit Okley (voir blog09/11/2010),

Ruddy (voir blog23/12/2010),

Raymond Savignac (voir blog26/03/2011),

Gustave Soury (voir blog16/06/2017),

Marcel Vertes (voir blog11/11/2010),

Roger Violet (voir blog05/05/2012) …

Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.
Les peintres illustrateurs créateurs d’affiches pour le monde de la piste.

A cette époque, et sans revenir à celle de Jules Chéret (voir blog27/12/2013) ou Louis Galice (voir blog06/05/2014) les artistes n'étaient pas que sur la piste, d'autres moins acrobates créaient  des visuels pour la piste aux étoiles dont certains sont de véritables œuvres d'art et très appréciés des collectionneurs.

 

commentaires

Le cirque Cancy, un petit cirque familial

Publié le 26 Septembre 2017 par cirk75 dans Cirques

Les petits cirques ont de plus en plus de mal à survivre, et il est loin le temps où l'arrivée d'un d’entre eux attisait la curiosité dans le village. De plus aujourd'hui nombreuses sont les municipalités qui leur interdisent un emplacement et lorsqu'ils parviennent à s'installer, le public n’est pas toujours au rendez-vous. Pourtant l’été est une saison propice à la venue des cirques ambulants. Loin des noms connus, les petits cirques familiaux n’ont pas non plus la faveur des médias. Et s’ils ne présentent pas des spectacles atteignant le niveau des Gruss ou Bouglione, certains proposent de passer en famille un agréable moment.

Tel est le cas du cirque familial Cancy, animé par Stéphane Cancy et Bella née Beautour (voir blog16/05/2014) qui depuis des années sillonne à la belle saison le Sud-Ouest. Et pour cela tous les membres de la famille sont mis à contribution où dans des numéros les jongleurs deviennent dresseurs d'animaux et les clowns se muent en équilibristes, etc... Les animaux ont aussi leur place dans le spectacle et ont pour nom: lamas, chèvre, bélier, bouc, poneys, ânesses : une vraie ménagerie domptée par Stéphane Cancy.

 

Bref une petite troupe qui mouille sa chemise et qui fait tout son possible pour honorer le cirque traditionnel.

commentaires

Le 13ème art, une nouvelle salle parisienne notamment pour le nouveau cirque

Publié le 25 Septembre 2017 par cirk75 dans Bâtiments

Mardi 26 septembre 2017 à 20h30 ouvrira au cœur du Centre commercial Italie2 à Paris, une salle multi spectacles, dans laquelle on pourra voir de la danse, du chant, du théâtre mais aussi du cirque…

Conçu dans l’espace de l’ancien cinéma Grand Ecran Gaumont ce lieu d’art et de divertissement aux allures d’origami métallique signée de l’architecte désigner Daniel Vaniche comprendra deux salles de spectacles, un studio d’enregistrement – TV, des espaces d’expositions, un studio d’échauffement, une cantine /restaurant ouverte tous les jours.

La programmation devrait faire une part belle à l’art visuel avec du 5 au 29 octobre Cirkopolis, par les artiste du Cirque Eloize. Cette production de 2h00 inspiré par le film Métropolis de Fritz Lang allie cirque, théâtre et danse. Mis en scène Jeannot Painchaud et Dave Saint Pierre ce spectacle nous plonge dans un décor rétro-futuriste où dix acrobates danseurs défient la monotonie avec allégresse et virtuosité. Accompagnés d’une scénographie étonnante, de projections vidéo et d’une musique originale, les artistes multi talents du Cirque Eloize (Roue Cyr, trapèze, mât chinois, roue allemande…) dévoilent des performances époustouflantes. Leurs prouesses physiques, sublimées par la musique, s’accompagnent toujours d’humour et de fantaisie.

Autres points d’orgue pour un circophile ;

- du mercredi 13 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018 : Slava’s Snowshow,

- du dimanche 14 janvier au dimanche 4 mars 2018 : Cirque plein d’airs,

- du mardi 13 au mercredi 21 février 2018 : James Thierrée (voir blog27/02/2017).

Le 13ème art, une nouvelle salle parisienne notamment pour le nouveau cirque
Le 13ème art, une nouvelle salle parisienne notamment pour le nouveau cirque
Le 13ème art, une nouvelle salle parisienne notamment pour le nouveau cirque

Une programmation qui semble intéressante à retrouver au complet sur le site : www.le13emeart.com/ 

commentaires

Les Festivals circassiens de la rentrée 2017

Publié le 24 Septembre 2017 par cirk75 dans Festivals

En plus de la reprise de la tournée Bouglione (voir blog26/01/2017) à Perpignan avec une nouvelle Mme Loyal, Alexia Level, pas moins de 3 festivals vont prochainement marquer la rentrée circassienne dont deux manifestations se tiendront du 29 septembre au 1er octobre. Il s’agit de Domont et de Tours. Si la première est déjà bien installée dans le paysage circassien, il s’agit de la 18ème édition, la seconde démarre et compte bien se faire avec le temps une place conséquente dans l'agenda des circophiles. Quant au troisième festival, il s’agit de celui des Mureaux qui présente sa 16ème programmation et vient de changer de date. En effet ce festival circassien des Yvelines avait depuis plusieurs années l’habitude de se tenir en février ou mars et cette année il sera enveloppé par le temps automnal.

Alors voyons ce que nous réservent ces manifestations !

A Domont, Jean-Marie Etienne et son équipe de bénévoles de Cap Domont ont concocté un brillant  programme avec excusé du peu, un  clown d’or le Duo Sky Angels  (sangles aériennes), une médaille d’Or du Cirque de Demain la Troupe Skokov (balançoires russes) mais aussi pour faire bonne mesure deux clown d’argents. Il s'agit dEncho Keryazov et ses célèbres équilibres sur cannes (voir blog07/02/2016) et d'Erwin Frankello qui présentera sa troupe d’éléphants ainsi qu'Itchy et Scratchy  ses facétieuses otaries. Rappelons que Domont défend le cirque avec animaux.

En plus de ces artistes mondialement connus et reconnus, les spectateurs pourront applaudir  la troupe d’Elena Drogaleva (jonglage), Andreas Bartl (mât chinois), la trapéziste Lisa Rinne et, pour rire Gaston et Roli que beaucoup considèrent comme une des meilleures paires de clowns.

Cette année c’est la chanteuse danseuse et ex saltodanseuse chez Bouglione, Elsa Bontempelli, qui endossera le rôle de Mme Loyale. Et n'oublions pas à la régie du spectacle Natalia Jigalova, et comme les années précédentes c'est le maestro Carmino d’Angelo (voir blog08/01/2017) qui conduira avec son dynamisme habituel l’orchestre du Festival du Val d’Oise.  

Au Tours, au programme du 1er Festival du Cirque en Val-de-Loire, se produiront 14 artistes de 13 pays différents sous un chapiteau de 2 500 places. Et c’est ainsi que l’on pourra voir les acrobaties aériennes d'Olga et Lacy Simet, les éléphants d'Adriana Folco, les équilibriste André Stykan, les Frères Taquin, les perroquets de Cussadie Fochesato, les tigres présentés par Soara et Rédi Cristiani, le "quick change" de Dolche Vita, la contorsionniste Elisa, la ronde des animaux exotiques d'Amedeo Folco, l'énergique Pierre Marchand et ses diabolos, les funambules de la Troupe Robles, le trio Rivelinos (clowns) et le "Globe de la mort" de Colombia Super Bikers.

Le spectacle sera présenté par l’élégant Fabrice Fraisse (voir blog18/10/2016) et habillage musical sera du ressort de l’Orchestre Brazil Jack.

Enfin le Festival des Mureaux, animé cette année par l'anglaise Carrie Harvey (voir blog22/02/2016) revient en octobre dans le parc du Sautour . Pour l'édition 2017 les organisateurs ont souhaité présenter de la  magie avec Nicolas Del Pozo. Côté comique ils ont fait appel aux pitreries d’Elastic (voir blog07/05/2017) et aux Salvini (clowns).  Seront aussi de la partie la championne du monde de jonglage Françoise Rochais, la troupe Backlight (trampoline), le duo Tashkenbaevy (funambules) . Côté animal, car Les Mureaux c'est un festival avec animaux, les frères Caplot (cavalerie et fauves), les éléphants et les otaries présentés par Erwin Frankello.

Enfin point d’orgue de ce Festival le duo Sky Angels, Clown d'Or à Monte-Carlo ravira les spectateurs. 

Trois beaux spectacles en perspective... dont les 2 premiers commencent dans moins d'une semaine ... alors ...

 

commentaires

Rentrée littéraire 2017

Publié le 23 Septembre 2017 par cirk75 dans Livres

Comme chaque année lorsque l’automne arrive c'est le coup d'envoi de la rentrée circassienne qui se vit à plusieurs niveaux.

Aussi aujourd’hui nous parlerons des nouveaux livres ayant pour sujet la piste aux Etoiles.

Arts des 2 Mondes (voir blog19/10/2010) propose un Lexique du Cirque, proposé par notre docteur es cirque, à savoir Dominique Denis (voir blog13/06/2013) véritable mémoire vivante du cirque. Dans un abécédaire de 220 pages, illustré par 160 photos en noir et blanc, l’auteur met à la disposition de toute personne férue par ce spectacle magique plus de 2 000 mots ou expressions propres au monde de la piste. Et c’est ainsi que l’on apprend que pour un circassien un quad n’est pas un cycle à moteur tout-terrain, qu’un parapluie n’est pas un objet portable et pliable qui permet de se protéger de la pluie ou qu’une omelette n’est pas qu’un plat constitué d’œufs battus et cuits rapidement à la poêle.

Comme tous les ouvrages publiés par cet éditeur ce livre est indispensable à un circophile amateur comme professionnel…

En souscription jusqu’au 15 novembre 2017 Les Presses universitaires de la Méditerranée proposent un livre de 300 pages, format 16 x 24 cm et 220 illustrations. Ce recueil proposera les chroniques que le journaliste Jacques Richard a tenu de 1968 à 1997 notamment pour L’Aurore, Le Figaro, sur les spectacles de cirque en France. Ces écrits constitueront une véritable histoire au jour le jour des mutations essentielles qu’a connu l’art de la piste pendant ces trois décennies cruciales. Cet ouvrage sera une sorte d’encyclopédie du passage du cirque traditionnel au nouveau cirque, de ses échos dans la société et de son émergence comme phénomène culturel.

En complément des textes signés  François Amy de la Bretèque, Philippe Goudard et Marie-Ève Thérenty étudient ces chroniques aux prismes du cirque, de la télévision et de la presse. Enfin un index permet de naviguer aisément  entre les noms de personnes et les institutions décrites dans ces chroniques.

commentaires

Souhaitez-vous que les animaux restent dans les...

Publié le 19 Août 2017 par Lagrange

commentaires

2017 CIRCOPEDIA AWARD TO CIRCUS JUVENTAS...

Publié le 25 Juillet 2017 par Lagrange

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>