Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Histoire du Cirque Royal (1878-1995)

Publié le 5 Juin 2020 par cirk75 dans Livres, cirques étrangers

Ce livre broché paru aux Editions Le Cri et paru il y  a déjà 25 ans, rédigé par Laurent Weinstein, relate avec force de détails l’histoire de lieu très populaire de la vie culturelle bruxelloise depuis son inauguration jusqu’à 1995, date de la rédaction de cet ouvrage.

En 168 pages avec quelques photographies en noir et blanc, mais aussi quelques reproductions en couleur d’affiches de spectacles ayant fait étape à Bruxelles, l’auteur brosse un tableau fascinant de tous ces artistes qui ont hanté cette salle.

Parmi les nombreux renseignements et anecdotes, on peut aussi trouver la liste des différents spectacles qui ont été joués au Cirque Royal dont le premier date du 12 janvier 1878.

Aujourd’hui le Cirque Royal, ou Koninklijk Circus, propriété de la Ville de Bruxelles, est une salle de 2 000 places accueillant aussi bien des concerts, de la danse ou du  music-hall mais est aussi temple du stand-up et de l'humour...

commentaires

La vie des cirques pendant la pandémie

Publié le 4 Juin 2020 par cirk75 dans Economie

A l’arrêt depuis le début du confinement, et bien plus vulnérable que le théâtre ou la danse, le cirque est frappé de plein fouet par l’annulation des spectacles vivants. Qu’ils soient grands ou petits, traditionnels ou contemporains, avec ou sans animaux, tous les cirques français ont replié leur chapiteau, dans l’attente pour le jour où ils auront le droit de renouer avec leur activité.

Et si les salles de spectacles et de concerts peuvent  rouvrir à partir du 2 juin dans les zones vertes et le 22 pour la zone orange, avec les règles de distanciation physique requises et avec une gestion des flux conforme au protocole sanitaire, le cirque s’alarme.

Si nombre de troupes fortement subventionnées, autrement dit le cirque dit contemporain, peuvent sans trop de contraintes se produire dans les rues ou sur les places ce qui peut leur permettre de passer cette période délicate, il n’en est pas de même pour le cirque traditionnel. Celui-ci ne vit que par ses recettes en proposant son spectacle sous la toile d’un chapiteau et n'a pas pour habitude de demander des aides ou des subventions.

On l’oublie un peu vite, le cirque traditionnel coûte beaucoup plus cher que le cirque contemporain. Et que l’on donne une représentation ou non, les animaux du cirque veulent et c’est normal leur picotin quotidien.

Si certains cirques ont eu l'opportunité de regagner avant le confinement leur quartier d'hiver, d'autres ne sachant, après leur dernière représentation de la mi-mars où aller, sont restés sur place.Ce qui permet de relater de beaux élans de générosité de la part des habitants de certaines villes, qui on voulu venir en aide à leur cirque.

En effet dès le lendemain du discours du Président de la République lançant le programme de confinement, certaines communes comme Neuvy-en-Sullias dans le Loiret, Saint-Brieuc dans les Côtes-d’Armor ou Chatillon sur Seine ou Saint-Usageen Cote d’or, mais aussi bien d'autres, ont su créer cette chaîne de solidarité pour pourvoir aux besoins des artistes et des animaux.

Rappelons que le 18 avril, la Ministre de la Transition Écologique avait débloqué 19 millions d'Euros pour financer la nourriture des animaux se trouvant dans les cirques et les parcs zoologiques. 

Mais cette chaîne de générosité a eu quelques manques ici ou là où les cirques ne sont pas toujours les bienvenus. Ainsi la revue Bretagne Circus dans son dernier numéro raconte les déboires du cirque de Louis et Lucie Bonnot. Cet établissement confiné sur le parking face du stade de Perrecy-les Forges (Saône & Loire) n'a pas eu accès ni au robinet d'eau, ni aux douches, ni aux toilettes, car les cirques sont suite à un arrêté municipal interdits dans cette commune. Ville où ses représentants élus ont fait preuve comme on le voit d'un fort grand humaniste !

Espérons maintenant que les cirques vont pouvoir tel le phénix renaître de ses cendres et rebondir.  Etre circassien n'est vraiment pas un long fleuve tranquille... 

Cette pandémie survient après bien d'autres moments difficiles pour les étoiles de la piste. Citons les mouvements sociaux de fin d'année qui ont paralysé tout le pays, la crise des gilets jaunes mais aussi les troubles à l'ordre public occasionnées par les sectes animalières. Tout cela a fortement impacté la santé économique du monde de la piste, qui à l'inverse des activités musicales, chorégraphiques ou théâtrales en France ne bénéficient pas des largesses du contribuable, ne touchant aucune aide publique... 

 

 

 

 

commentaires

Création d’un prix littéraire circassien, sous les auspices du cirque Amar

Publié le 3 Juin 2020 par cirk75 dans Livres

En 1955, Mustapha Amar avait eu l'idée de créer un prix littéraire nommé tout simplement Prix Amar. Cette récompense était destinée à honorer une oeuvre littéraire sur le thème du cirque.

La première lauréate fut Arlette Grébel pour son roman "Où vas-tu pappillon?"  Puis furent couronnés: Albert Fratellini pour ses mémoires intitulées : "Nous les Fratellini" , Jacques Charles pour "Cent ans de Music-hall, Jim Frey pour son ouvrage "Les fauves et leurs secrets" , Yvonne Boimond pour "Sarah  Caryth, dompteuse et charmeuse de serpents" et Paul Vialar pour son roman "Les quatre Zingari". 

Reprenant cette tradition "amarienne" on vient d’apprendre la création d’un nouveau prix de littérature circassienne appelé "Le Grand Prix Loyal".

L'annonce de cette renaissance a été faite par Stephan Gistau, célèbre M. Loyal du Cirque Amar entouré des partenaires de la manifestation: l’Union des Ecrivains Auvergne-Rhône-Alpes, l’Association "Les Fous du Cirque", et naturellement le Cirque Amar (direction Caplot).

Ce prix sera décerné le 30 juillet 2020 et récompensera un écrit original de 150 pages au maximum ; récit, roman, poésie, témoignage, biographie ou histoire d’une famille ou d’un cirque. Le lauréat verra son œuvre publiée par les éditions MaBoZa/Domino.

Pour tout renseignement ou pour concourir envoyer un mail à jbruyas@yahoo.fr ou par courrier UERA-33 rue Bossuet 69006 Lyon.

Les manuscrits doivent être postés impérativement avant le 30 juin 2020, alors à vos plumes ou stylos…

commentaires

Les frères Rigling, frangins doublement

Publié le 2 Juin 2020 par cirk75 dans Franc-Maçonnerie

Lors du blog du 23 Avril 2012 nous avions indiqué que les Ringling avaient été initiés.

En effet en plus du fondateur du cirque Ringling Brothers, ses 7 enfants (Alfred, John, Albert, Charles, William, Otto et Henry) appartenaient tous au même atelier maçonnique la "Baraboo Lodge n°34, Wisconsin", et 6 d"entre eux étaient officiers de cette Loge, autrement dit responsables de cette association. 

Voici un petit florilège dessiné par Jihel montrant qu’ils avaient bien, comme beaucoup de directeurs de cirque, reçu la lumière.

commentaires

Parade, Clowns et Bouffons (1905-1950)

Publié le 1 Juin 2020 par cirk75 dans Musique, Affiches

 

Le cirque a été de tout temps une grande source d’inspiration pour tous les artistes, et pas seulement pour ceux de la piste. Les peintres (voir blog04/01/2016), les sculpteurs (voir blog23/06/2018), les écrivains (voir blog17/01/2014), les poètes (voir blog18/05/2011), les cinéastes (voir blog31/05/2020) et les photographes (voir blog23/11/2010) ont largement utilisé la piste comme thème d'inspiration.

Les compositeurs ne sont pas restés non plus insensibles au cercle enchanté Nous ne parlons pas de musique composée spécialement pour ceindre musicalement un programme, mais de musiciens tels Erik Satie, Darius Milhaud, Igor Stravinski. Serge Prokofiev, Claude Debussy, Maurice Ravel et bien d’autres, qui ont utilisé la figure du clown, de l’acrobate comme source de création musicale.

La pianiste Thérèse Malengreau se souvenant que dans la première moitié du XX° siècle, bon nombre de compositeurs ont créé dc joviales mélodies circassiennes, a en 2004 enregistré une sorte d’anthologie rassemblant 36 courtes pièces dédiées au monde du cirque.

Parmi les œuvres inscrites dans ce CD paru chez Miroirs, on retrouve notamment l’évocation de grands spectacles parisiens des années 20 comme "Parade" d’Erik Satie, "Le Bœuf sur le Toit" de Darius Milhaud, "Minstrels & General Lavine" de Claude Debussy, "Alborada del Gracioso" de Maurice Ravel, "Circus-Polka" composé pour le Barnum Circus, "Les Forains" d’Henri Saguet, ainsi que des œuvres inédites de Jochim Turina, Louis Durey, Manuel Blancafort, Gian Francesco Malipiero, André Souris, Jean Absil ou Lapos Papp...

"Sous les doigts de Thérèse Malengreau, l’ironie côtoie la trivialité, le rire succède aux larmes. L’agilité des trapézistes, l’allure maladroite du clown ridicule, l’atmosphère de magie induite par les équilibristes et l’euphorie des entrées en fanfare, toutes ces scènes ont trouvé leur traduction musicale : rythmes bancals, dissonances, airs de kermesse, mélodies éthérées rendent compte du délicat équilibre de ce « spectacle populaire authentique" soulignait Albert Gleizes lors de la parution de cet enregistrement.

Assurément un enregistrement original à avoir dans sa discothèque circassienne.

commentaires

Buster Keaton au Cirque Royal de Bruxelles

Publié le 31 Mai 2020 par cirk75 dans Cirques d'hier, cirques étrangers

Après s'être produit sur la piste du cirque Medrano à Paris (voir blog 16/12/2010), Buster Keaton va, pendant un mois du 8 février au 7 mars 1954, poser ses valises en Belgique au Cirque Royal de Bruxelles (voir blog09/02/2012).

Le  comique américain y présentait en seconde partie  une série de petits sketchs à la mécanique bien huilée. Par exemple il survient à l’improviste au milieu des hommes de piste chargés de retirer le matériel du numéro précédent, se fait expulser, prend la place parmi les spectateurs, revient sur la piste pour lire assis sur un banc un immense journal, se livre au pillage d’un distributeur récalcitrant de confiseries ou s’égare dans une cabine téléphonique d’où il ressort à califourchon sur les épaules d’une charmante partenaire..

Au même programme, comme on le lit on pouvait aussi voir le célèbre dompteur Gilbert Houcke (voir blogs 13/11/2011 & 26/01/2020 surnommé l’intrépide Tarzan  proposant ses majestueux tigres.

La troupe des lilliputiens de C.H. Scheffer dans leur cirque miniature, un groupe de zèbres et de chevaux norvégiens présenté par Wenzel Kossmeyer,  les éléphants mammouths de Fischer dansant la samba et jouant de l’orgue de barbarie, les phoques et les pingouins savants proposés par Hella Decker, les cinq Talos présentant des moments comiques et acrobatiques, des cascadeurs sur patins à roulettes (terme qui à cette époque désignait les rollers) Fattini et son réverbère indocile, les équilibres sur boules des Rogge Sisters complétaient ce beau programme de cirque… montrant aussi une belle période pour les arts de la piste.

 

commentaires

Une peinture circassienne d’un peintre breton, René Quéré

Publié le 30 Mai 2020 par cirk75 dans Art

La page Facebook de la revue Couleur Cirque, vient de diffuser une œuvre originale et poétique de René Quéré un peintre spécialisé dans les scènes de marins et de quais où l'on sent l’agitation, et peu présent dans celles représentant les saltimbanques. .

Cette peinture nous montre un groupe de trois femmes et deux enfants se tenant devant un parapluie (chapiteau) entouré de verdines (roulottes), le tout planté sur un terrain vague, hors d'une ville, sous un ciel un peu plombé..Un peu en retrait sur la gauche, trois hommes et encore plus loin on distingue ce qui parait être un cheval complètent ce tableau qui ne cultive pas la gaieté..

Contours simplifiés, présences humaines allusives, aplats de couleurs froides, même si l’ocre et le rouge ne sont pas absents, tout concourt dans cette peinture à donner aux spectateurs cette impression de tristesse.

Dans un style un peu naïf, René Quéré retranscrit dans ce tableau la rudesse au  jour le jour de la vie familiale des voyageurs.

commentaires

Une soixantaine de partenaires contractuels impayés du Cirque du Soleil réclament près d'un million de dollars américains.

Publié le 29 Mai 2020 par cirk75 dans Economie

Le quotidien québécois Le Devoir relate qu’au-delà des problèmes économiques ressentis en ce moment par le Cirque du Soleil, certains contractuels indépendants (artistes, chorégraphes, techniciens, metteurs en scène) soit une soixantaine de travailleurs non salariés réclament près d’un million de dollars à l’entreprise de spectacle montréalaise.

En plus d’avoir perdu leurs contrats en raison de la pandémie de coronavirus, ces contractuels indépendants n’ont jamais vu la couleur de l’argent gagné entre janvier et mars. Ils demandent à l'entreprise québécoise d'honorer cette dette et de reconnaître leur caractère singulier. Sans eux, font-ils valoir, le Cirque du Soleil n’aurait jamais atteint les sommets artistiques et la réputation internationale qu’on lui connaît aujourd’hui. 

On vient aussi d’apprendre mardi 26 mai, que le gouvernement du Québec vient d’offrir un prêt conditionnel de 200 millions de dollars américains pour relancer ce fleuron de la culture québécoise. Cet apport faisant suite à celui de 50 millions de dollars américains que les actionnaires avaient octroyé début mai.

Enfin à partir du 2 juin 2020 la reprise des représentations en Chine à Hangzhou, ville située à quelque 700 km à l’est de Wuhan où le virus a fait son apparition en décembre 2019, a aussi été actée.

Comme on le voit toutes les planètes semblent s'aligner pour tirer l’entreprise de spectacles de cette très mauvaise passe et lui permettre de repartir.

commentaires

Jours de Cirque, une exposition hors du commun

Publié le 28 Mai 2020 par cirk75 dans exposition, Livres

Du 18 juillet au 8 septembre 2002, le Grimaldi Forum de Monaco a accueilli, sous la présidence du Prince Rainier III (voir blog16/01/2014) et de sa fille la princesse Stéphanie, Jours de Cirque une exposition exceptionnelle .

Cette manifestation sur 4 000 m² proposait aux visiteurs de contempler l'épopée des plus célèbres chapiteaux. A travers des affiches, des chars de parades, des cirques français, allemands et américains, des roulottes, des costumes des plus célèbres artistes, des accessoires, ainsi qu'une maquette de douze mètres, animée de centaines de personnages construite par Georges Berger de 1917 à 1937, cette exposition permettait de redécouvrir et souvent de découvrir cet univers grandiose et émouvant du cirque, depuis sa création au XVIIIème siècle, en Angleterre par Philip Astley (voir blog07/06/2015), jusqu’à nos jours.

Les beaux-arts n’étaient pas exclus on pouvait contempler des œuvres signés Picasso, Toulouse Lautrec, Seurat, Cocteau, Léger, Prévert, Rouault, Zadkine, Chagall, Manet, Calder et n’oublions pas les Vesque qui tous nous ont transmis leur fascination pour cet univers. Sans oublier les photographies d’Izis, Bovis, Poldge, Tuefferd, qui ont fixé ces moments d’exception que nos mémoires ont parfois oubliés.

Pour garder une trace de cette manifestation monégasque, un luxueux livre de 288 pages a été édité par des Editions Actes Sud. Ouvrage dans lequel ont écrit Dominique Mauclair (voir blog14/01/2014), Zee Gourarier, Pierre-Robert Lavy (voir blog02/12/2015), Marquis Pauwels, Arthur H. Saxon, Sophie Basch, Dominique Dupuis-Labbé, Christian Fechner et bien d’autres rendant ce gros catalogue un objet exceptionnel sur les arts de la piste.

commentaires

Ces clowns qui ont peut être franchi la porte basse pour recevoir la lumière

Publié le 27 Mai 2020 par cirk75 dans Franc-Maçonnerie, Clowns

Lors d'un précédent blog (voir blog11/01/2011) nous avions indiqué que Maïss, Grock et Zavatta avaient été  franc-maçons.

Bien d'autres artistes de la piste ont été initiés, car cirque et maçonnerie ont souvent fait un bout de chemin ensemble (voir blog11/02/2011).

Voici un montage de dessins de Jihel laissant supposer que bien d'autres clowns (Annie et François Fratellini, Charlie Cairoli, Rolph, Bruno Stutz, Antonet, Beby, Alex...) avaient aussi été frangins.

A ce jour peu de documents circulent pour l'affirmer, à moins que de votre côté vous ayez des informations à nous communiquer. 

 

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>