Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Vojtech Trubka: le dompteur vêtu de blanc de la pointe des ses bottes au bout de ses gants

Publié le 25 Juin 2012 par cirk75gmkg in Dompteurs

 

Trukba2.JPGFils de paysans tchèques Vojtech Trubka, "peut être le plus beau et le plus élégant de tous les dompteurs" selon Jean Richard qui l’avait vu pour la première fois en 1937 sous le Medrano Voyageur  présenter six tigres royaux du Bengale, a du batailler ferme pour échapper à sa condition de cultivateur à laquelle sa famille l’avait dévolu. Vendant des sabots qu’il avait lui-même fabriqués, ou élevant des lapins pour avoir l’argent nécessaire pour venir à Miramont où le Zoo Circus recrutait du personnel pour s’occuper des animaux. Elève et assistant d’Alfred Court il présente dès 1925 un groupe d’ours, puis se familiarise avec un ensemble de sept tigres, avant de dresser lui-même un groupe mixte de 25 bêtes comprenant: tigres, lions, hyènes, pumas, ours blancs et bruns, chiens.

FranzTrubka.JPGVojtech Trubka avaient deux frères Franz et Joseph qui comme lui ont embrassé la profession de dompteur. Le premier Franz, élève aussi de Court, a fait une brillante carrière de belluaire et en 1967 il présenta un groupe mixte chez Pinder. Le second Joseph, après une longue pratique du métier termina sa carrière comme Régisseur au Cirque Medrano, le Cirque de Paris (voir blog07/04/11)

Trukba4.JPGVojtech Trubka a été un des premiers à mettre en pratique un dressage basé sur la psychologie animale. Il sélectionnait des fauves à l’âge d’un an ou de dix-huit mois, en bonne santé et de tempérament loyal. Il observait ses animaux et les orientait selon leurs dispositions naturelles. Un gueulard animera ainsi le numéro, un nerveux fera un bon sauteur, un placide sera idéal pour des roulades à terre…De nombreuses fois blessé, Vojtech Trubka avait coutume de dire que son corps était couvert de cicatrices témoignant du danger permanent de la profession de dompteur de bêtes sauvages. "Chaque seconde peut être la dernière indiquait-il, mais la récompense est proportionnée à la peine et au risque."

VojnechTrubka.jpgEn 1947, il fit paraitre un ouvrage intitulé "Mes Fauves" (Edition Delachaux & Niestlé),  dans lequel il raconte son parcours et explique le bonheur de faire son métier. Il y indique également les 10 conditions essentielles pour devenir un bon dompteur que sont :

Aimer les bêtes et sa profession,

Avoir de la patience à revendre,

Avoir des nerfs d’acier,

Connaître la psychologie et les aptitudes des animaux,

Connaître la science vétérinaire

Etre fort physiquement et moralement,

Avoir des dons de pédagogue,

Avoir de la présence d’esprit,

Avoir un tempérament  d’acteur,

Bien se conduire dans la vie.

Commenter cet article