Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un fâcheux précédent en France pour le cirque

Publié le 22 Janvier 2014 par cirk75gmkg in Festivals

Massy2013-copie-1.jpgLe "Festival International du Cirque de Massy" a connu depuis 22 ans bien des aléas ou incertitudes dont une des plus célèbres reste à ce jour l’alerte rouge déclenchée lors de sa XIIème édition. En effet en 2004, une tempête a sévi sur les Essonnes et Michel Bruneau (voir blog15/01/2014) a été à deux doigts d’annuler la représentation du dimanche soir. Dix plus tard, coup de déveine pour ne pas dire plus, les fauves du couple de dresseurs russes Natalia et Andrey Shirokalov, un des numéros phare de la 22e édition qui débute jeudi 23 janvier, sont depuis cinq jours bloqués en Pologne avec interdiction de venir en France.    

Michel-Bruneau Michel Bruneau le Président fondateur de cette manifestation fait savoir que le dossier administratif visé par les services vétérinaires est en règle. Les passeports des bêtes mentionnent pourtant qu’elles sont nées en captivité, conformément à la loi mais un expert "anonyme" du Muséum d’histoire naturelle de Paris refuse de leur donner leurs visas d’entrée dans l’espace de Schengen, et réclame les passeports de leurs grands-parents. C’est un abus de droit clame-t-on à Massy. Les  félins, cinq tigres et quatre panthères russes sont stationnés sur un parking depuis cinq jours dans un camion chauffé sans eau, ni nourriture et sans soins. Michel Bruneau a indiqué qu’il allait porter cette affaire devant la cour de Justice de Strasbourg pour abus de pouvoir et qu’il réclamera le remboursement des frais engagés. Le festival va par ailleurs envoyer de la nourriture aux animaux stationnés en Pologne et ce numéro sera remplacé au pied levé par les fauves d’un dompteur français.  

  Massy.PisteLes organisateurs du festival voient dans cet excès de zèle une volonté de s’en prendre à la présence des animaux sous les chapiteaux. Un mauvais coup porté a ce festival où les animaux sont rois. Cette mésaventure intervient dans un contexte européen visant à interdire les numéros avec animaux dans les spectacles de cirque, mais pas dans les courses hippiques ou les courses de lévriers. Edifiant non !

 

 


 

Commenter cet article