Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Six cirques en dur classés en France

Publié le 10 Septembre 2011 par cirk75gmkg in Bâtiments

 

Elbeuf-couleurCirque d'hiver-BouglioneDepuis 1983, une concertation avec les communes concernées  souvent propriétaires des cirques en dur, les régions et l'Etat, a donné lieu à des procédures de classement et des réhabilitations des cirque en dur se touvant dans l'hexagone. Les établissements classés sont aujourd'hui en ordre de marche, même si tous n'ont pas gardé leur vocation originelle, présenter des spectacles de cirque.   

 

Amiens-couleurDouai-couleurCe patrimoine est constitué de six cirques que sont: le cirque de Châlons-en-Champagne qui, réhabilité, abrite le Centre national des arts du cirque; le cirque théâtre équestre d'Elbeuf ; le cirque d'Hiver à Paris et dont la gestion est sous la responsabilité de la famille Bouglione ; le Manège de Reims qui, réhabilité, abrite une scène nationale; l'hippodrome de Douai, qui abrite également une scène nationale,  et du cirque d'Amiens qui a le statut de salle municipale et qui habrite le siège sociale du Cirque Arlette Gruss.

Chalon-sur-Marne2Reims-couleurL'histoire de ces édifices doit beaucoup à Théodore Rancy qui en 1856 fonda son premier cirque (chapiteau ambulant) à Rouen, puis construisit les suivants en dur : à Genève (1875), Lyon (1882), Le Havre (1887), Boulogne-sur-Mer (1888), Amiens (1889), Rouen (1893), etc... À la fin du XIXe siècle, Paris connut quatre cirques sédentaires en activité : le Cirque des Champs-Élysées (1841-1898), connu sous les noms de Cirque de l'Impératrice ou de Cirque d'été ; le Cirque Napoléon (1852) actuel Cirque d'Hiver acquis en 1934 par les 4 frères Bouglione; le Cirque Fernando (1875-1972) qui deviendra 1897 le Cirque Médrano; le Nouveau Cirque (1886-1926), cirque-piscine construit rue Saint-honoré (doté d'une piste transformable en piscine pour les pantomimes nautiques). Le dernier cirque stable à ouvrir ses portes dans la capitale fut le Cirque Métropole (1906-1930) connu sous l'enseigne de Cirque de Paris, lequel mit souvent des dompteurs en vedette.
Commenter cet article