Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Roger Nicolas au Cirque Pinder

Publié le 16 Juin 2019 par cirk75gmkg in Artistes

La tournée 1960 du cirque Pinder n’ayant pas rencontré les succès des années Luis Mariano (voir blog 15/05/2011) Charles Spiessert (voir blog 24/06/2015), le directeur du célèbre cirque décide de s’associer à la RTF, ancêtre de France Télévision, pour présenter en 1961 un spectacle intitulé "La piste aux étoiles" du nom de la célèbre émission télévisuelle. Présenté par le Grand sympathique Roger Lanzac (voir blog 25/09/2011), réalisé par Gilles Margaritis (voir blog 15/10/2015). Le programme comprend deux parties : une partie cirque traditionnel puis une partie Music-Hall avec l’enregistrement du "Jeux des milles francs" devenu depuis des mille euros et, en vedette Roger Nicolas, comique bien connu à cette époque. De son vrai nom Roger - Henry - Eugène Nicolas acteur, chanteur et comédien de théâtre. Titi parisien, gouailleur, jouant dans de nombreuses opérettes comme « Baratin », « Mon p’tit pote » et interprète des sketches comiques les commençant toujours par son célèbre « Ecoute, Ecoute ».  

Quand on lui demandait comment pouvait émaner de lui une telle joie de vivre, il cessait de rire et disait : « Je reviens d'entre les morts. Alors, j'ai su apprécier à partir de ce moment ce qu'était le sens de la vie. Il faut savoir rire, et surtout, il faut savoir vivre… » En effet, agent de l'Intelligence Service, il aurait dû être fusillé en 1943 le 23 juillet. Mais l'officier chargé de conduire le peloton d'exécution avait été soudoyé, et avait chargé des balles à blanc. Néanmoins étourdi par le choc pendant quelques heures, il se relèvera et gardera une bonne humeur constante. Il avait une telle réputation de « baratineur » que peu de gens croyaient à cette version des faits. Après la guerre, il devient chansonnier à temps complet ; il commençait toujours ses histoires par le célèbre « Écoute, écoute, écoute… ».

Roger Nicolas était si populaire à cette époque qu'une grande marque de café pour augmenter ses ventes proposait dans ses paquets une effigie en plastique représentant cet amuseur-public.

Roger Nicolas PinderAu cirque Pinder il présentait une série de sketchs dont le célèbre «taxi en folie », conteur infatigable il faisait chaque soir écrouler le public de rire par ses blagues et ses calembours.

Une affiche et disque enregistré sous le chapiteau du cirque Pinder témoignent du succès de ce comique qui pour la petite histoire est décédé dans le plus strict anonymat, car il est mort le même jour qu’Elvis Presley.  

 

Commenter cet article