Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Parlez-vous le circonaute ? Seconde leçon

Publié le 25 Novembre 2011 par cirk75gmkg in Livres

PascalJacob-copie-1.jpgDans notre blog du 9 février 2011, une première leçon de circonaute avait été donnée, voici le seconde avec des termes propres aux gens du cirque. Alors affutez vos crayons et ouvrez votre cahier la leçon commence.

Abracadabra : Formule magique qui permet de réaliser un tour de magie. Ce mot provient de la Kabbale, et signifie en hébreux : « que les choses dites deviennent vivantes. »

Ankus : Crochet servant à conduire les éléphants

Banquiste : Il est amusant de savoir que les banquistes et les banquiers, ont une même origine, car au Moyen-âge, tous deux exerçaient leur métier sur une table posées sur de simples tréteaux.

Bouteillophone : Instruments de musique constitué par de simples bouteilles, plus ou moins remplies d’eau de façon à leur faire reproduire les notes de la gamme.

Flexatone : Instrument de musique constitué de deux boules de buis faisant vibrer une lame métallique flexible.

Gadjo : Terme désignant péjorativement celui qui n’est pas du voyage.

Galoupe : Garçon de piste ou de cage, voire palefrenier ou monteur.

Pince : Piquet en fer permettant de fixer les cordages retenant le chapiteau.

Réquisit : Souvent aux pluriel, désignent les lourds accessoires nécessaires pour la présentation des fauves.

Sabot : Petite cage à claire-voie qui sert au transport individuel des fauves.

Tchéco : Monteur de chapiteau.

Tunnel : Couloir généralement en fer qui conduit les fauves des voitures-cages à la cage centrale montée sur la piste.

Washington : Trapèze d’équilibre dont la barre d’assise évidée en son centre, ou munie d’un petit appareil en forme de coque permet des équilibres de tête et même en grand ballant. 

Pour ceux qui souhaitent des cous accélérés, signalons l'excellent livre de Pascal Jacob consacré au Cirque et paru chez Larousse. 

Commenter cet article