Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Parlez-vous le circonaute ?

Publié le 9 Février 2011 par cirk75gmkg in Livres

Lautrec.jpgComme toute activité, les arts de la piste possèdent un jargon, certains disent même, argot dont la fonction primaire permet à un groupe d’individus de se distinguer des autres. Si de nos jours les mots propres au cirque ne sont plus une énigme, certaines expressions peuvent demeurer néanmoins absconses.  Voyons aujourd’hui certaines formules nécessitant peut être une traduction afin de ne pas paraitre un branque voire un pantre au cirque.


Ballon :

Cerceau de papier dans lequel saute l’écuyère.

Baron :

Compère chargé d’entraîner le public à entrer dans un cirque ou une baraque foraine.

Bourrée :

Se dit d’un cirque lorsqu’il fait salle comble.

Barrière:

Haie formée de garçons de piste devant la gardine.

Branque :

Terme qui désigne celui qui ne fait pas partie du milieu du cirque.

Can :

Canevas à partir duquel les clowns improvisent en piste.

Canari : 

Terme utilisé dans les ménageries pour désigner un ours, on dit aussi un poilu.

Chambrière : 

Long fouet des dresseurs de chevaux.

Coussin : 

Petit tremplin employé par certains écuyers pour sauter sur le dos du cheval non sellé.

Crigne : 

Viande ou nourriture donnée aux fauves.

Flip-flap : 

Saut effectué sans élan.

Galoupe :  

Garçon de piste.

Gardine:

Grand rideau généralement de velours rouge qui masque l'entrée des artistes.

Kiosque : 

Sommet du chapiteau.

Léotard : 

Collant des artistes, du nom du trapéziste qui le premier le porta.

Palque : 

Cirque en  plein air, sans tente ni véritable piste.

Panneau :

Grand  disque de bois servant de selle sur lequel se tient debout l’écuyère.

Pantre : 

Personne étrangère au milieu du cirque, avec une nuance de mépris.

Parapluie :  

Tout petit chapiteau.

Passe : 

Passage d’un trapéziste d’un trapèze à un autre, ou vers les mains d’un porteur.

Perpignan : 

Fouet d’un dompteur.

Postiche :  

Parade.

Rat : 

Exercice manqué, raté.

Robe ou sac : 

Costume pailleté du clown blanc. (NB un clown est toujours le blanc l’autre est l’auguste).

Toquard : 

Fauve dangereux.

Trèpe :  

Public.

Trinka : 

Petit appareil sur lequel se couche l’artiste qui jongle avec ses pieds.

LesMots2.jpgPour ceux qui désirent un stage de perfectionnement en la matière, les Editions Belin ont édité un livre signé Catherine Zavatta qui les aidera rapidement à causer le circonaute.

 

Commenter cet article