Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les Sipolo

Publié le 7 Décembre 2010 par cirk75gmkg in Artistes

 

Sipolo4.jpgLes Sipolo, excentriques musicaux composés de Paul et Mireille, étaient dans les années 60-70 des vedettes très populaires du cirque et de la télévision. Les moins de cinquante ans se souviennent certainement de leurs nombreux passages à la "La piste aux étoiles" ou à "Jeudi-télé".


Sipolo5Leur célèbre "En sifflant la Polka" servait dans les années 60 de générique aux dessins animés programmés le jeudi après-midi. En 1958 le Grand prix du disque de l’Académie Charles Cros, (sorte de prix Goncourt pour la musique), témoignait de la qualité de la musique qu’ils jouaient.


Les Sipolo pratiquaient la musique avec des instruments peu conventionnels et incongrus: casseroles, bouteilles, cornes d’auto, clochetons, chandeliers, poivriers, carafes, tuyaux… et autre ustensiles insolites et sonores (le même genre d'expériences que l'on aime pratiquer dans la cuisine familiale avec un résultat, disons, moins mélodieux.)


    SipoloLes Sipolo étaient de la tournée présentant les meilleurs artistes de cirque (Andrée Jan, Les Craddocks, Les 3 Fratellini, Sabine Rancy, Dany Renz, Les Alizés…) en URSS et en Chine en 1958.

 

    disk Rolf. ZavattaJacques Tati dans son film "Parade" les a immortalisés et on peut se procurer encore aujourd'hui le CD "Musiques de Cirque", sur lequel figurent 6 de leurs compositions.

 

Sipolo3.jpgMireille Sipolo dans un livre intitulé "Sipolo m’était conté" relate avec une grande émotion, Paul est décédé en 1994, leur histoire artistique. Un livre à se procurer comme cadeau de Noël.


Commenter cet article

Gérard GEAY 18/09/2013 16:13

Mon père, Jacques Jay (Geay), a souvent accompagné les Sipolo en tant que chef d'orchestre de cirque. J'ai moi-même composé pour eux un mouvement de concerto pour bols accordés et orchestre à
cordes dans le style de... Mozart que j'avais intitulé "Finis ton bol, petit Mozart". Il me semble que c'était pour un disque.
Gérard Geay