Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les frères Ringling

Publié le 23 Avril 2012 par cirk75gmkg in Franc-Maçonnerie

 

Ringlings.jpgRingling HenryLes frères de Ringling qui étaient au nombre de 7 se prénommaient Alfred, John, Albert, Charles, William, Otto et Henry et représentent un des plus grands noms du monde du cirque. Doublement frères car ils étaient franc-maçons et faisaient partie de la Baraboo Lodge n°34, à l’Orient de Baraboo dans le Wisconsin. On garde d’eux le souvenir de personnes respectées et réputées pour leur honnêteté, tant par leurs frères que par le public. Aujourd’hui il est possible d’admirer à Baraboo, le célèbre Circus World Museum où on peut voir la célèbre collection de chariots et de chars de parade authentiques et tous restaurés dans les moindres détails, avec une forte symbolique attachés à chacun d’eux. Mais si on doit en retenir un, le Char du Cygne et de la Musique (Swan Bandwagon) qui à l’origine était tiré par huit chevaux et qui pouvait recevoir jusqu’à 18 musiciens est à lui seul un objet rempli de symboles.

SwanBandwagon.JPGLa riche symbolique du cygne s’accorde bien au spectacle de cirque. En premier le cygne est un oiseau immaculé et symbolise toute la pureté, toute la sincérité que l’on vient chercher au cirque, le cygne représente aussi l’idéal de perfection que recherche les artistes de cirque. Le cygne est un animal libre, on ne peut l’enfermer ou le contraindre, à l’instar des artistes de cirque qui se veulent aussi libre. Le cygne, oiseau immaculé, incarne tantôt la lumière solaire, celle du jour, tantôt la lumière lunaire et femelle, celle de la nuit. Il devient parfois androgyne en assumant la synthèse des 2.Pour Bachelard, l'image du cygne est hermaphrodite. Le cygne est féminin dans la contemplation des eaux lumineuses et il est masculin dans l'action. Mais le plus souvent il incarne la lumière mâle et fécondatrice, la lumière solaire. Mettre des cygnes sur un char de parade paraissait donc naturel à ces franc-maçons que furent ces rois du cirque, qui sont reconnus comme tels dès 1889. Et ce n’est que 1907 qu’ils rachètent leur principal concurrent Barnum & Bailey. Et même si aujourd’hui les actuels dirigeants n’ont plus rien à voir avec cette famille ce cirque à ce jour une référence dans le monde de la piste mondiale. (avec la complicité de Jihel) 


 

Commenter cet article