Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Cirque sous l’eau, 2 versions d’un même spectacle racontées par Jérôme Medrano

Publié le 22 Mars 2012 par cirk75gmkg in Programmes

 

J.MedranoLe monde du spectacle en général et du cirque en particulier a bien souvent été celui des superlatifs les plus ronflants. Mais il est toujours plaisant de voir comment un même événement peut être relaté différemment surtout s'ils sont racontés avec quelques années de distance. Comme quoi l’authenticité d’une information n’est pas toujours la même selon les époques. Pour illustrer notre propos prenons à témoin "Le Cirque sous l’eau" spectacle qui a eu lieu en novembre 1932 au Cirque de Medrano de Montmartre, établissement qui à cette époque était dirigé par le fils de Boom-Boom : Jérôme Medrano (voir blog16/10/11).

Gaston_Desprez.jpgPour contrecarrer Gaston Desprez, le directeur du Cirque d’hiver qui lui avait piqué Les Fratellini, et qui souhaitait présenter "Les Nuits du Califat", pantomime nautique (voir blog01/09/11), Jérome Médrano, ayant appris par une indiscrétion ce projet, s’empressa de mettre sur pied en quelques semaines un spectacle similaire: "Le cirque sous l’eau". Et ce qui est savoureux c’est de comparer entre ce qui est écrit dans "Medrano Magazine" et le récit qu’en donne cinquante ans plus tard Jérôme Medrano, dans son livre: "Une vie de Cirque".

CirqueSousL'Eau2La brochure indique que monter une pantomime nautique était depuis très longtemps le vœu le plus cher de la direction et, après de longues recherches et de lointains voyages à travers l’Europe, le cirque avait pu acquérir l’un des matériels les plus perfectionnés  comprenant:  quatre immenses réservoirs, une chaudière pour porter à une température agréable l’énorme quantité d’eau (250 000 litres), de puissantes pompes, des fontaines lumineuses, un pont, un bateau, une ile...

MedranoToute autre est la version qu’en donne Jérôme Medrano dans son livre. Pour réaliser rapidement une pantomime nautique pas question de faire fabriquer un tel matériel, nous sommes en octobre et le spectacle doit être présenté un mois plus tard, il faut donc acheter l’un des deux matériels disponibles. Desprez ayant retenu celui du Cirque Bush, il ne reste que celui du Cirque du Capitaine Schneider qui vient justement de déposer son bilan et qui est donc en vente. Un fois acheté ce matériel, des plus perfectionnés, se révèle être dans un état déplorable. Le tapis de caoutchouc présente des déchirures de plus d’un mètre,  la pompe principale est hors d’usage, tous les joints sont à refaire, le bac en tôle qui permet l’effet de cascade est inutilisable et l’étanchéité est pour le moins aléatoire enfin, il est impossible d’évacuer la totalité de l’eau, tant la pompe semble obsolète. Il faut donc faire appel aux Sapeurs Pompiers pour évacuer la totalité de l’eau… Enfin avec la fameuse chaudière qui devait mettre l’eau à une température agréable on frôla le désastre, car les malheureux artistes sortaient  de l’eau soit bleus de froid soit rouges comme des écrevisses selon que l’eau était glacée ou bouillante…

CirqueSousL'EauMais ce qui est réjouissant à la lecture de ce livre, c’est de voir la force de caractère de Jérôme Medrano qui devant l’adversité ne baissa jamais les bras, un bel exemple à méditer, car à vaincre sans péril on triomphe sans gloire!                       (Photo de Jérôme Medrano by PJ Dannes)


Commenter cet article